Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 07:30

 

 

Département 64 - PYRENEES ATLANTIQUES

 

 

 

Le bourg :

Aucune défense visible pour cette église !    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La commune d'Arthez de Béarn est située à 15km à l'Est de Orthez, à 20km au Nord-Ouest de Pau.

 

   Coordonnées de l'église :

43° 27' 52.841" N0° 37' 0.736" W
 43.464678° -0.616871°

 

 

 

L'église :

     L'extérieur :

La découverte

     Après avoir monté une petite colline précédant le bourg, j'arrive sur la grande place espérant trouver un puissant bâtiment religieux fortifié.

    Puissante, la construction devant moi l'est, mais l'église semble moderne et peut prévue pour combattre un ennemi du Moyen Age.

Me serais je trompé de lieu ?

 

L'enquête commence

    L'église est haute, large, imposante mais il n'y a aucune trace d'archère, ni de salle de repli, ni de chemin de ronde. Ne voyant pas de clocher (ce qui est rare pour une église) je décide (tout en traînant les pieds de désespoir) de contourner la façade.

    Et là, l'espoir revient. Il y a, proche de "l'apic", un clocher ressemblant à une tour de défense.

 

 

Je rêve d'une église fortifiée !Le clocher-tour

    Avec sa forme très rigide, son chaînage d'angle en besace, il semble évident que cette haute construction n'est pas de la même époque que l'église. D'ailleurs la position de ce clocher n'est pas traditionnelle.

     La tour (puisque je suis convaincu que ce n'était pas un clocher à l'origine) possède en partie basse une ouverture trop large pour une défense ou un puits de lumière. Je suppose que l'ouverture a été élargie récemment pour laisser plus de jour dans la salle du rez de chaussée.

    Au dessus, 2 archères droites (dont une est obstruée) me donnent une date de construction : 12ème siècle

Qu'en pensez vous ?

 

 

L'énigme architecturale

     Entre les 2 archères, une rangée de corbeaux m'interpelle :

* Ils ne pouvaient pas soutenir une passerelle sinon, cela condamnait l'archère supérieure.

* Si ces corbeaux soutenaient des hourds (voir vocabulaire), je ne vois pas de porte pour y accéder.

 

 

La réponse est peut être sur l'autre face

     En contournant la haute construction, j'ai partiellement ma réponse. Un porte plein cintre était l'unique entrée médiévale de cette tour. Une passerelle (amovible ?) soutenue par les corbeaux en permettaient l'accès.

Conséquence , que peut-il y avoir de l'autre coté ?  

 

 

La 3ème face

    "Élémentaire mon cher Watson"; A l'opposé d'une porte il devrait y avoir des archères. Et c'est dans l'angoisse de savoir si je suis un génial génie   de déduction bien sur, que je me rends sur l'autre façade.

   Évidemment il y a sur cette face 2 archères droites qui pourraient ressembler à sa consoeur. Mais une autre énigme architecturale apparaît !

Pourquoi celle inférieure a-t-elle été allongée après sa construction ?

     Je vous laisse méditer et je vais tenter d'entrer par la porte basse

 

 

    L'intérieur :

* Comme souvent durant notre siècle, les églises sont fermées.

* Celle-ci ne déroge pas à la règle. je me console en admirant le paysage depuis ce bourg surélevé.

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle (?), construction d'un château.

* Au milieu du 14ème siècle, Gaston Phoebus fait fortifier la ville. Arthez fait parti du réseau de fortification du Bearn.

* Au milieu de 16ème siècle, les guerres de religion entraînent la destruction de nombreux bâtiments d'Arthez.

* En 1860, destruction de l'église du village, mais pas de la tour de l'ancien château.

* En 1885, construction d'une nouvelle église et utilisation d'une tour du château médiéval comme clocher.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Étienne) est libre et gratuite. La visite du clocher est interdite.

 

La vue est souvent la récompense d'un castellologue

     
Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 64Vers Menu châteaux des Pyrénées Atlantiques

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Béarn et Pays Basque : 64
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 03/12/2013 21:14

A utre contrée, autre moutier
R essemblant à ceux encontrés
T out à côté, dans les Landes, qui
H élas, pour beaucoup sont crépis.
E n cela ai-je peut-être bien tort...
Z oom sur historique nous donne lors

D ifférence notable, exception :
E st écrit que cette construction,

B ien que récente en grande partie,
E ut l'heur de savoir prendre appui
A stucieusement sur tour tant belle
R escapée d'un ancien castel.
N ai-je d'yeux, je l'avoue, que pour elle !

P uis le nom de Gaston Phoebus
Y ajoute, pour sûr, un grand plus !...
R éponse je vous donne pour archères :
E t dis-je que du XIIe ont l'air :
N 'est-ce point en ce temps que castel
E rigé fut ? et actuelle
E mpreinte d'icelui par clocher
S urvit... Cela m'a enchantée !...

A u fil du temps les armes changeant,
T ransformées furent archères; comment ?
L es fentes de tir furent élargies
A la base pour "récents" fusils.
N e serait-ce pour canons, plutôt ?
T ant mal je connais ces "nouveaux"
I nstruments de défense, mais sais
Q ue jadis gens de guerre savaient
U tiliser vestiges d'antan
E n gardant points sécurisants,
S eulement en les arrangeant.
...

N 'est-ce point pour cela qu'allongées
O nt été archères ? fusiliers,
T out comme peut-être les canonniers,
A vaient besoin d'être "rabaissés"...?

Le Chevalier Dauphinois 05/12/2013 19:22



Il y a une forme de vérité dans votre réponse. Une archère ne permettait pas de défendre la base des tours ou des remparts.


    1 - Allonger la fente fut une solution,


    2 - Créer une base plus plate nommée :
Archère à étrier. (l'étrier permettant aussi une angle de tir plus ouvert)


 Mais point savant en tout je suis, peut être une autre raison est possible.