Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 06:30

 

Département 71 - SAÔNE et LOIRE

 

Le bourg :

Un château dans la plaine, comme ceci est curieux    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La petite ville de Bourgvilain est située à 80km au Nord-Nord-Ouest de Lyon, à 60km au Nord-Est de Roanne, à 15km au Nord-Ouest de Macon et à 6km au Sud de Cluny.

    Coordonnées du château :

46° 21′ 47″ N 4° 38′ 21″ E
 46.363056°  4.639167°

 

Le château :

     L'extérieur :

La découverte

     Dans cette région de verts pâturages entrecoupés de petits bois et de collines de faible hauteur, je suis surpris de voir une construction fortifiée posée dans la plaine. Avec sa couleur pierre et son toit rouge, elle se remarque de loin. Pourtant elle ne possède pas de hautes tours, ni d'un donjon et point des murailles impressionnantes.

Est ce une fortifications médiévale ?

 

Point de défense visible pour ce petit château

L'enquête commence

   En approchant, je vois un rempart borgne protégé aux extrémités par 2 tours rondes. Avec les siècles et la paix qui règne dans notre beau Royaume, courtines et tours ont été percées de porte basse.

  Ce rempart précède la basse cour.

 

L'habitat

     Coté opposé à la basse-cour, je vois de massifs bâtiments correspondant à la partie habitable du château. Elle se compose d'une tour carrée (ancien donjon ?) et dans l'angle opposé une tour ronde de défense.

  De nombreuses fenêtres et sculptures confirment ma supposition d'un habitat seigneurial. Mais :

Où sont les systèmes défensifs ?

 

Sont ce les défenses ?

     Malgré mon oeil d'aigle et mon envie à voir les détails de ce château, je ne vois aucun système classique de défense, point de crénelage, ni mâchicoulis (voir vocabulaire ). Mais en insistant un peu, je crois voir, sur une tour dont les pierres sont très pauvrement taillées, les vestiges d'une petite archère droite (mais j'ai un doute).

  Puis, bien cachée dans un angle, une ouverture pour arme à feu, avec un ébrasement extérieur important, me nargue de loin. Heureux de cette découverte, je m'avance vers l'entrée composée de 2 portes. Je ne vois aucune trace de fente pour les flèche d'un pont levis.

  Conclusion : Ce château a traversé les siècles en étant toujours habité. Lentement, il a perdu ses défenses et son agréssivité médiévale.

 

    L'intérieur :

      Je m'approche lentement de la porte charretière, mais je suis stoppé. La propriété est privée et non visitable.

 

 

Histoire du château :

  • * A la fin du 10ème siècle, un texte de l'abbaye de Cluny cite le nom de Corcelle.
  • * Au 14ème siècle, construction du château par la famille Verrey.
  • * En 1520, le fief appartient à Philibert de Busseul, seigneur de Saint Sernin.
  • * En 1642, le château est vendu à Laurent de Laube.
  • * En 1780, par mariage, le château appartient à Louis de Leusse.
  • * En 1794, Louis de Leusse est guillotiné à Lyon par les Révolutionnaires.
  • * Vers 1795, Jeanne Antoinette de Laube vend le château aux Frères Martinot.
  • * En 1976, le site est inscrit aux Monuments Historiques.
  • * Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du petit château est libre et gratuite depuis la route. La visite  est interdite car la propriété privée est habitée.

 

Le paysage calme de notre 21ème siècle

     

Vers Menu châteaux de Saône et Loire

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anne la Dauphinoise 20/08/2015 21:34

Je reviens sur l’historique de ce castel :
Par le lien généalogique que vous nous offrez (« Philibert de Busseul »), et par cette même généalogie Wailly + une seconde (Frebault), je me suis rendu compte que cette famille de Busseul avait des ancêtres Dauphinois plus qu’on ne pourrait le penser !
Et également que cette généalogie nous amenait non seulement aux famille de Groslée, de Bressieux mais aux Saluces aussi (dont j’ai noté le nom dans vos castels de Barrière à Villemblard, et de la Tour d’Yviers).
… Ainsi, avec ces liens j’ai pu faire les miens propres et relier vos castels de Corcelle, d’Yviers, de Barrière, de Bressieux… appartenant à des contrées bien éloignées les unes des autres pourtant. (j’ai appris, par mes lectures, que c’était courant, mais cela m’étonnera toujours).
… Bien sûr, ténus sont ces liens souvent, mais ils existèrent à un moment ou à un autre de la vie des hôtes de ces castels. Ce qui me plait fort (et si point ne me suis fourvoyée).

