Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

31 octobre 2014 5 31 /10 /octobre /2014 07:02

 Un reflet vers le passé

Département 24 - DORDOGNE

 

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La commune de Chapdeuil est située à 45km au Sud-Est d'Angoulême, à 30km au Nord-ouest de Périgueux et à 15km à l'Ouest de Brantôme.

   Coordonnées du château :

45° 20' 34" N 0° 28' 26" E
 45.342769°  0.474043°

 

Le château :

     L'extérieur :

La découverte

     Attiré par le bruit des grenouilles, je m'approche lentement d'une étendue d'eau quand le hasard (certes programmé depuis des mois) me montre les reflets d'une haute toiture à quatre pans en tuiles.

  Evidemment, je lève la tête pour découvrir le Graal de ma journée : Le donjon de Chapdeuil.

 Je le regarderai durant des heures !

Autour du donjon

   Lentement, pour ne pas le perdre du regard, je contourne le château pour chercher le meilleur angle de découverte.

   Que vois je de loin :

  * Les douves sont créées par un détournement de la rivière Heuche

  * A la base coté Nord, le petit bâtiment (sur la gauche) est le logis seigneurial datant de la fin du Moyen Âge.

  * Accolé coté Est, une construction peu large semble être une dépendance.

  * Les 2 bâtiments bas semblent percés de petites canonnières.

  * L'époque moderne a ouvert au logis plusieurs portes et fenêtres avec volets.

 Chemin de ronde sur mâchicoulis

Première description du donjon barlong

* Le donjon a une forme rectangulaire.

* Un chemin de ronde fait le tour du bâtiment.

* Les grandes baies carrées sont le crénelage ou des ouvertures de guet et de tir. Je vous laisse choisir le vocabulaire.

* Le chemin de ronde comporte des archères cruciformes.

* Quelques petits trous ronds me font penser à des ouvertures pour armes à feu.

* Des consoles triples forment les mâchicoulis.

Avez vous remarqué dans les pierres

quelques traces de balles "ennemies" ?

 Qu'est ce donc cette forme géométrique sur le mur à droite ?

Question

Avez vous remarqué que ce donjon ne semble pas comporter de contrefort, contrairement aux autres puissantes tours maîtresses qui jalonnent notre beau Royaume ?

Même les églises possèdent des contreforts.

Pourquoi n'en vois je point ?

 

Que de curiosités sur ce donjon !

  * Sur un mur, je vois deux curieux arcs de cercles. Je me dois de comprendre cette bizarrerie.
  * Lentement, je contourne le donjon.

  * Tout en respectant la propriété privée, j'observe.

  * Ces arcs d'applique élégissent la façade. C'est certainement la mission souhaitée par les architectes.

  * En réalité, ces arcs relient harmonieusement les contreforts plats. Question :

Pourquoi toutes les faces n'en possèdent pas ?

  * Le fait de ne pas avoir réaliser des contreforts plats sur toute la hauteur et sur tous les cotés oblige les architectes à utiliser des pierres de "rattrapage".

  * Je suis étonné de voir des corbeaux alignés horizontalement dans le premier quart de la hauteur.

Etait ce le niveau originel de la première construction ?

Ou un support de galerie amovible ?

Ou le niveau de la porte médiévale avec sa plateforme en bois ?

 

    L'intérieur :

  La propriété privée n'est pas visitable.

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, une petite fortification entourée de douves semble existée.

* Au 14ème siècle (à vérifier), durant la guerre de Cent Ans, construction du puissant donjon par la famille Saint Astier.

* Au 15ème siècle, construction d'un logis au pied du donjon.

* Au 16ème siècle, durant les guerres de Religion, le donjon est modernisé par la famille Pontbriand (à vérifier).

* Vers 1792, les Révolutionnaires s'emparent du château. Le logis est partiellement démoli (à vérifier).

* Au 19ème siècle, le logis est "restauré".

* En 1988, le château est inscrit aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite depuis les routes. La visite de la propriété privée est interdite.

 

Pour être si beau et si jeune, l'eau ne viendrait elle pas de la fontaine de jouvence ?

