Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 06:30

 

Département :   40 - LANDES

Le bourg :Cette église comporte-t-elle des défenses invincibles ?

   Situation :   (--> le voir sur une carte

      Le bourg de Saint Martin de Hinx est situé à 10km au Nord-Ouest de Peyrehorade et à 15km au Nord-Est de Bayonne.

   Coordonnées du bourg :

43° 34′ 57″ N 1° 16′ 10″ W
 43.5825°  -1.269444°

 

L'église :

    L'extérieur  :

La découverte

    En ce jour de fin d'été, le soleil a oublié de se lever. C'est donc par un temps grisâtre qu'apparaît la massive église dédiée à Saint Martin.

  Sa forme carrée de faible hauteur, ses contreforts profonds s'appuyant sur des mur en saillis font de cette abside un bâtiment trapu me faisant penser à une petite fortification.

 

L'enquête commence par la nef

    La nef ne possède aucun décor, aucune sculpture. L'art Gothique n'a  pas été appliqué sur ses hauts murs linéaires en grès. Mais n'étant pas un touriste de bâtiments religieux je m'attache à trouver des indices de fortification ou de défense.

   Les fines fenêtres haut perché peuvent empêcher un attaquant de pénétrer dans l'église, mais ceci n'est qu'un raisonnement d'un Chevalier imaginatif

 

L'abside

    Quel contraste !

   Par rapport à la rusticité de la nef, l'abside est élégante avec ses ouvertures à double lancettes (voir définition) surmontées d'un oculus. En observant  la "jointure entre la nef et l'abside, je crois voir une curiosité (un manque en réalité) sous le toit.

Y avait il un mur plus haut ou une salle de repli arasé ultérieurement ?

Imposante, longue et chaotique est l'architecture de l'église de Saint Martin de Hinx Hélas, je ne vois toujours pas de système défensif. 

 

Analyse

      Sur l'autre façade, je retrouve la même  disparité d'architecture mais un détail attire mon regard.

    A coté du clocher-mur, il y a une tour avec des fentes verticales. Même s'il faut éclairer l'escalier intérieur, ces ouvertures sont trop grandes pour n'être que de simples puits de lumière.

Et à quoi pouvait servir cette tour ?

   En plus de ses caractéristiques défensives, elle devait desservir un étage, certainement une salle de repli au dessus de la nef.

  Il est temps d'entrer dans l'église par cette construction ressemblant plus à un rez de chaussée de donjon qu'à un porche de bâtiment religieux.

Avez vous remarqué le portail en anse de panier de type Gothique Flamboyant ?

 

    L'intérieur  :

Le porche

     A l'intérieur du porche, je suis impressionné par le volume. Grâce aux vestiges et empreintes sur les murs, je devine l'ancienne présence une voûte ogivale reposant sur des culs de lampe. 

   Dans les murs, il y a quelques enfeus ayant contenu les sépultures des moines et des sculptures de coquille Saint Jacques (route de Compostelle ?).

    La porte d'entrée est typique du style Gothique du 13ème siècle. Elle comporte un faisceau de colonnette à chapiteau fleuri. Les impostures sont sculptées de têtes et personnages parfois grimassants.

Mais que m'arrive t il ?  Je parle comme un guide touristique.

  Le castellologue reprend le dessus et voit au dessus de la porte des corbeaux ayant supporté un plafond.

Était ce une salle de repli accessible par la tour escalier ?

 

La nef et le choeur

    Les petites fenêtres de la nef limitent l'entrée de la lumière, les ombres paraissent immense, l'ambiance dans l'église est curieuse. Les colonnes sans voûte se reposant m'informe que le plafond s'est effondré et a été remplacé par un toit en bois.

Y avait il une salle au dessus au 14ème siècle ?

 

 
Histoire de l'église :

* Au 10ème siècle, les moines Bénédictins de l'abbaye de Sorde font construire une petit église Romane.
* Au 13ème siècle, édification du clocher-mur avec une porte Gothique.
* Au 14ème siècle, durant l'époque d'occupation Anglaise, l'église est fortifiée.
* En 1820, suite à des chutes de pierres, les voûtes Gothiques du toit sont démolies.
* En 1821, des travaux de consolidation sont entrepris.
* En 1969, l'église est classée aux Monuments Historiques.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Martin) est libre et gratuite depuis la route et le cimetière. La visite du clocher-mur et des fortifications est interdite.

 

Une église sans transept avec toiture en bois

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Vers Menu châteaux des Landes

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Guyenne : 33 40
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 06/11/2012 22:16

Juste une question "technique" (puisqu'ici vous avez quitté votre "habit de touriste" pour reprendre celui de castellologue): sur votre photo des" corbeaux", on voit un arc, en pierre : c'est un
arc de décharge, non ?... en ogive ?

Le Chevalier Dauphinois 07/11/2012 12:34



 J'ai 2 hypothèses et ne sais laquelle est vraie.


1 - Si les corbeaux portaient les poutres du plafond, cela signifie qu'une salle haute existait. Donc, cet arc est l'ouverture de la salle haute pour "les seigneurs ou les nobles" venant assister
à la messe.


2 - Si point de salle au dessus, cela pourrait être un arc de décharge.... mais je le trouve trop "pointu". Un arc brisé est rarement utilisé comme arc de décharge.



Esclarmonde 06/11/2012 21:33

Cette église est superbe et j'aime surtout la photo de l'intérieur du porche, très réussie avec un belle lumière dorée. Belle soirée !

Le Chevalier Dauphinois 07/11/2012 12:17



J'avoue qu'il y a 2 hommes en moi (Freud serait heureux avec un personnage aussi multiple) :


1 - Le castellologua-amateur qui ne fait pas des photos artistique car c'est l'efficacité qui prime


2 - Le touriste qui tente de jouer avec les lumières, les formes, les volumes.



Anne la Dauphinoise 06/11/2012 20:39

S ympathique visite, et si singulière :
A lors que d'habitude allure guerrière
I mmédiatement perçue vous "décryptez",
N 'avez-vous ici que questions posées
T ouchant les fortifications... Déçue,

M augréant quelque peu, je continue
A parcourir cet article et soudain
R avie je suis ! étonnée, c'est certain :
T ant de détails, explications donnez
I ntéressant les ornements dédiés
N on pas tous à défense mais au plaisir

D es yeux, pour moi du moins, et qui attirent :
E nfeus, culs-de-lampes, chapiteaux sculptés...

H eureuse initiative, pour un moustier...
I l m'aurait plu voir les voûtes, tout là-haut :
N 'aurait-il pas fallu, pour cela, qu'au
X IXe siècle le plafond fît défaut !...

Le Chevalier Dauphinois 06/11/2012 20:54



   Lorsque l'église ne donne point satisfaction au castellologue-amateur, le touriste que je sais être regarde les ornements et les sculptures.


  Prochainement, pour des églises en Saintonge, il y aura une autre surprise touristique que j'ai rarement vue... mais je garde le suspens.



papy martial 06/11/2012 13:36

Bonjour. Merci pour cette plaisante visite. Si tu es intéressé il existe une technique appelée Bracketing / HDR pour photographier les intérieurs d'église

Le Chevalier Dauphinois 07/11/2012 12:38



  Pour les intérieur, je n'utilise pas le flash (excepté dans les cas extrême). Et il est vrai que parfois, je photographie en sur/sous exposant l'image.... Mais ma passion de
castellologue-amateur est souvent plus prenant que celle du photographe.