Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

12 mars 2016 6 12 /03 /mars /2016 07:05

 

Département 30 - GARD

  Est ce une ville fortifiée, un château fort ou une forteresse ?

Le bourg :
       Situation :   (--> le voir sur une carte)
   La commune d'Allègre-les-Fumades est située à 45km au Nord de Nîmes, à 30km à l'Ouest de Bagnols sur Cèze et à 18km au Nord-Est d'Alès.

     Coordonnées du château :

44° 11' 49" N 4° 15' 51" E
 44.19692832°  4.2643153667

 

Le château : 
        L'extérieur :
La découverte

* A moins de 2km à l'Est du Bourg, en bordure d'une falaise, des ruines se dorent au soleil.

* L'ensemble, mesurant plus de 150 mètres de longueur, ne passe pas inaperçu.

* Un parking à l'Ouest, proche d'un hameau, permet de laisser son destrier.

* Mais je préfère le plus petit emplacement à l'Est me permettant d'approcher la falaise autrement.

* Lentement je grimpe le sentier raviné dans l'odorante garrigue.

 La façade Sud brille de mille feux !

La montée

* Même si l'abondante végétation cache en partie le rocher et les parois construites, la façade coté Sud est impressionnante.

* Son asymétrie est surprenante.

Les constructions suivent elles la falaise ?

* Pour mieux comprendre, tel Terminator, je passe en mode infrarouge.

* Ma théorie sur le non-alignement semble confirmée.

 

Vais je faire le mur ?

* Devant elle (la ruine), je me sens petit.

* Ses hauts murs m'impressionnent.

* Je subodore que les trous de boulin au sommet soutenaient un hourdage en bois (voir vocabulaire).

* Plusieurs fentes verticales sont visibles sur toutes les parois.

Sont ce des archères primitives ?

* Une porte s'offre à moi. En plus d'une archère défensive, je remarque au dessus des trous de boulin alignés et une ouverture obstruée. Je suppose que bretèche protégeant la porte cela était.

* Dans mon errance extérieure, je découvre une belle entrée. Je regarde si elle n'est point gardée par un Gardois. J'en profite pour entrer, sur mes gardes je suis bien sur.

 Entrez bonnes gens, entrez dans cette ruineuse ruine.. Et priez !

        L'intérieur :

Préambule

* Le site est immense.

* Je ne vais donc pas vous faire une analyse détaillée ni suivre une logique de visite.

* Je vais vous montrer mon ressenti non chronologique.

 

Le chat pèle ?

* L'entrée, avec son épais mur, ressemble à un petit châtelet.

* Sur la gauche, sous l'alignement de nombreux trous de boulin (chemin de ronde ?), je remarque un mur tout en rondeur.

Que cache-t-il ?

* Je le contourne.

* La "pièce" n'est pas très large, son plafond est voûté.

* C'est évidemment une chapelle avec sur le coté quelques niches pour les objets du culte.

 La tour écarte ses bras de pierre pour me montrer ses entrailles !

Tours et constructions cubiques

* L'angle droit est plus qu'un droit en ce site médiéval.

* Dans ces "cubes", il y a parfois des archères avec ébrasement intérieur..
.... D'autre fois de hautes fenêtres.

* Parfois, en hauteur, apparaît une grande ouverture parallélépipédique.

Est ce une fenêtre ?

ou une porte vers l'inconnu ?

 

Les murs défensifs

* Evidemment, dans une forteresse médiévale, les système défensifs sont nombreux dans les murs.

* Beaucoup possèdent des fentes verticales avec des ébrasements intérieurs plus ou moins importants. Cela prouve que le site a été modifié ou agrandi à des périodes différentes.

N'y aurait il que de simple archères droites ?

* En cherchant dans l'immensité de ce site fortifié, je découvre une archère avec une petite arquebusière.

* Curieusement, aucune véritable canonnière est visible.

 Si vous souhaitez connaître la fonction de cette pièce.... Il faudra venir en ce lieu

Les salles de vie

* Evidemment, une cité est un lieu de vie.

* Plusieurs bâtiments ont gardé l'histoire de leur fonction.

* En franchissant cette porte, je vois...

Hooooo !..... (je ne vous dirais rien).

* Dans un bâtiment ruiné, il est possible de voir un beau revêtement de sol.

* Plus loin, un four à pain.

* Dans un autre bâtiment, l'association de sauvegarde a réalisé un toit permettant de mettre hors d'eau cette cheminée simple mais avec des piedroits sculptés.

* Et puis il y a.....

 

C'est la fin... pour vous

* Pour que vous ayez quelques belles surprises lors de votre visite, je ne vais point ici décrite toutes les beautés.

* Le site d'Allègre est si vaste qu'il vous faudra plusieurs heures pour déguster toutes les pierres.