… Ici, j’ai noté, comme dans d’autres généalogies, surtout à ces époques lointaines, qu’il y eut mariages entre cousins… un tant éloignés je pense et je l’espère, ce qui embrouille un peu, car l’on doit passer des hommes, donnant leur nom à la lignée, aux femmes également, pour remonter jusqu’au nom que l’on recherche.
Aussi, les de Busseul se retrouve dans 2 générations se suivant, côté paternel et côté maternel :

… Philibert de Busseul que vous mentionnez dans l’historique en 1520 avait pour parents Guillaume de Busseul et Jeanne de Rogemont.
… Jeanne de Rogemont avait pour parents Philibert de Rogemont et Philiberte de Busseul.
… Philiberte de Busseul avait pour parents Gabriel de Busseul et … ?… on ne connaît pas le nom de sa mère.
… Gabriel de Busseul avait pour parents Gérard de Busseul et Antoinette de Groslée.
… Antoinette de Groslée avait pour parents Aymar de Groslée (1370-1423) et Catherine de Quart (décédée en 1424).

… D’un côté : Aymar de Groslée avait pour parents Guichard II de Groslée et Beatrix de Bressieu (sans « x » ici) (1330-1387).
… De l’autre : Catherine de Quart avait pour parents Henri de Quart et Pentasilée de Saluces.

… Et… Pentasilée de Saluces n’est autre qu’une arrière-petite-fille de notre Dauphin Humbert 1er de la Tour ! (elle est la fille de Thomas II de Saluces, lui-même fils de Marguerite de la Tour du Pin - fille d’Humbert devenu Humbert 1er - elle-même mariée à Frédéric 1er de Saluces).
… Elle est également une soeur de Frédéric II de Saluces, et a également un lien avec Albert IV de la Tour du Pin (puisqu’il était frère de notre Dauphin Humbert 1er ), dont je vous avais parlé à la Tour d’Yviers.
… De plus, elle a un lien avec les Lur (Lur-Saluces) vus au castel de Villemblard (puisque les famille de Lur et de Saluces ont une origine commune avant de se scinder en 2 branches), et avec la famille de Bressieux/Groslée, donc.

… J’aurais aimé découvrir cette généalogie au fil de mes lectures… Mais je ne désespère pas de voir apparaître un jour l’un de ces prénoms. J’y ai déjà encontré les noms de famille, aussi les prénoms vont bien se révéler à moi !

Le Chevalier Dauphinois 27/08/2015 19:03

* Que voila de multiples informations qui enrichissent cet article et surtout les propriétaires (ou descendants) de ce site médiéval.
* Et puis cela proche que le Dauphiné est LA terre de tous les personnages de notre Royaume et même du..... mooooonde !

Anne la Dauphinoise 03/06/2012 22:26

Mes lunettes et moi-même vous remercions, Chevalier !
... Les seigneurs de Busseul ont en fait une généalogie bien complexe que je m'en vais "étudier" de plus près: tant de noms se mêlent, que je connais, ou non.
... Par contre, les De Leusse m'ont déjà amenée à une autre famille dauphinoise au XVe siècle: les seigneurs de Theys... De plus, ce nom de De Leusse m'est connu au XXIe siècle: j'en ai entendu
parler par des "Anciens" de ma région qui eux-mêmes ont connu, de leur temps et de nom au moins, des marquis (ou barons ?) de ce nom. Mais là, je pense savoir pourquoi de Theys ils sont connus dans
ma région.(je vais vérifier)

Le Chevalier Dauphinois 05/06/2012 00:02



Diantre... Dauphinois serait ces hommes  dont j'ai vu rapidement le château. La généalogie des seigneurs est bien plus entremêlée que je l'imaginai.



anne laure 03/06/2012 21:08

c'est superbe !!y habiter me plairait bien !!
bizzzz
anne laure

Le Chevalier Dauphinois 04/06/2012 23:50



Je gagne et loto et... je l'achète (ou son équivalent). Ainsi j'inviterai tous les lectrices et lecteurs à une soirée médiévale.



Anne la Dauphinoise 02/06/2012 23:35

M on Chevalier d'un autre temps
E stime je vous porte vraiment
R imes pour vous il me plait de créer
C ar vos châteaux me font rêver.
I l s'agit de trouver pour moi

C ertes les habitants d'autrefois.
H eureuse je suis quand mes grimoires
E n révèlent quelques brins d'histoire.
V oilà pourtant que je me prends
A "décortiquer" maintenant
L es photos et explications.
I l faut dire qu'elles sont bonnes leçons
E largissant mes connaissances:
R iche je suis de votre expérience...

Merci encore de bien vouloir changer un peu vos articles "un peu pour moi" et de permettre effectivement à mes lunettes de frémir ! (et qui ne me servent qu'à bien lire... pour l'instant !)

Le Chevalier Dauphinois 05/06/2012 08:50



  Heureux est Le Chevalier de découvrir vos commentaires si sophistiqués et encore plus motivé il devient pour trouver des personnages ou des liens pouvant faire frémir vos binocles de
lecture uniquement.


  Je pars de suite dans des greniers poussiéreux et autres caves humides pour découvrir quelques grimoires généalogiques.



Guilmetayer 02/06/2012 22:48

De beaux restes quand même !

Le Chevalier Dauphinois 03/06/2012 08:30



Voila des restes que je dévorerai chaque jour... Mais j'ai un appétit Gargantuesque.