Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 07:05

 

Département 30 - GARD

  Faut il être un bucheron pour accéder à la ruine ?

Le bourg :
       Situation :   (--> le voir sur une carte)
   La commune de Brouzet lès Quissac est située à 40km au Sud-Ouest d'Alès, à 35km à l'Ouest de Nîmes et à 12km au Nord-Ouest de Sommières.

     Coordonnées du château :

43° 50' 42" N 3° 57' 29" E
 43.84510606°  3.9581787586°

 

Le château : 
        L'extérieur :
La découverte

* A la limite du département du Gard et de l'Hérault, proche du bourg de Vacquiérès, à 4km au Sud-Ouest de Brouzet lès Quissac, une vieille tour se morfond dans la forêt.

* Dépourvu de panneau indiquant son emplacement, oublié des cartes de randonnée, le château médiéval de Brouzet s'ennuie sans touriste ni promeneur.

* Mais en voyant le Chevalier Dauphinois avec son armure rutilante, la vieille tour se fait belle et les arbres s'écartent.

 

Où sont les remparts protégeant la tour ?

Première analyse 

* Lentement j'avance dans cette étendue d'arbres.

* Mes yeux de castellologue amateur cherchen au sol des traces d'un habituel rempart.

* Curieusement, je ne vois rien qui puisse me faire suggérer une chemise (voir vocabulaire) ou un mur de protection.

* Je fais appel à une vue satellite pour espérer entrevoir une protection entourant la petite tour.

Il n'y a rien !

 

Systèmes défensifs

* Face à la paroi, je constate que les pierres sont pauvrement taillées et de petites dimensions.

* Le parement d'angle n'est pas des plus parfaits. Ce site ne devait point être un château seigneurial. J'opte pour une tour de surveillance.

Approuvez vous ma conclusion ?

* Chaque face possède une fente verticale qui me semble être une archère droite.

* Au dessus d'une archère droite, une rupture carrée me faut penser à un crénelage. Mais j'ai des doutes.

* En regardant mieux, j'aperçois des trous de boulin ayant peut être portés une passerelle en bois.

* Dans ce cas, l'ouverture devait être une pseudo bretèche.

* Si mon raisonnement est vrai, une porte doit se situer en dessous.

 Entrée ou effondrement du mur ?

Est ce une vrai entrée ?

* Je sens le doute dans votre regard (car je vous vois derrière votre écran). Vous pensez :

"Chevalier, comment être certain

que cette ouverture (sans porte)

soit une entrée et non un effondrement du mur ?

* Raison vous avez, il ne faut jamais tirer de conclusion sans observation sérieuse.

* Lentement je m'approche de l'ouverture.

* Je crois voir à la base, dans la profondeur du mur, non pas un remblai mais des pierres taillées.

Cette preuve vous satisfait elle ?

* Puis, en partie supérieure, je perçois la présence d'une clé de voûte.

Vais je conforter mon hypothèse en entrant ?

 

        L'intérieur :Quelle belle archère primitive !
Que la lumière soit !

* Je suis impressionné par la lumière. En général dans ce style de tour du début du 12ème siècle (c'est ce que je suppose), la lumière est minimale.

* Vous êtes si perspicaces mes chers lectrices et lecteurs que vous avez compris qu'une construction sans toit ni plafond ne peut pas être sombre.

 

Les défenses

* L'architecture n'est pas luxueuse. Aucune décoration, ni cul de lampe, ni cheminée.

* L'archère droite avec un faible ébrasement intérieure est la seule rupture à la rigueur dans cette tour.

* Je distingue plusieurs rangées de trous alignés pour recevoir les poutres des planchers.

* Je ne vois aucune trace de marche d'escalier. Je subodore que l'accès aux étages se faisait par des échelles en bois.

* Au sommet, je retrouve le "pseudo-crénelage". L'alignement des trous de poutre me conforte dans ma théorie d'une bretèche.

Etes vous d'accord avec moi ?

 

Petites devinettees

* Avant de quitter cette tour défensive, je souhaite vous demander votre avis sur 2 curiosités :

1 - Quelle fut la fonction de ces pierres à bossage alignées ?

2 - A quoi sert cet arc de cercle ?

 

Le diaporama du château est visible ici.

 

 

Histoire du château :

Je n'ai aucune information historique sur cette belle ruine.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite en respectant la propriété privée. La visite de l'intérieur est possible en prenant beaucoup de précautions. Le risque de recevoir une pierre ou de glisser est important.

