Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

5 avril 2016 2 05 /04 /avril /2016 06:05

 

Département :  11 - AUDE Bien qu'en ruine, ce château est imposant... La découverte va être merveilleuse !
 

 

Le bourg :  ( --> le voir sur une carte

  La commune de Termes est située à 45km au Nord-Ouest de Perpignan, à 40km au Sud-Ouest de Narbonne, à 30km au Sud-Est de Carcassonne et à 12km au Sud-Sud-Ouest de Lagrasse.

 

    Coordonnées du château :

43° 0' 8.503" N 2° 33' 23.666" E
 43.002362  2.556574

 

 

Le château : 

      L'extérieur :

Pour arriver en haut de la colline, il faut franchir plusieurs rempartsLa découverte

* Élevé sur une plate-forme entourée sur trois côtés par un profond ravin, le château n'est accessible que par la face méridionale.

* Dans l'ensemble, peu de vestiges sont antérieurs à la croisade :

   - Une partie de la face sud de la première enceinte,

   - La 2ème enceinte,

   - Une partie des bâtiments qu'elle abritait.

* Le reste est l'œuvre des ingénieurs du roi dans la seconde moitié du 13ème siècle et au début du 14ème siècle.

 

La grande enceinte extérieure

* Depuis le village actuel, par un agréable chemin, je découvre les premières pierres.

* Ce sont les vestiges très ruinés de l'enceinte du village médiéval.

* L'oeil averti verra une entrée en chicane en protection le village. 

* Ces murs millénaires me mettent déjà dans l'ambiance.

* A l'époque médiévale, le château avec son village avait fière allure.

 

Le plan

  Avant de vous montrer les images de ce magnifique château Audois, je vous propose ce plan :Le château de Termes épouse les formes tourmanentées du terrain.

0 - Fossé.

1 - Rampe d'accès

2 - Barbacane.

3 - Porte d'entrée.

4 - Salle des gardes.

5 - Rampe d'accès.

6 - Citerne.

7 - Tour défensive Sud.

8 - Chapelle.

9 - Donjon.

10 - Citerne.

11 - Poterne.

 

Le fossé

* Ce puissant château est entouré, par nature, de profondes vallées.

* On ne pouvait y accéder que d'un seul côté, au Sud.

* Conséquence, un fossé est creusé pour créer un obstacle difficilement franchissable.

* Ce fossé a aussi servi de carrière de pierres pour le château.

 

Première enceinte du château

* Relativement bien conservée, elle a une forme de parallélogramme irrégulier.

* Elle mesure 125 mètres de long pour 70 mètres de large.

* L’accès se fait par un sentier en pente (donc limitant la vivacité de l'assaillant).

* L'assaillant, coincé entre la barbacane au Sud-Est et la tour ronde, avait sa progression très contrariée.

* S'il choisissait une autre courtine, de haut murs avec archère, crénelage et échauguettes (voir vocabulaire) l'attendaient.

 

      L'intérieur :

Les premiers bâtiments

* A l'intérieur de l’enceinte subsistent de nombreux bâtiments que l'on discerne parfois grâce aux bases des murs.

* L'angle Nord-Ouest est occupé par une poterne.

* Elle est défendue par une échauguette construite sur 2 contreforts.

* Son épaisseur est due à un escalier intérieur.

* Cette issue permet d'accéder au site du Termenet.

 Est ce une archère cruciforme ou une croix latine ?

Deuxième enceinte du château

* Autour du château, cette enceinte abrite la "maison" des propriétaires. Elle est très ruinée. Seuls apparaissent  partiellement les murs Sud et Est.

* Elle montre les vestiges d'une rampe d'accès de la porte, avec les traces d'une citerne et d'un lavabo.

* Le côté Ouest est occupé par la chapelle castrale, à la voûte écroulée, éclairée par deux fenêtres romanes dont l'une est cruciforme.

* Cette forme est devenue le symbole le plus emblématique de Termes.

 

Au sommet

* Au sommet du site, je distingue les énormes blocs de maçonnerie éparpillés. Ce sont les vestiges du donjon détruit à la poudre en 1654.

