Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 06:30

 

Département :   56 - MORBIHAN

 

Le bourg fortifié :

  Plan des fortifications de Malestroit  Situation :   (--> le voir sur une carte)

   Le petit bourg de Malestroit est situé à 10km au Sud de Ploërmel et à 30km au Nord-Ouest de Redon.

   Coordonnées du bourg :

47° 48′ 38″ N 2° 22′ 56″ W
 47.810556°  -2.382222°

 

Description des fortifications : 

    L'extérieur

Pourquoi le choix de ce site ?

     Quand, il y a quelques années, j'ai découvert le plan des fortifications du bourg, j'ai de suite noté Malestroit sur ma carte de découvreur médiéviste.

Ai je eu raison ?

 

La découverte

     Avec ma chance de Chevalier, mon destrier me dépose devant une porte de garage  .

   Mais pas n'importe qu'elle porte.... Un porte magique..... ....ou maudite.

  Quel est donc ce sortilège m'empêchant de voir de hauts remparts protégés par de beaux mâchicoulis (voir vocabulaire) ?

 

   Point de magie ensorcelée, mais une réalité de votre siècle. Ce mur si "banal" est l'une des rares traces des remparts de Malestroit.

 Vous doutez de mes dires ?..... Regardez cette pancarte.

 

La porte Saint Jean

    Pour conjurer la "malédiction du rempart maudit" , je décide de parcourir à pieds les 900m du périmètre théorique. Et c'est ainsi que s'offre à mes yeux le trésor de ce bourg : La porte Saint Michel.

 

    L'intérieur
        Remparts et tours ne sont pas visitable.

 

 

  Histoire du bourg :

* En 1463, Jean IV Raguenel, maréchal de Bretagne, fait protéger le bourg en construisant un rempart de 8 mètres de haut et 2 mètres d'épaisseur avec archères, fossé et portes fortifiées.
* En 1589 et durant 3 ans, les ligueurs de Mercoeur attaquent le bourg et endommagent les remparts.
* A la fin du 16ème siècle, les murs du rempart sont épaissis et des canonnières remplacent les archères.
* Au 18ème siècle, les Chouans attaquent souvent le bourg et détruisent partiellement les fortifications.
* Durant la 2ème moitié du 18ème siècle, la place forte est démantelée.
* En 1840, la prison de la porte Sainte Anne est détruite mettant fin aux murs fortifiés dans l'histoire de Malestroit.
* Au 21ème siècle, la découverte des remparts et de la porte fortifiée est libre et gratuite à l'extérieur. La découverte des entrailles est impossible.

 

Porte Saint Michel

  Vers menu châteaux forts du 56 Vers Menu châteaux du Morbihan

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pierrote 22/08/2016 22:53

Je continue ma « revue » des castels de votre blog dont les seigneurs participèrent à la bataille de Mons-en-Pévèle, en 1304, aux côtés de Philippe le Bel.
… Et le seigneur de Malestroit de l’époque (des années 1300, donc) en fut (je ne sais pas son prénom, cette fois).
Bien sûr, lui non plus, comme d’autres seigneurs de ce bourg retrouvés, ne put voir ces remparts puisqu’ils n’étaient mie encore érigés.

Le Chevalier Dauphinois 24/08/2016 18:37

* Un Breton se battant avec nostre Roy !.... Que voila belle nouvelle.

Anne la Dauphinoise 23/01/2012 21:23

Grand merci, Chevalier. Honnêtement je crains toujours que mes écrits "parsemés" au fil de vos ruines et châteaux ne vous soient rébarbatifs, au fil du temps.
Merci encore de me laisser proser, librement, suivant le fil de mes lectures.

Le Chevalier Dauphinois 25/01/2012 13:40



Point de craintes vous devez avoir, les annecdote ou les personnages agrémentent la vie de mes articles parfois plus architecturaux qu'historiques.


  Et puis, j'ai un bouton supprimé ou caché qui me permet de ne pas montrer certain comentaire (je l'utilise souvent avec certains Royalistes un peu trop intégristes ou certains fanatique
régionaux ou mystique (et le sujet des Templiers comment à m'en amener).



