Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

15 septembre 2016 4 15 /09 /septembre /2016 06:26

 

Département 26 - DRÔME

 La ruine ne s'illumine que si vous lui dites : "Que tu es belle !"

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La commune de Soyans est située à 80km au Nord d'Avignon, à 25km au Nord-Est de Montélimar et à 10km au Sud de Crest.

 

   Coordonnées du château :

44° 37' 40" N 5° 01' 20" E
 44.62770098°  5.02228081226°

 

 

Le site castral :

     Le village :

L'arrivée

* La route qui mène à Soyans permet de savourer au loin la sihouette d'une ancienne construction fortifiée.

* Sur cette colline boisée 3 formes grises apparaissent :

- En bas à gauche, le village.

- En haut à droite, l'église.

- En haut au centre, le château fort.

* Plus j'approche du site, plus les bâtiments disparaissent.

Y a-t-il quelques sorcelleries de la foret ?

 Un mur défensif m'accueille

Une porte fortifiée

* Après avoir laissé mon destrier sur un modeste mais ombragé parking, j'avance vers les premières maisons.

* Soudain je suis stoppé par une porte fortifiée.

* Même si le crénelage a été "curieusement" refait au 20ème siècle, même si certaines fentes de tir sont obstruées, l'aspect défensif est évident.

* Certains archéologues affirment que ceci était une tour défensive. Je n'ai pas d'avis sur cette supputation.

* Je montre patte blanche puis je pénètre dans le couloir à les aménagements de plusieurs siècles se côtoient.

* La douzaine de maisons le long de l'unique chemin rectiligne garde le souvenir des siècles passés.

* Dans ce spectacle, votre Dauphinois Chevalier oscille entre tourisme et castellologie.

* Lentement je monte vers mon graal du jour par un agréable chemin ombragé.

 

    L'église :

Point défensive elle est

Voyez vous les multiples travaux d'aménagement sur cette église ?

Quelle curieuse architecture !

* La façade occidentale montre un parement régulier réalisé avec de petites pierres.

* Cette façade est percée de trous de boulin (voir vocabulaire).

* L'église semble posséder un transept. Mais ceci n'est qu'une illusion. Cette curiosité est due à la construction il y a 3 siècles de 2 chapelles latérales.

* Les pierres de remploi sont nombreuses. Si vous vous rendez sur ce site, veuillez regarder sur le rond chevet.

* La porte étant close, j'ose voler par la petite fenêtre un morceau du silence religieux.

 

Est ce la montée vers le paradis ?

Quel panorama !Les vestiges des pans de mur imitent un crénelage !

* Les pieds plantés dans le rocher, j'admire :

- A l'Est la vallée du Rubion.

- Au Sud, la frontière entre collines et vallée.

- A l'Ouest, la commune de Soyans.

- Et au Nord, les ruines du puissant château.

 

    Le château :

Déchiqueté

* Lentement j'avance vers le château fort.

* Le premier bâtiment que je rencontre est une tour ronde avec des pierres pauvrement taillées.

* Les dimensions des pierres sont très variées me faisant penser à des consolidations nombreuses et rapides.

* Je suis très surpris de l'épaisseur de joints.

* En contournant le site coté Ouest, les anguleuses constructions posées sur le rocher possèdent aussi un parement de piètre qualité.

* Il m'est impossible de définir la fonction des murs délabrés.

* Il est surprenant de voir autant de fenêtre et aucune fente de tir ni de crénelage.

 Voir et être vu est la mission de ce château fort

Le coté Nord

* Contrairement aux 3 autre cotés, cette façade ne comporte aucune ouverture de confort.

* Il semble que le sentier médiéval n'aboutissait pas coté église mais coté Nord.

* Il est donc logique de voir des fentes défensives sur ce mur.

 

C'est la fin

* L'entrée est barrée par un haut et imposant grillage.

* Il n'est pas possible de déguster les entrailles de la ruine.

* Lentement, je retourne sur mes pas quand soudain.... une surprise "apparait".

Que pensez vous que cela fut ?

 

Hors sujet

* En notre beau royaume, les activités de loisir sont importantes et variées.

* Chacun trouve une motivation pour sortir de son habitat.

* Pour votre Chevalier Dauphinois, ce sont les découvertes de sites médiévaux fortifiés.

* Un autre loisir que j'ai rencontré est une sorte de "chasse au trésor" ou plutôt... un jeu de piste.

* Je vous propose de le découvrir ici : Les Cistes.

