Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

11 septembre 2015 5 11 /09 /septembre /2015 09:05

 

Département 12 - AVEYRON

 Est ce la vision d'un Fort

Le bourg :
       Situation :   (--> le voir sur une carte)
   La commune de Saint Jean et Saint Paul est située à 60km à l'Est d'Albi, à 45km au Sud-Ouest de Nant et à 5km au Sud-Ouest de Saint Affrique.

 

     Coordonnées du fort :

43° 55' 40" N 3° 0' 17" E
 43.927912°  3.004712°

 

 

Le fort : 
        L'extérieur :

Je me pose une question

     Dans une brochure dédiée à Saint Jean d'Alcas, je lis que le site est qualifié de fort. Je me suis demandé si j'allais me rendre en ce lieu. Ma pensée primaire est qu'un fort est plus assimilé à une construction de Vauban ou à John Wayne.

    Mais en découvrant la définition dans le Larousse, je décide (en mon for(t) intérieur) de revoir mes "préjugés" (fortement mises en cause) sur ce mot :

"Bâtiment militaire conçu pour la guerre défensive.

Ouvrage de terre ou de maçonnerie ou revêtu de métal, destiné à résister aux attaques de l’ennemi. " 

 

Je suis FORTement impressionné

La découverte

    C'est donc un fort Chevalier toujours aussi fortement curieux (mais avec une forte réserve)  qui découvre de longues courtines protégées aux angles par de rondes tours.

  En voyant ses forts longs murs sans système défensif et ses fortes tours sans crénelage, je suis fortement surpris.

 

L'analyse 

   Le doute n'étant pas mon fort, puis étant fortement perdu devant ce fort, je consulte la carte que j'ai fort heureusement prise dans ma besace.

* Le rectangle mesure 87m x 37m.

* L'épaisseur du rempart atteint par endroit 1m.

* La hauteur des murs varie de 18m à 20m.

* Les 4 angles sont pourvus d'une tour ronde.

* Au Nord, l'église fortifiée (antérieure au fort) a été intégrée dans le système défensif.

* Au Sud, la portanelle a la même fonction qu'une poterne (voir vocabulaire).

* De nombreuses fentes verticales (pour arme à feu) sont encore visibles.

* Les tours comportent aussi de petites fentes défensives.

* Des latrines à encorbellement s'affichent encore fièrement.

 Très défendue est cette porte !

La porte principale

    Sur la façade opposée à la portanelle, donc coté Nord, proche de l'église, la large ouverture en arc brisé correspond au pourtal (porte principale du fort). L'entrée étant la partie la plus vulnérable, elle comporte un imposant système défensif :

* De chaque coté, une tour ronde.

* Au sommet du rempart, des mâchicoulis (dont seuls les vestiges des consoles sont visibles).

* Au dessus de la porte, une archère-canonnière.

  Même si la présence d'un double vantail est logique, il est difficile d'affirmer que herse et assommoir existaient.

 

        L'intérieur :

J'entre et je regarde les défenses

    En franchissant le seuil, je marche sur un blason. Quelques mètres plus loin, il apparaît au dessus d'une fenêtre. Je ne sais point quel fut son propriétaire, mais au 21ème siècle, c'est celui du bourg Saint Jean et Saint Paul.

  Les fentes défensives aperçues à l'extérieur sont évidemment visibles depuis l'intérieur aussi bien au dessus de la pourtal que dans les murs. Je suis surpris par l'ébrasement réduit ainsi que la faible hauteur. Cela me confirme que ces fentes étaient pour des armes à feu.

 

Les passages

  Dans un fort, la place au sol est rare, il est donc logique qu'au dessus des ruelles des habitations soient construites. Cela crée des allées couvertes. Ces "tunnels" sont logiquement voûtés d'ogives dont les culs de lampes sont décorés.

 

 

 

Histoire du fort :

* Au 12ème siècle (?), les terres sont possession de l'abbaye de Nonenque.

* Au 14ème siècle, durant la Guerre de Cent Ans, l'église est fortifiée.

* Entre 1440 et 1445, l'abbesse ordonne la construction d'un puissant fort ayant aussi la fonction de grenier pour les récoltes.

* En 1572, lorsque l'abbaye de Nonenque est attaquée par les Huguenots. L'abbesse et les religieuses se réfugient à Saint Jean d'Alcas.

* Vers 1792, les Révolutionnaires réquisitionnent le fort.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur et des ruelles intérieures est libre et gratuite. La visite de l'intérieur des fortifications est interdite.

 

Pour mieux déguster ce fort du Moyen Âge, voici une vidéo.

 

 

Fortement impressioné je suis

 

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 12 Vers Menu châteaux de l'Aveyron

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Rouergue : 12
commenter cet article

commentaires