Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 06:30

 

Département :   50 - MANCHE


Une gravure qui me fait rêver

Le bourg :

   Situation  (--> le voir sur une carte)

        La commune de La Haye du Puits est située à 30km au Sud de Cherbourg, à 26km au Nord de Coutances, à 20km à l'Ouest de Carentan et à 10km au Sud de Saint Sauveur le Vicomte (voir son incroyable château).

    Coordonnées du château :

49° 17′ 27″ N 1° 32′ 28″ W
 49.290833°  -1.541111°

 

Le château :

      L'extérieur :

Je suis en transe !

     C'est armé d'une gravure du 19ème siècle représentant les vestiges du château de La Haye du Puits que je me rends dans ce petit bourg de la Manche. Si la ruine est toujours aussi belle et fascinante, je pressens que je vais passer la journée à admirer chaque pierre.

M'accompagnez vous ?

Etait ce le donjon du château fort ?

  

  La découverte

     En traversant le bourg par la rue principale, je remarque de suite la haute tour survolant les arbres. Mon imagination me porte à croire que j'ai en face de moi le donjon médiéval.

Le pensez vous aussi ?

  Si votre réponse est "Oui Chevalier, c'est le donjon"... Vous avez tort. Cette haute construction défensive est une des tours de l'ancien château.

 

Je monte la voir

    Tel un amant respectueux de la belle, je monte lentement les marches pour la rejoindre tout en l'admirant des yeux. Doucement elle me montre ses charmes, mais en gardant toujours une part de mystère. Et là, je vois une curiosité pour une simple tour de défense.

Avez vous remarqué cette particularité ?

 

La particularité de la tour

    A la base de la tour, il y a une ouverture. Ceci est déjà curieux pour un système de défense médiéval. Cette porte a peut être été ouverte au siècle dernier.

  Mais la présence d'un rainurage me fait penser à une herse (voir vocabulaire), donc à une porte d'entrée médiévale.

Avez vous déjà vu une porte fortifiée en bas d'une tour d'angle ?

  Cette construction était peut être la tour-porte permettant l'accès au château haut.

 

Le chemin de ronde était haut !

Les défenses

    Comme il ne reste plus de mur, ni de rempart, mon attention est portée sur l'unique construction. Même si le crénelage a disparu, il semble évidement qu'il devait exister durant la guerre de 100 ans.

  Au sommet, les classiques mâchicoulis confortent la défense de près.

 

Qu'est ce ?

   Sur le coté, une ouverture rectangulaire m'intrigue. Cela ne ressemble pas à un vestige de bretèche, ni à celui de latrines. Avec ce départ de mur, j'opte pour l'emplacement du chemin de ronde sur le rempart.

Qu'en pensez vous ?

 

D'autres vestiges

   De l'autre coté de la route (hélas, notre époque moderne n'a pas respecté le château millénaire qui se retrouve ainsi coupé par une voie pour destrier à moteur), de nombreux bâtiments modernisés sont les fantômes du château bas dont voici le plan.

  Le bâtiment le plus impressionnant est la tour carrée accompagnée par sa tour-échauguette-escalier.

 

      L'intérieur :

    Les bâtiments sont des propriétés privées non visitable. Je quitte ce site médiéval pour rejoindre un gîte rural à quelques kilomètres au Nord dont l'accueil et le calme vont me préparer pour un lendemain de découverte.

 

 

Histoire du bourg et du château :

* Au 10ème siècle, construction du donjon demandé par le Comte (voir titre de noblesse) de Normandie Richard Ier (voir liste des comtes/ducs de Normandie).
* Vers 1056, Turstin Haldup fait construire une partie du château.
* A la fin du 11ème siècle, Eudes, fils de Turstin, termine la construction du château.
* Au 15ème siècle, durant la Guerre de Cent ans, le château est occupé par les Anglais. Ces "envahisseurs" sont délogés quelques fois mais récupèrent toujours le château.
* Au 16ème siècle, La Haye du Puits est le fief d'une Baronnie. De nombreux travaux de confort et d'embellissement sont réalisés par la famille Magneville.
* En 1840, le château est classé aux Monuments Historiques.
* Au 21ème siècle, la découverte des remparts et du donjon est libre et gratuite. La visite des bâtiments et de l'intérieur de la tour est interdite.

 

Une tour crénelée qui me rend nostalgique


Vers menu châteaux forts de la Manche Vers Menu châteaux de la Manche

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Normandie : 14 27 50 61 76
commenter cet article

commentaires

vikki 18/09/2014 16:58

bonjour cher Chevalier
je ne vous ai point délaissé , que nini .
mais les journées ne sont pas assez longues
ces temps ci pour moi ....
voila un château bien joli . je suis allée
me promener dans cette région , mais j'ai dû
y passer a côté , je ne l'ai point vu , dommage .
bonne journée a vous cher Chevalier

Le Chevalier Dauphinois 21/09/2014 18:27



* La vie parfois nous oblige à faire d'autres choses.


* Moi même, il a fallu que je change une partie de ma vie et habitudes.


* Mais l'important..... C'est de rechercher le bonheur et de le trouver.
* Mes ruines en sont l"un des secrets.