Pourquoi je vous explique cela ?

* La raison est simple. En poussant quelques pierres pour mieux voir l'intérieur de la ruine de Soyans, j'ai découvert une boite en plastique étanche.

* Dedans, il y avait un bric-à-brac.....

..... et surtout une explication.

* En tant que Chevalier respectueux, je n'ai pris aucun objet et je les ai soigneusement remis dans la boite. Avec minutie, j'ai replacé les pierres cachant le "trésor" de ce jeu fantastique !

* Question : Avez vous déjà vu ce style de trésor durant vos promenades ?

 

 

Le diaporama du château est visible ICI.

 

 

Histoire du château :

* En 912, l'Empereur d'Occident Louis III l'Aveugle donne à l'église de Valence (en France), quelques territoires dont le site de Soyans. Il semblerait qu'un site fortifié existe. Une petite église dédiée à Sainte Marie est citée au sommet.

* Durant 4 siècles, le site castral change plusieurs fois de propriétaires.

* Au 12ème siècle, construction d'une église (certainement à l'emplacement du moutier primitif). Elle est dédiée à Saint Marcel, l'un des premiers évêques de Die au 5ème siècle.

* Au 14ème siècle, le village primitif, installé dans la pente, est abandonné.

* Au milieu du 15ème siècle, le Roi de France Louis XI (voir liste) confisque le château puis le donne à François d'Eurre, son valet de chambre.

* Au début du 16ème siècle, Jean de Poitiers, seigneur de Saint-Vallier, récupère le château.

* Au milieu du 16ème siècle, Diane de Poitiers, fille de Jean, possède le château. Il semble qu'elle ne soit jamais venue en ce lieu.

* En 1616, la seigneurie appartient à la puissante famille de Montauban.

* En 1622, le roi de France Louis III (ou peut être Richelieu) ordonne la démolition de plusieurs châteaux forts en Valentinois dont Soyans. Curieusement, ce dernier ne subit aucun dommage.

* En 1644, après avoir visité l'église, l'évêque de Die stipule que la construction n'a pas souffert des Guerres de Religion.

* En 1717, le sir de Montauban est élevé au rang de Marquis (voir titre de noblesse). Il semble que le marquis ne vint jamais en ce vieux château fort.

* Au milieu du 18ème siècle, le nombre croissant de paroissiens oblige l'agrandissement de l'église. Le haut clocher est aménagé. Deux dates sont encore visibles sur la construction : 1757 et 1764.

* Vers 1790, les Révolutionnaires s'emparent du château et détruisent toutes marques de luxe et les représentations des propriétaires.

* En 1793, le 18 mars, un ordre révolutionnaire exige la destruction du château. Curieusement (et pour la 2ème fois de sa longue vie) le site n'est pas démoli.

* En 1796, des "inconnus" mettent le feu au château. Les flammes illuminent le site durant 2 jours.

* En 1926, l'église est inscrite aux Monuments Historiques.

* En 1950, le sculpteur Joseph Rivière habitant au village, organise la réfection de la petite église. Durant la même période, ce Sculpteur aménage la porte fortifiée du village "à sa convenance".

* A la fin du 20ème siècle, Auguste Blain, propriétaire du site , décède. Ses héritiers ne souhaitent pas récupérer les ruines. Le vieux site appartient à l'état.

* En 2002, la commune achète le vieux château. Avec l'aide du conseil régional, elle édifie des barrières anti-visite et envisage la consolidation.

* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du village, de l'église et du château est libre et gratuite. La visite de l'intérieur du moutier et de la ruine castrale est interdite. Le risque de recevoir une pierre existe. Veuillez être très prudent car l'à-pic est important coté Est.

 

Comme il est beau mon Dauphiné !

 

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 26 Vers Menu châteaux de la Drôme

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Dauphiné : 05 26 38
commenter cet article

