Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 07:30

 

Département :   50 - MANCHE


Au 21ème siècle, le château a-t-il la même puissance ?

Le bourg :

   Situation  (--> le voir sur une carte)

      Le bourg de Saint Sauveur le Vicomte est situé au centre du Cotentin, à 50km au Nord-Ouest de Bayeux, à 28km au Sud de Cherbourg et à 15km à l'Ouest de Sainte Mère l'Église. 

   Coordonnées :

49° 23′ 14″ N 1° 31′ 51″ W
 49.387222°  -1.530833°

 

Le château :

      L'extérieur

Préambule

    Pour découvrir tous les châteaux de la Manche et aussi faire un peu de tourisme, il me fallait un point central dans la presqu'île du Cotentin. Dans cette terre Normande, que dis je, terre des Vikings, j'ai trouvé un gîte silencieux dans les bois et pourtant proche des grands axes routiers.

    Comme je suis un Chevalier très chanceux, j'ai vécu une semaine de bonheur. J'ai été accueilli par des propriétaires extraordinaires, serviables, intelligents, cultivés et discrets. Ils sont comme ce château : Inoubliable !

  Si vous les rencontrez, présentez leur mes amitiés sincères.  

La tour est devenue un jardin fleuri 

Premières sensations

     Armé d'une gravure représentant le château de Saint Sauveur le Vicomte en 1822, je me rends au centre du bourg pour manger des yeux la construction fortifiée au si riche passé.

   Soudain, c'est le choc. je ne vois qu'une courtine de 3 mètres de haut, sans archère, ni crénelage. Et pour me surprendre dans ma désillusion, je vois une tour effondrée transformée en pot de fleur.

Ne reste-t-il qu'un fantôme du puissant château fort ?

 

 La découverte commence

    Comme souvent, lorsque j'ai un désenchantement, je prends un peu de recul. Mes yeux clignent à nouveau de joie devant ce spectacle médiéval.

  En regardant l'aménagement du site, la qualité de l'herbe, j'ose avancer l'hypothèque que des douves encerclaient le château. Pour des problèmes d'hygiène et de sécurité, elles ont été comblées certainement au siècle dernier.

 

Les courtines

   Sur cette façade, le mur défensif est haut, droit, dépourvu de crénelage (le temps a fait son travail de destruction) et sans mâchicoulis (voir vocabulaire).

  Les larges ouvertures ressemblent plus à des fenêtres qu'à des fentes de tir. L'absence d'archère et de système de tir  défensif me surprend. Deux solutions :

1 - Le mur était borgne à sa construction, donc construit au 11ème siècle.

2 - Les archères ont été ouvertes pour amener de l'éclairage dans les salles au 16ème siècle.

 

Une tour

     Avec une tour flanque à peine excentrée, ce mur ne semble pas bien défendu. Les fentes à gauche sont certainement pour une tourelle escalier. La construction en encorbellement à droite n'est pas une bretèche. Ce sont des latrines.

  Avant de quitter cette façade, je tente une dernière fois de comprendre le système défensif quand soudain, la vérité s'offre à moi.

    Au loin, le puissant donjon excentré est LE moyen de défense prévu par les architectes.

Incroyable n'est ce pas ?

 

Faire le tour des tours, quel plaisir !

Les autres tours 

    En plus du donjon, le château avec sa basse-cour comporte 11 tours rondes. Même si certaines d'entre elles sont partiellement arasées ou détruites, il émane une force de ce château. Faire le tour de ce château est un régal tant sa puissance rayonne.

   A l'opposé du donjon, proche des latrines en encorbellement, une tour d'angle me fascine. Il semble évident que :

* Le toit actuel soit plus bas que celui du Moyen Âge,

* Les défenses hautes aient été remplacées par des fenêtres,

* Cette seule archère-canonnière n'ait servi qu'à la défense de la courtine.

  Malgré toutes ses imperfections, cette tour me fascine.

La ressentez vous comme moi ?

 

      L'intérieur :

  Il est temps maintenant d'entrer dans le château de Saint Sauveur le Vicomte par cette magnifique tour-porte.

 

Suivez moi pour découvrir la basse-cour.

 

 

 

Vers Menu
donjons
remarquables
de France
Cliquez pour revenir au menu des donjons remarquables   Vers menu châteaux forts de la Manche Vers Menu châteaux de la Manche

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Normandie : 14 27 50 61 76
commenter cet article

commentaires

Jacqueline 17/03/2012 18:47

La silhouette en contre jour du chateau m'a fait tomber en pamoison......La noblesse est éternelle n'en déplaise aux manants.......

Le Chevalier Dauphinois 17/03/2012 20:39



  La puissance d'une belle.... ruine..... est éternelle.  Je suis pleinement en accord avec vous Princesse Romaine. Et ce site marquera l'esprit de nombreuses générations futures.



Esclarmonde 15/03/2012 21:27

Ce beau château ressemble à ceux que j'ai visité en Irlande et au Pays-de-Galles mais il est probable (je ne connais pas du tout) que les paysages de cette région ressemblent pas mal aussi aux Îles
Britanniques
Bonne soirée
Esclarmonde

Le Chevalier Dauphinois 16/03/2012 13:33



   Les Anglais au Moyen Âge se sentaient chez eux en Normandie, il est probable que les paysages soient similaires : Verdure, petits vallons, horizon à l'infini !



Anne la Dauphinoise 15/03/2012 21:01

C'est un château dont la puissance est indéniable. Le donjon est impressionnant et insolite, si carré au milieu de ces tours rondes. Nous le verrons de plus près au prochain article ?
La petite tour, si petite au regard du donjon, est attirante en effet. Elle parait "humaine" par rapport aux autres tours, courtines, etc, qui ressemblent bien à ce qu'elles sont: des ouvrages
défensifs. Le toit doit y être pour quelque chose aussi. On aurait envie d'y habiter.

Le Chevalier Dauphinois 15/03/2012 21:05



   En fait, excepté le donjon et le bâtiment au dessus de la 2ème porte fortifiée, il n'y a plus de bâtiment habitable. Mais il est vrai qu'extérieurement, l'envie d'y habiter est
grande (je l'ai aussi ressentie).


   Le donjon ne sera expliqué que dans le 4ème article (je fais durer le plaisir car il y a beaucoup à voir et à ressentir).



Prisci 15/03/2012 09:29

C'est super ! Je l'ai "visité" il y a 2 ans et je vais pouvoir en savoir un peu plus grâce à notre chevalier ! Vivement la suite.

Le Chevalier Dauphinois 15/03/2012 12:48



Holalala, tu me mets la pression. Je vais devoir  faire un article de suite très technique et historique.