 

Vers Menu
donjons
remarquables
de France
Cliquez pour revenir au menu des donjons remarquables   Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 24 Vers Menu châteaux de Dordogne

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Périgord : 24
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 02/11/2015 21:11

En effet, déliré vous avez à Florence !
Evidemment, de suite cela donne des idées… de prose composée uniquement d’après vos info-bulles !… Au Palazzo Vecchio, il y aurait à dire ! – plutôt : à écrire.
… Je l’avais fait, cet « exercice », mais je ne me souviens plus dans quel article : amusant à souhait ! (sauf que l’on oublie un tant le but de l’article : la ruine du jour, sauf… si l’on prose 2 fois !)

… J’espère que jamais vous ne les enlèverez, ces info-bulles : elles m’ont toujours attirée et plu, et elles donnent du « piment » à vos proses et… des idées pour les miennes !

… Mal heureux sont ceux qui ne prennent point le temps de « fouiner » partout dans vos articles : ils passent à côté de moult de choses !

… Mon dicton qui découle de ça :
« Aux personnes curieuses, et qui savent prendre leur temps, le royaume des ruines du Chevalier leur appartient ! »

Le Chevalier Dauphinois 05/11/2015 19:14

* Il est vrai que parfois, ma prose est si descriptive que commenter l'image serait un "doublon".
* Il m'est donc important de commenter autrement mes images.
* Il est vrai que parfois..... l'info-bulle est "un peu" hors sujet.
* Mais qui puis je ?.... Même un Chevalier reste (un peu) un homme... avec ses quelques défauts.

Anne la Dauphinoise 01/11/2015 10:15

C harmantes grenouilles !… N’étaient-elles point des fées ?
H appé par leur chant, notre Chevalier
A « un reflet vers le passé »* dans l’eau
P u mirer… était en forme de château.
D ‘un conte magique ne pourrait-ce être début ?
E videmment que si ! … (non, n’ai-je pas bu !).
U ne preuve est qu’immédiatement après
I mposant donjon apparut : avait
L ‘air bien réel ; de plus, beauté c’était.

D u coup, nous ne pouvions qu’être envoûtés (
O ui, ce mot est un tant exagéré),
R avis, en ce lieu quelque peu bizarre
D ont certains détails le classent « à part » :
O uvrage si massif s’offre à nous, puissant ;
G éant n’est-il en hauteur, cependant.
N ous sommes face à un bâti fort austère,
E t arcs de pierres lui donnent allure légère.

P resque un décor d’église il m’a semblé
E ntrevoir en ces courbures… Ont été
R affinement pour masquer contreforts !
I ceux n’avais-je vus, de prime abord…
G uerrier est pourtant donjon, à souhait,
O rné de moult d’atours en son sommet.
R udesse se lit, et des hôtes le vouloir
D e signifier leur grand’force, leur pouvoir…

N e connaissais-je les « pierres de rattrapage » (
O n en apprend, c’est bien vrai, à tout âge !),
T out comme le fait qu’une magique fontaine**
A u pied de ce site coulerait… Certaine «

B arrière » dépassait votre découverte,
E voquant « merveilleux », et porte ouverte
N ous laissait pour long voyage entamer,
E mpli de vos belles « vitrines »*** du passé.

P arvenu m’est sentiment d’irréel,
S ans aucun doute, mirant ce vieil castel.

* lu « sur » votre première image (belle phrase sur belle image !).
** lu « sur » votre dernière image.
*** ce donjon, et tous les autres castels de ce genre que nous encontrons dans vos articles.

Le Chevalier Dauphinois 02/11/2015 18:54

* A chacune de vos belles proses, je suis étonné (de bonheur) que vous utilisiez mes mots et surtout mes commentaires d'images.
* J'utilise parfois ces info-bulles (terme officiel) pour narrer une autre "histoire" ou donner mes sensations.
* Comme elles ne s'affichent pas toujours très rapidement, je n'étais pas certain que les visiteurs les lisent.
* Peut être vais je m'amuser un peu plus (comme je l'avais fait dans mon article sur le Palazzo Vecchio).
*** Au sujet de ce donjon, j'ai été fasciné.
*** D'abord par le silence du site, puis par la masse encore vivante et enfin par ses curiosités architecturales (que je ne m'explique toujours pas) et l'absence de contrefort.
*** Ce donjon n'a pas la masse de Pons, ni l'aura de ceux de la vallée de la Loire. Pourtant il est unique et magnifique !