Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 07:30

 

Département  40 - LANDES
 

Le bourg :

Massive et élégante   Situation :   (--> le voir sur une carte

      Le petit bourg de Carcarès-Sainte Croix est situé à 2km à l'Est de Tartas et à 22km à l'Ouest de Mont de Marsan.

   Coordonnées du bourg :

43° 50′ 33″ N 0° 47′ 24″ W
 43.8425°  -0.79°

 

   Toponymie :

       Ce nom composé date de 1821, année du regroupement des 2 paroisses du Vicomté (voir titres de noblesse) de Tartas.

 

L'église :

    L'extérieur :

La découverte

    A l'extrémité Sud-Ouest du bourg, sur une petite colline dominant la rivière Midouze, une église regarde le panorama. La dénivellation n'est peut être pas importante, mais elle suffisait il y a 6 siècles à créer une barrière défensive.

N'y a t il que le dénivelé pour stopper les assaillants ?

 

L'enquête commence

    En laissant mon destrier proche du parking de la mairie, je vois au bout d'une allée ombragée l'église de Carcarès. Avec l'absence de fenêtre centrale (en bout de construction), l'abside polygonale parait massive. Cette sensation est amplifiée par les hauts et larges contreforts à larmiers.

   Le petit bourg de Carcarès Sainte Croix possède 2 églises (fortifiées ?) construites à la même période et distante de 4km. Je suis étonné qu'elles soient si différentes (voir l'autre église ici).

 

Que de contreforts pour une si petite église !Je suis surpris

    Rapidement ces nombreux contreforts m'inquiètent ou plutôt m'interpellent (pff, le vieux Chevalier Dauphinois a chevauché sous le soleil Landais toute la journée, point fraîche est sa tête pleine de mots). 

   Sur chaques faces, ils sont curieusement asymétriques.

Pourquoi ont ils 2 hauteurs ?

 

Le système défensif

    Une partie de la réponse m'est livrée par la nature différente des pierres. Il est évident que les murs de l'église ont été réhaussés.

   En levant les yeux, je découvre des ouvertures carrées (présence d'un chemin de ronde) et de chaque coté, des archères droites et courtes.

   L'autre coté de l'église possède aussi le même système défensif.

 

    L'intérieur :

       Hélas, la porte de l'église n'a pas voulu s'ouvrir pour moi. Je me console en admirant ce magnifique abat-sons, ainsi que dans l'entrée une dalle tombale avec son curieux orthographe.

    Je vais maintenant retrouver mon destrier et de ce pas visiter un château fort à peu de distance de là.

 


Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle (?), construction d'une église dédiée à Saint Girons. Ceci reste une hypothèse : Sa consoeur de Sainte Croix datant de la même époque, et avait la même fonction de surveillance de la vallée de la Midouze.
* Au 13ème siècle, construction d'un chevet polygonal.
* Au 14ème siècle, fortification de l'église par surélévation des murs pour aménager une salle de repli sous le toit.
* Au 17ème siècle, modification de l'architecture du choeur et construction d'une chapelle dédiée à la vierge.
* Au 18ème siècle, un mobilier constitué de tableaux, sculptures, tabernacle et retable est offert à l'église.
* En 2003, le magnifique mobilier est classé aux Monuments Historiques.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Laurent) est libre et gratuite. La visite  des fortifications intérieures est interdite.

 

Sur sa petite butte, fière est cette église

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Vers Menu châteaux des Landes

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Guyenne : 33 40
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 03/11/2015 21:51

S is sur petit promontoire nous offrez
A ujourd’hui cet austère landais moutier.
I l est vrai qu’était alors suffisant,
N aguère, dénivelé contre assaillants*.
T outefois, pour leurs ouailles bien garantir,

L es religieux décidèrent de construire
A u-dessus de la nef salle de repli.
U ne manière de sécuriser bâti,
R ichement non pas, mais de le défendre
E n temps de vile guerre sans entreprendre
N ombreuses transformations… ne l’auraient pu.
T ant mieux, dirai-je, est ainsi « dans son jus »,**

C omme aux premiers jours, cette modeste église.
A t-elle sur moi, j’avoue, certaine emprise.
R avie aurais-je été par moult d’ajouts ?
C ertes, l’aurais-je qualifiée de pur bijou
A vec attributs plus guerriers, de ceux
R appelant castel, non maison de Dieu.
E st cependant mon esprit contenté :
S ans défenses ostensibles est ce moutier,

S uperbe dans simplicité de ses lignes,
A l’allure tant massive et longiligne,
I mpression donnant pourtant d’être trapu -
N étant son clocher pointant vers les nues.
T ant ressemble à hourdage son abat-sons
E rigé de si curieuse façon !

C omme une flèche je vois cet appendice.
R egret j’ai de n’avoir aucun indice -
O u n’ai-je point lu historique comme il faut -
I ndiquant s’il fut aménagé au
X IVe siècle…?*** Peu importe : est-il beau,

P uissant, allant jusqu’à être effrayant !
S ynonyme de leurre a pu être, antan ?

* comme vous l’écrivez « sur » le lien : « pas importante ».
** ou presque.
*** en même temps que la salle de repli ?

Le Chevalier Dauphinois 06/11/2015 19:47

* Je vais vous dire un secret.
* Lorsque j'ai découvert cette église depuis le parking, j'ai "failli" ne prendre que 2 photos rapides.
* Curieusement, je n'avais aucune envie de visiter cette construction qui me semblait trop classique et pas fortifiée.
* J'étais pressé de visiter les Landes durant la quinzaine de jours de vacances car j'espérais avoir un peu de temps pour déguster quelques châteaux en Bordelais (je parle de ruines, point des caves... hic).
* Mais je me suis dit : Faire autant de kilomètres depuis le Dauphiné pour ne point prendre 20 minutes est une idiotie.
* Bien m'en a pris.
* Bien que peu impressionnante (pas de tour, pas de haut clocher) cette beauté est un bel exemple d'église permettant aux villageois de trouver un refuge contre les Routiers.
* Le contraste avec les églises de la Thiérache est impressionnant.