Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

18 octobre 2016 2 18 /10 /octobre /2016 06:03

 

Département 24 - DORDOGNE

 Une tour née !  Va-t-elle me tourner la tête ?

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La commune de Thonac est située à 38km au Sud-Ouest de Brive la Gaillarde, à 35km au Sud-Est de Périgueux, à 20km au Nord-Ouest de Sarlat la Canéda et à 7km au Sud-Ouest de Montignac.

 

   Coordonnées du château :

45° 1' 45" N1° 5' 42" E
 45.029673° 1.095065°

 

 

Le château :

     L'extérieur :

La découverte

   Depuis le bourg de Thonac, je trottine lentement par une petite route en direction du Nord-Ouest. Le soleil de ce beau mois de septembre réchauffe ma vieille carcasse de Chevalier Castellologue Amateur âgé de 800 ans (environ).

    Deux kilomètres plus loin mon merveilleux destrier, par un cabrement, me jette au sol.

Je pressens qu'il a reniflé l'odeur médiévale.

 Le grillage est le premier système défensif de cette tour

La tour a-t-elle de beaux atours ?

* Cachée derrière un grillage et des branches d'arbres, une vieille tour carrée se dore au soleil.

* Elle semble si heureuse dans sa solitude que j'ai presque honte de venir la déranger pour l'immortaliser.

 

Montre moi ta fente !

   Comme tous les hommes, je cherche à découvrir le point faible de la belle. Je la regarde sous toutes les coutures (et pourtant elle n'est pas reprisée).
   Que me montre cette beauté innocente :

* Pas d'archère,

* Pas de crénelage,

* Pas de mâchicoulis (voir vocabulaire).

 

La porte me transporte

* Puisqu'elle ne veut point me montrer ses atours, j'en fais le tour.

* Tour à tour dans l'ombre et au soleil, visible et cachée par les feuilles, la tour me donne le tournis.

* Me faisant tourner la tête, mes yeux croient voir une porte.

* Mais elle est si haute (en mon cœur) que mon cerveau tente de donner un peu de chœur à l'ouvrage de recherche de la vérité.

* L'ouverture est trop haute pour avoir la fonction de porte d'une tour-maîtresse.

- "Peut être sont ce les latrines" me suggère mon cerveau.

- "Que voila viles pensées" rétorque mon coeur.

Hooo, Pascal avait raison :

"Le coeur a ses raisons que la raison ignore".

 

    L'intérieur :

* La propriété privée n'est pas visitable.

* Etant privé de ses entrailles, je ne vais pas me priver de remplir les miennes en dégustant les nombreuses spécialités régionales dans une taverne toute proche.

 

 

Histoire du château :

* Au 13ème siècle, construction d'un château fortifié.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur depuis la route est libre et gratuite. La visite de la tour est interdite. Propriété privée.

 

 

Seule elle restera puiqu'elle ne veut pas de moi

 

 

   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 24Vers Menu châteaux de Dordogne

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Périgord : 24
commenter cet article

commentaires

Pierrote 19/10/2016 13:50

C royez-vous qu’innocente fut cette beauté ?
A i-je de gros doutes là-dessus, Chevalier !
S i votre destrier cheoir vous a fait
T ant brusquement, m’est avis que c’était
E n toute conscience pour vous rappeler bien
L es moeurs du temps… Or, vous savez combien

D ure était la vie d’une place guerrière.
U ne telle tour, même si fut en arrière*,

B orgne au trois-quart, a su faire se pâmer
R égiments de gens d’armes dans le passé.
E t n’était-ce d’amour ! Je ne pense qu’ici
U n Cupidon décocha flèches qui
I ncruster s’allaient dans chairs des intrus,
L eur infligeant les maux les plus aigus…

T ourner en bourrique vous a fait la belle…
H onte à vous d’avoir supposé que tel
O uvrage, parce qu’il est un tant abîmé,
N ‘avait un jour des atours possédés.
A ujourd’hui, ne sont mie mâchicoulis,
C réneaux non plus, mais en eut dans sa vie.**

P eut-être n’a t-elle point de visibles défenses.
E n tout cas, a gardé moult de prestance,
R ien que par son imposante stature.
I l est vrai que ne sont « reprisés » murs,
G age de luttes, mais est sans doute coquette,
O ccultant blessures par soignée toilette…
R aison ignore celles du cœur… J’ai pensé :
D es entrailles aussi ! Avez bien mangé ?

P récieux auraient été des brins d’histoire
S ur ce bâti. N’eut-il donc nulle gloire ?

* je veux dire qu’apparemment elle n’était pas une tour défensive « en première ligne ».
** du moins, je le suppose fortement. Et… vous auriez pu le préciser, au lieu d’insister sur leur manque !…non ?

Le Chevalier Dauphinois 19/10/2016 18:16

* Fascinante prose..... en réaction à la mienne.
* Il est vrai que dans mon article j'ai souhaité m'amuser un peu.
* J'ai un peu joué avec les mots et un peu de la belle... un peu flétrie.
* Mais votre perspicacité et votre féminisme m'ont remis (provisoirement hihihi) dans le droit chemin de la Chevalerie et de la castellologie.
* Il est vrai que cette tour fut défensive et eut sa vie. Mais j'avoue qu'il m'a plus de la voir (et la décrire) autrement !