Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 07:30

 

 

Département  40 - LANDES
 

 

 

Le bourg :

Vais je tomber ?   Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La ville de Dax est située à 50km au Nord-Est de Bayonne, à 50km au Sud-Ouest de Mont de Marsan et à 38km au Nord-Ouest de Orthez.

 

   Coordonnées du bourg :

43° 42′ 26″ N01° 03′ 19″ W
 43.7072° -1.0553°

 

 

 

Les remparts :

     L'extérieur :

La découverte

    En garant mon destrier sous les arbres, je n'imaginais pas qu'un danger me guettait. Je m'approche lentement d'un rebord pour observer le bas du rempart et, pourquoi pas, repousser une attaque.

  C'est à ce moment où un autochtone me montre le panneau de mise en garde :

" Diantre, je me dois de découvrir les remparts depuis le bas ! "

 

 

Je suis en bas

     Pour éviter d'être tout cassé (comme un miroir), je découvre les remparts depuis le bas. Une telle fortification, construite il y a plus de 15 siècles est un trésor (en or bien sur) pour Le Chevalier Dauphinois. Les tours rondes sont nombreuses (Il y en aurait eu entre 38 à 49 suivant les historiens) disposées sur un quadrilatère irrégulier. de dimensions : 330m  x  445m  x  280m  x  410m.

  La hauteur des murs atteignaient parfois plus de 11 m et l'épaisseur variaient entre 2 à 4m.

 

  Comment vais je envahir cette cité fortifiée ?

Mais pourquoi ?

    Ce qui me frappe le plus dans ces remparts, ce sont :

1 - L'absence de fente de tir.

2 - Le manque de crénelage (voir vocabulaire).

3 - La non présence de mâchicoulis ou bretèche.

    Il est évident que ces murs du 4ème siècle n'ont pas été construits suivant les normes et habitudes médiévales (pfff... évidemment... pfff).

Mais pourquoi les architectes du Moyen Âge n'ont ils pas modernisé ces vieux murs ?

 

 

Curiosité architecturale

    La dimension des pierres à la base du rempart et des tours est curieusement petite et même asymétrique.

Est ce du à des réparations suite aux guerres ?

Ou à un manque de moyen financier obligeant à prendre toutes les pierres des carrières ainsi que les chutes ?

 

 

Que de questions !

    Le plus surprenant est le chaînage de briques à horizontal aussi bien sur les tours que les courtines. Cette curiosité a l'aspect d'un cordon rouge très visible sur cette surface grise.

   Les 3 rangées de briques alignées s'intercalent de façon asymétrique sur la hauteur. Certains murs et tours comportent entre 5 à 7 cordons rouges.

Quel spectacle !

Quelle était la fonction de cette coquetterie ?

 

 

 


Histoire condensée de Dax et de ses remparts :

* En 56 avant J.C., le général Romain Crassus durant la conquête de la Gaule, attaque la région des Tarbelles (peuplade vivant dans la région de Dax).

* En 17 avant J.C., la région est entièrement conquise par les Romains suite à la victoire du Proconsul Messala Corvinus.

* Au 2ème siècle, la civilisation Gallo-Romaine est riche et propère dans la ville de "Aquea Augustae".

* Vers 276, les peuplades "barbares" venues du Nord attaquent les villes et villages de l'Aquitaine.

* Durant la seconde moiié du 4ème siècle, construction d'un rempart entourant la ville Gallo-Romaine pour lutter contre les hordes barbares. Les pierres et matériaux de monuments antiques ou païens sont utilisés pour consolider les épais murs.

* En 406, les Vandales ravagent la région. Mais quelques années après, les Wisigoth les chassent.

* Durant 10 siècles, Francs (6ème), Sarrasins (8ème), Normands (11ème), Anglais (1177), Français (1442), Espagnols attaquent la riche ville fortifiée. Mais les remparts semblent indestructibles !

* Au 14ème siècle, un château fort est construit à l'angle Nord-Ouest.

* En 1569, les Protestants attaquent la ville, sans succès.

* A partir de 1648 et jusqu'à 1653, La Fronde divise le Royaume. Les villes sont attaquées.

* En 1652, Dax résiste à plusieurs assauts.

