Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 06:30
La rubrique CINEMA regroupe les films ayant pour thème Le Moyen Age ou ayant comme cadre (même partiellement) un château médiéval.



  Affiche du film Robin des Bois
Année 2010
Réalisateur Ridley Scott

 

  Acteurs   Rôles
Russel Crowe
Robin Longstride
Cate Blanchett
Marianne Loxley
Max von Sydow Sire Walter Loxle

William Hurt

William Marshal
Mark Strong Godefroy
Oscar Isaac Le prince Jean
Danny Huston Richard Coeur de Lion
Eileen Atkins Aliénor d'Aquitaine


 
 
 Présentation du film
 
    «  Après sa croisade en Terres Saintes, puis son long emprissonnement, Richard Cœur de Lion, roi d'Angleterre, livre quelques batailles en France avant de retourner à Londres. Durant un combat au château de Chalus, Richard est blessé puis succombe.

   Robin, un simple archer au service du roi, traverse la Mancheet se rend à Nottingham. Mais la ville souffre de la corruption de son  despotique shérif et d' étouffantes taxes.

    Dans l'Angleterre du 13ème siècle, affaiblie par des années de guerre, puis rendue vulnérable par des décrets royaux levant un lourd impôt, Robin et ses compagnons d'arme tente de redonner vie aux terres des Loxley. Le charisme de Robin Longstride, devenu Robin de Loxley, lui fait prendre la tête d'une ....... »

 
 Bande annonce

       -->  La bande annonce du film est ici.

 

 
  Ce que j'en pense
 

Je ne veux pas critiquer un film montrant mon époque !
Non, non n'insistez pas !

Puisque vous me le demandez, je tente.   


  Les plus :

  • * Évidemment c'est un Ridley Scott donc un film à grand spectacle (bien que ce ne soit pas son meilleur).
  • * Évidemment, il y a des châteaux magnifiques du 13ème siècle (wahoooo) et des ruines encore plus belles.
  • * Évidemment, les combats sont grandioses et correspondent à mes petites connaissance des attaques médiévales.
  • * Évidemment, les armes sont d'époque, avec des maniements trop parfaits peut être mais le rêve est là.
  • * Évidemment, les archers Anglais (dont l'efficacité a fait perdre aux Rois de France de nombreuses batailles) sont présents, leurs arcs très puissants et leurs flèches fendent le ciel qui devient noir.
  • * Évidemment, les défenses castrales sont montrées avec justesse (maintenant vous comprendrez mieux mes description des ruines).
  • * Évidemment, le héros est musclé, beau (moins que moi bien sur), courageux et désintéressé (quoique !).
  • * Évidemment, Lady Marianne est comme je l'imagine... hummmm
  • * Évidemment, les costumes et vêtements ressemblent à ceux du 13ème siècle (Oubliés les collants verts de Errol Flynn qui me faisaient bien rire).

 

  Les moins :

  • - Par instant, je croyais revoir des passages de Gladiators. Russel Crowe a les mêmes regards, les mêmes mimiques, les mêmes posture dans les combats (et pourtant 1000 ans séparent ses 2 époques de films).
  • - Par instant, le scénario a des pirouettes non logiques pour amener notre Robin dans un lieu ou à rencontrer d'autres personnages.
  • - Par instant (trop peut être) la psychologie des personnages "secondaires" est primaire.
  • - Par instant, des langueurs de scénario font tomber l'intrigue.
  • - Par instant,un combat trop long ramène ce film dans les banalités des film pour ados.
  • - Surprenant : Voir un simple archer prendre la parole devant les Grands Barons (voir Titres de Noblesse) du nord.
  • - Surprenant : Le débarquement sur la plage ressemblant au film : Le soldat Ryan.
  • - Surprenant : La notion élastique du temps. En une minute, les chevaliers partant du Nord de l'Angleterre arrivent sur la plage du Sud en même temps que les armées du Roi de France, alors que les bâteaux n'avaient que 40km à faire. Les curiosités sont nombreuses dans le scénario.

 

  Bilan :

     Ce Robin des bois est (agréablement) surprenant par le scénario, le film s'écarte de la légende originale. Enfin un Robin non calqué aux standards du héros au grand coeur, volant aux riches pour donner aux pauvres.

    L'archer n'est pas le fils d'un noble chassé par le terrible Roi Jean. L'action se situe avant que notre héros devienne Robin des bois. La psychologie du personnage se construit (grâce une curiosité du scénario qui lui fait retrouver la mémoire).

   La belle Lady Marianne n'est pas une "cruche" bêtement amoureuse et une simple femme "au foyer". Cate Blanchett a une présence qui illumine le film.

