Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

26 mars 2016 6 26 /03 /mars /2016 12:00

 

Département 24 - DORDOGNE

 Quelle incroyable église fortifiée !

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La commune des Eyzies-de-Tayac-Sireuil est située à 70km au Nord-Ouest de Cahors, à 40km au Sud-Est de Périgueux et à 20km au Nord-Ouest de Sarlat La Canéda.

   Coordonnées dé l'église :

44° 56' 38" N 1° 0' 18" E
 44.94387534°  1.0049057°

 

L'église :

     L'extérieur :

La découverte

     A l'écart des sites touristiques et médiatisés de la Dordogne, l'église fortifiée de Tayac est peu connue. C'est donc une incroyable surprise lorsque mon destrier me plante face à cette construction que je n'imagine point être un moutier. Aucune croix, pas de transept, aucun véritable clocher traditionnel.

Je pressens que l'enquête va être fascinante et pleine d'étonnements !

 

Les pierres de la nef

    Ne voulant pas de suite découvrir la partie fortifiée, je m'intéresse en premier aux pierres de la nef.

1 - Au dessus des fines fenêtres, de magnifiques sculptures de guirlandes entrelacées.

2 - Sur la longueur de la nef, les pierres sont correctement taillées et jointives. Mais par endroit, elles ont une forme non classique (en L, en Z, en I)

Est ce du à des consolidations suite aux attaques ?

Ou aux consolidations du 19ème siècle ?

3 - Un curieux cadrant solaire qui ne donne pas l'heure.

Est ce le fantôme d'un chrisme ?

 

1 2 3

 

La nef

   La nef est solidement tenue par ses nombreux contreforts plats. Extérieurement, elle semble symétrique. Curieusement, la face ensoleillée et celle à l'ombre ne comporte pas le même nombre de fenêtres.

  Les étroites ouvertures de lumière sont éloignées du sol empêchant l'intrusion d'un assaillant.

 

Le clocher mur

   Voyez vous les trous de boulin pour un hourdage ?

 

  Au dessus de l'entrée, une haute construction ressemble à un mur bouclier. Sur la façade coté portail, ce clocher-mur compote de bas en haut :

* Une salle de repli avec une ouverture verticale.

* Des trous de boulin pour soutenir un hourdage (voir vocabulaire).

* Trois baies pour les cloches.

* Sous le toit une salle de défense crénelée.

  A l'arrière, je suis surpris par les panneaux en bois dont la fonction m'échappe.

 

 

La tour défensive

    Je prends un peu de recul pour comprendre le système défensif du clocher-mur quand mon regard est arrêté par une autre construction plus massive et plus haute. Sur la face extérieure, elle possède :

1 - Des contreforts plats peu épais reliés par des arcatures. Il est amusant de constater qu'à l'arrière de cette construction, de petits contreforts équilibrent les pressions.

Avez vous remarqué la petitesse du contrefort à droite ?

2 - Des archères droites sont visibles.

3 - Au sommet, une chambre défensive crénelée.

 

1 2 3

 

La salle défensive

Pourquoi y a-t-il 2 niveaux pour la salle défensive ?

 

   Cette salle défensive avec son crénelage est fascinante par sa dimension, et surprenant par sa tour surélevée dont la fonction stratégique m'étonne.

  Comme moi, vous avez remarqué l'ancienne pierre grise et la "consolidation récente".

 

 

Qu'est ce ?

   La tour qui m'étonnait déjà par sa fonction, me surprend par sa curiosité architecturale.

Voyez vous ce décroché en V inversé dans d'angle ?

Est ce un escalier pour habitant de l'hémisphère sud ?

Le portail

    La façade d'entrée de style Roman est surprenante par son architecture massive sous forme de auvent. Je suis surpris de ne pas voir de bretèche ni d'assommoir protégeant l'entrée.

    Je suis étonné :

* Par les corbeaux au lieu de modillons.

* Par la sobriété des sculptures sur des colonnes portant les voussoirs.

* Par la présence de 2 puissantes colonnes externes en "faux" marbre.

 

 

    L'intérieur :

* Comme souvent en notre siècle, les églises sont fermées. Celle-ci n'échappe pas à la règle.

* Je me console en admirant le paysage et les magnifiques falaises de la Vézère.

 

Je me transforme en peintre devant une telle architecture

 

 

Histoire de l'église :

* Au 13ème siècle, construction de l'église.

* Au 14ème siècle, durant la guerre de Cent Ans, l'église est "fortement" fortifiée.

* Au 19ème siècle, l'église est partiellement remaniée et consolidée.

* En 1895, l'église est classée aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Martin) est libre et gratuite. La visite du clocher est interdite.

 

Quelle magnifique vue depuis des tours

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 24 Vers Menu châteaux de Dordogne

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Périgord : 24
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 27/03/2016 21:22

T rès impressionnée suis-je par ce moutier
A la nef si protégée, « maternée ».
Y sont, à chaque extrémité d’icelle, «
A ppendices » encontrés dans les castels,
C omme si hôtes d’antan n’avaient mie cure

L a guerre louer en de religieux murs.
E t cette architecture si païenne
S ait fort me seoir dans une structure chrétienne…

E mane des deux « murs-boucliers » puissance.
Y furent concentrées toutes les défenses ;
Z èle qui dépasse presque l’entendement.
I vresse nous donnent ces parois, les mirant,
E levées tant hautes, du côté chevet
S urtout, car aveugle, de plus, ici est.

D irai-je, autrement, que m’a étonnée
E xcès dans manière d’avoir fortifié

T ant modeste église, me semble, d’origine…
A voué-je que je ne suis point chagrine !
Y suis-je à cent pour cent très favorable !
A insi, découvrons moutier incroyable,
C ertes, moins que celui d’Inières, mais qui a,

S ans aucun doute, particulière aura.
I maginé j’ai ennemis devant
R udesse de cette « muraille » leur présentant
E longées arcatures, sans fin, qui portent
U ne salle défensive : image peu accorte,
I l faut le reconnaître, de près ou loin !
L ‘écran que fit ce mur, jadis, sut bien

D émoraliser intrus pour tenter
O utre passer… Et, côté du clocher
R ejetés durent être de même façon :
D ‘un repli, et d’archères, furent à foison
O ccis, pour sûr… Ainsi sécuritaire
G randement fut ce lieu, et fort austère.
N e me déplait non plus, ce dernier point,
E t « votre peinture »* nous le montre fort bien !

* votre avant-dernière image.

Le Chevalier Dauphinois 29/03/2016 20:35

* Cette église fortifiée est un des chefs d’œuvres de cette province.
* Elle a tout pour elle : Architecture unique, hauteur, chemin de ronde, hourdage, etc....
* Je l'ai découverte après avoir visité 3 châteaux en 2 jours, vous imaginez dans quel état j'étais.
* Il ne lui manque que des douves et un pont levis pour devenir UN château.
* De plus, la construction possède quelques énigmes architecturales qui en font un moutier sans égal !