Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 06:30

 

Département 49 - MAINE et LOIRE

 

Le bourg :

Y a t il des pendus dans ce vieux moulin ?    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      Le bourg de Champtoceaux est situé sur la rive gauche de la Loire, à 25km au Nord-Est de Nantes, 8km au Sud-Ouest d'Ancenis, en face de la ville d'Oudon.

   Coordonnées du moulin :

47° 20' 22.46" N
1° 16' 25.58" W
 47.339572°  -1.273771°

 

Le moulin :

     L'extérieur :

Préambule

   Durant des années, je vous ai décrit des châteaux forts, des maisons fortes, des églises fortifiées et quelques ponts fortifiés, mais c'est la première fois que j'aborde le sujet du Moulin Fortifié.

   Vous allez découvrir une construction assez rare, de plus presque intacte. Fermez les yeux et suivez moi ! 

 

Quel énigmatique nom !

      En longeant la rive gauche de la Loire, proche d'une construction en pierre, mes yeux éberlués tombent sur un curieux panneau : Moulin Pendu.

Est ce le meunier qui s'est pendu ?

 

Pourquoi ce nom : "Moulin Pendu" ?

    Point de meunier, ni de brigand, de voleur ou autre personnage ayant été pendu en ce lieu. Ce nom est donné à certains moulins à eau ayant un mécanisme spécial. Durant l'année, la Loire  a un débit très variable. La hauteur d'eau varie fortement. Il n'est donc pas aisé d'avoir une roue à aubes pour entraîner la meule.

   Pour résoudre le problème du niveau, deux solutions existent :

1 - Une écluse en amont régulant le débit d'eau,

2 - Un mécanisme réglable en hauteur, donc une roue à aubes pendue.

  Contrairement au moulin à eau classique, cette construction permettait de moudre presque toute l'année.

Une construction énigmatique 

La découverte

    Lentement, j'avance vers la construction composée de 2 arches. Avec les années et la sécheresse de notre millénaire, les mottes de terres ont remplacé l'eau. Je peux ainsi m'approcher sans couler.

 

Analyse rapide du moulin fortifié

  Le moulin se décompose en 2 parties :

    * En bas, 2 arches symétriques ayant perdu les roues à aubes.

    * En haut, les vestiges d'un bâtiment. C'est en ce lieu que sacs de blé puis farine étaient entreposés.

  Je suis surpris par la différence de qualité de construction entre :

     * Les arches et partie basse avec des pierres correctement taillées et jointives.

     * Le bâtiment supérieur composé de petites pierres très espacées à la taille approximative.

 

Le systèmes défensif

     Même si les murs du bâtiment supérieur sont très arasés, il est possible de voir de nombreuses fentes verticales. Elles ressemblent à des archères droites primitives. Évidemment, ce moulin n'est point un château fort et je ne pense pas qu'il y ait eu bretèche, crénelage ou mâchicoulis (voir vocabulaire ).

Le vieux moulin tente de survivre au temps !  

L'autre face

  En contournant la construction, c'est avec étonnement que je vois un mur puissant avec des parements d'angle de grande qualité. Ce moulin a donc été un bâtiment seigneurial important pour avoir une architecture si soignée.

 

    L'intérieur :

Sous les arches

   Avec beaucoup de précaution je m'avance vers une arche. Je m'imagine être une goutte d'eau avant d'être malaxée par la roue à aubes.

  Le rainurage pour le mécanisme de levage de la roue est encore visible. C'est avec surprise que mes yeux dégustent quelques pierres sculptées.

Quel incroyable moulin !

 

Le bâtiment de stockage

   Il n'y a point d'escalier pour entrer dans l'ancien bâtiment supérieur. Je me console en admirant le fleuve sauvage faisant le bonheur des pêcheurs, des oiseaux et des touristes sur les petits bateaux de promenade.

    En remontant vers le parking où mon destrier m'attend, je remarque un plan.... un dessin incroyable... un croquis me donnant une nouvelle destination : La cité fortifiée de Champtoceaux.

 

Venez avec moi vers une nouvelle aventure.

 

 

Histoire du moulin :

* Au 7ème siècle, un péage est installé. Un petit port est créé.
* En 768, le Roi (voir titre de noblesse) de France, Pépin le Bref (voir liste) et sa femme débarquent au port.
* A partir du 10ème siècle, l'activité maritime et commerciale devient importante.
* Au 13ème siècle, construction d'un moulin.
* Au 14ème siècle, amélioration du bâtiment.
* En 1420, après le siège, la citadelle de Champtoceaux est partiellement détruite. Le moulin n'est plus utilisé. Il semble qu'il fut remplacé par des bateaux-moulins.
* Au 17ème siècle, le péage sur la Loire est abandonné.
* A la fin du 18ème siècle, le moulin est en ruine et sert de carrière de pierres.
* Au 19ème siècle, les bateaux à vapeur s'arrêtent au port, proche du vieux moulin.
* En 1975 le moulin est inscrit aux Monuments Historiques.
* En 1998, des analyses dendrochronologiques sont effectuées. Elles permettent  de dater les bois de construction des années 1384-1385.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du moulin est libre et gratuite depuis route et sentier. Attention à ne pas glisser sur les rochers humides. 