commentaires

Pierrote 11/10/2016 20:48

Puisque vous me posez une question… j’y réponds. Polie je suis…
Je n’osais croire que la série de castels Dauphinois allait continuer lorsque j’en ai vu 1, puis 2 apparaître… bien qu’une fois, je ne sais plus dans quel article, vous m’aviez parlé d’au moins 3 ou 4 castels Dauphinois à venir. Vous m’aviez même donné autant d’indices que d’habitude, ce qui fait que je n’avais mie essayé de chercher lesquels allaient apparaître un jour !
… Mais je me suis souvenue, en voyant l’article d’aujourd’hui, que vous m’aviez parlé d’un, perdu, au bord d’une falaise, ou quelque chose dans ce genre : c’était donc lui !
… J’espère que vous ne me titillez pas encore une fois en me parlant de 2017 avec un « peut-être » ! mais que la fin de cette année et toute la prochaine (tant qu’à faire, autant demander de suite et l’année complète !) seront non pas parsemées mais fournies en Dauphinois castels !
… Bien sûr, je ne vous demande pas d’indices pour les suivants. J’espère seulement que j’en connaîtrai quelques uns, comme cela est arrivé, ce qui est tant rare !
… Quoi qu’il en soit, je me régale et je me régalerai toujours de tous ces castels de notre contrée, cela va sans dire !

Le Chevalier Dauphinois 12/10/2016 20:31

* La Drôme que j'ai peu décrite sera à la fête en 2017.
* Le 05 est aussi un peu pauvre sur mon blog, il sera donc brillant en 2017 (même si une partie du département ne fut pas Dauphinois).
* L'Isère est actuellement bien représentée, donc je pense montrer 2 sites proches du Rhône, mais pas beaucoup plus..... A moins que.....
* Il va me falloir montrer la Corrèze puis quelques merveilleux donjons de l'Ouest et enfin, entre 2 Gersoises fortifications, il faudra que j'aborde la Normandie.
* Je pressens dans mon planning peu d'églises pour 2017..... mais il y en a déjà beaucoup, donc je complémenterai ce manque par quelques ponts fortifiés, sujet presque vierge dans cette "bible" de ruines.
---> Vous savez tout... ou presque car surprises il y aura..... évidemment !
.

Pierrote 10/10/2016 22:02

Je reviens pour l’historique parce que l’un de mes grimoires m’a révélé pourquoi Louis XI donna ce castel à François d’Urre (ou d’Eurre – cette famille étant connue sous ces 2 patronymes) :
On sait que Louis XI, lorsqu’il devint roi, récompensa tous ceux qui l’avaient suivi dans son exil en Bourgogne lorsqu’il n’était encore que nostre Dauphin Louis II.
François d‘Urre faisait partie de ses compagnons d’exil.
… Dans le récit du « Tournoi à Romans » il est même dit que « mon » Louis XI était amoureux d‘une Polie d’Urre ! (cousine de François d’Urre, peut-être ?).
… La famille d’Urre m’est connue par d’autres grimoires. Un ascendant, je pense (père ? oncle ?), Aymar d’Urre, vint se battre sur « mes terres » en 1430. Je connais son blason.
… Et puis, lorsque je vois écrit le nom de Diane de Poitiers, je pense à Henri II, bien sûr, mais en premier lieu je pense à mon Dauphinois préféré (après vous, bien sûr aussi !) : Ymbert de Batarnay - fidèle parmi les fidèles du Dauphin Louis II puis du roi Louis XI - puisqu’elle était sa petite-fille (Jean de Poitiers étant donc son gendre).

Le Chevalier Dauphinois 11/10/2016 19:15

* Merci pour ces pans d'histoire des hommes construisant un peu plus l'histoire de ce château.
* Avez vous remarqué de 2016 est une grande année pour le Dauphiné ?
* J'ai glissé un peu de 38, de 26 et aussi de 05.
* Nostre merveilleux Dauphiné est, par de petites touches, un acteur présent de 2016.... et peut être 2017 ?... Mystère et secret !

Pierrote 19/09/2016 20:34

Oups ! mal exprimée je me serai : c’est uniquement le moutier que j’avais trouvé trop « neuf » à l’époque, pas le castel, que nenni !

Le Chevalier Dauphinois 19/09/2016 20:51

* Il est vrai que cette église, je l'ai montrée car elle est proche du château et en faisait partie.
* Mais j'avoue que j'ai aussi eu l'impression d'une jeune construction.
* Ceci est évidemment du aux travaux d'agrandissement du 18ème siècle.

Pierrote 18/09/2016 00:50

C omme suis-je heureuse ce castel découvrir
A vec vos yeux ! Allez ainsi m‘offrir
S i différente approche, j’en suis certaine.
T ant plus que cela fait de longues semaines -
E n vérité plusieurs années - que j’eus
L ‘heur d’en pouvoir rapporter quelques vues.

D e honte, déjà, je rougis : n’ai-je gardé
E n mes souvenirs une porte fortifiée.*

S ait-elle pourtant attirer le regard ! (
O n ne tient compte du crénelage « bizarre »).
Y sent-on encore, comme l’avez écrit,
A rdent vouloir être en paix, à l’abri…
N aguère, silhouette du castel était
S ûrement moins dentelée qu’elle n’est.

