Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

10 décembre 2016 6 10 /12 /décembre /2016 07:13

 

 

Département 24 - DORDOGNE

 La marche sera longue pour approcher ce château fort

 

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La commune de Grignols est située à 30km au Nord de Bergerac, à 20km au Sud-Ouest de Périgueux et à 8km au Sud de Saint Astier (voir son église fortifiée).

 

   Coordonnées du château :

45°  4'  53" N0°  32'  38" E
 45.08149830° 0.543984174728°

 

 

Le château :

       L'extérieur :

La découverte

       A 1km au Sud-Ouest de Grignols, sur une petite colline apparaît le château Comtal. Lentement je m'avance vers cette beauté fortifiée dont l'architecture me semble a voir été construite sur plusieurs siècles. Je vois aussi que certains bâtiments "trop neufs" ont été consolidés récemment.

  Un panneau m'indique que je dois déposer mon destrier à quelques pas plus loin.

 

 Une façade montrant l'évolution architecturale

L'enquête commence

* Ma première surprise vient de la forme triangulaire des remparts.

* Mon fascicule m'informe que le site était formé de 4 terrasses successives reliées par des ponts levis.

* Ma deuxième surprise vient de l'évolution architecturale.

  - Par exemple : Sur cette façade, il y a des archères droites du 13ème siècle. Au dessus, de belles fenêtres à meneaux en croix amenant de la lumière à la Renaissance.

* Un peu plus loin, au bout d'un rempart crénelé, je remarque un bâtiment plus modeste, moins décoré.

Etait ce pour la garnison ?

Ou est ce le château primitif ?

* En approchant, je suis surpris de voir une curieuse construction accolée au "bâtiment modeste".

Serait ce l'ancienne porte d'entrée ?

* Mon questionnement expliquerait la présence de mâchicoulis formant bretèche.

* De plus, le "bâtiment modeste" serait une sorte de châtelet d'entrée avec salle des gardes.

Avez vous remarqué les restes de console

et le rehaussement du mur à gauche ?

* Je pressens que cela est une reconstruction au 20ème siècle.

 

 

Savez vous identifier les fonctions des bâtiments ?  Comme tu es blanche !

* Mon titre n'est point pour vous chères lectrices, ni pour une dénommée Neige, il s'adresse à l'imposante tour d'angle.

* Elle paraît si neuve qu'elle semble avoir été construite "hier", mais il n'en est rien.

* Même si son crénelage (voir vocabulaire) et son parement ont été refaits, la tour carrée est bien une construction médiévale.

* Je suis surpris de ne voir que si peu d'archères et surtout si asymétriques.

 

 

Il y en a partout

* Tout en respectant les propriétés privées, je contourne le château.

* Soudain, un angle de vue me montre un ensemble de bâtiments chaotiques.

* Ceci est du aux destructions non reconstruites, puis à des consolidations rapides puis à des aménagement de confort des siècles récents.

* Je vois :

- Des départs d'échauguette dont les consoles étaient certainement les mâchicoulis du chemin de ronde.

- Des fenêtres positionnées à l'intérieur d'épais murs. Elles remplacent des portes de circulation.

- Une cheminée à l'extérieur..... pour réchauffer les oiseaux en hiver ?

 

 

      L'intérieur :

* La propriété privée et habitée n'est point visitable.

* Ne souhaitant pas goûter au tir du canon pour non respect de cette interdiction, je tourne les talons pour retrouver l'étalon.

* Je jette un dernier regard vers le piedroit de la cheminée extérieure et j'immortalise une jolie sculpture sur un évènement que je n'ai point identifié.

 

 

 

Histoire du château :

* Vers 980, par mariage (à vérifier), la seigneurie (les terres) de Grignols est possession de la famille Talleyrand.

* En 1072, un château (une résidence ?) est cité dans un texte. Il appartient à la famille Grimoard.

* Au 13ème siècle, construction d'un château fortifié surveillant la route entre Périgueux et Bordeaux. Il appartient à la famille Talleyrand

* Au 14ème siècle, agrandissement et modernisation du château.

* Au 16ème siècle, un logis Renaissance est aménagée. La famille Taillefer n'habite pas en cette vieille forteresse médiévale, même si elle est modernisée.

* Au milieu di 16ème siècle, le site est élevé en Comté (voir titre de noblesse).

* Au 17ème siècle, le logis est modernisé.

* Vers 1652, durant les évènements de la Fronde, le château est canonné puis partiellement démantelé par le Capitaine Balthazar.

* Durant 2 siècles, le château est partiellement transformé en "carrière de pierres" par les habitants environnants.

* Vers 1792, les Révolutionnaires ne sont pas "tendres ni respectueux" avec cette fortification Comtale.

