Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 07:06

 

Département 48 - LOZERE

  Sentez vous cette bonne odeur de pierre médiévale ?

Le bourg :
       Situation :   (--> le voir sur une carte)
   La commune de Sainte Enimie est située à 70km à l'Est de Rodez, à 20km au Sud de Mende et à 6km au Sud-Ouest d'Ispagnac.

 

      Coordonnées du château :

44° 21' 2.39" N 3° 27' 33.156" E
 44.350664°  3.45921°

 

 

Le château : 
        L'extérieur :
La découverte

     A 4km au Sud-Est de Sainte Enimie, sur la rive droite du Tarn bien calme en cette année de sècheresse, le petit bourg de Prades somnole tranquillement loin des touristes mais en étant gardé par son incroyable château d'origine médiévale.

  Ceci est la façade donnant sur la cour intérieure

La façade coté Nord

   En arrivant par le Nord, je vois (sur la droite) un corps de logis parallélépipédique comportant :

* Proche d'un angle coté Tarn, une imposante tour carrée.

* Coté cour, une ronde tour comportant certainement un escalier en colimaçon.

 

Encore des surprises !

    Sur la gauche, je vois 3 bâtiments qui s'entremêlent. Il semble évident qu'ils n'ont point été construits à la même époque.

  Pourtant, un détail me chagrine. Je pressens que 2 d'entre eux sont de la même époque mais avec des aménagements au cours des siècles.

Voyez ces détails ?

 

Deux bâtiments

   Une rapide analyse m'informe que le site, qui n'est point en ruine, possède :

* 2 bâtiments en équerre. Cette beauté me rougeoie les yeux

* Une cour intérieure, me faisant penser que 2 autres cotés ont été détruits complètement.

* Un rempart dont il ne reste que le tracé. 

  Pour mieux vous repérer, voici la vue satellite du château.

 

Façades Est et Sud-Est
   Ce coté est fascinant par sa sobriété tout en possédant quelques caractéristiques architecturales :

* Un arrachement de mur prouvant que le bâtiment-rempart continuait sur la droite.

* En haut, les traces d'une porte.

* 2 archères droites.

* Une haute courtine accrochée au rocher.

* Les vestiges d'une construction en encorbellement : latrines.

  Comme par magie, le château a poussé sur les rochers

Façade Sud

  Au pied du rocher, je suis impressionné par la volonté qu'ont eu les hommes du passé à construire une telle fortification. La fusion entre le rocher et la pierre construite est presque parfaite.

  Cette façade montre :

* Des fenêtres modernes,

* Des ouvertures obstruées,

* Des archères droites ou avec arquebusière,

* Une tour carrée,

* Une archère cruciforme,

* Un curieux arc de décharge.

 

        L'intérieur :
  La propriété privée n'est pas visitable. 

 

 

Histoire du château :

* A la fin du 12ème siècle (à vérifier), construction du château. Il sécurise l'abbaye de Sainte Enimie en contrôlant l'entrée des gorges du Tarn.

* Au milieu du 15ème, l’abbé du monastère abbatial de Sainte Enimie, seigneur de Prades, habite au château.

* Au 16ème siècle, durant les Guerres de Religion, le château résiste aux attaques des Protestants commandé par le Capitaine Merle.

* Vers 1792, les Révolutionnaires s'emparent du château puis le vendent comme bien national. Il est transformé en exploitation agricole.

* Au milieu du 20ème siècle, la Caisse des Dépôts devient propriétaire du site. Elle le consolide et l'aménage.

* En 1972, la Caisse des Dépôts vend le site à un particulier.

* En 1974, le site est inscrit aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite depuis la route en respectant la tranquillité de ses habitants. La visite de la propriété privée est interdite.

 

La surveillance de la vallée est très aisée

 

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 12 Vers Menu châteaux de la Lozère

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Gévaudan : 48
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 21/03/2015 20:53

La photo est en effet réapparue : c’était bien l’archère droite qu’il fallait voir ? donc les 2 plus hauts bâtiments du même âge ?

Le Chevalier Dauphinois 22/03/2015 10:55

* Ce château n'a plus de secret pour vous.
* Experte maintenant vous êtes dans les siècles de construction des bâtiments.

Anne la Dauphinoise 20/03/2015 23:03

P our sûr, est ce castel fort attirant,
R avivant dans l’esprit contes d’antan…
A donc, permet-il de loin voyager,
D es siècles avant, sauf qu’il faut oublier
E videmment que religieux furent là
S es seigneurs… De prince charmant n’y eut pas !

S emble t-il aussi d’allure fort austère
A ccroché au rocher ; point de mystère :
I l fallait courage et grand’volonté,
N ‘omettant le matériel pour miner
T ant rude paroi, si entrer l’on voulait…
E taient fort judicieux nos aïeux et

E ventail « d’astuces » possédaient-ils bien.
N on seulement nature faisait un lien
I nfranchissable, mais le peu d’ouvertures
M unissant de l’extérieur les murs
I ncitait l’ennemi à vraie défiance,
E fficaces archères pleine d’arrogance

L ançant leurs flèches, mais aussi les fusils
O euvrant en ce sens, Moyen-Âge fini…
Z ones de défenses, maintenant arasées,
E mbûches fournirent, je pense, dans le passé :
R emparts, au moins, eurent créneaux au sommet
E t mâchicoulis système complétaient (?).

G uère n’a changé vision de ce castel
E ntremêlant pourtant « marques nouvelles »
V isibles surtout de la cour intérieure.
A ussi, votre découverte fut un bonheur.
U n lieu, que pour une fois, oui, je connais !
D es Gorges du Tarn le parcours ai-je fait ;
A insi Prades, Sainte Enimie ai-je vues.
N ul doute que cette contrée m’a moult plu !

N ayant approché le château de près -
O n ne peut, comme vous, être parfait ! -
T rès bien, avec vos images, et sans mal,
A i-je senti l’odeur des pierres médiévales,*

B ien ancrée, cette odeur, dans ces bâtis
E rigés, je le sais, pour personnes qui
N e sont point, à vrai dire, mes préférées…
E urent-elles, j’espère ici, bonté assez

P our les âmes du bourg, leur accordant
S auve vie dans leurs murs les abritant.


* c’est de vous : « lu » sur 1ère image.

NB : il a été impossible de « voir les détails », l’image ne voulant s’offrir à nous… Il y a 1 archère visible sur le « moyen » bâtiment, non ? et… ? je ne sais pas !…

Le Chevalier Dauphinois 21/03/2015 14:09

* Les bugs d'affichage d'image sur Overblog sont nombreux.
* Pour chaque article que je crée, je teste toujours à la fin tous les liens.
* Mais c'est sans compter le manque de professionnalisme des mauvais programmeurs et serveurs de cette plateforme.
* Il suffit parfois de revenir le lendemain pour que ce bug ne soit plus présent (hélas, un autre apparaît... C'est la règle sur overblog).
** Qu'importe, l'important est que l'esprit du château soit présent dans l'article.
** Comme vous l'avez noté, les vacanciers se plaisent à regarder les magnifiques gorges du Tarn depuis la route basse. Le Chevalier-Castellologue-Amateur grimpe pour immortaliser les ruines médiévales.
** Un jour, lorsque mes jambes ne voudront plus monter, je serai un touriste heureux sur la route basse et je pressens que je ferai un blog des beauté de Dame Nature.