Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 08:45

 

 

Voyez vous la merveille au loin ?Département 24 - DORDOGNE

 

 

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La commune de Champagne et Fontaine est située à 45km au Nord-Ouest de Périgueux, à 35km au Sud-Est d'Angoulême (voir son château) et à 20km au Nord de Ribérac.

 

   Coordonnées de l'église :

45° 25' 19" N0° 18' 59.9" E
 45.42201° 0.31666°

 

 

L'église :

     L'extérieur :

Je suis en vacancesL'église est dépourvue de clocher

* Comme il est doux d'être en vacances et pouvoir faire ce que l'on adore.

* Pour moi, c'est tenter de réaliser des photos peu classiques.

* En cette soirée de printemps où l'ombre joue avec l'éclairage diffus, je tente d'immortaliser les sillons peu linéaires.

 

 

Que vois je ?

     Soudain au loin, une construction, dépassant les toits des maisons, me fait de l'oeil. Je me dois d'aller la saluer. Mais avant, je l'observe de loin :

* La partie droite (la nef et le chevet) est plus basse que la gauche (l'entrée).

* Je suppose que arasement il y eu.

* Evidemment je me dois de vérifier puis prouver ma théorie.

 

 

L'enquête commence

* En arrivant dans le "bourg" de Champagne (et non celui de Fontaine, car son église bien que du 12ème siècle n'est point pour moi) je vois en premier le chevet plat avec son imposante fenêtre Gothique.

* Ce chevet ne semble pas présenté d'intérêt pour une Chevalier Castellologue amateur.

* Mais en observant mieux sous le toit, je crois voir...

Voyez vous ?

* Et puis, il y a les contreforts aux angle (surtout celui à droite) montrant une scission.

Etait ce un aménagement pour solidifier l'ajout d'une salle de repli au dessus ?

  Je me dois de trouver d'autres indices.

  

Peintre je me fais 

Ombragé comme la façade je suis

 * La façade coté ombre ne me montre aucun indice de défense.

 * Je suis surpris par la grandeur des fenêtres peu compatible avec une fortification.

 * Evidemment les bases obstruées prouvent un réaménagement.

 

Le clocher-tour

* Le clocher-tour est évidemment l'arme défensive et de repli de cette église.

* Il parait très solide coincé entre ses contreforts épais.

* Proche du sommet de la fenêtre, un détail m'interpelle.

Est ce une canonnière ?

* Sur l'autre face, la puissance semble plus importante par l'ajout d'un épais contrefort central.

* Au sommet, les ouvertures ressemblant à des merlons de crénelage (voir vocabulaire) permettent la surveillance et le tir.

 

 

La façade coté portail

  Avec ses imposants contreforts d'angle, la façade d'entrée ressemble à un donjon primitif. Pourtant de nombreux détails allègent la rudesse :

* La bretèche au dessus de la porte reposant sur 3 consoles.

* Les ouvertures sous le toit.

*  Les courbes du portail cassent la rigueur des angles droits. Ce portail est si original que je préfère vous le montrer avec des mots d'un spécialiste en architecture :

   "Le portail est d'un type unique en Périgord : Quatre voussures légèrement brisées, séparées par trois tores lisses, retombent sur des colonnettes à chapiteaux frustes, reposant sur des socles élevés.

  Les faces verticales de chaque voussure et de l'archivolte sont ornées de stries rayonnantes. Un cordon d'archivolte à têtes de clous encadre l'ensemble. Les tailloirs forment, de chaque côté, un bandeau à huit ressauts."

 

 

    L'intérieur :

Constatation

    Comme souvent en notre siècle, les églises sont fermées. Celle-ci ne déroge pas à la règle.

 

Epilogue

  Curieusement, je ne remarque que maintenant l'association de Champagne et Fontaine.

Y aurait il des fontaines de champagne en ce bourg ?

  Je vais tenter de vérifier le proverbe :

"Fontaine je ne boirai pas de ton eau"... mais du champagne !

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle, construction de l'église.

* Au 13ème siècle, construction d'une travée à l'Ouest.

* Au 14ème siècle, dans la travée, une chapelle est aménagée.

* Au 16ème siècle, l'église est réaménagée et désaxée. Construction du portail avec bretèche.

* En 1832, les deux communes de Champagne et Fontaines fusionnent.

* En 1947, l'église est inscrite aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Martin) est libre et gratuite. La visite des fortifications est interdite.

 

Je vois, je vois, je cois... heu... loin

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 24Vers Menu châteaux de Dordogne
    

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Périgord : 24
commenter cet article

commentaires

Pierrote 19/02/2017 18:05

M erveilleux Périgord, du moins pour moi !
O n le dit « pays de l’Homme »*. C’est, je crois,
U ne vérité découvrant de Vézère
T ant sauvage vallée;** et forêt « primaire »***
I ntimide, comme si à travers feuillus
E piés par civilisation perdue
R éellement étions... Bien saugrenue,

D ivagante pensée, de rapport n’ayant,
E n aucun cas, avec église céans…

C ertes, il se peut. Mais à mon fol esprit
H érité a de cette « sauvagerie » -
A ncrée dans moult parties de la contrée -
M outier du jour.**** Rudesse et force alliées,
P rimitivité de l’architecture
A ttestent qu’en ce lieu la vie était dure,
G rand’richesse ne possédant gens du cru :
N e purent-ils nombreux guerriers attributs
E riger là. Pourtant fut défendue

D ignement cette maison de Dieu. Y sont
O uvrages militaires dans clocher-donjon.
R ondes et tirs faisaient soldats ainsi
D u haut de la tour servant de repli.
O bservé j’ai trois étages différents
G râce à photo de la façade avant :
N iveau supérieur : maison, avec toit
E t « fenêtres ». En-dessous : castel je vois

P arce que bretèche en est l’un des symboles.
E glise enfin : portail à l’entresol
R appellant du bâti première fonction…
I mage d’un site dédié à religion,
G arni d’écueils pour les moments guerriers,
O ffrant « maison » aux âmes de la contrée…
R avie je fus cette beauté découvrir
D ans un pays qui sait fort me séduire.

N ‘oublierai-je « photos de vacances ». Me plaire
O nt-elles su : on voit des gens de la terre
T ravail que j’admire et photographie
A ussi, par chez moi, ailleurs ou ici.

* une publicité le décrit (ou le décrivait, du moins) ainsi, en rapport avec l’homme Préhistorique.
** notamment. Je ne connais mie le Périgord « sur le bout des doigts », mais cette vallée m’a toujours impressionnée en certains endroits, même vus de loin.
*** à mes yeux, elle paraît primaire, en ce sens qu’il semble qu’aucun homme n’y ait pénétré depuis des millénaires; vierge de toute empreinte humaine « récente ».
**** bien qu’il ne soit pas dans la vallée de la Vézère. Loin d’elle est-il, et pourtant, à mes yeux, il y a le même sentiment de « sauvagerie » que dans cette vallée.

Le Chevalier Dauphinois 21/02/2017 18:12

* Voila une facette du Périgord que vous ne connaissiez point, je présume.
* Heureux je suis que surprendre je peux encore.
* Cette église trapue, rude, anguleuse est une merveille de rusticité. Elle m'a fasciné aussi bien de loin que de près.
* Elle est le reflet parfait de la dure vie médiévale dans cette province sous domination Anglaise avec attaque de Routiers et peut être de Français.