Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

27 avril 2017 4 27 /04 /avril /2017 07:55

 

 

Département 16 - CHARENTE

 

 

Le bourg :

       Ce mur refait est il un bon présage ?Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de  Fouqueure est située à 40km au Nord-Est de Cognac, à 30km au Nord-Nord-Ouest d'Angoulême (voir son château) et à 20km au Sud-Ouest de Ruffec.

 

     Coordonnées du château :

45° 53' 07" N00° 02' 43" E
 45.8852480569° 0.045179129°

 

 

  Mon graal du jour est trop loin Le château : 

        L'extérieur :

Il faut faire le mur

* En ma qualité de castellologue amateur, je me suis promis de voir et photographier toutes les constructions fortifiées possédant au moins une pierre posée avant 1493.

* C'est ce "dictate" qui m'oblige (par plaisir évidemment) à venir en cette commune, bien loin de mon Dauphiné, pour voir un manoir.

* J'ai conscience que le site ne sera pas impressionnant ni en ruine, mon dictionnaire des châteaux forts me l'a expliqué.

* C'est donc sans surprise que je découvre un petit mur non fortifié.

* Derrière le muret, au loin, un ensemble de constructions serait le but de ma croisade.

Reste-t-il quelques traces de fortifications ?

 

Que distinguez vous ?Jumelles il me faut

* Grâce à ma paire de jumelles, je vois au loin un long et haut mur possédant des trous de boulin (voir vocabulaire).

* Bien que ces trous ne soient pas une preuve que la construction soit médiévale, ils constituent une preuve que le site est ancien.

* Derrière ce mur, il y a un bâtiment parallélépipédique. Il semble si refait (ou si neuf) que je ne prononce point sur sa date de construction.

 

MQuand fut il construit ?Un bâtiment intemporel

* Pour mieux comprendre ce bâtiment, je me décale sur la droite.

* Il est composé de 2 étages sur rez-de-chaussée.

* Aucun indice me permet de le dater.

* Il semble dépourvu de système défensif.

* Derrière les tuiles rondes au sommet du bâtiment, je remarque un toit pointu.

Est ce un clocher ou une tour ?

 

Il est pointu, turlututu !Est ce la preuve ultime ?

* Pour découvrir la fonction de la tour pointue, le contourne le manoir.

* A travers les arbres, j'ai la réponse.

* Dans l'angle Ouest a été aménagée un tour ronde.

* Cette tour possède encore quelques traces d'ouverture de tir pour arme à feu.

 

 

 

 

Conclusion

* Grâce à mes livres, je savais que ce site ne serait pas le plus impressionnant de ma croisade en terre Charentaise.

* Ce manoir très refait permet de comprendre que les constructions médiévales ont une vie.

* Lorsqu'un bâtiment est habité depuis son origine, lorsqu'il n'a pas un intérêt stratégique, s'il n'est pas une menace pour un pouvoir (Royal ou Révolutionnaire), alors il peut continuer à évoluer et survivre durant plus de 6 siècles.

* Notre patrimoine médiéval fortifié n'est pas composé que de ruines oubliées, de sites touristiques, de musées relatant la vie passée. Notre Royaume de France possède au 21ème siècle des constructions anciennes ayant changé d'architecture et de fonction.

* Je suis très heureux d'avoir passé un peu de temps devant ce manoir.

L'êtes vous aussi ?

 

 

    Histoire du manoir : 

* A la fin du 15ème siècle, construction d'un manoir fortifié.

* Au 16ème siècle, le site est possession de la famille Barbezières. Ces dernier font hommage aux religieux du prieuré de Tusson.

* En 1691, un procès-verbal notifie que le mur de la façade est si fragile qu'il risque de s'écrouler.

* En 1756, un inventaire est réalisé notifiant les meubles et la vaisselle.

* Au milieu du 18ème siècle, le site est toujours possession de la famille Barbezières.

* En 1760, le site est transformé en ferme.