D ame, non ! Mais grâce à l’une de vos images**
R evenue suis-je dans le Moyen-Âge
O ù chimères et réalité mêlées
M erveilleusement étaient… Un passé
E n forme de conte ou fabliau rêvé…

D échiqueté, vous semblez avoir vu
A spect du château… J’ai plutôt voulu
U n univers riche de son histoire
P rojeter dans ces ruines; de quelque gloire «
H abiller » ces bâtis d’un autre temps
I mplantés sur rocher depuis longtemps.
N ul doute que jadis allure fort guerrière
E urent tours et courtines, attitude altière.

N e pouvait en être autrement, quand même ! (
O n embellit toujours ce que l’on aime)...
T rès bel intérieur du moutier montrez.
A vais-je cet édifice, oui, délaissé.

B ien trop « neuf » m’avait-il paru alors
E n le comparant à vieil castel fort…
N ‘avais-je des précipices eu peur ici,
E t mes images sont les vôtres, quasi !…

P our sûr, comme il est bel notre Dauphiné !***
S ut cette contrée bien le représenter.

* peut-être parce qu’il y avait des travaux de réfection de la chaussée du village lorsque je suis venue là, et qu’une déviation m’a privée de franchir cette porte ?… je ne me souviens mie du village, je l’avoue (c’est pourquoi je pense que j’ai dû l’éviter… ?).
** la 1ère de votre article.
*** votre infobulle de la dernière image de l’article.

Ajout :
Pour moi, « la surprise » m’a de suite fait penser à un morceau de culot d’échauguette par sa forme arrondie, sa pierre bien polie… C’était quoi ?…

Le Chevalier Dauphinois 19/09/2016 20:25

* Il y a de nombreuses années, durant une marche, j'ai vu cette ruine. C'était à l'époque où je ne photographiais pas les sites.
* J'ai quelques flash qui me reviennent sur les entrailles de ce puissant château.
* Hélas, en ce début de 21ème siècle, le site est fermé par des grilles et grillages.
* Mais l'extérieur est si massif, la vue si variée que l'interdiction d'entrée ne m'a pas frustré.
* C'est un château Dauphinois que je reverrai avec plaisir dans quelques années.
*** De loin, il vous a paru "trop neuf".
*** Il est vrai que les nombreuses fenêtres, l'absence d'un haut donjon volant au dessus des tours qui ne sont point rondes... font penser à un bâtiment peu âgé. pourtant il est médiéval, tous mes textes l'affirment.
** Pour la "pierre mystérieuse" au sol, de loin j'avais pensé à une meule. Mais il n'y a point d'eau ni de moulin à vent en ce lieu.
** Puis, comme vous, j'ai imaginé que ce fut un culot d'une échauguette.
** Hélas, les murs sont si arasés que ne n'ai pas trouvé de trace d'un vestige ou un emplacement d'échauguette au sommet.
** Conséquence : le mystère reste (presque) entier.

Pierrote 18/09/2016 00:35

Pour le hors sujet :
Oui, j’ai déjà vu ces objets… parce qu’on m’en a montré lors d’une balade (il m’a déjà fallu un moment pour comprendre le but du jeu et qu’il fallait une application sur son téléphone pour pouvoir « jouer » ! Mais comme je n’ai pas de téléphone …!!!).
… Sur le mot d’explication, dans le bric-à-brac, il a été rajouté (à la main) : « ce n’est pas du geocaching »… je ne vois pas la différence… car en, fait on m’avait expliqué le geocaching (mais cela n’a vraiment aucune importance !).
… Vous participez à ces chasses au trésor/jeux de piste ?

Le Chevalier Dauphinois 19/09/2016 20:33

* Tous les jeux faisant sortir l'homo-sapiens me fascinent. Il est important de voir autrement la vie que par la télé.
* J'ai donc été surpris puis amusé et enfin heureux d'avoir découvert cette boite, ce jeu et ses règles.
* Je ne participe à aucune recherche/jeu de ce type. J'ai déjà peu de temps pour les ruines castrales (lecture, recherche géographique, marche, photo, classement, tri, rédaction etc...) que je regarde ces originales activités pour les comprendre mais pas pour les faire.
* J'avoue que je vais certainement être plus attentif dans la découverte des prochaines ruines.... Peut être vais je encore trouver une autre boite ?