Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 07:30

 

Département 73 - SAVOIE

 

Le bourg :

C'est par là !    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La ville du Bourget du Lac est située à 80km à l'Est-Sud-Est de Lyon et à 10km au Nord-Nord-Ouest de Chambéry..

   Coordonnées du château :

45° 39′ 6.19″ N 5° 51′ 52.97″ E
 45.651719°  5.864714°

 

Le château :

     Préambule :

Je suis déjà venu

    Il y a plusieurs années, je me suis rendu sur le site de ce château fort. A l'époque, c'était une ruine abandonnée à la végétation. Les appareils photos numériques n'existant pas, je l'ai immortalisée sur des diapositives.

 

Heurs et malheurs

   Ayant eu un dégâts des eaux, certains cartons photos ont été noyés. Les images de cette ruine étaient inutilisables. Au printemps suivant, je me suis rendu en ce lieu, mais des travaux de restauration et un lac avec une hauteur d'eau inhabituelle ont eu raison de mon enthousiasme. Bredouille je suis revenu de mon expédition.

 

Enfin, je peux vous le montrer

   C'est un peu par hasard que dernièrement je me suis rendu proche de ce château fort. N'ayant pas pris mon merveilleux appareil photo, j'ai hésité à entrer. Mais les occasions d'immortaliser un château Savoyard étant rares, j'ai franchi le seuil puis j'ai photographié cette beauté avec un téléphone portable. Le résultat est techniquement moyen, mais mon plaisir à vous le montrer est très grand.

J'espère que ma passion va traverser l'écran !

 

     L'extérieur :

Dans la lumière, mon Graal m'attendLa découverte

     En arrivant devant l'entrée de ce mythique château Savoyard, je n'ai eu qu'une envie : Me dépêcher de franchir le seuil.

  Mais ce n'est pas de cette manière que l'on doit visiter un château fort (voir mes conseils ici). Alors, avec patience, je tente de contourner le site.

 

Première approche

    Sur ma droite, je vois un mur borgne, de faible hauteur et dans l'alignement de la porte. Ce type de construction est illogique pour un château fort. Une porte est toujours défendue par des tours ou des échauguettes.

   Je subodore que les années et les consolidations ont supprimé les traces défensives.

 

Sont ce les défenses ?

    En poursuivant mon exploration des murs extérieurs, au dessus de ma tête je vois des consoles.

Est ce le vestige de mâchicoulis ou d'une bretèche (voir vocabulaire ) ?

   En me décalant, je constate que ces encorbellements sont sous une fenêtre à meneau central. Mes neurones cherchent la solution à cette énigme architecturale, mais ne la trouvent pas.

Est le vestige d'un balcon du 17ème siècle ?

     Mes yeux cherchent des détails pouvant me mettre sur la voie de la vérité, quand soudain ils distinguent des corbeaux sous une autre ouverture plus basse. Je suis déboussolé, je ne trouve pas mes réponses.

Avez vous une idée ?

 

Le carré est le secret de ce château

Curieux plan !

   Grâce à la vue satellite, j'ai une idée du plan architectural du château de Thomas II.

N'est il pas surprenant ?

   Même s'il est vrai que la symétrie n'est pas le but recherché pour défendre une place forte, je suis surpris de ne voir des tours que sur 2 cotés.

L'architecte pensait il que les marais seraient la meilleure protection ?

 

La tour T1

    Cette tour est la mieux conservée et surtout la seule à posséder un toit la transformant en salle d'exposition. Elle possède quelques ouvertures verticales, mais avec les reconstructions, il est difficile d'affirmer que c'étaient les archères droites d'origine.

 

La tour T2

    C'est la plus énigmatique. Même s'il ne reste qu'un étage et si plafonds et toit ont disparu, quelques archéologues pensent que cette tour devait être la plus belle. J'ai surtout remarqué une curiosité dans l'angle.

La voyez vous ?

    Les deux angles externes possèdent un contrefort plat. Son utilité défensive est très discutable, sa fonction de tenu de la tour est plus que douteuse.

A quoi pouvait servir ces contreforts ?

La tour T4 précédée par le fantome de la tour X 

La tour T3
   Elle ne comporte aucun détail significatif

La tour T4

   C'est la plus "travaillée", presque la plus haute en survivance. Elle montre des vestiges bouchés d'archère droite. A mi-hauteur, l'ouverture rectangulaire ressemble à une porte accédant au chemin de ronde.

 

La tour X  
   Entre la tour 4 et l'entrée, un pan de mur me fait penser à un fantôme de tour. Sa position de protection de l'entrée semblerait logique, mais le vestige est si pauvre que je n'ose me prononcer. 

