Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 06:06

 

Département 24 - DORDOGNE

 Hooo,  c'est haut ... là haut !

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La commune de La Roque Gageac est située à 60km au Sud-Est de Périgueux, à 55km au Nord-Ouest de Cahors et à 5km au Sud-Ouest de Sarlat La Canéda.

   Coordonnées du bourg :

44° 49' 35" N 1° 10' 51" E
 44.8264082°  1.180852400°

 

Le château :

     L'extérieur :

Là haut !

* Après avoir visité la cité de Domme, je me dirige au Nord-Ouest pour voir à quelques kilomètres les châteaux de La Roque Gageac.

* Cette commune inscrite dans la liste des "plus beaux villages de France" est une petite beauté permettant de voyager dans le temps.

* Le site est connu pour ses balades en Gabare et son petit village médiéval.

* Tel un touriste, j'erre dans cette ancienne cité fortifiée quand soudain mon regard est attiré par une paroi avec un escalier moderne.

* Au sommet, je vois un mur; Que dis je : Un rempart.

 Il me faut aller au sommet !

La cité était protégée de toute part : Falaise, châteaux, remparts, tours !

Souvenir

* Je vous ai déjà montré des constructions fortifiées aménagées dans une paroi rocheuse :

- Le château du Diable à Cabrerets,

- Les Spoulgas de Bouan.

 

Je reviens du passé

* Au début du 21ème siècle, un évènement s'est produit.

* Il semblerait que ce fort soit interdit à la visite suite à des éboulements récents.

* Il est fort probable que cette situation soit définitive.

* Si cela est vrai, cet article devient un souvenir du passé !

 Cette porte m'emporte dans le temps

Je monte vers elle !

* "Il existe de nombreuses passions ne permettant de ne faire aucun effort.

* Mais pourquoi ai je choisi celle qui me fait toujours monter ou griffer par la végétation ?".

* C'est avec cette pensée que je monte, monte, monte.

* Je vous sens glousser derrière votre écran, vous pensez :

"Pfff... Le Chevalier ne sait point grimper quelques marches".

* Que nenni, il y en a beaucoup !

* Lorsque les marches modernes s'effacent, elles laissent la place à des encoches creusées dans la roche.

* Je comprends qu'avec autant de difficultés à grimper, les assaillants n'ont jamais pu prendre ce fort.

* Sur le coté, quelques surprises m'étonnent. Je pressens que certaines entailles devaient porter des poutres.

* Enfin, j'arrive devant la porte.

 

    L'intérieur :Pierres construites et pierres naturelles se marient merveilleusement bien

Pièges et systèmes défensifs

* Derrière la porte, qui devait être défendue par une bretèche (voir vocabulaire), je découvre un sas.

* C'est un rétrécissement ne laissant passer qu'une seule personne.

* L'assaillant se retrouve seul sous le feu des archers bien protégés derrière le mur.

* Puis il y a une une fosse.

* Quelques mètres plus loin, il y en a d'autres plus ou moins profondes et plus ou moins naturelles.

* Evidemment ces puits servaient  de "fossé" ou de "douves".

* Ils devaient aussi avoir la fonction de réserve d'eau.

* Ces profonds pièges étaient recouverts de planches durant les périodes de paix.

  Les couleurs des pierres et la beauté de la rivière doivent inspirer les photographes

Des murs qui murmurent leur histoire

* Marchant dans ce couloir, bloqué par le vide et le rempart fendu d'archères, l'assaillant se retrouvait assez "désarmé".

* De plus, portant son bouclier sur la main gauche, il est moins bien protégé contre des archers tirant à sa droite.

* Les sapeurs ne pouvaient détruire un mur aussi épais sans être protégé.

* De plus, avec si peu d'espace devant la porte, il était impossible d'utiliser un bélier.

* Les murs étant construits sous une corniche naturelle, jeter des boulets depuis le haut est inutile.

* La position en hauteur de ce fort rend inutilisable les catapultes et autres engins de jet de pierre.

* Ce fort est donc imprenable, à moins d'utiliser des centaines de soldats voués à la mort.

 

Vais je pouvoir entrer ?

* Face à tant d'obstacles, je me demande si un Chevalier Dauphinois venant en paix sera autorisé à pénétrer dans ce fort médiéval propriété des évêques de Sarlat durant tant d'années.

* Lentement je m'approche.

* Avec précaution, je toque (virtuellement) à la porte.

* Et.....

 

Pour continuer la visite, veuillez cliquer ici.

 

Tu as vu la vue !

 

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 24 Vers Menu châteaux de Dordogne

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Périgord : 24
commenter cet article

commentaires

Pierrote 29/04/2016 21:49

F ichtre ! Vous êtes donc magicien, Chevalier !
O u l’art de repartir dans le passé
R econstituer des murs disparus…
T ruelle ne vous a même point fallu !

T out de même, avez dû, comme tout humain,
R aides degrés gravir… Etait-ce chemin
O bligatoire pour Graal découvrir
G rand’fatigue sut, je pense, se faire sentir
L orsque vinrent ultimes marches fort serrées :
O n compatit, vous sachant armuré !
D evinée est angoisse des ennemis,
Y montant, n’étant, de plus, à l’abri.
T ant d’écueils ensuite surmonter devaient,
I nattendus, que je ne soupçonnais.
Q uelle imagination eurent nos aïeux !
U n sas où l’on ne passait mie à deux,
E t de traitres « puits » des plus périlleux…

L as ! pour intrus pièges étaient associés
A ux défenses « normales », ces atours guerriers

R encontrés dans n’importe quel castel.
O r, l’on n’est mie devant ouvrage tel,
Q uand murs de pierre et rochers sont « fondus »,
U nis pour former ensemble incongru
E nterré, à ciel ouvert, « suspendu »,

G age de l’ingéniosité des ancêtres :
A pprivoiser la falaise mètre par mètre,
G rignoter ses entrailles pour ériger
E xceptionnel site permettant guetter
A lentours et protéger âmes du lieu.
C omme ce projet était fort ambitieux !

N ul doute qu’assaillants « se cassèrent les dents » !
O pérer ne pouvaient normalement,
T out ayant été calculé si bien.
A vaient, pour sûr, la mort comme destin…

B ien heureuse que chevillette tirée fut
E t que bobinette, l’on suppose, ait chu…
N ous avez, de l’extérieur, dévoilé
E space incroyable ! Avons hâte d’entrer !

Le Chevalier Dauphinois 30/04/2016 14:30

* Lorsque j'ai vu le film "Les Visiteurs", je n'étais point surpris du voyage dans le temps.
* Eux sont allés dans le futur, moi dans le passé : C'est la seule différence... hihihi.
* Ce site castral était unique mais réservé aux aventuriers.
* Par sa position, le prix élevé de l'entrée, et les nombreuses marches en encorbellement, les touristes ne se bousculaient pas pour découvrir ce lieu, surtout ceux qui avaient le vertige.
* Les châteaux troglodytiques sont fascinants par leur accès et leur position dans la roche. Mais ils sont souvent "décevants" par la pauvreté des aménagements intérieurs.
* Le Dauphinois Chevalier n'est jamais déçu évidemment, mais les visiteurs du blog pourraient l'être dans la visite des entrailles du 2ème article.
* A l'origine, je n'avais créé qu'un seul article, mais après la destruction du site médiéval, j'ai ajouté des images et je l'ai cassé en 2 espérant favoriser le suspens et l'envie.