* Durant le 19ème siècle, les dégradations continuent.

* En 1883, après 6 siècles de possession de la même famille, à la mort du dernier héritier des Talleyrand-Périgord, le château change de propriétaire.

* Durant le 20ème siècle, en fonction des multiples propriétaires, les vieux murs sont parfois réhabilités, parfois dégradés ou changés de fonction (portail obstrué par exemple).

* En 1928, le château est inscrit aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite depuis la route et le sentier. La visite de la propriété privée est interdite.

 

Un vrai château fort avec ses nombreux systèmes défensifs

 

   Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 24Vers Menu châteaux de Dordogne

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Périgord : 24
commenter cet article

commentaires

Pierrote 11/12/2016 17:53

G randement surprise j’ai été ici :
R etouches et aménagements n’ont mie
I nterféré dans mon appréciation.
G randiose fut et est castel; sa vision
N ‘est qu’austères et rudes constructions et murs
O uvragés pour se défendre, est-ce bien sûr !
L ‘image du lien « bâtiments chaotiques »
S ait être, à mes yeux, carrément magique !

D étient-elle pouvoir de me faire rêver,
O deurs, sons, du Moyen-Âge ranimés
R ien qu’à la vue de ces pierres tant anciennes…
D élicieusement j’ai « goûté » domaine,
O ù sont moult d’attributs (plutôt d’atours !)
G uerriers restés. Ainsi, à chaque détour*
N ous sommes, comme ennemis antan, me semble,
E bahis par la force de cet ensemble,

P récipités dans un temps où devise
E tait de ne donner aucune prise,
R éelle ou psychologique, à l’intrus.
I l fallait être de bon sens pourvu,
G uidé par économie des moyens ;
O u, si l’on possédait richesses bien,
R affinement, en sus, était montré.
D irai-je que ce lieu n’en a mie manqué.

P reuve indéniable : nous avons beaux piédroits
O rnant un âtre… intérieur autrefois.
S culpture aussi** dénote des seigneurs
T rès grande aisance. Est-elle un vrai bonheur !…***

S elon dégradations, reconstructions,
C onfrontés sommes à des aberrations.****
R êveuse me laisse votre commentaire
I ndiquant chauffage pour oiseaux l’hiver… !
P ortes de circulation j’aurais aimées
T oujours être en place, non fenêtres créées :
U n pan de la vie des hôtes d’antan
M ieux imaginé j’aurais les trouvant.

N ‘oublierai-je la « curieuse construction »
O ffrant image de fortification,
T émoin d’une belle entrée de castel fort…
A vez, une fois de plus, « tapé très fort » !*****

* de courtine, rempart, bâtiment…
** celle mirée par le lien « une jolie sculpture ».
*** même si, tout comme vous, je ne sais de quel évènement elle « parle » : est-ce le castel de Grignols représenté ? mais ce qui me semble bizarre est cette tour avec une sorte de coupole vue sur la gauche… Un épisode des croisades, peut-être ? … Ou un castel que les seigneurs de Grignols assaillirent ? mais dans quelle contrée ? - du royaume ou pas .
Ce qui m’intrigue fort dans ce « tableau » est le cheval que l’on voit, et son (ses ?) cavalier(s), à contresens … Bien étrange, non ? Que cela signifie t-il ? Si jamais un jour vous aviez des renseignements concernant cette sculpture, je suis preneuse !
**** telles que : cheminée donnant sur l’extérieur, et inversement fenêtres donnant sur l’intérieur…
***** à mes yeux, du moins, en nous découvrant ce castel du Périgord (qui plus est !... Je ne pouvais qu’être charmée !).

Le Chevalier Dauphinois 17/12/2016 09:58

* Lorsque j'ai découvert Grignols, j'ai été très déçu. Je ne voyais qu'une construction qui aurait été aménagée au 19ème siècle.
* Je l'ai quand même photographiée en me disant : "Chevalier, tu ne la montreras dans ton blog que dans 2 siècles, il y a bien d'autres beautés à faire découvrir avant".
* Ces images dormaient donc au fond de mon disque dur.
* Mais avec le temps, avec l'envie enfin de montrer "ma" Dordogne médiévale, j'ai redécouvert ce site.
* Dans mon but de montrer les différentes constructions de notre Royal patrimoine, il m'a semblé logique de réaliser un article sur ce site.
* Il m'a fallu plusieurs mois pour trouver la manière de faire vivre ce curieux château refait et brut à la fois.
* Par votre puissante et magnifique prose, je m'aperçois que ma mission est réussie !
*** Pour la sculpture de la bataille, si un jour je lis une explication, je republierai cet article. Si la bataille est connue, peut être ferai je un article spécifique en m'appuyant sur cette image.