Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 08:35

 

Département 26 - DRÔME

 Ce haut bâtiment est il d'origine médiévale ?

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La commune de Chabeuil est située à 70km au Sud-Ouest de Grenoble, à 40km au Nord-Nord-Est de Montélimar et à 12km au Sud-Est de Valence.

 

   Coordonnées du château :

44° 53' 59" N 5° 01' 10" E
 44.8998406556°  5.01931428909°

 

 

Les fortifications :

     L'extérieur :

La découverte

* Par le petit pont piéton enjambant la rivière Véore, je m'approche d'un haut et curieux bâtiment.

* L'hôtel de ville semble avoir été implanté dans les remparts du bourg.

* Mais ce bâtiment n'est qu'une illusion. Il a été construit en style néo-gothique au 19ème siècle.

* Par contre, la ronde tour proche fut un des systèmes défensifs du bourg fortifié.

 Chaque siècle a ajouté ses pierres et ses emblèmes

La porte fortifiée

* Quelques dizaines de mètres plus loin, en face du pont routier, une puissance porte trône fièrement.

* Cette haute construction est encore encadrée par les restes minimaux du rempart primitif.

* Etant l'emblème du bourg, les hommes l'ont affublée de symboles comme un monument aux morts (des 2 guerres mondiales) par exemple.

* Au sommet, les mâchicoulis sont un ajout du 19ème siècle.

 

Les traces des systèmes défensifs et de protection

* Cette construction ne semble pas avoir possédé de pont levis.

* Il y a de forte présomption que l'entrée était protégé par une porte en bois à deux vantaux. Mais je ne distingue aucune trace de gond ni de poutre de blocage

* Une herse récente symbolise le classique et efficace système défensif de toutes des entrées fortifiées depuis le moyen âge.

* La construction forme un tunnel où l'assaillant est se retrouve bloqué, car à l'autre extrémité, les rails de guidage m'informent de la présence d'une deuxième herse.

* Il est fort probable qu'un double vantail fermait l'ensemble coté intérieur du bourg.

* Je tente de voir si un assommoir (voir vocabulaire) existait. A défaut de trou en partie supérieure, je vois sur le flan des trous de poutre.

Y avait-il un niveau défensif ?

Y avait il une princesse ou un garde armé derrière ces belles fenêtres ?* Pour mieux comprendre je prends un peu de recul.

* Comme souvent, au dessus de la porte il y a la salle des gardes.

* La différence de couleur m'informe qu'un étage a été ajouté. La forme de la fenêtre prouve que quelques siècles séparent les 2 ouvertures de lumière.

 

L'intérieur de la porte fortifiée

* Par une chance incroyable, la porte d'accès aux étages est ouverte.

* Avec précaution j'entre dans la première salle.

* La cheminée coté mur Nord me semble récente.

Avez vous remarqué le mur coté extérieur du bourg ?

 

Traces !

* Il comporte les vestiges d'un crénelage. Ma supputation d'une tour-porte rehaussée semble se vérifier.

* La salle de l'étage supérieur est très modernisée. Il ne reste que les témoins de support de poutre de l'ancien toit.

* La petite fenêtre coté intérieur du bourg donne une lumière laissant place à la pénombre.

* Je m'approche pour admirer de haut les ruelles de Chabeuil quand soodain, je vois......

 Plusieurs siècles d'architecture s'offrent à moi !

Les entrailles du bourg

* A gauche, sur une butte, des pans de mur m'informent qu'un château fortifié exista.

* A droite, un peu surélevée, une église plusieurs fois remaniée et reconstruite.

Que ce bourg est riche en constructions !

 

Un bourg touristique

* Les ruelles fleuries semi-piétonnes sont parfaites pour découvrir la diversité de l'architecture sur plusieurs siècles.

* C'est alternativement que je chausse mon chapeau de paille de touriste et mon heaume de castellologue amateur.

 

Le diaporama du château est ici

 

 

Histoire du bourg :

* Au 12ème siècle, sur les bases de murs Gallo-Romains, construction d'un rempart et de plusieurs portes fortifiées.
* Au 13ème siècle, les systèmes défensifs sont améliorés (à vérifier).

* Au 14ème siècle, les 3 portes fortifiées sont remaniées (à vérifier).

* En 1401, la porte fortifiée est consolidée.

* Au 16ème siècle, les armes des Grimaldi sont apposées au dessus de la porte.

* Vers 1790, les Révolutionnaires martellent les armes des Grimaldi.

* En 1850, le conseil municipal vote la destruction de la porte. Les habitants se révoltent et font valoir leur opinion à la préfecture. L'ordre est annulé.

* En 1881, Ernest Tracol réalise l'hôtel de ville en style néo-gothique.

* En 1895, l'architecte Ernest Tracol ajoute un crénelage à la porte fortifiée.