 

Proche d'un bâtiment médiéval, le panorama est toujours magnifique !

 

      Vers Menu châteaux du Maine et Loire

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Anjou : 49 53 72
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 30/04/2012 14:48

Merci pour vos nouvelles explications, Chevalier: une chose plus qui m'était "passée dessus"... A moi également, 800 ans il me faudrait encore pour tout saisir de notre Histoire...
... Puis-je aussi remercier ...Messire, ou Dame ?... Sutor. Plus discret(e) que moi il (ou elle) est cependant: son acrostiche avec "Dauphinois" pourrait passer inaperçu... mais pas pour tout le
monde...
... Je m'en retourne à mes grimoires, car, avec un nouvel article sur Champtoceaux, nouvel acrostiche va t-il me falloir imaginer !...

Le Chevalier Dauphinois 01/05/2012 08:46



 En ouvrant ce blog il y a plus de 6 ans, je souhaitais évidemment montrer le patrimoine médiéval fortifié. Mais, secrètement, j'avais 3 espoirs :


  1 - Que les visiteurs découvrent une autre forme de tourisme.


  2 - Que chacun complète mes articles parfois si pauvres en histoire ou anecdotes.


  3 - Que les passionnés se rencontrent ou partagent.


 Lentement, avec les années, mes espoirs fous se réalisent. Heureux est le Chevalier.



catcent 30/04/2012 13:33

Assez spectaculaire pour un moulin. Belle découverte pour nous.
Bonne journée chevalier D. bye

Le Chevalier Dauphinois 30/04/2012 13:42



  Au Moyen Âge, chaque bâtiment ayant une richesse créée et surtout entreposée faisait l'objet d'une petite fortification (pour protéger les biens). Ce moulin en est un bel exemple.


  De plus, ce moulin était proche d'un péage sur la Loire.



Sutor 30/04/2012 11:51

Chevalier,

Dame
Anne
Utilise
Poésie et
Histoire pour
Interroger avec
Noblesse de cœur.
Oui encore ! car c'est
Intelligent et
Savoureux !

Le Chevalier Dauphinois 30/04/2012 13:40



Raison vous avez car


Plaisir j'ai à lire ses proses.


    C'est pour cela que je réalise quelques articles "un peu pour elle". Les Marches de Bretagne vont être mon prochain sujet car cette zone de conflits historiques va lui plaire.



Anne la Dauphinoise 30/04/2012 10:42

Alors là... je ne comprends plus rien !: une grange ou une ferme fortifiée, j'ai maintenant compris pourquoi elles peuvent exister ainsi, mais un cimetière !!!... j'ai hâte de connaître vos
explications ! (on pouvait se battre dans de tels lieux ?...)

Le Chevalier Dauphinois 30/04/2012 13:48



Un cimetière fortifié : Ce n'est évidemment pas les tombes qu'il fallait protéger.


 Autour d'une église, des tombes sont creusées. L'ensemble est délimité par un mur.


  A ce rempart, il suffit de construire une tour à chaque angle, cela devient un obstacle aux "brigands". Dans l'espace allouée, les paysans pouvaient faire entrer leurs bêtes.


  J'en ai identifié 3 en France (mais peut être y en avait il d'autres).



Anne la Dauphinoise 28/04/2012 20:13

Grand'merci, Chevalier: quel honneur que cet article si spécial soit un peu presque pour moi...
... Bien j'ai compris maintenant le sens de toutes ces sortes de constructions fortifiées. Mais honnêtement point n'y avais pensé avant. D'ailleurs, pour ce moulin, je n'avais songé qu'à sa défense
propre, et non au fait qu'il put être un poste avancé.
... J'avais écrit ce qui suit de suite après avoir lu votre article (et que point n'avais osé envoyer parce que.... trop long... !) Ce que vous m'expliquez n'y est pas, ou ... presque... (sans
compter que je n'avais pu inclure le fait que les moulins servirent aussi pour travailler le métal)

C e moulin vraiment est étonnant.
H âvre de paix bien normalement
A urais-je pensé qu'il fut. Néanmoins
M algré la cité fortifiée peu loin
P rêt à l'assaut dut-il se tenir
T ant pouvait-il être point de mire.
O n ne pouvait alors se passer
C hacun le sait de moudre le blé
E t les fibres de fouler aussi.
A tout cela j'ai songé depuis...
U n moulin fortifié surgissant comme par magie du
X III ème siècle: merci pour ce cadeau inattendu !

... J'avais donc tout faux ! Aussi, bien veux encore quelques milliers d'articles tels que celui-ci, s'il vous sied, pour parfaire mes connaissances et... régaler mes "papilles historiques" !

Le Chevalier Dauphinois 28/04/2012 20:47



Prochainement, il y aura une grange fortifiée, une ferme fortifiée et un cimetière fortifié...


  Si vous cliquez dans la flèche animée en bas de l'article, une surprise vous attend... Je viens de terminer un article sur le château au dessus du moulin... Mais je n'en dis pas plus.