Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

11 août 2015 2 11 /08 /août /2015 06:05

 

Département 12 - AVEYRON

 Cette tour est source de plaisir pour un amateur de châteaux forts

Le bourg :
       Situation :   (--> le voir sur une carte)
   La commune de Salles la Source est située à 80km à l'Est de Cahors, à 70km au Sud-Ouest de Saint Flour et à 15km au Nord-Nord-Ouest de Rodez.

     Coordonnées du château :

44° 29' 14.6" N 2° 31' 47.7" E
 44.487402°  2.529924°

 

Le château : 
        L'extérieur :
La découverte

    Il est impossible de ne point trouver la route pour visiter du château de Le Colombier car plusieurs panneaux "touristiques" jalonnent les voies depuis Marcillac en direction de cette beauté médiévale.

Pourtant, j'ai failli ne pas le voir.

   Ce n'est pas les quelques arbres qui l'ont caché. J'ai tant l'habitude de regarder en haut des collines (implantation naturelle d'une château forts) que baisser la tête dans la combe ne me fut pas logique.

Pourtant, la beauté médiévale est bien là !

 

Rondeur et angle droit se marient merveilleusement bien

Rapide analyse

* En avant du château, je vois un mur. Il est si arasé que tout système défensif est absent. Ce peut être l'emplacement du rempart mais ce fantôme n'en a pas gardé la fonction. Mais je pressens que sa fonction fut autre : Séparation (entre un jardin ou basse-cour) entre la partie noble et la partie plus "fonctionnelle".

* Sur la droite, une tour d'angle avec une forme ronde. Point d'archère ni crénelage (voir vocabulaire) est visible.

* La tour devait défendre la courtine dont la modernité et le confort ont fait ouvrir des fenêtres.

* Sur la gauche apparaît l'ultime beauté construite : Une haute et magnifique tour parallélépipédique. Elle possède encore les traces de mâchicoulis et des archères.

 

        L'intérieur :
  Le site est une propriété privée ouverte à la visite. Il est possible de voir des animaux dans le petit zoo pédagogique, de découvrir les plantes médiévales et de visiter quelques salles dans le château.

  Hélas pour moi, le site était fermé le jour de ma venue.

 

 

Histoire du château :

* Au 11ème siècle, un premier château est construit (c'est ce que suppose les archéologues).

* Au 13ème siècle, construction de l'actuel château (en réalité il ne reste que les tours de cette époque).

* En 1360, le traité de Brétigny cède le Rouergue à l'Angleterre.

* En ce 14ème siècle, de nombreux seigneurs renforcent leurs habitations en prévision des saccages de Routiers à la solde des maudits Anglois.

* En 1437, Amalric de La Panouse (fils de Jean de La Panouse, vainqueur des Anglois en 1369) épouse l'héritière du château : Marguerite de Salles.

* En de 15ème siècle, de nombreuses modifications sont réalisées dans le château et sur les bâtiments.

* En 1930, un descendant de la famille La Panouse possède toujours le château.

* Au 20ème siècle, Annabelle Leigh épouse Paul de La Panouse (directeur du Parc de Thouary). Elle persuade son mari d'aménager le château de Le Colombier qui a été vandalisé.

* A la fin du 20ème siècle, après de nombreux aménagement, le château est ouvert au public.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite depuis la route. La visite payante du zoo, du jardin et de l'intérieur du château est possible. Renseignez vous sur les dates d'ouverture.

 

Une construction presque intemporelle

 

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 12 Vers Menu châteaux de l'Aveyron

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Rouergue : 12
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 11/08/2015 21:37

L e comble : cet endroit m’a remémoré
E glise d’Inières, observant gauche côté !

C omme n’est point logique mon esprit, je sais,
O ù d’un castel un moutier m’apparaît !
L a raison est qu’il y a peu de temps
O ffert nous fut religieux bâtiment…
M irable est tout autant ce lieu laïc
B aigné d’une aura que je trouve magique.
I ntemporelle est bien cette construction*
E n cela qu’arbre** nous cache rénovations (
R éellement moindres), ainsi abstraction

S avons-nous faire des plus modernes parties :
A vez eu là trait de génie, je dis !
L es deux tours se détachant plus encore,
L ivrant image d’un « antique » château fort.
E t qu’importe si n’avez su moult en voir :
S uis-je heureuse d’avoir pu apercevoir

L a rondeur de l’une, forme presque carrée
A ux angles vifs pour deuxième opposée.

S ont-elles magnifiques, surtout la dernière
O rnée toujours de ses « atours » de guerre :
U ne série d’archères, et mâchicoulis
R appellent que fut dans cette contrée la vie
C alme non pas, partagée qu’elle estoit
E ntre François, Anglois souventefois…

A i-je remarqué un encorbellement
V isible sur face gauche du bâtiment :
E st-ce bretèche protégeant une ouverture ?
Y vois-je latrines, plutôt, mais est-ce bien sûr ?…
R avissants sont ces détails du passé
O ù l’on peut ce qu’on veut imaginer,
N on sans rester proche de la vérité…***

R affinement, ici, n’est point de mise.
O r, austérité a sur moi emprise.
U ne manière dire que m’a charmée ce lieu…
E st-il incongru, de plus, sis dans « creux » :
R arement, dans paysages vallonnés,
G îte ont trouvé castels dans les vallées…
U n aspect massif n’est pour me déplaire :
E st bâti empreint de quelque mystère…

N ous rêvons que jadis entre ces murs
O nt dû se dérouler moult d’aventures
T erribles ou non, d’ailleurs… Quoi qu’il en soit,
A urais-je aimé vivre là autrefois !


P our mieux ce bel castel rouerguais apprécier
S ymphonie « sept » de Beethoven j’ai écouté.****

* vous l’écrivez en « surimpression » de votre dernière image.
** sur votre 2e image.
*** je l’espère : bretèche ou latrines ce furent, n’est-ce pas ?
**** les 2 premiers mouvements notamment.

Le Chevalier Dauphinois 14/08/2015 20:24

* Il est vrai que l'architecture de ce château fait penser à d'autres bâtiments "cubiques" que j'ai montrés.
* Curieusement, ce n'est point Inières qui me vient à l'esprit mais Orlhaguet à Sainte Geneviève sur Argence.
* Je ne peux hélas pas répondre à vos questionnements pour deux raisons :
- 1 - J'ai vu cette construction il y a plusieurs années. Ma mémoire n'a que peu de traces.
- 2 - Le site était fermé à la visite. Je n'ai observé la construction que de loin. Et comme elle est en contrebas, toute la partie basse m'a été cachée.
* N'ayant pas encore visité tous les châteaux de l'Aveyron, j'ai prévu d'y retourner prochainement (2017 ?). J'en profiterai pour visiter ce site que je pressens passionnant avec des propriétaires très dynamiques.
* Je republierai l'article avec les nouvelles images et l'ajout de prose.