Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

7 juillet 2015 2 07 /07 /juillet /2015 06:30

 

Département  40 - LANDES
 

Le bourg :

J'ai un coup de grisou en cette journée grise   Situation :   (--> le voir sur une carte)

      Le bourg de Saint André de Seignanx est situé à 10km au Nord-Est de Bayonne et à 25km à l'Ouest de Peyrehorade.

     Coordonnées du bourg :

43° 33′ 29.88″ N 1° 21′ 2″ W
 43.5583°  -1.350556°

 

L'église :

    L'extérieur :

La découverte

    Il a plu la veille. En ce jour, les nuages sont encore porteur d'une humidité rendant tous les bâtiments ternes et gris. Mais un Chevalier-castellologue-amateur ne doit pas se laisser influencer par quelques nuages.

    C'est donc avec mon flair habituel que je découvre une construction religieuse au milieu du cimetière.

Y aurait-il d'incroyables fortifications en ce lieu ?

 

L'enquête commence

    La partie la plus impressionnante de cette église est incontestablement le haut mur lisse soutenu par 2 puissants contreforts à 2 niveaux. Sur la façade opposée à l'entrée actuelle, cette construction ressemble à un donjon borgne sur lequel se câline la nef..

    Au sommet, des ouvertures carrées me font penser à un chemin de ronde. Je suis surpris de ne pas voir des archères sur cette haute tour.

 

Que me réserve l'autre façade ?

     Face à l'entrée actuelle, je suis toujours en admiration devant l'imposant contrefort. L'orifice du chemin de ronde est aussi visible mais je ne vois aucune bretèche (voir vocabulaire) protégeant la porte.

  Le plus curieux est la présence d'une tour escalier accolée. Les fentes sont certainement des ouverture de lumières pouvant servir à tirer, mais la largeur trop importante rend vulnérable le défenseur.

 

    L'intérieur :

        Hélas, comme trop souvent au 21ème siècle, les portes de l'église sont closes, je ne pourrai pas vérifier mes théories.

 


Histoire de l'église :

* Au 13ème siècle, création d'un village et construction d'une église.
* Au 14ème siècle, fortification de l'église.
* Au 16ème siècle, modification du portail d'entrée et ajout de vitraux.
* Au 20ème siècle, la rénovation l'église défigure son architecture et sa physionomie.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint André) est libre et gratuite depuis la place du village. La visite du clocher et des fortifications est interdite. 

 

Grise est cette église trop haute !

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Vers Menu châteaux des Landes

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Guyenne : 33 40
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 07/07/2015 21:02

S uis-je un tant déçue face à ce moutier :
A t-il, pour sûr, été défiguré…
I l se peut que, pour vous, de plus, le temps
N ‘ait permis d’y voir un bâti charmant :
T enue de pierre aurait gardé l’église,

A urait-elle brillé, eu bien plus d’emprise.
N ‘ai-je point raison ? Pour moi ce fut le cas :
D ommage que crépi gâche tout, n’est-ce pas ?
R affinement ne peut se révéler
E t amoindrie est partie fortifiée. «

D onjon » n’est plus qu’un édifice très haut «
E ndimanché » et ne portant joyaux…

S auf, et c’est grand’joie, petites ouvertures
E ncontrées au sommet, de bonne augure :
I ndiquent-elles seule défense aperçue
G râce à laquelle ennemi était vu :
N anti fut ce moutier d’un vaste repli.
A ux gens d’armes procurait-il un abri.
N ulle autre sécurité ajoutée au
X IVe siècle n’est visible. Il nous faut,

L ors en déduire que fut ce donjon-tour
A insi dénudé antan ? construit pour
N arguer intrus, juste les effrayer ?
D ans cette contrée peut-on le supposer :
E tait-elle fort pauvre… Ou bien vil crépi
S ut cacher « atours »… Se pourrait que oui ?

G randiose est cependant ce bâtiment (
U n « bémol » mets-je à premier sentiment).
Y manque son naturel appareillage.
E ut-il naguère, je pense, très « bel visage ».
N ‘oublié-je point contreforts si puissants :
N ul doute qu’ils surent jadis être repoussants.
E t clocher ?… Je l’ai trouvé bien absent !

Le Chevalier Dauphinois 08/07/2015 19:21

* Il est vrai que cette église n'a pas le romantisme de l'époque Romane et encore moins des défenses merveilleuses.
* Comme je me suis promis de montrer un maximum d'églises fortifiées, même celles qui n'ont que peu d’attrait architectural du Moyen Âge seront quand même sur le blog.
* Pour apprécier les incroyables églises fortifiées (je précise fortifiées car toute les églises ont leur beauté), il faut avoir une référence du minimalisme ou du "refait".
* Cette église me fait penser à celle d'Arthez de Béarn en Pyrénées Atlantiques.