* En 1660, les remparts voient le Roi de France Louis XIV (voir liste), l'infante Marie Thérèse et Anne d'Autriche.

* A la fin du 19ème siècle, les nobles des communes de France veulent supprimer les traces du passé pour aller vers le futur. Cela consiste à détruire fortifications et remparts.

Dax se voit spoliée de son trésor de 15 siècles !

* A la fin du 21ème siècle, l'état et la municipalité entreprennent des travaux pour consolider les vestiges de ce patrimoine.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur des hauts murs et la promenade sur les remparts sont libres et gratuites.

--> Si ces remparts vous fascinent, je vous propose la lecture d'un blog incroyable.

 

 

Je me reposerai bien de mes émotions sur ce joli banc

 

   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 40Vers Menu châteaux des Landes

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Guyenne : 33 40
commenter cet article

commentaires

Didier 20/05/2013 19:10

Au vu des photos, je pensais également au réemploi de fortifications romaines, caractérisée par leur petit appareil et le chainage, comme à Carcassonne et au Mans , notamment. CL SALCHS précise que
cette enceinte faisait 1465 m de long et qu'une municipalité "obtuse" l'a en partie détruite vers 1850 !Il précise qu'il y'avait un château du XIV dans l'angle Nord Ouest de la cité, remplacé par
...un casino...!

Le Chevalier Dauphinois 21/05/2013 12:48



 Salch, grâce à ses dictionnaires, ses atlas et ses nombreux livres, a été l'un de ceux qui m'ont motivé à faire ce blog. C'est ainsi que je me suis rendu dans cette belle ville des Landes.


  Les fortifications Romaines remaniées au moyen âge sont souvent difficile à lire. J'ai eu la même difficulté en découvrant Die, dans la Drôme.



Anne la Dauphinoise 13/03/2013 15:00

Pauvre de vous !
Je joue avec les mots... vous déjouez les maux...
Mots dits maudits ? ou maudits maux dits ?
Quoi qu'il en soit, il faut des mots pour dire les maux...(et l'inverse peut-être bien aussi...?)

Le Chevalier Dauphinois 13/03/2013 17:36



Je suis pris à mon propre jeu...... de mots bien sur.



Anne la Dauphinoise 12/03/2013 22:01

Permettez-moi, si point ne savez lire, alphabet simple vous offrir... Aisé est-il à déchiffrer !

A rruinées
B eautés
C hevalier
D écouvre
E cumant
F rance.
G rand
H éros
I nfatiguable
J amais
K O.
L ieux
M erveilleux
N ous
O ffre.
P arfois
Q uelques
R estes
S urvivent
T énus,
U niques,
V ivants :
W haou !
X fois
Y voit-on
Z èle !

Le Chevalier Dauphinois 13/03/2013 13:19



Merci princesse Anne, enfin je vais pouvoir apprendre... Un Chevalier ne va point à l'école. Tôt dans sa vie il apprend à combattre pour avoir des maux, les mots ne sont point pour
lui. 



Esclarmonde 12/03/2013 09:18

Moi je suis fort étonnée de lire que tant de peuples ont arpenté cette Guyenne qui m'est inconnue.

Le Chevalier Dauphinois 12/03/2013 12:45



  Notre beau royaume a été envahi ou traversé par de nombreuses troupes guerrières et peuplades. La Guyenne n'a pas échappé à ces nombreux épisodes historiques mais dont la Grande histoire
n'a point mémorisé les faits.


  Heureux je suis que mes modestes proses aient pu les révéler ou les remémorer.



Anne la Dauphinoise 11/03/2013 21:42

Et dans les régionaux produits au marché achetés, n'y avez-vous point quis (de "querre" ou "querir") un livre du terroir disant le pourquoi des cordons de brique ? esthétiques seulement ? ou
avaient-ils une utilité quelconque ?

Le Chevalier Dauphinois 12/03/2013 12:48



  Hélas non point de livre acheté car je ne sais point lire  , mais surtout, je découvre souvent les gros
bourgs le dimanche, jour où la circulation est moindre et mon errance plus tranquille.


  Mais je lèverai un jour ce "mystère" de construction  car les Romains réalisaient souvent ce type de construction, ceci doit être noté dans un ouvrage "poussiéreux".