Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 07:30

 

  La découverte de l'extérieur du château est ici.

 

 

Une tour porte qui marque le respect !

Le château :

      L'extérieur (suite) : 

La tour porte

    La partie la plus accessible d'un château fort, celle que les assaillants tentent de prendre par surprise est évidemment la porte d'entrée.

  Celle du château de Saint Sauveur le Vicomte a fait l'objet d'attention défensive de la part des architectes.

 

Analyse rapide de la Porte

   L'entrée de la basse-cour :  :

* Possède un classique double vantail,

* Est sépourvue de porte piétonne,

* Est encadrée de 2 imposantes tours rondes,

* Les dites tours possèdent des fentes de tir.

  La dénivellation de la tour-porte par rapport à l'emplacement des douves permet d'imaginer une pente ralentissant la progression des attaquants.

   Il est possible d'envisager la présence :

* D'un pont-levis,

* De crénelages et mâchicoulis (voir vocabulaire),

* D'une bretèche en avant du double vantail.

 

      L'intérieur

Vue aérienne de la basse-cour de Saint Sauveur

J'entre avec précaution

    Lentement je franchi le vantail ouvert en observant les traces du rainurage de la herse. L'intérieur d'une des tours défensives de la porte est très sobre, point de décoration, ni de cheminée, ni de coussiège (banc).

    L'ambiance est très guerrière avec 3 imposantes archères (dont la largeur de la fente m'étonne). Je remarque deux détails :

  * Un impressionnant ébrasement (voir vocabulaire) intérieur dans les ouvertures me faisant penser que ces tours sont postérieures au 13ème siècle.

  * Des trous pour des poutres confirmant mon hypothèse de hautes tours défensives sur plusieurs niveaux.

 

 La basse-cour

     Précédent toujours l'entrée principale d'un château, il y a la basse-cour. Au 21ème siècle, celle-ci est vide de bâtiment. Avec le peu de traces laissées par l'histoire, les archéologues ont imaginé cette représentation.

Curieux n'est il pas ?

 

 L'entrée dans la haute-cour

   Sur une des faces de la basse-cour, je vois les bâtiments, courtines et entrée du véritable château. Cet ensemble est composé :

* Sur la gauche, de la tour de défense que je vous ai déjà présentée.

* Sur la droite, de l'incroyable donjon que je vous présenterai dans un autre article.

* Au centre, au dessous d'un bâtiment, la 2ème tour porte.

    Comme moi, vous avez été très surpris par le bâtiment au dessus de la porte. Ses fenêtres, sa fragilité ne correspondent pas au standard défensif du Moyen Âge. Cette construction a certainement été aménagée à la Renaissance, après que la Normandie ait été définitivement dans le Royaume de France.

 

Suivez moi dans le vrai château

    Avant de vous faire découvrir les entrailles du château de Saint Sauveur le Vicomte, veuillez comprendre son architecture médiévale grâce à cette maquette (la basse-cour en premier plan).

 

Cliquez maintenant pour entrer dans la Haute-Cour

 

 

 

Vers Menu
donjons
remarquables
de France
Cliquez pour revenir au menu des donjons remarquables   Vers menu châteaux forts de la Manche Vers Menu châteaux de la Manche

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Normandie : 14 27 50 61 76
commenter cet article

commentaires

siratus 18/03/2012 20:35

Hello, cher Chevalier. Les châteaux sont toujours aussi agréables à visiter en ta compagnie ;)
Pas le temps de m'attarder. Juste un amical coucou et je repars sur la pointe de mes palmes...
Douce soirée. Gros bisous

Le Chevalier Dauphinois 18/03/2012 20:56



Je ne sais pas retenir une sirène... Pourtant je mets des filets partout, mais la maille est trop grande certainement. :P



Anne la Dauphinoise 18/03/2012 18:44

Curieux, le plan des archéologues, parce que les bâtiments devraient être plutôt serrés sur les côtés, le long des courtines et protégés par elles déjà, non ?
De plus, l'un des bâtiments semble être la chapelle. Je l'aurais vue dans la haute-cour... ou alors elle fut construite avant le château et fut englobée ensuite dans son enceinte ?

Le Chevalier Dauphinois 18/03/2012 21:02



  Je suis aussi surpris que vous princesse Anne de la disposition des bâtiments dans la basse cour. Peut être que les traces au sol sont incomplètes et que les archéologues n'ont pas osé
faire des suppositions.



Jacqueline 17/03/2012 19:15

effectivement il fut imposant et ce ne sont pas les bâtisses des siècles successifs qui pourront en diminuer la puissance! cela fait rever la princesse romaine que je suis...

Le Chevalier Dauphinois 17/03/2012 20:56



  Parfois, les ruines que je visite ne comportent plus de courtine, ni de rempart, il ne reste que les vestiges ou fondations des bâtiments intérieurs. Mais pour le château fort de Saint
Sauveur, il ne reste que les remparts, sans bâtiment... Mais qu'est ce qu'ils sont beaux !


  Je pense que le donjon va te séduire car il semble "unique" !



Esclarmonde 17/03/2012 15:50

J'ai regardé la maquette, un vrai château de conte de fée ! J'attend donc impatiemment la suite de la visite. Bon week-end
Esclarmonde

Le Chevalier Dauphinois 17/03/2012 17:29



 Je vais te dire un secret... Point de fée le jour de ma visite. Mais si elles se sont réincarnées en pierres, alors, il y en avait des dizaines de milliers !



catcent 17/03/2012 13:22

Bravo pour ces deux pages, c'est de toute beauté, et les grandes archères sont presqu'identiques à ceux que j'ai déjà montrer sur les remparts de Québec.
Bon samedi Chevalier D. Bye

Le Chevalier Dauphinois 17/03/2012 17:25



Diantre... Si ton pays si neuf a des châteaux comme dans mon vieux continent... Je prends le bateau demain pour venir tout visiter !


  Je me souviens de ton article sur ce magnifique bâtiment de Québec.