Anne la Dauphinoise 17/09/2014 13:47

L a gravure était très prometteuse, pourtant.
A réalité quelque peu "coupé élan"...

H eur n'aurons-nous ici de belles ruines contempler;
A i-je eu un temps espoir voir castel plus entier.
Y sont force et grandeur attirantes sur dessin;
E t route a brisé des deux castels le destin...

D ommage, vraiment, que temps modernes se moquent
U n tant trop des vestiges n'étant de leur époque...

P our sûr, nostalgie* nous prend en voyant debout
U ne tour du prime castel, car c'est à peu près tout...
I ndice suffisant qui permet d'imaginer
T out l'ensemble : comme a dû, antan, être une beauté !
S uis-je devenue Normande ? non pas ! mais cette contrée

M e sied par ses châteaux... et son histoire autant.
A i-je, bien sûr, contre "ce peuple" quelque ressentiment !
N 'est-ce ici lieu et place les citer au grand jour...
C éans, je n'aime que d'un castel fort les atours.
H érésie c'eût été n'y voir mâchicoulis :
E n devaient être, je pense, toutes les tours garnies.

N ous avez laissé chemin de ronde deviner;
O uvrage qui dut jadis entier rempart longer.
R avie j'aurais été apercevoir archères.
M ais je suppose qu'elles furent bien là en temps de guerre :
A nglois archers étaient connus pour leur adresse;
N ul doute qu'ils défendirent du mieux cette forteresse !
D u second castel, j'ai surtout plan apprécié :
I mage - sans perspective - pleine de naïveté;
E n elle, simplicité qui sait moult me charmer...
...

N e puis-je qu'un reproche vous faire, si le permettez :
O n sait que votre âge est de huit centaines d'années.
T outefois, me semble que bien long temps avez mis
A faire visite !... Que plus tôt ne vous y êtes pris !...

P arce que deux petits siècles avant trop tard n'était :
S avourer castel de gravure nous auriez fait !

* lu sur votre dernière image.

Le Chevalier Dauphinois 19/09/2014 19:42



* Dans mes articles, j'adore jouer entre gravure ancienne et réalité, entre questionnement et vision réelle, entre doute et constatation.


* J'ai pris beaucoup de plaisir à jouer avec le lecteur sur ce château.


* En réalité, comme je prépare presque toujours mes visites, je savais bien avant d'arriver en ce lieu, le type de château que j'allais photographier..... Donc "tricheur" je suis.... Un peu.



Anne la Dauphinoise 15/12/2013 23:51

Je suis arrivée jusqu'à ce castel par la bataille de Lincoln (Angleterre) qui se déroula en 1217 ! (en poursuivant ma lecture sur Blanche de Castille)
Cela n'a pas grand chose à voir avec ce lieu, en fait, sauf que la Dame de Lincoln qui résista aux troupes de Louis, futur Louis VIII, était Nicole de la Haye-du-Puits... Mariée à un seigneur de
Lincoln elle fut Dame Outre-Manche.
Et lors du siège de 1217, elle participa elle-même à la résistance de son castel, assistée, il est vrai, par Guillaume le Maréchal !
... Ce qui est cocasse, c'est qu'en 1217 des Français assiégèrent le castel d'une (ex-) Dame de la Haye-du-Puits, en Angleterre, et qu'au XVe siècle, ce furent des Anglois qui assiégèrent le castel
d'un seigneur de la Haye-du-Puits, en France...
... Pour la petite histoire, la bataille de Lincoln fut perdue par les François, et il y eut moult de prisonniers, tant avait bien résisté Nicole de la Haye-du-Puits.
... Reviendrai-je ici un jour, car la gravure montrant ce castel m'a fort séduite.

Le Chevalier Dauphinois 16/12/2013 13:49



  Ce château, listé dans le menu du département, est visible par Google donc accessible par tous. Mais il ne sera officiellement publié qu'en fin d'année 2014... C'est l'astuce que j'ai
trouvée pour que mes articles soient référencés. Mais, pour les "non curieux", l'article sera visible un jour par un avis de publication.


  En ce qui concerne cette Dame de la Haye du Puits, il n'est point étonnant qu'une personnalité (de famille à plusieurs enfants) porte le nom sans posséder le château et terres.
Nicole en est un bel exemple. 



BECK 22/07/2012 01:47

J'y vais le mois prochain. J'aurai sans doute des infos complémentaires à te passer concernant son histoire. Je passe d'ailleurs la plus grande partie de mon temps à collecter de la doc et à
étudier les sites. C'est une autre façon de passer les vacances plutôt que sur la plage...

Le Chevalier Dauphinois 22/07/2012 18:58



  Je ne serais donc pas le seul à marcher dans les terres de notre Royaume et à ne point tenter la bronzette sur le sable !


...... Diantre, d'autres fous comme moi existent !


   Je suis preneur de toutes documentations sur les ruines médiévales.


  Comme sur le blog je ne montre pas toutes les facettes des sites médiévaux, mes visiteurs découvrent souvent des détails que j'ai volontairement omis.... Surprise il doit y avoir pour que
le plaisir soit entier.