Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 06:30

 

 

Département :   81 - TARN 

 

Une colline boisée... Est ce le lieu que je recherche ?

 

Le bourg :

    Situation :    (--> le voir sur la carte)

       La petite commune de Montfa se situe à 8km au Nord de Castres.

 

  Coordonnées du château :

43° 41' 51.122" N02° 13' 25.478" E
 43.697534° 2.223744°

 

 

Le château : 

     L'extérieur :

Où est il ?

Comment trouver une ruine médiévale oubliée des hommes ? 

  C'est très facile ....  Mais oui, c'est très facile.... Il suffit de "raisonner".

   Comme le château fort était construit très souvent au sommet d'une colline, il suffit de la chercher.

Que pensez vous de celle-ci ?

 

 

Le secret pour trouver une ruine

    Évidemment, dans mon explication je triche un peu car des collines, il y en a beaucoup dans cette région. Il faut donc un autre indice ou une autre aide :

- Une carte de IGN par exemple

- Ou un Iphone avec GoogleMap

- Ou un bon GPS dont j'aurais relevé les coordonnées avant de partir

- Ou.... un blog extraordinaire qui vous le montre... comme celui-ci.

   Comme vous le constatez, il est "très facile" de trouver une ruine... quand on sait où elle se situe (j'adore faire des Lapalissade ).

  C'est avec bravoure et opiniâtreté (pfff, voilà que j'utilise des mots compliqués) que je me dirige vers ce qui devrait porter la ruine du château de Montfa.

 

 

Le château se cache

   Ayant remarqué que la colline est boisée, je pressens que la ruine sera cachée au milieu des arbres (cet article est sponsorisé par Lapalissade ). Et par un immense hasard "hasardeux", je vois un premier élément de mur...ruiné bien sur (J'espère que le fantôme de Lapalisse va fuir de mon corps sinon cet article va dériver dans la logique irréelle  ).

 

 

  L'intérieur :

Le château se montre un peu

     En entrant, le spectacle est "grandiosement" (pff, même mon vocabulaire se transforme... Jacques II de Chabannes laisse moi tranquille stp  ) ruiné, des pans de mur s'allongent ou se courbent devant moi (''C'est trop d'honneur" leur dis je !).

   Enfin les bâtiments apparaissent. Mais comme je le pressentais, ronces et épineux regardent mes mollets avec envie . Je vais donc rester à distance raisonnable.

 

 

Je crains les ronces

    En contournant la ruine, j'aperçois des murs de pierres jointives avec une taille "assez joli" et des murs d'angle bien appareillés. Mais aucune trace d'archère, mâchicoulis, échauguette (voir vocabulaire) et autre système de défense médiévale. Ce château a été fortement remanié avant d'être détruit.

    Avec la dense végétation, j'ai beaucoup de problèmes pour comprendre l'architecture de ce château. Heureusement, j'ai une image prise sur le magnifique site cartographique nommé : Géoportail.

 

 

Histoire du château :

* A début du 13ème siècle, Baudoin de Toulouse (frère du Comte Raymond de Toulouse) épouse Alix de Lautrec. Cet acte fonde la famille Toulouse Lautrec.

* En 1255, le château de Montfa est cité dans un texte.

* En 1257, un texte fait le lien entre le château et la famille Toulouse-Lautrec.

* Au 14ème siècle, le château appartient aux Arpajon.

* Au 15ème siècle, le château est possession de la famille de Foix. Durant ce siècle, la famille Toulouse-Lautrec récupère le château.

* Au milieu du 16ème siècle, après un long procès contre sa belle soeur Isabeau de Lescure, François II Baron de Montfa récupère le château.

* En 1569, durant les guerres de religion, François II voit mourir son fil aîné de 10 ans et perd son château contre les protestants.

* Vers 1570, une parti du château est démoli puis reconstruit.

* En 1580, le Vicomte (voir titre de noblesse) de Turenne attaque le château et le détruit partiellement.

* A partir de 1591, plusieurs combats et altercations opposent la Duc de Montmorency et le Baron de Montfa.

* En 1595, le Duc de Ventadour (voir son château), gendre du Duc de Momtmorency, emmène le Duc de Montfa et sa femme au château de Vénès pour y être emprisonnés. Le château est toujours possession de la famille Montfa.