* Vers 1792, durant la Révolution Française, le site est possession du citoyen La Barde.

* En frimaire de l'An II (Décembre 1793), le citoyen La Barde remet ses titres (de noblesse ?) à la municipalité pour qu'ils soient brûlés.

* Au 19ème siècle, le manoir est percé de nombreuses fenêtres.

* Au 20ème siècle, la découverte depuis la route et les sentiers est libre et gratuite en respectant la tranquillité des habitants. La visite de l'intérieur est interdite.

 

 

Rien et beaucoup à la fois

 

 

   Cliquez pour allezr au menu des Châteaux du 16Vers Menu châteaux de Charente

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pierrote 27/04/2017 21:25

M audit soyez sur cent générations…
A u moins !… Oser montrer une construction
N ‘ayant plus rien, que non, du Moyen-Âge !
O n ne peut dire que cela soit bien sage…
I riée je suis ici au plus point !
R écidive n’est mie bonne, le savez bien !*

D e votre armure j’espère qu’êtes protégé :**
E n effet, ne vais-je pas laisser passer

L ‘occasion de vous dire mon sentiment,
A nouveau, sur des vestiges trop récents.

T out d’abord, je vous avais, par deux fois,
A dvisé que jumelles n’étaient pas
L a meilleure compagnie pour homme comme vous !
O n sait que souventefois devient fou
N otre Chevalier devant si belle jeunesse :
N ‘a t-il peur d’appeler une forteresse
I mposants bâtis***, certes, mais qui ne sont,
E n nulle raison, du temps de sa passion ! -
R appelant qu’icelle à la Renaissance
E st sensée s’arrêter - Outrecuidance

F lagrante !… Voyez à quoi cela me mène,
O ù d’habitude mes écrits sont amènes !...
U ne pensée à mon esprit est venue
Q u’avez des articles ordre convenu
U n tant changé ce jour,**** faisant ainsi
E clater ma colère… Pas bien joli !…
U n blog qui se nomme « château féodal », «
R uine médiévale » aussi, original
E tait-ce, alors pourquoi vouloir banale

C onstruction y insérer, et qui n’a -
H ors date de pose de la première pierre - pas,
A bsolument pas, d’indices médiévaux,
R estes de défenses non plus ! Euh… « c’est chaud » !
E st-ce inutile d’avancer canonnière
N antissant tourelle car, bien que de guerre,
T rop récent attribut est-elle : raté,
E ncore une fois, je pense, le coche avez !

A i-je mots trop durs à votre encontre ? Ne suis
N i hors limites, ni hors sujet, ce qui
G uère n’est votre cas, convenez-en donc !
O ui, cet article ne sera, trois fois oncques,
U n de ceux attendus avec bonheur
M algré votre conviction, j’en ai bien peur !
O ui, êtes en train de dévier du chemin
I llustré par tas de pierres que si bien
S avez faire revivre, et dont le destin

N ous est cher, amenant rêves immenses !
O ui, ferai-je toujours grande résistance
T ant que de tels sites vous dévoilerez !
A u pied du mur, vous voilà acculé…*****

B ien vous savez que plus têtue que moi !…
E h non ! Ne vous débarrasserez pas,
N enni, de moi comme ça ! Une sangsue
E tre en une autre vie, qui sait, j’ai dû !…

E nfin, conclusion ne m’a mie permis
T rouver « excuse » aucune : je suis trahie !