* Sur cette butte artificielle, le spectacle est magnifique sur :

- La barbacane,

- Les remparts,

- Les montagnes.

 

      Le site de Termenet :

A l'époque médiévale

* Ce fortin, sur un éperon rocheux à 250m en contrebas du château, est décrit par un chroniqueur de la "Croisade contre les Albigeois".

"Les croisés sentant que la victoire était impossible depuis les faubourgs Sud, décident de déplacer une partie de leurs mangonneaux sur le site de Termenet.

Ils pouvaient ainsi :

- Attaquer Termes par deux cotés, divisant ainsi le nombre de pierriers de défense des Cathares.

- Priver l'accès à l'eau de la rivière pour les défenseurs."

 

Que reste-t-il ?

* Au 21ème siècle, il ne reste du Termenet qu'un fragment de maçonnerie caché dans une anfractuosité, ainsi que de rares aménagements du rocher.

* Depuis ce "fortin", une vue superbe s'étale sur le château, les gorges de Termenet et le moulin de la Buade.

 

 

Le diaporama du château est ici.

 

 

Histoire du village et du château :

* En 865, création de la septimanie. La frontière avec l'Espagne est fixée dans les Corbières. Le nom de termes viendrait de "Terminus" (frontière).

* En 1061, apparaît pour la première fois dans les textes le seigneur Olivier-Bernard de la famille de Termes. Cette famille est à la tête d'une vaste circonscription féodale des "Corbières", le Termenès, au sud du comté de Carcassonne à la frontière des possessions des comtes de Cerdagne puis Barcelone.

* En 1093, un castrum est mentionné.

* Au 12ème siècle, cette famille est périodiquement en conflit avec l'abbaye de Lagrasse voisine, notamment pour la possession de mines d'argent de Palairac.

* En 1163, l'acte de partage du château de Termes entre les deux frères, Raimond et Guillaume de Termes, oblige la construction d'une deuxième église. C'est l'édification d'une église fortifiée.

* En 1210, après sa victoire sur Carcassonne et Minerve, Simon de Montfort entame en août un siège contre Termes. Raymond, seigneur de Termes est accusé d'hérésie. Il oppose une résistance obstinée pendant 4 mois. Les 2 camps possèdent des "pierrières" qui font de ce siège un cas particulier de la croisade des Albigeois.

* En 1210, en novembre, les assiégés ont attrapé la dysenterie en buvant l'eau des citernes souillées par un fort déluge qui succédait à plusieurs semaines de sécheresse. Ils fuient le château dans la nuit. Resté sur place, Raimond de Termes est fait prisonnier. Il meurt en prison à Carcassonne. Après la capitulation de Termes, nombre de châteaux ne voulurent pas résister à Simon de Montfort.

* En 1211, le domaine est donné par Simon de Montfort à Alain de Roucy. Le village étant détruit, il est reconstruit le long de la rivière.

* En 1221, Alain de Roucy meurt durant la débâcle des croisés. Termes semble être de nouveau occupé par l'ancienne famille seigneuriale.

* En 1228, le château et ses terres sont rattachés à la couronne de France lorsque Amaury, fils de Simon de Montfort, abandonne ses droits sur le Languedoc. Termes devient la frontière du royaume de France face à l'Aragonais.

* En 1241, Olivier de Termes fait sa soumission auprès de Louis IX (voir la liste des rois).

* Vers 1250, le château de Termes est reconstruit, fortifié, puis occupé par une garnison royale. Il est intégré dans la ligne des places fortes gardant la frontière avec l'Aragon.

* Au 13ème siècle, Termes devient le chef-lieu d'une circonscription judiciaire (la viguerie du Termenès) ainsi qu'une circonscription religieuse (l'archiprêtre du Termenès). Termes est qualifié de "ville".

* En 1357, le château de Termes est temporairement "livré" aux Anglais du Prince Noir.

* En 1597, les notables de la région demandent au Roi de France (voir liste) les "écus" pour les réparations du château. Hélas, demande non satisfaite.