* En 1903, un campanile, s'inspirant du Palazzo Vecchio de Florence, est aménagé sur l'hôtel de ville. Cela traduit la prospérité de Chabeuil.

* En 1926, la porte fortifiée est inscrite aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de la porte fortifiée est libre et gratuite depuis rues et ruelles. La visite de l'intérieur n'est possible que durant les expositions.

 

Depuis ce point élevé, je surveille une partie du Dauphiné

 

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 26 Vers Menu châteaux de la Drôme

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Dauphiné : 05 26 38
commenter cet article

commentaires

Pierrote 28/10/2016 20:42

Il est vrai que, pour moi, une cité fortifiée (ou non d’ailleurs) du Moyen-Âge est faite de pierres, en premier lieu… Dès qu’il y a du ciment, du crépi, je ne m’y retrouve plus trop !
... Et ici, j’ai surtout été déçue que les étages de la porte fortifiée - qui sont si rares à pouvoir être mirés, ce que vous avez fait remarquer - soient si remaniés.
... Mais, j’ai écris que j’ai tout de même aimé les arcs-boutants vus dans une ruelle, et la tour arasée et les « mini-bouts » de rempart m’ont interpellée aussi. Tout n’était mie que déception, donc !

Le Chevalier Dauphinois 29/10/2016 13:30

* Il est vrai que Chabeuil est une petite commune qui m'a fait osciller entre "Touriste à chapeau de paille" et "Castellologue amateur avec heaume".
* La petite rivière, les fleurs, les ruelles, la quiétude, le soleil, la découverte sans ronce ont été un moment de délice durant mon périple Drômois où les épineux et les rochers ne m'ont point épargné durant les 5 jours précédents.
* Parfois, Le Chevalier a besoin d'un peu de calme avant la tempête des ruines inaccessibles.... auxquelles j'accède bien sur.
** C'est cela que j'ai souhaité montrer dans cet article de transition... Ai je réussi ?.... Un peu je l'espère.

Pierrote 28/10/2016 12:43

C ontrariée suis-je, car pour une fois n’était
H ors de portée la salle des gardes qui est
A u-dessus de la porte… Tant ont été «
B alayées », par habitats remplacées ;
E croulées, ou n’ont résisté au temps.
U ne chance était-ce de connaître comment,
I l y a des siècles, gardiens de l’entrée furent
L ogés, veillant entre ces quatre murs.

D u moins, les « fenêtres » pour guetter sont vues,
R emblayées, certes, mais n’ont mie disparu.
O uvertures que je n’avais remarquées
M algré leur trace, sur l’extérieur restée*…
E st bien dommage que tout soit remanié.

D irai-je surtout que l’inférieure partie **
A eu ma préférence. On mire ici
U n vestige ayant gardé sa prestance
P ar détails montrant d’antan sa puissance.
H antise profonde dut habiter rebelles
I mmobilisés dans ce « piège-tunnel ».
N était, pour sûr, aucune échappatoire !…
E st, plus loin, tour arasée du rempart.

N ous donne idée des fortifications
O euvrant à protéger population.
T rès peu de la muraille visible encore
A tteste d’une place dont les abords

B ien défendus étaient, avec château
E levé sur colline, un peu plus haut.
N ‘ai-je renié capel de paille porté
E n ville : les arcs-boutants sont vraie beauté…

P rincesse en son temps, en le sien soldat,
S crutèrent le bel horizon Dauphinois !***

* je veux dire : sur la face extérieure de la porte. En revenant sur l’image de cette face, je les ai alors remarquées.
** de l’entrée.
*** réponse à l’infobulle de la 3e image.

Le Chevalier Dauphinois 28/10/2016 20:10

* Des bourg fortifiés, il en reste très peu en notre Dauphiné.
* Cette rareté a été pour moi un grand moment de découverte.
* Certes, ce n'est point Carcassonne, certes il ne reste que peu, certes la porte a été très modifiée au 19ème et 20ème siècle.
* Pourtant, j'ai rêvé, j'ai voyagé, j'ai été transporté dans le passé. (il est vrai qu'il m'en faut peu).
* Chabeuil est une (petite) beauté Dauphinoise qu'il faut déguster lentement à pieds.
* Il est possible que je n'ai pas réussi à montrer cette cité avec mes images, ainsi vous fûtes un peu déçue.

honorius 27/10/2016 11:51

Belle cité, mais quel dommage que l'on n'ai pas conservé ces villes dans leur jus primitif, tout cela au nom d'un modernisme qui est loin d'avoir fait ses preuves et qui a nettement moins de charme... Amitiés du vieux sorcier

Le Chevalier Dauphinois 27/10/2016 19:39

* Raison vous avez messire.
* Le 19ème siècle a été très destructeur, heureusement qu'il y eut quelques hommes comme Mérimé.
* Ainsi, une partie de patrimoine fut sauvé, même partiellement.