Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 06:30

   
michel-j-01  
  Cet article est très spécial : Il est l'oeuvre d'un passionné ayant comme pseudo : " M. J.". Comme moi, il est fou de châteaux, aussi bien d'époque médiévale que renaissance. C'est aussi un passionné d'architecture et d'art. Il m'a proposé d'écrire quelques articles sur mon modeste blog.

     J'ai évidemment accepté. J'adore échanger sur les châteaux forts. Je suis fier de l'avoir dans ce "bateau" qui navigue à travers le temps !

   Croyez moi, vous allez découvrir un monde différent du mien, un ressenti plus architectural.

Faites lui un formidable accueil. 

 

michel-j-02  

  C'est par là !...A l'attaque

Département 76 - SEINE MARITIME

 

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La commune de Gonfreville l'Orcher est située à 8km à l'Est de Le Havre.

  Coordonnées du château :

49° 29' 51.068" N
0° 14' 45.535" E
 49.497519°
 0.245982°

 

Le château :

     L'extérieur :

Où est le château ?

       L'à-pic coté canal de Tancarville est tel et la végétation si dense que l'on a le plus grand mal à photographier sa façade sud, du coté de l'estuaire de la Seine.

   Seule une vue aérienne donne une idée de l'ensemble.

 

L'arrivée

   Après avoir passé le récent portail en bois, en arrivant au château, l'on découvre ce remarquable colombier octogonal à décor de pierre et silex noir.

  La façade Nord du château

Rapide analyse

   Dans son aspect actuel, le château s'épaule sur sa tour d'origine du XIème siècle et son puissant donjon du siècle suivant. Le corps de logis se présente dans un style classique alliant des appareillages de pierre et de silex.

 

    L'intérieur :

  Belle décoration intérieure de boiseries dans le style rocaille du milieu du XVIIIème siècle.

 

 

Histoire du château :

* Au 11ème siècle, les Normands ne méprirent pas l'intérêt stratégique du site et y installent une forteresse sur le rebord même de la falaise. C'est une simple tour.

* Au 12ème siècle, un massif donjon quadrangulaire est construit avec une enceinte cantonnée de trois tours. 

* Entre 1357 et 1453, pendant la guerre de Cent-Ans, le château passe de mains en mains.

* Vers 1455, le château est restitué à la famille d'Autricher.

* Durant le 16ème et 17ème siècle, le château échoit ensuite entre les mains des De Brézé, puis des d'O, des Novion.

* Vers 1715, durant la Régence, le site devient temporairement la possession du financier Law.

* En 1735, la famille Plante rose de Melmont en prend possession. Cette famille entreprend de grands travaux pour rendre le château habitable. Trois des quatre cotés sont purement et simplement rasés, ne conservant et réhabilitant que le quatrième, créant par la même occasion un parc à la Française planté de chênes et de hêtres en conservant un colombier octogonal en pierre et silex.

* Vers 1946, le général d'Harcourt et sa famille, héritier des Planterose de Melmont, procède à de nouveaux travaux de restauration dans le respect des constructions du 18ème siècle.

* Au 21ème siècle, la visite du château est possible moyennant un droit de "passage". Veuillez vous renseigner sur les horaires

 

Façade Sud du château depuis les berges de la Seine

 

 
  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 76 Vers Menu châteaux de Seine Maritime

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pierrote 05/07/2017 20:29

O ccasion m’est offerte de ne point trop
R âler, découvrant ce Normand château.
C ertes, m’aurait plu que nombreuses ouvertures -
H érésie quand on parle de très vieux murs - «
E ffacées » soient, pour que seule la vision
R avissante des pierres provoque frisson…

N ‘ai-je eu d’yeux que pour donjon si puissant
O ù même si les défenses ne sont plus tant,
R êveuse me laisse t-il… Dans le passé
M ajestueux, encore plus, a été
A vec son enceinte et ses tours, assis -
N ous le dit-on - près d’un à-pic, appui
D ont n’avait mie besoin telle construction !
I ntimidant bien mieux de cette façon
E st l’ensemble, pour sûr, élévation

N ous montrant force et rudesse qu’eut, antan,
B elliqueux castel, aujourd’hui « dormant ».

Le Chevalier Dauphinois 06/07/2017 18:38

* Un château qui s'est assagi, un site qui offre modernité "récente" et visage défensif ancien.
* Grâce à messire MJ, mon blog peut montrer cette construction que je n'aurais certainement pas visitée.
* Nous sommes vraiment complémentaires aussi bien sur les sujets que sur l'approche rédactionnelle.
* Je suis vraiment heureux de l'avoir sur mon blog de sites (trop) souvent ..... très ruinés.