* En 1653, suite au recul de la frontière, la forteresse devenue inutile et coûteuse est détruite sur l'ordre du roi. Pendant un an, un maître maçon de Limoux démantèle les murailles à la poudre.

* En 1654, le puissant donjon est abattu.

* Au 17ème siècle, l'importance de la ville diminue considérablement lorsque le siège de la viguerie est établi à Félines-Termenès.

* En 1942, le site en ruine est classé aux Monuments Historiques.

* En 1973, le site est débroussaillé.

* En 1989, les ruines appartiennent à la commune et sont ouvertes au public.

* Au 21ème siècle, la visite est payante. Renseignez vous sur les horaires

 

Après toutes tes aventures, tu as le droit à un peu de repos !

 

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 11 Vers Menu châteaux de l'Aude

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by le chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article

commentaires

Pierrote 23/11/2016 20:04

Je reviens ici par hasard (le hasard fait donc bien les choses, puisque je vois que vous m’avez répondu… il y a peu).
… Voilà un beau projet et un bon plan, m’est avis, pour montrer autrement ce moment d’Histoire : la croisade des Albigeois vue des castels du Chevalier Dauphinois qui en ont souffert ou ont eu à en subir les conséquences.
… Beau périple en perspective, Chevalier. Je l’attends déjà ! Et tant pis s’il faut l’attendre longtemps… j’ai appris la patience, chez vous !

Le Chevalier Dauphinois 24/11/2016 18:34

* C'est un beau projet qui m'est venu il y a plus de 20 ans, à l'époque où internet n'existait pas.
* Mais...... Les 3000 sites médiévaux fortifiés que j'ai visités en notre Royaume devront être mis dans le blog avant que je réalise ce projet.
* Donc, patience (tel que je vous l'ai apprise.... hihihi) il vous faudra.

Pierrote 07/07/2016 21:17

Je ne me souvenais pas qu’il n’y avait que 3 images dans votre premier article.
Mais, à l’époque, je me souciais plus des personnages ayant « hanté » vos castels que des castels eux-mêmes !

Je m’imaginais que ce site voyait autant de touristes que les Monségur et autres.
… Peut-être est-ce parce que j’en ai « entendu parler » dans mes grimoires au même titre que ces autres… disons, plutôt que j’ai entendu parler de ses seigneurs surtout, et qu’il me paraîssait aussi important.
… Mais, l’important n’est pas toujours le même pour tous ! (et c’est tant mieux, dans certains cas : cela nous laisse des moments de « solitude », de tranquillité, suivant nos passions).

Le Chevalier Dauphinois 20/11/2016 17:54

* Je reprends quelques articles car j'ai un projet.
* J'aimerai montrer la croisade des Albigeois non pas sur le coté politique; ni historique avec les revirement de certains personnages et encore moins sur l'image des Cathares "souffre douleur" des Hommes du Nord".
* Je souhaiterai faire la liste chronologique des batailles, des attaques de châteaux et de villages.
* Une carte montrerait la croisade et chaque point serait lié vers un article du château.
* Un tableau date ferait la liste des combats.
** C'est pour cela que je reprends/modifie des articles Audois (par exemple mais il y a évidemment d'autres départements concernés par mon projet).
** Je n'ai pas encore les idées claires ni l'organisation. Donc ce projet n'est pas ma priorité.
** En modifiant les articles, je place mes pions sur l’échiquier.

Pierrote 07/07/2016 11:16

C omme nous ressentons encore moult puissance
A travers vestiges de peu d’importance,*
S auf murailles qui ont su fort résister.
T ant épais murs étaient sécurité ;
E t double enceinte avec, à chaque fois,
L ongues rampes d’accès, barbacane autrefois,

D ûment ralentirent troupes ennemies :
E ngagées là, étaient sous tirs nourris,

T ourmentées par archers de toutes parts,
E t d’abord par ceux du premier rempart.**
R avie je suis ces guerrières ouvertures
M irer de l’intérieur, ces grandes « fissures »
E ntaillant parois sans les enlaidir.
S ont-elles, pour mes yeux, véritable plaisir.