Anne la Dauphinoise 23/01/2012 14:23

Puis-je écrire 2 noms croisés lors d'autres lectures, qui se situeraient dans la "Pré-Histoire" de ce bourg ?
Car les 2 seigneurs de Malestroit dont j'ai retrouvé la trace ne virent point les fortifications érigées un siècle plus tard. Mais Malestroit eut une vie avant sa fortification, et ces 2 seigneurs
en font partie:
... en 1341, Geoffroy de Malestroit répondit à la convocation des grands du Duché par Jean de Montfort. Nous savons donc le "camp" qu'il choisit alors.
... en 1344, Henri de Malestroit fut exécuté sur ordre du roi de France Philippe VI, car collaborateur des Anglais (il avait le titre de maître d'hôtel du roi Edouard III). Mon historien précise
même que l'on prit soin de le torturer avant de l'exécuter.
La trêve de Malestroit (bien courte) avait pris fin, il faut le dire, donc les hostilités avaient repris. (et Philippe VI semblait vouloir faire montre d'autorité, cette fois ?)

Le Chevalier Dauphinois 23/01/2012 18:51



Quel plaisir de vous lire Princesse Anne. Avoir des détails de vie de personnages en rapport avec le château ou la famille est un vrai gâteau que je déguste.



Anne la Dauphinoise 01/08/2011 22:22


Je reviens dans ce bourg grâce à mes lectures:
J'y ai appris que ce fut pourtant "entre ses murs" - qui n'existaient pas... encore ! - que fut signée, en 1343, la trêve de Malestroit, entre Edouard III d'Angleterre allié de Jeanne de Flandres
(épouse de Montfort), et Philippe VI de Valois allié de Jeanne de Penthièvre.
La guerre de Bretagne avait déjà commencé alors... La suite est dans "votre" bourg fortifié de Bécherel:
Cela commence à ressembler à "l'Histoire de France au fil des châteaux et bourgs fortifiés du Chevalier Dauphinois" ....


Le Chevalier Dauphinois 04/08/2011 06:57



 C'est exact, la trève fut signée en réalité dans l'église (d'après mes sources à l'office de tourisme). Cette église "fortifiée" sera décrite prochainement.



Ursus spelaus 26/07/2010 09:41


Bonjour Chevalier,
Quelle passion dévorante pour les vieilles pierres vous avez-là ! Je cherche en vain un lien sur vos parchemiels pour vous contacter directement. Peut-être existe-t-il mais c'est pareil quand je
dois quérir la motte de beurre dans la glacière, je n'y vois goutte !
Voudriez-vous lever votre ventail et jeter un oeil curieux sur le lien suivant http://fr.kapaza.be/luxembourg/je-recherche-huile-toile-chateau-fort-medieval-a-identifier-50771121.htm . Je cherche
sans succès à situer ce château.
Peut-être pourrez-vous m'aider ? Merci et félicitations pour votre blog de taille et détaillé.


Le Chevalier Dauphinois 26/07/2010 17:50



Bien le bonjour messire


Le lien pour me contacter est "caché"  en bas du blog.


   Pour votre peinture, il n'est pas aisé de le reconnaitre car il y a peu de signe distinctif (et je n'ai pas visité toutes les ruines médiévales de France et encore moins celle
d'Europe.


** Une rivière : Il y en as dans presque tous les bourgs médiévaux. l'eau c'est la vie.


** Un pont à une arche n'est hélas pas unique


** Une église avec clocher quadrangulaire est très classique.


** Une colline boisé (au fond) est classique.


** Seule la tour parallélépipédique pourrrait être un signe, mais cela ne correspond pas à une tour de défense et encore moins un donjon.


** De plus cette tour ne comporte pas de crénelage, et ses grandes ouvertures me font penser à un clocher d'église (comme à Sant Père de Rodes en Espagne).


** Les 2 petites tours au centre ne montrent pas d'archère permettant une datation.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Conclusion : Je ne sais que vous dire.


--  Les ardoises sur les toits des maisons m'orienteraient vers un bourg au Nord d'un axe : Bordeau-Lyon.


-- Ce château n'est pas au Luxembourg (car il me semble les avoir tous visités).


-- Ce château n'est pas dans la zone Wallone de la Belgique, car je n'ai pas ce style de photo après mes 2 croisades dans ce pays "du Nord" (mais je ne suis pas expert en Wallonie
).


-- Ce bourg n'est pas en Bretagne, il me semble.


Hélas, je n'ai pas été d'une grande aide