Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 06:30

 

Département 71 - SAÔNE et LOIRE

  Je suis proche de mon Graal

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      Le petit bourg de La Salle est situé à 100km au Nord de Lyon, à  20km au Sud-Sud-Ouest de Tournus et à 10km au Nord de Macon.

   Le château se situe à quelques kilomètres à l'Ouest, sur la route du golf de Macon.

      Coordonnées du château :

46° 24' 25.045" N 4° 50' 45.449" E
 46.406957  4.845958

 

Le château :

     L'extérieur :

La découverte

     Dans le Maconnais, les châteaux viticoles sont nombreux. Il n'est point étonnant de voir un panneau de rue en faisant part. Mais mon instinct de castellologue-amateur (il est vrai aidé par mon dictionnaire des châteaux forts) m'informe qu'une vraie fortification médiévale presque millénaire m'attend.

Pensez vous que ce soit cette massive construction ?

 

L'enquête commence

    En contournant le bâtiment par la route, je vois une réalisation très consolidée. Les ouvertures sous le toit rappellent un chemin de ronde. Mais sur le mur, je ne vois aucune fente de tir. En partie basse, les contreforts ressemblent à une imitation de consolidation médiévale.

   Sur la gauche, excepté une tour carrée sans âge, les autres bâtiments ne ressemblent pas à un château fort. Ma seule réjouissance est le fantôme d'une fenêtre à remplage flambloyant.

Était ce l'église du château ?

La végétation protège la vieille tour 

Quelle merveille !

    Je m'apprête à rejoindre mon destrier quand une beauté de pierre survolant les arbres me fait signe. J'avance lentement car je viens certainement de trouver le vieux château dont le contour du rempart semble matérialisé par une haie d'arbustes.

  Cet amas informe est peut être le vestige de l'entrée. Évidemment, c'est l'imposant donjon qui va être l'objet de toute mon attention.

 

Le donjon

    Par ses dimensions, la haute tour est habitable. Je me lance dans une rapide analyse :

 * Le donjon ne comporte pas de contrefort.

 * Toutes les faces possèdent des trous de boulin (voir vocabulaire).

 * Ces trous ne servaient pas à porter une passerelle de circulation.

 * Au sommet, les consoles à ressaut sont magnifiques.

 * Le crénelage a disparu ainsi que la plate-forme.

 * Quelques rares fantômes d'archère droite sont visibles.

* Les pierres sont petites, mal taillées et peu jointives.

* Une face comporte des fenêtres à meneaux en croix prouvant que le donjon a été habité assez tardivement.

 

Une autre surprise

  En contournant le donjon, je remarque une curiosité architecturale en encorbellement.

Avez vous deviné sa fonction ?

  C'est évidemment les classiques latrines, très souvent situées coté Nord.

 

    L'intérieur :

  La propriété est privée et non visitable. La tour ne semble pas consolidée, il n'est pas conseillé de s'en approcher. Avant de quitter le site, je regarde une dernière fois le magnifique donjon et je tente d'imaginer ce que le guetteur voyait.

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, construction d'un château pour surveiller un péage sur la Saône au confluent de la Mouge.
* En 1368, Catherine de la Salle et  Girard de se partage le domaine et le péage.
* Au début du 15ème siècle, le firf appartient à la famille de Saint-Point.
* Au début du 17ème siècle Melchior Mitte de Miolans, seigneur de Chevrières, marquis de Saint-Chamond est le nouveau propriétaire.
* Vers 1659, Just-Henry Mitte de Chevrières, marquis de Saint-Chamond, vend le fief à Pierre Perrachon, seigneur de Senozan.
* En 1675, par mariage, château et terres sont la propriété de Gabriel de Briord.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du château et de la tour est libre et gratuite depuis la route. La visite des intérieurs est interdite.

 

La tour est vraiment le symbol d'une construction médiévale

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 71

Vers Menu châteaux de Saône et Loire

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anne la Dauphinoise 15/07/2012 21:42

Au château de Miolans, je vous avais évoqué les seigneurs de Mitte Chevrières, etc... Ce que j'ai découvert, en relisant mes sources, est que certains descendants de Melchior Mitte de Miolans que
vous citez sont également des descendants d'une branche des Bocsozel (branche d'Eydoche)
... Melchior Mitte de Miolans (point ne savais qu'il portait encore le tire de seigneur de Miolans par contre, aussi point ne l'avais cité à Miolans) fut ambassadeur du roi à Rome en 1639. Il
mourut en 1640. Et son fils Arnaud Jean Mitte de Chevrières avait épousé une descendante des Bocsozel (par son père Jean-Baptiste de La Porte de Bocsozel) Apparemment ce dernier ne connut pas La
Salle. Peut-être était-il le frère de Just-Henry que vous citez ?
... Ces informations sont tirées d'un livre qui se trouve sur un lien que vous m'aviez fait passer sur La Tour du Pin, et qui pour moi relie Bocsozel, Miolans et La Salle par l'Histoire. j'aime ces
recoupements, lorsque je peux les faire.

Le Chevalier Dauphinois 17/07/2012 12:27



   Les fameux Bocsozel ayant fait allégeance aux Savoyards se retrouvent donc logiquement dans l'histoire de personnage de cette puissante Comté devenu Duché.


  La relation avec les La Salle est étonnante mais les mariages pour servait aussi à unir des familles pour la paix et les relations économiques.



Anne la Dauphinoise 13/07/2012 18:47

L es restes de ce château sont bien menus
A moins que les bâtiments aperçus

S oient partie des communs: il se pourrait ?
A insi sa place une chapelle aurait...
L a rusticité du donjon me plait,
L es consoles sont certes du plus bel effet
E t j'imagine que hourds elles supportaient.

Bien ai-je aimé également les bâtiments en arrière-plan. Votre photo en lien les montre faits de galets roulés en arête de poisson, avec des toits de lauze, apparemment : j'aime ces constructions
et point "dépaysée" je suis ainsi.

Le Chevalier Dauphinois 14/07/2012 10:16



   Dans cette terre de plaines, proche de Mâcon, la haute tour m'a impressionné par sa solitude et par sa fraicheur, même si les fissures et les plantes sont très présentes.


  Il y a peu de vraies ruines en ce "pays", ce donjon typiquement médiéval fut un vrai plaisir qui m'a profondément marqué.



loly 13/07/2012 07:37

hummmmmm joli donjon , j'adore sa " touffe de cheveux " !!!! merci pour la visite

Le Chevalier Dauphinois 13/07/2012 13:21



"Touffe de cheveux".... Voila une expression que je réutiliserai. ;)