C harme est rompu… Ne voyez pas mon coeur
E tre brisé ? Est-ce là un vrai malheur !
C omment ? (si, l’ai-je ouï !) : n’en avez cure !
I ndéniablement méritez griffures !…

E n ce lieu n’ai-je, du tout, été heureuse !******
N ous avez privé ce jour de nombreuses,
C haleureuses ruines qu’auriez pu trouver
O béissant à l’objectif premier,
R éel de votre blog : de médiévaux
E t perdus, quasi inconnus châteaux !…

P our sûr, vous aurai-je là le coeur fendu !
S ais-je que vous êtes ému… turlututu !…*******

* rapport avec l’article précédent… du même genre.
* je vous avais dit de bien l’ajuster, votre armure !
** je parle en général, pas spécialement des bâtis d’aujourd’hui.
*** il me semble bien que vous avez toujours dit que vous ne publiiez jamais 2 articles à la suite sur le même genre de vestige… fausse promesse, je vois !…
**** au propre comme au figuré… dirai-je (si vous voulez que je vous idolâtre, ce n’est, du tout, le bon moyen ainsi ! et au pied du mur vous êtes bien resté en ce lieu, n’est-il point vrai ? (voilà ce que ça donne, que vouloir vous détourner des ruines : vous ne pouvez même pas accéder aux sites ! ou alors… non, ce ne peut être ça ! vous craignez les ronces et épineux, l’âge avançant ?… là, c’est dur, très dur, j’avoue ! mais ne le méritez-vous point ?… )
***** cf. les 2 dernières phrases de votre article.
****** en rapport avec l’infobulle de votre avant-dernière image… pour le « turlututu » !

Le Chevalier Dauphinois 13/05/2017 16:59

* Maudit je serais sur 100 générations !
* Diantre !... Dans ces futurs...........Je serai encore jeune et fringuant (même maudit !.... hihihi).
* Je savais que cet article ne serai point votre...... Courroux je pressentais déjà en le mettant en forme.
* Précaution j'ai prise en choisissant la date pour que ce "beau" château soit encadré de ruines bien médiévales.
* Hélas, votre prose est à l'image de ce solitaire article d'un bâtiment (trop ?).... heu...(re)construit.
* Quel plaisir j'ai eu à lire vos mots marquants et vos expressions si bellement choisies !
* Votre courroux me donne du plaisir... Suis je un disciple de l'écrivain allemand : Leopold von Sacher-Masoch ?
** Encore, belle Dauphinoise, encore !.... Votre prose me prouve que mon article est lu de vous !
*** (heu.... suis je en train de vous flatter pour atténuer votre....... désappointement ?).
**** Je pressens que dans plusieurs semaines (trimestres) votre plume sera aussi active lorsque vos yeux découvriront..... heu.... un autre..... heu.... site aussi.....presque.... "pareil".
***** Hâte j'ai d'être dans le futur pour vous relire à nouveau ainsi..... hihihihi.
****** Heureusement que des ruines Audoises, Ariégeoises et Dauphinoises s'afficheront..... Ainsi, votre encre "rouge" se transformera en couleur plus ... heu.... rose pastelle ..... (ai je réussi à me faire pardonner ?).

Pierrote 27/04/2017 13:17

A lors là, les bornes avez dépassées !
I l semble grand temps de bien vous armurer !
E n d’autres termes, vous dis-je: « ça va saigner ! »
!

A ttendez-vous à plume très acérée ; ,
I mpitoyables seront mots employés !
E n cela, confiance pouvez m’accorder…
!

A vec du temps… pour bien faire « macérer »
I re, qui déjà m’a toute submergée !
E n belle sauce vais-je tout cru vous manger !
!

… Dame ! L’aurez-vous, pour sûr, un tant cherché !

Le Chevalier Dauphinois 27/04/2017 18:49

* Amusé je me suis à déplacer quelques articles...... pour vous.... hihihi.
* Ceci est un article du "mardi" apparaissant un jeudi.... hihihi
* Comme j'ai une nouvelle armure, j'avais envie de la tester avec vous.... hihihi.
** Avec ce décalage d'articles, prochainement (dans un siècle ?) il y aura une concentration de ruines merveilles qui s'enchaineront.
** En vérité, une série de sites très différents mais tous fascinants, va apparaitre durant quelques semaines..... Il me fallait bien créer une rupture.
**** Prendre des risques, c'est aussi cela être Chevalier !