 

L'entrée

  En prenant un peu de recul pour admirer et comprendre l'extérieur des tours, je tombe dans le fossé. Il y a quelques années/siècles, ce fossé était rempli de l'eau du lac et se nommait : Les douves.

    Cette chute me permet de voir.

 

Pour le savoir, il faut cliquer ici.  

 

 

     

Vers Menu châteaux de Savoie

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Savoie Médiévale : 01 73 74
commenter cet article

commentaires

Michel 17/09/2013 14:04

Bonjour 'Chevalier' dauphinois, ancien allié du vil françois donc ex-ennemi de ma belle contrée...

Si je n'ai guère le temps en ce moment de suivre votre actualité foisonnante et encore moins de rattraper mon retard, j'ai toutefois lu le reportage : SAVOIE - Chau du Bourget.

Il se trouve que vivant dans la région proche et passant tous mes étés sur le lac à côté, je le connais très bien (depuis 1981). J'ai un certain nombre de documents qui permettraient d'enrichir
votre visite. Il faut aussi que j'éclaire certains points qui vous ont échappé...

Compte tenu du volume, je propose de vous envoyer un CD-R. Donnez-moi une adresse postale et vous aurez un peu de matière, notamment la numérisation d'une monographie d'archéologue (qui vous
plongera comme moi dans la perplexité, vu le nombre de reprises détectées sur le moindre pan de mur...).

Cdlt,
MB

Le Chevalier Dauphinois 07/12/2013 21:11



Diantre !.... Un Savoyard sur mon blog !.... Aux armes !!!!!!!


  En réalité, plaisir j'ai de vous lire messire le vassal des Puissants Comtes et Ducs. Heureux je suis que mes modestes proses sur votre magnifique Province montagneuse vous plaisent. Je suis touché
par votre proposition de documentation et de suite, je vous envoie une missive.



Anne la Dauphinoise 19/03/2013 21:37

Pigeon voyageur m'enverrez alors
Dans quelques siècles, pour que je sache d'abord
Quand votre article paraîtra ?
Je compte sur vous ! ( 1 et puis 2, et 3...!)

Le Chevalier Dauphinois 20/03/2013 09:01



Vous aurez cet article en priorité dès que les archéologues auront livré leur rapport et conclusion.... Promesse éternelle de votre Chevalier.



Anne la Dauphinoise 19/03/2013 15:22

C ombien tenace êtes-vous, brave, Chevalier !
H ommage je rends à cette belle âpreté
A nous décrire ce site, vaille que vaille !
T oute la passion qu'avez pour ces "entrailles"
E mporte mes rêves et pensées "hors frontières",
A u coeur même de ceux qui nous firent la guerre
U n temps... Mais cela est, bien sûr, hier...

D ois-je dire que le titre m'a interpellée
E n premier lieu, ayant de suite "lié"

T homas II à Guigues VII notre Dauphin...
H antée par l'Histoire locale, me revient
O mbre de parenté faisant songer,
M ais oui, que Guigues - à Beatrix marié,
A insi devenu neveu de Thomas -
S 'alla peut-être visiter ce lieu-là...

I ncitée me voilà à dire du bien,
I l semblerait, de l'ennemi voisin !
---

L a vérité est que secondement
E ut l'heur de m'attirer ce curieux plan :

B ien que marais soient obstacles naturels,
O n aurait pu imaginer tourelles,
U tiles vigies, bâties sur ces côtés
R isquant peu, mais ici non protégés...
G randiose est le terme qui me vient de suite
E n voyant les dimensions de ce site :
T homas, s'il ne fut point Comte de Savoie,

D onna à cette province "castel de roi" !...
U ne immense étendue bien ceinturée;

L as ! de ses nombreuses tours peu est resté...
A rchères droites sur l'une d'elles se voient toujours.
C hemin de ronde, du château fit le tour ?

S ûrs, ne le sommes, mais ouverture percée
A tteste qu'il exista; fut abrité ?...
V ous avez des questions, en ai-je aussi !
O ncques ne saurai-je répondre aux vôtres, nenni !
I l faut certainement franchir fossé,
E t non y cheoir (!) pour savoir vérité...

Le Chevalier Dauphinois 19/03/2013 17:38



Cette beauté, construite il y a longtemps


après sa destruction recèle des mystères.


Les archéologues ne venant que peu en son antre,


ne révèlent que par petits bouts, les secrets d'architecture.


  Il faudra peut être attendre 1000 ans,


pour que tout soit enfin compris.


Ainsi, dans quelques siècles, je reviendrai


pour écrire un nouvel article.