Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 06:30
     
michel-j-01  
Cet article est très spécial : Il est l'oeuvre d'un passionné ayant comme pseudo : " M. J.". Comme moi, il est fou de châteaux, aussi bien d'époque médiévale que renaissance. C'est aussi un passionné d'architecture et d'art. Il m'a proposé d'écrire quelques articles sur mon modeste blog.

     J'ai évidemment accepté. J'adore échanger sur les châteaux forts. Je suis fier de l'avoir dans ce "bateau" qui navigue à travers le temps !

   Croyez moi, vous allez découvrir un monde différent du mien, un ressenti plus architectural.

Faites lui un formidable accueil. 

 

michel-j-02  


Département 76 - SEINE MARITIME

  Le manoir se fait discret au milieu des arbres

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La commune d'Oherville est située à 46km au Sud-Ouest de Dieppe, à 42km au Nord-Ouest de Rouen et à 20km à l'Est de Fécamp.

  Coordonnées du manoir :

49° 43' 42.881" N
0° 41' 1.842" E
 49.728578°
 0.683845°

 

Le manoir :

     L'extérieur :

L'arrivée

     Au centre d'Oherville, il faut serpenter en direction du Nord sur une voie nommée : "Route du Manoir". Le plus simple est de suivre le fléchage.

  Un bon kilomètre plus loin, un panneau indique le terminus. Sur la gauche, un chemin discret accède à la construction.

  Une façade Médiévale très colorée

La découverte

   Nul part ailleurs qu'à Auffay, l'on ne retrouve une aussi riche polychromie.

Le chemin d'accès au manoir permet de découvrir progressivement son aspect primitif de la fin du Moyen Âge et sa somptueuse décoration Renaissance du 16ème siècle.

    Mais ce n'est qu'en abordant sa façade Sud qu'il révèle toute sa splendeur et l'imagination débordante des constructeurs de l'époque.

 

La façade Sud

  Toute autre est la façade orientée au Sud, devenue typiquement Renaissance au 16ème siècle. Elle offre une variété de motifs décoratifs de ses matériaux constitutifs que l'on ne retrouve nulle part ailleurs, tout du moins pas avec une semblable diversité d'assemblages polychromes.

     Cette façade est largement ouverte de fenêtres à meneaux, qui se prolongent en toiture par des lucarnes en pierre richement décorées.

 

Un autre bâtiment

   Dans le parc, le colombier de près de 1500 boulins et son échelle tournante pour avoir accès à ceux-ci, a bénéficié de la même richesse d'effets décoratifs que le corps de logis.

 

    L'intérieur :

       Un joli plafond à caissons, attribué à Jean Goujon, orne le vestibule du rez de chaussée. Une cheminée néogothique, dans la salle à manger, est décorée de médaillons sculptés, dont deux représentant Louis XII (voir liste des rois) et Anne de Bretagne.

 

 

Histoire du manoir :

* Au 15ème siècle, construction d'un bâtiment  par Jean de Houdetot.

* En 1492, Jean décède. Son fils Guillaume hérite du manoir.

* Au 16ème siècle, le manoir est profondément remanié.

* Au 16ème siècle, François Ier (voir liste des rois) séjourne au manoir en reconnaissance de la fidélité que lui témoigne la famille d'Houdetot.

* En 1747, Charles-Edouard Stuart ("Bonnie Prince Charlie" pour les Ecossais), vient se réfugier en France après l'échec de sa vaine tentative de ravir la couronne d'Angleterre aux Hanovre.

* Au début du 19ème siècle, Victor Hugo, venu en voisin de Villequier, exprime dans des poèmes la beauté du site.

* Au 19ème siècle, Guy de Maupassant est également un des familiers des hôtes du manoir.

* Passant de mains en mains, le domaine fut acquis à la fin du XIXe siècle par Melle Le Verdier.

* Depuis 1980, la famille de Prunelé fait perdurer cette tradition littéraire et artistique. Le manoir accueille régulièrement des expositions culturelles.

* Au 20ème siècle, quelques cinéastes, trouvant le cadre idéal, réalisent des scènes moyennageuses.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite du manoir est possible. Renseignez vous..

 

La façade Sud Renaissance et son fabuleux décor de brique, pierre et silex

 

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 76 Vers Menu châteaux de Seine Maritime

Partager cet article

Repost 0

commentaires

honorius 13/11/2014 08:58

c'est fou la richesse de notre patrimoine, un vrai bonheur de passer ici. Amitié du vieux sorcier

Le Chevalier Dauphinois 13/11/2014 20:53



* Notre patrimoine médiéval est très riche, mais peu connu.


* Je tente donc, par ce modeste blog, d'en faire l'inventaire en images.


* Mais, ne voulant pas mettre encore en valeur les sites médiatiques, j'ai opté pour les constructions peu connues.