   J'ai passé 2 heures de plaisir (bien qu'il y ait quelque lenteurs) et je vous recommande ce film. Mais c'est loin d'être un chef d'oeuvre dont on reparlera dans 5 ans.



Où est le Moyen Age ?

       Partout !

  Dans le scénario bien sur, dans les costumes, les armes, les décors intérieurs, l'église, les villages, les châteaux, etc...

      Chaque seconde du film est un retour de 700 ans dans notre passé.

  Vers menu
cinéma

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Films : Châteaux forts et Moyen Age
commenter cet article

commentaires

Wewood 24/07/2015 07:11

Excellent film

Le Chevalier Dauphinois 24/07/2015 20:27

* Ridley Scott est un réalisateur que j'apprécie.
* Il a une "personnalité" que l'on retrouve dans beaucoup de ses films, mais avec des nuance.
* Ce Robin des bois a du être un joli divertissement dans sa carrière.

Sébastien 09/06/2010 09:49


Je mets quand même un énorme bémol à ce qui est présenté (par le réalisateur et l'acteur principal) comme le film "le plus historique sur Robin Hood"... Mettons de coté le fait qu'il s'agisse d'une
légende, d'un personnage fictif, et collons-nous à l'aspect historique du film.

Oublions tout de suite les barges de débarquement en bois, qui ressemblent aux barges alliées de 44 en Normandie. Ce type de barge n'a jamais existé au MA. Jamais. Pure fiction.

L'action est censée se passer à la fin du XIIème siècle, et l'on voit nombre de heaumes très typiques XIV et surtout XVème siècles (les salades à visière notamment).

Sur l'affiche même, Robin Longstride manie un magnifique "bec de corbin", déclinaison du marteau de guerre, avec "juste" une avance de 300 ans...

Dans le film lui-même, le héros, qui demande de l'aide à Lady Marianne pour se déshabiller, trouve un prétexte pour nous sortir quelques mots "d'époque": son capuchon de maille est attaché à son
haubert par une aiguillette. Ok pour le terme aiguillette, mais les camails (capuchons de maille) sont à cette époque solidaires des hauberts, un peu comme une capuche de sweat-shirt. De même,
quand il demande de la délacer dans le dos, "les lacets sont sous le tabard", c'est pour placer le mot "tabard" (mal employé dans ce cas de figure d'ailleurs), sauf que... les hauberts ne sont pas
lacés dans le dos, ils sont simplement enfilés.

Enfin, il ne porte sous son haubert de maille... qu'une simple chemise, alors que pas un homme d'arme n'aurait porté un haubert sans un gambison (vêtement matelassé) dessous!

Bref, un film agréable, mais en aucun cas il ne représente fidèlement l'époque.

Pour ce qui est de la poliorcétique, j'ai bien peur qu'on nous montre les assiégés de Châlus verser de l'huile bouillante... légende urbaine, on n'a jamais versé d'huile sur les assiégeants! (Et
pourquoi pas de l'or fondu, du temps qu'on y est!)

Et quant à Richard Ier, il est mort de gangrène 10 jours après sa blessure non mortelle...

(Désolé d'avoir été long, mais ma pratique de la reconstitution historique me rend tatillon! :o) )


Le Chevalier Dauphinois 13/06/2010 21:32



Etre "tatillon" est une qualité pour moi, et je suis en admiration devant votre prose si précise.


Le Chevalier Dauphinois pose un genou à terre davnt votre vision et votre lecture du film.



Jacqueline 04/06/2010 09:46


La première partie de ton article sur la "véridicité" des aspects moyennageux est importante! Il est vrai que depuis Errol Flynn le cinéma a du demander le conseil des historiens!!!


Le Chevalier Dauphinois 14/06/2010 19:21



Mais comme la vraie histoire est parfois un peu terne, les réalisateurs et les scénaristes  transforment les vêtements et armes.



anne laure 22/05/2010 21:44


le moyen age est mon epoque preferée mais je ne sais pas si j'irai voir ce film
gros bisous
anne laure


Le Chevalier Dauphinois 26/05/2010 13:04



Ce film renouvelle le genre. Même s'il y a de surprenantes erreurs ou lenteurs, il est passionnant de le déguster un jour "de pluie".



Serialmaquetteur 18/05/2010 23:00


Justement j'ai prévu d'aller voir ce film le wk qui vient ;-)


Le Chevalier Dauphinois 26/05/2010 13:53



Tu as raison de déguster ce film. Entre dans la salle avec une âme d'enfant et ton plaisir sera décuplé.