Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

14 juin 2016 2 14 /06 /juin /2016 08:24

 

Département 12 - AVEYRON

 Médiévalité et modernité se marient avec bonheur

Le bourg :

       Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Pomayrols est située à 60km au Sud de Saint Flour, à 35km au Nord-Est de Rodez et à 15km à l'Ouest-Nord-Ouest de La Canourgue.

 

     Coordonnées du château :

44° 28' 17" N 3° 1' 30" E
 44.471482°  3.024944°

 

 

Le château : 

        L'extérieur :

La découverte

* Il est très facile de trouver le château dans cette petite commune puisqu'il est posé au sommet de la colline portant les maisons.

* Depuis la petite place, la vue sur la vallée est magnifique.

* Mais je ne suis point venu en ce lieu pour faire du tourisme ni de la poésie, je viens dévorer un site médiéval.

 

 

L'analyse rapide

Bien qu'arasée, la tour est toujours aussi puissante

* Mon premier ressenti est logique. Même si la construction est très modernisée, le château devait comporter 4 tours d'angle reliées par de hautes courtines. L'ensemble protégeait une cour intérieure.

* Les tours ont perdu leur crénelage.

*  Ma brochure affirme qu'elles mesuraient 28m de haut pour un diamètre extérieur de base de 19m.

* La tour Est possède 4 niveaux habitables. La base renferme une citerne.

* La tour Ouest possède 6 niveaux habitables. Ma brochure affirme que les salles sont voûtées.

* Ma plus grande surprise est l'absence totale de système défensif.

 

 

        L'intérieur :

  La propriété privée n'est pas visitable.

 

 

Histoire du château :

* En 1261, la famille Cayrodes possède le château.

* En 1330, pour franchir le Lot et faciliter l'accès au bourg naissant, un pont est construit.

* A partir de 1408 puis durant le 15ème siècle, le site est possession successivement par les familles :

- Laromiguière,

- Montamat,

- Murat de l'Etang.

* Au début du 16ème siècle, le château appartient à la famille d'Estaing (voir leur château principal).

* En 1568, durant les Guerres de Religion, le château est attaqué puis pris et pillé par les Calvinistes.

* En 1705, le vieux pont enjambant le Lot est détruit par une crue.

* A la fin du 16ème siècle (?), le château appartient à la famille De Roux de la Loubière.

* En 1754, Jean Baptiste de Roux par testament donne le le château à son neveu Jean Baptiste Dupont, Marquis (voir titre de noblesse) de Ligonnès.

* Vers 1792, les Révolutionnaires s'emparent du château et le vendent à De Jabrun.

* Au 19ème siècle, le site partiellement en ruine est possession de la famille Fournier. D'importants travaux de reconstruction et de modernisation sont réalisés. Les 4 tours sont encore visibles.

* Au 20ème siècle (?), le site est divisé en plusieurs parts :

- Le coté Sud est toujours possession de la famille Fournier,

- Le coté Est abrite la mairie et l'école,

- Le coté Nord est habité par la famille Gazagne.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite depuis les rues du bourg. La visite de l'intérieur est interdite.

 

Est ce le vestige d'un donjon au premier plan ?

 

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 12 Vers Menu châteaux de l'Aveyron

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Rouergue : 12
commenter cet article

commentaires

Pierrote 16/06/2016 23:40

Oooh, Chevalier !… même sans nous narrer votre vraie vie, je sais que vous n’êtes mie toujours fidèle sur au moins un autre sujet : celui de votre blog !
… Je ne vais point réécrire la liste des lamentations de la pôvre Pierrote ! Par cœur vous la connaissez, n’est-il point vrai ?… !
… Pour les autres sujets restants… le choix de votre fidélité vous appartient !

Le Chevalier Dauphinois 25/06/2016 11:42

* Un Chevalier est toujours fidèle....
...... Sauf quand la situation l'oblige à en être autrement.... hihihi.

Pierrote 15/06/2016 22:25

Voilà pourquoi l’histoire de ce castel m’a interpellée :
J’ai pu faire un lien avec vos castels de Bournazel et Cadayrac en Rouergue et… celui de Morestel en nostre Dauphiné ! Alors, heureuse je suis !

… Et tout cela, grâce à Béraud (ou Bérard) de Murat de Lestang qui fut seigneur de Pomayrols, son père étant seigneur de Bournazel, son oncle seigneur de Cadayrac et lui-même également seigneur de Morestel pendant un temps (et si point ne me suis fourvoyée dans tous ces liens…).

… Béraud de Murat de Lestang fut marié à Gabrielle de La Romiguière, elle-même fille d’Aimeric de Pomayrols, et dont elle était la seule héritière.
… Je n’ai pas retrouvé de lien pour la famille d’Estaing sauf que le fils de Béraud et Gabrielle, Antoine, fut marié à Marquèse d’Estaing.
… Puis les noms de De Roux de la Loubière, Du Pont de Ligonnès sont liés aux descendants de Béraud de Murat de Lestang, par des neveux au fil du temps.
… Et le plus cocasse, dans les autres noms de votre historique, est que je connais une personne du nom de De Jabrun (vrai nom actuel : d’Eimar de Jabrun), qui habite en Dauphiné, mais point ne sais-je l’origine de cette famille loin dans le temps.
… Comme pour le castel de Bournazel, c’est la généalogie du vicomte Dugon qui m’a permis de faire tous ces liens, non mes grimoires.
... Mais je suis heureuse tout de même, et même si le lien avec le Dauphiné est ténu, c’est vrai. Mais Béraud de Murat de Lestang, seigneur de Pomayrols fut un seigneur Dauphinois… Pendant un temps, « un de chez nous » !

Le Chevalier Dauphinois 16/06/2016 19:21

* Nous sommes partout !
* Nous sommes si parfaits, si formidables, si exemplaires que toutes les provinces quémandent notre présence chez eux.
* N'y aurait il que moi de fidèle ?
* Fidèle au Dauphiné car pour les autres sujets... point je narrerai ma vraie vie.

Pierrote 14/06/2016 21:01

P ensais-je voir une ou deux sécurités.
O r, deux tours bien « lisses » ici sont montrées.
M augréant, sur Histoire j’ai reporté
A ttention… Déçue je n’ai mie été :
Y ai-je noms de seigneurs là retrouvés
R eliés, de plus, à notre Dauphiné.*
O ubliés sont, lors, mes griefs premiers.
L a vue de la citerne, dois-je ajouter,
S ut aussi un petit tant me combler.

* même si les liens sont ténus, ils existent.

Le Chevalier Dauphinois 15/06/2016 11:35

* Il est vrai que parfois, le site médiéval est "bien lissé". c'est le cas en ce château de Pomayrol.
* Point de système défensif et encore moins de porte fortifiée.
* L'inutilité des châteaux forts (suite aux pacification ou à l'évolution des canons) les a transformés soit en ruine, soit en habitat de confort.
* Les exemples sont nombreux en notre Royaume.
* J'aime montrer ce style de bâtiment aseptisés, cela donne plus d'attention aux autres constructions presque inchangées ainsi qu'aux ruines où l'histoire fortifiée se révèle.