A i-je moins prisé celle de la chapelle,
U n emblème, c’est vrai, de ce vieil castel.
D irai-je que c’est question de goûts, couleurs ;
E n elle n’est pas si « défensive humeur »…

L e site est bien arruiné aujourd’hui.***
A lors, on s’aide des souvenirs écrits :
N aguère, résidence de seigneurs de poids****
G arantissant refuge aux Albigeois.
U n désastre… Louis IX le reprit en main
E t sous un autre roi sa vie prit fin.
D éçu l’on pourrait être, mais la beauté
O riginelle du lieu, même « effondré »,
C harme opère toujours… Ces ruines j’ai aimées.

P our sûr, n’est mie aisé ce lieu louer.
S on aura est forte, sait-elle nous troubler.*****

* par rapport à la superficie totale du castel, antan.
** du château.
*** bien qu’il soit en reconstruction, d’après le lien d’un lecteur.
**** bien que j’aie critiqué le fils, Olivier de Termes…
***** par la vie intense qu’il y eut en ce lieu, avant et après sa reconstruction. (ou peut-être parce que mes grimoires m’ont parlé un tant de ses occupants, aussi…).

Le Chevalier Dauphinois 07/07/2016 11:52

* Raison vous avez, "ma" Pierrotte Dauphinoise, ce site du Languedoc est fascinant et beau.
* Certes, la construction est en ruine, mais elle permet le rêve.
* De plus, elle fut l'enjeu d'un âpre combat contre les troupes de Simon de Montfort.
* Peut être que si Montfort avait perdu, le sort du Languedoc aurait été autre.
* L'un des pans de l'histoire de la croisade Albigeoise se joua à Termes.
** Comme vous le constatez, c'est la 2ème fois que je publie cet article.
** Ayant pu retrouvé mes diapositives, ayant pu les scanner j'ai complété l'article original qui ne montrait que 3 images.
** De plus, j'ai acquis récemment un petit fascicule sur ce château. Cela m'a permis de mieux présenter ce site unique, presque vierge de reconstruction.
** Ce "nouvel" article (car foncièrement refait) montre mieux la richesse de ce site si peu connu des Touristes en Aude.

Château de Termes 06/12/2012 12:07

Bonjour,

Nous passons par là et renouvelons nos félicitations à l'auteur pour le travail fait sur l'ensemble du site.

Peut être un lien à partager : http://chateau-termes.minus.com/uploads => l'endroit où nous stockons nos photos (disponibles sous licence CC-BY-SA).

Diverses évolutions ont touché le château. Ces informations sont visibles sur notre site internet sous forme de vidéo notamment.

Bien à vous,
Les agents du château de Termes

Le Chevalier Dauphinois 06/12/2012 13:32



Bien le bonjour messire.


  De suite, je colle votre lien dans l'article, car mes images datent un peu et sont de qualité médiocre (car issues de diapositives). En 2014, il est possible que je refasse une
croisade (pacifique bien sur) dans votre beau département. Termes sera une destination incontournable.



Anne la D 09/07/2010 22:44


Je suis bien d' accord avec vous pour la 1ere partie de votre réponse, mais pour la 2e... tous ceux qui revenaient des croisades ont dû avoir ce " goût amer " ( surtout eux, après la bataille de la
Mansoura, entre autres, d'où ils en avaient réchappé puisqu'ils rentraient au pays ) Pour autant, ils ne se sont pas " dégonflés"... cela ressemble tout de même bien à de la lâcheté de la part d' O
de Termes, non ? ( il y avait eu un précédent, où la nef avait sombré, laissant 2 survivants seulement ) Peut-être est-ce pour cela qu'il repartit 2 fois en terre sainte, pour se faire " pardonner"
...


Le Chevalier Dauphinois 10/07/2010 22:13



Je ne connaissais pas tous ces bout d'histoire de la vie de Olivier. Vu sous cet angle, il a un peu moins d'excuse. Mais après une série de batailles, chacun réagi bizarrement. Gilles de Rais a été un tueur d'enfant.