Anne la Dauphinoise 12/11/2014 21:44

Pour ma propre défense je dirai :

- Que vos 2 premiers points, je les ai notés dans ma prose = j'en avais tenu compte !
- Que point n'aime la polychromie dans un castel, ou manoir, ou maison forte ou église fortifiée, ou tout ce que vous voulez, de bâti, sauf sur les toits des Hospices de Beaune !
- Que vous appelez "embelli" ce que j'appelle "défiguré" !
- Je passe sur les illustres personnages. Car je préfère retrouver de moins illustres personnages dans vos castels mais que je connaisse pour les avoir encontrés dans mes grimoires : ils me sont
plus proches, plus familiers.
- Et je passe aussi sur le fait que la Seine Maritime soit à des lieues et des lieues du Dauphiné : ç'aurait pu être une raison "valable"... avec un autre genre de bâtiment dévoilé !
- Quant à la raison pour laquelle ce bâtiment doit se trouver dans votre blog, ce n'est pas la peine que je vous re (puissance X fois !) dise ce que j'en pense !

... De plus : je n'aime pas que ce qui est guerrier : Je suis très pacifiste... si l'on ne me cherche pas de noises !!! (comme nos ancêtres, les Dauphins du Dauphiné, avec lesquels j'ai beaucoup
appris sur ce sujet !)
Mais un castel du Moyen-Âge (... quand il l'est vraiment, cela s'entend) sans défenses... c'est comme un Chevalier sans armure : Tout dénudé qu'il est !
... Et, également, je n'aime pas que ce qui est ruiné : je vous aime bien, vous, le Damoiseau Dauphinois, jouvenceau de 800 ans !
... Et (désolée encore une fois pour Messire M.J.) mais en place de lilliputienne cerise sur un gâteau, ce serait plutôt un os (ou une arête)... celui (ou celle) que l'on trouve parfois dans un
mets si appétissant, et qui le gâche !
... (Aurais-je pu faire une bonne avocate ?...)

Le Chevalier Dauphinois 12/11/2014 22:11



* Diantre !
* Quelle tirade...
* Que dis je, quel réquisitoire !
* Je comprends vos arguments et je suis coupable.... Mais ai je les circontances atténuantes ?  


* Je vous promets que le Rouergue, la Lozère et le Périgord n'auront point ce sytle de bâtiment.


* Mais il vous faudra attendre 2 ans pour les 2 derniers départements.



Anne la Dauphinoise 11/11/2014 21:47

M essire M.J. est homme très raffiné
A mes yeux, et doit être félicité.
N éanmoins, ne me sied "castel" du jour
O ù je ne vois, alas ! aucun atour
I rradier bâtiment de sa "vieillesse"...
R iche est, pour sûr, cet endroit, et prouesse

D es ornements ne peut être déniée.
'
A h ! comme j'aurais pourtant,là, préféré
U ne foison d'indices dénotant puissante
F aisant pendant à cette magnificence !
F oison d'éléments, certes plus austères,
A u seul attrait qu'étaient faits pour la guerre.
Y voit-on, à la place, polychromie

O mniprésente... non que je la renie -
H onte serait dire que cet ouvrage n'est point
E laboré, travaillé... Sur ma faim
R esté-je ici, cependant, ne trouvant
V isibles aspects d'un manoir présentant
I ntimidantes parties, même si étaient
L eurre, car en ce temps moins on ne craignait
L es ravages d'une guerre; non plus castel
E tait cette "maison"; pourtant voit-on qu'elle

N e rechigna point à tours posséder.
O r, icelles m'aurait plu dès lors mirer
R ayonnantes de monochromie, et puis
M unies de moult défenses : le paradis !...
A i-je, sur face Sud et sur lucarne centrale,
N oté sculpture en coquillage : banale
D écoration ? ou a t-elle là été
I ncrustée pour voyageur mieux guider
E n chemin de Compostelle ?... Vérité ?...
...

N e sais-je rien ajouter à mon écrit.
O ui, suis-je dure, mais franche aussi :
T out bâti trop "moderne" et "décoré"
A peu de chance savoir me faire rêver...
... désolée (pour Messire M.J.)

Le Chevalier Dauphinois 12/11/2014 17:30



* En mettant en forme cet article, j'ai supposé que point il serait beau à vos yeux.


* Pour sa défense je dirais :


   - Que c'est un manoir et non un puissant château fort,


   - Qu'il fut construit à la fin du 15ème, donc à la fin du Moyen Âge guerrier,


   - Qu'il fut rapidement embelli au 16ème lui enlevant ses atours défensifs et médiévaux,


   - Qu'il eut la visite d'illustres personnages : François 1er, Guy de Maupassant, Victor Hugo.


* Mais, comme il fut construit au Moyen Âge et qu'il fut (très légèrement certes) fortifié, il se doit d'être dans mon blog.


* Et puis, raison importante pour moi, il est dans le département 76, bien loin de mon Dauphiné. J'ai très rapidement visité la Seine Maritime il y a quelques années. Ne pensant pas y retourner
avant au moins "plusieurs siècles", j'ai été très heureux d'avoir cette visite rédigée de messire M.J.


* D'autres merveilles construites guerrières et ruinées s'afficheront prochainement "pour vous". Donc, essayez de savourer ce manoir comme une petite cerise sur un immense gâteau.