 

Ecoutez... Les murs nous murmurent l'histoire de France !

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 30

Vers Menu

châteaux du Gard

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 03/02/2016 20:09

Non ! des castels payants l’année prochaine ?… Vous n’allez point oser !… (rouge de courroux je me sens déjà…).
… Et puis, j’aurais aimé savoir à quoi pouvaient correspondre les pierres à bossage intérieures, d’après vous ? Vous devez bien avoir votre petite idée sur le sujet…

Le Chevalier Dauphinois 03/02/2016 20:18

** Ma vision des châteaux "connus" et payants sera (je l'espère) différente des guides touristiques. Je pense aborder des thèmes plutôt que décrire le château.... Y arriverai je ?
* Pour les bossages intérieurs ?..... Heu.... A part le gain de temps pour tailler les pierres, j'avoue ne point savoir.
** Pour un autre château, il me semble avoir lu que les pierres d'un mur extérieur écroulé avait été récupérées pour aménager un commun. Il y avait donc des bossages dans une salle du bâtiment. Mais en ce château, je n'ai point d'idée très claire.

Anne la Dauphinoise 28/01/2016 21:18

B elle endormie est cette tour du passé :
R ien ne paraît avoir jamais changé,
O mission faite de « normales » destructions -
U n fait récurent quand populations
Z élées ne sont vouloir garder « leurs » pierres,
E xceptionnel témoignage de naguère…
T el, dans conte de fées, un prince charmant,

L ‘avez éveillée… Grâce à rutilant
E quipement fûtes donc tant bel à voir !
S inon, comment accepter là de croire

Q ue cette beauté vous ait d’elle tout montré !…
U ne silhouette austère, tant peu « grimée »,
I ndiquant son statut : nulle noblesse
S ourd de ses murs : ne fut-elle pièce maîtresse,
S oyons-en sûr, d’un grand ensemble bâti.
A l’air bien seule au milieu du maquis :
C ertainement n’eut aucune compagnie*…

G uère de doute que bretèche et non créneaux
A vez décelée : sur côtés plus haut
R ésistent certains angles : la tour était
D avantage élevée qu’aujourd’hui n’est…**

L es devinettes sont pour moi plus ardues.
A la première n’ai-je point répondu :
N e connaissais-je bossages qu’à l’extérieur !
G rande est surprise les voir à l’intérieur…
U ne manière remplacer trous de boulins,
E t de poutres pour plancher être le maintien ?
D euxième devinette fut bien plus aisée,
O ù arc de décharge ai-je deviné,
C ontenant force puisque paroi « trouée ».***

N aturellement, j’ai prisé archères !…
O n ne peut dire que fut foudre de guerre
T our avec si peu de sécurités !
A t-elle, du moins, su guetter, surveiller.

B ien ai-je écouté murs qui nous murmurent : ****
E h oui ! même avec nombreuses cassures
N ous sommes encore debout ! Mirez-nous bien,
E t voyagez avec nous loin, très loin !

* j’ai donc répondu à votre 1ère question : conclusion pour cette tour : de surveillance.
** vu par votre lien « doit se situer en-dessous », notamment . Ce qui répond à votre 2ème question : d’accord avec vous : c’est une bretèche, car un créneau ne pouvait être si bas par rapport au sommet du bâtiment (ou je me suis peut-être bien fourvoyée complètement !)
*** … par la porte montrée.
**** c’est de vous, dans l’info-bulle de votre dernière image.

Le Chevalier Dauphinois 30/01/2016 19:59

* Je n'ai point toutes les réponses "vraies" aux questions que je pose en mes articles...
..... Mais j'ai imaginé (ou déduit) les mêmes conclusions que vous faites dans votre belle prose.
* C'est aussi cela la découverte d'une ruine, voir, se poser des questions, déduire en regardant l'environnement...
..... et aussi parfois se tromper.
* C'est en visitant les vrais châteaux entiers que je comprends les ruines...
... mais aussi aussi en décortiquant un site très cassé que je comprends l'architecture d'un château entier.
* Les deux activités sont complémentaires il me semble.
** Ce qui signifie que je dois, l'année prochaine, montrer moins de ruines cassées et plus de castels "payants".
** Ainsi, la boucle sera bouclée.