* En 1762, Joseph Constantin de Montfa possède le château. Il se fait nommer : Comte de Toulouse-Lautrec.

* En 1791, les révolutionnaires chassent le Comte de Toulouse-Lautrec.

* Au 19ème siècle, une lettre de Alphonse de Toulouse-Lautrec (père du célèbre peintre) affirme que le château est en ruine, les terres rapportent peu et qu'il doit être vendu.

* En cette fin du 19ème siècle, le château est pillé, pierres et ornement sont arrachés et vendus.

* Au milieu du 20ème siècle, un relevé topographique et architecturale ainsi que des fouilles sont organisés

* A la fin du 20ème siècle, la découverte de l'extérieur est possible. La visite de l'intérieur est très difficile et dangereuse, à moins que les ronces et autres épineux soient votre plaisir. 

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est possible. La visite de l'intérieur est possible pour les randonneurs à condition de respecter les jours de fouilles et surtout en prenant soin de ne pas monter sur les murs et les vieux bâtiments. Une ruine est une souvenir historique qui se respecte

 

La ruine joue avec les ombres

   
 Cliquez pour aller au menu des Châteaux du TarnVers Menu châteaux du Tarn

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux du Comté de Toulouse : 31 81
commenter cet article

commentaires

Garonne 29/10/2012 10:28

Bonjour et bravo pour votre blog !

Je travaille pour les éditions Fragile et souhaiterais utiliser une de vos photos (les murs du château de Montfa, dans le Tarn) pour illustrer un travail : est-ce possible ? Si oui, merci de me
dire comment je peux la récupérer.

D'avance merci pour votre réponse,
Bien cordialement
F. Garonne

Le Chevalier Dauphinois 29/10/2012 12:39



Bien le bonjour


    Diantre.... Le château de Montfa est si minimal que je suis surpris qu'une image (de broussaille et de pierres cassées) puisse vous intéresser.... Mais si c'est le
cas, je vous autorise à la récupérer.


  En échange, vous serait il possible de citer mon blog dans votre ouvrage... Faire connaitre "mes" ruines serait formidable.


Attention : La vue aérienne n'est pas récupérable, car elle a été prise sur le site géoportail qui
(comme google-map) tolère ce fait pour des amateurs comme moi. Pour des professionnels (comme votre maison d'édition) je suppose qu'ils vont exiger des compensations
financières. Renseignez vous.



Anne la Dauphinoise 26/04/2011 23:34


Vos lapalissades m'ont bien amusée,
Et à d'autres m'ont fait songer:
... Ne se conçoit bien un Chevalier Dauphinois
Qu'entouré de montagnes, de collines ou de bois.
... Epines et ronces sont le lot fort piquant
De notre chasseur de ruines impénitent.
Puis celle qui me fait dire, par ignorance:
... Point ne connaissais de ce château l'existence.
...
Mais à Montfa il me tarde maintenant d'aller
Voir, de mes yeux voir, les pans de murs se courber.


Le Chevalier Dauphinois 01/05/2011 20:18



Wahouuu.... Vous savez me parler hoo, charmante princesse Dauphinoise.... Sous votre envoutement je suis pris.



catcent 26/04/2011 22:59


Ça prend un Chevalier comme toi pour faire ses photos, fait attention aux ronces c'est le temps de Pâques....qui sait :)
Bye Chevalier D. bonne soirée


Le Chevalier Dauphinois 01/05/2011 20:17



Les ronces sont hélas mes compagnons de recherche. Même à travers mon armure, elles viennent.



eric 26/04/2011 19:07


trop fort Chevalier sans vous il serait passer inapercu
merci encore


Le Chevalier Dauphinois 01/05/2011 20:16



Il est vrai que dans mon blog, il y a peu de châteaux forts connus. Adorant la marche, je suis souvent à la recherche de ruines oubliées.



oups 26/04/2011 07:48


je puis éventuellement vous prêter quelques abeilles qui sauront dialoguer avec les ronces, puisqu'elles arrivent à transformer le nectar de leurs fleurs en délicieux miel...


Le Chevalier Dauphinois 26/04/2011 12:01



Les abeilles pour chasser les ronces. Je tentereai bien cette expérience.