Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 07:30

 

Département  40 - LANDESAu dessus des arbres, une tour vole !

Le bourg :

   Situation :   (--> le voir sur une carte)

      Le bourg de Saint Avit est situé à 10km au Nord-Est de Mont de Marsan, sur la rive gauche de la Douze.

   Coordonnées du bourg :

43° 56′ 31.92″ N 0° 26′ 39″ W
 43.9422°  -0.444167°

 

L'église :

    L'extérieur :

La découverte

Où se trouve la petite église de ce village ?

    J'ai parfois des interrogations stupides car il suffit de regarder au dessus des arbres pour voir un clocher. Évidemment avec un chevalier-castellologue, le clocher ne ressemble pas aux classiques pointes tendues vers le ciel (avec un coq au sommet  ).

Mais à part ce clocher, y a t il des signes défensifs sur les murs de l'église ?

 

Au dessus des arbres, une tour vole !L'enquête commence

    Voila une église sans fioriture. Une petite nef sans transept et à une extrémité, un clocher-tour.

   Tout semble banal et pourtant de nombreux détails me fascinent.

Par exemple :

  * A l'arrière, ces 2 pierres verticales.

Sont ce les vestiges d'archères ?

  * Sur le clocher, 3 fentes verticales dont une obstruée

  * Et surtout, une courte archère insérée dans un contrefort. 

Incroyable n'est il pas ?

 

Encore des défenses

     L'autre coté de l'église est aussi fascinant. La partie arrondie semble être le choeur (curieusement non central). En regardant attentivement la construction ronde, je vois à l'arrière, sur le clocher-tour, de petites archères.

    Cette haute construction comporte toutes les défenses de l'église. Évidemment sous le toit il y a le classique crénelage.

 

Conclusion

    En découvrant cette église, je n'était point certain qu'elle puisse faire l'objet d'un article et qu'elle soit intéressante pour un castellologue-amateur.

  Mais avec tous ses détails, je suis en face d'une petite construction religieuse assez unique.

 

    L'intérieur :

        Hélas, l'église est fermée. Mais point de regret j'ai car je suis certain que la tour n'est point visitable pour un simple passant comme moi. En repartant, je me retourne une dernière fois sur cette curiosité et je vois une horloge.

    Beaucoup d'églises portent une horloge sur le clocher, mais pas une "écologique" comme celle-ci.

 

 
Histoire de l'église :

* Au 11ème siècle, construction d'une église à nef unique.
* Au 12ème siècle, construction d'une absidiole.
* Au 14ème siècle, fortification de l'église par la construction d'une tour de défense.
* Au 17ème siècle, changement d'orientation de l'église avec construction de la nef au Nord et aménagement du choeur.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église est libre et gratuite. La visite du clocher est interdite.

 

Crénelage minimal pour défense....minimale

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Vers Menu châteaux des Landes

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Guyenne : 33 40
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 04/03/2014 21:18

S implement magnifique est ce moutier !
A t-il tous les atouts pour me charmer.
I l m'en faut peu ? c'est vrai, dans ce domaine
N e sont point fioritures, ou autres, reines...
T rès sobre, aux lilliputiennes dimensions,

A i-je vu défenses à sa taille. Un bastion
V aut-il à mes yeux, avec ses archères
I ncrustées dans clocher-tour, et naguère
T erminaient ce dispositif créneaux.

L ors, que vouloir de plus ? A son niveau
A su cette église "remplir son contrat",
N e délaissant jamais ses ouailles, non pas.
D ommage que temps modernes aient là crépi
E vidente construction de pierre. Tant pis...
S ais-je la deviner comme dans le passé...

G râce à la seconde image que montrez,
U n tant dans l'ombre, éclairée cependant,
Y ressent-on sa force - minime pourtant -
E t sa rusticité. M'a plu beaucoup...
N 'ai-je eu d'yeux que pour elle, je vous l'avoue...
N e vais-je détrôner de son premier rang
E xquis moutier de Saint-Maurice-Des-Champs ?

N e sais-je... Tous deux sont de grand'modestie
O ffrant défenses à leur hauteur, aussi
T eintés de pureté tout à la fois...
A h ! quel dilemme s'il fallait faire un choix !

B ourguignon l'emporterait sûrement...
E n avez d'autres, comme ces deux si charmants ?
N e serai-je point contre... Je deviens "accro" ?
E n fait, non. Je préfère toujours châteaux.

Le Chevalier Dauphinois 04/03/2014 23:13



Cette beauté est elle plus ravissantes que celle de Saône et Loire ?.... J'avoue mettre un peu en avant l'église Landaise.


   Mais je ne serai point objectif car chaque découverte me donne des ressentis différents causé par les odeurs, les bruits, la chaleur etc.....



bernard othon de niort 04/03/2014 21:07

fidéle lecteur je suis de tes aventures , tes BD's me passionnent
je ne met pas de com a chaques lieux , mais je suis la , derriere , cacher dans un buisson

Le Chevalier Dauphinois 05/03/2014 18:59



  Avoir des fidèles lecteurs sur un blog montrant des ruines (parfois minimales) est un vrai plaisir. Durant les 3 prochains mois il y aura d'incroyables surprises et curiosités qui
sont éparpillés sur 15 départements... Je pressens déjà les yeux écarquillés des visiteurs.



bernard othon de niort 04/03/2014 09:03

la fente dans le contrefort , le detail qui " tue " .
jamais vu ca , et ca m'a attirer l'œil de suite .
y'a pourtant un manque de place evident pour une archére , et pire pour une arbaletriere .
le contrefort est etroit , si on enlve l'epaisseur des pierres , il reste quoi ?
et derriere se contrefort , y'a aussi le mur .
c'est vraiment curieux

Le Chevalier Dauphinois 04/03/2014 21:03



  J'ai déjà vu à 2 reprises une fente dans un contrefort, mais le bâtiment était beaucoup plus grand et le contrefort plus large. Heureux je suis de pouvoir encore surprendre en montrant de
curieux détails que nos ancêtres ont imaginé.