 

Le diaporama du château est ici.

 

 

Histoire du château :

* Au 11ème siècle, construction de l'ensemble palatial, d'une tour défensive à l'Ouest et de quelques habitats coté Nord.

* Au 12ème siècle, le site s'étend vers l'Est. Un puissant donjon défensif est construit coté l'Est.

* En 1163, citation du château dans un texte. Il est possession de l'évêque d'Alès (à vérifier).

* En 1209, le Comte (voir titre de noblesse) Raymond VI de Toulouse (voir liste des Comtes) reconnaît détenir le fief d'Allègre de l'évêque d'Alès.

* Au 13ème siècle, le palais est agrandi

* Au 14ème siècle, 6 co-seigneurs se partagent le site et rendent hommage à Guillaume de Randon Polignac, puissant seigneur du Gévaudan. En ce siècle, grange, logis et écurie sont construits ou agrandis.

* En 1321, Guillaume de Randon Polignac est très endetté. Il cède la seigneurie à Raymond-Guillaume Ier de Budos, un seigneur d'Aquitaine.

* Durant les 14ème et 15ème siècle, pendant la Guerre de Cent Ansles Routiers attaquent et saccagent plusieurs fois le château.

* Au 16ème siècle, le site est abandonné. Il semble que des villageois occupent encore quelques bâtiments (à vérifier).

* En 1678, Marie Félice de Budos affirme dans un texte qu'Allègre est "abattu et ruiné depuis longtemps".

* A la fin du 20ème siècle, création d'une association de sauvegarde.

* En 1997, le site est inscrit aux Monument Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est possible gratuitement en dehors des manifestations estivales. Pour des visites de groupe ou durant les travaux de l'association de sauvegarde, il est important de demander l'autorisation. Soyez très prudents, le site n'est pas totalement sécurisé. Ne montez pas sur les murs et respectez les barrières de protection.

 

Voici le site web de l'association - clic.

 

Il faut au moins 2 jours pour découvrir tous les secrets de cette merveille !

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 30

Vers Menu châteaux du Gard

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 16/03/2016 20:29

A insi, n’avez voulu nous révéler
L a totalité du site, mais avez
L ien vers Association créé : ce fut
E mouvante découverte… Avant, j’ai su,
G râce à vos écrits et superbes images,
R êver à ce moment de Moyen-Âge «
E mprisonné » dans vestiges découverts.

L a vision que l’on a, la toute première,
E st, avec vous, synonyme de puissance.
S ymbole : ces hauts murs munis de défenses,

F antomatiques, pour certaines, mais offrant
U n reste, une preuve qu’elles existèrent vraiment.
M agique serait que hourds aient pu ici
A joliver murailles, car j’apprécie
D e telles sécurités - mes préférées -
E n lesquelles se manifeste la beauté,
S i je peux le dire, des atours guerriers…

G randeur des lieux nous montrez en second.
A l’intérieur étaient plusieurs « maisons »
R iches, ou moins, selon époque, seigneurs…
D amné devriez être ! êtes sans coeur

L aisser vos lecteurs (trices) sur leur faim
A vec des « hooooo ! » qui ne dévoilent rien !
N e nous « gratifiant » que de peu de vues ;
G ardant nos yeux d’un « tableau » incongru :
U ne copropriété de l’ancien temps !
E tes un tant pardonné : mis en avant
D étails avez. Lors, possibilité
O bserver vie d’antan nous est donnée,
C omme four à pain, sol ou belle cheminée…

N ombreuses furent archères protégeant les murs,
O n peut le supposer. Ces ouvertures
T oujours me plaisent, quand vues de l’intérieur.
A i-je eu, les mirant, moments de bonheur…

B el appareillage tout de blanches pierres
E pousant le rocher non-linéaire
N ous démontre qu’antan savaient aïeux
E fficacement occuper les lieux,

P uis, à plusieurs, prendre en charge leur défense :
S pectacle heureux de moult grand’confiance…

Le Chevalier Dauphinois 17/03/2016 18:44

* Ce site est.... grand. Comment puis je montrer toutes les pierres dans un seul article ?
* Évidemment j'aurai pu en réaliser plusieurs (comme il m'arrive parfois d'oser le faire).
* Mais j'ai voulu garder un peu de mystère en ce lieu qui doit chaque année changer grâce à la vigoureuse association.
*** Conséquence : J'avoue m'être amuser à ne point montrer l'intérieur d'une des salles.
* Peut être n'y avait il rien ou peut être était ce trop beau ou.... peut être que ma photo n'était pas montrable car le flou fut ma "réussite".
* Ce fantôme d'un autre temps fut une surprise pour moi. Peut être ai je voulu montrer ce qu'est.... une surprise.... Hooooo !