Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 07:30

 

 

Département  40 - LANDES
 

 

Le bourg :

Est ce une église ou un rustre bâtiment médiéval ?    Situation :   (--> le voir sur une carte)

        La commune de Caupenne est située à 30km au Sud-Ouest de Mont de Marsan, à 12km Est-Nord-Est de Haguetnau et à 6km au Sud de Mugron.

 

     Coordonnées de l'église :

43° 41′ 1.04″ N0° 44′ 44.33″ W
 43.683624° -0.745649°

 

 

L'église :

     L'extérieur :

La découverte

    Située en face du château de Caupenne (qui est bien trop jeune pour figurer dans ce blog) une massive construction se fait dorer au soleil Landais.

    La différence de couleurs des pierres m'informe que cette église a subi de nombreux aménagements.

 

 

La base de la tour

     Moi qui d'habitude inspecte de suite les systèmes de défense, je ressens le besoin de détailler l'architecture de cette religieuse construction. Cela commence par ses anciennes portes ogivales aujourd'hui obstruées (cette construction me fait penser à celle de Vicq d'Auribat).

Avez vous remarqué les contreforts à larmier ?

1 - Leur faible hauteur me surprend.

La tour aurait elle été surélevée après sa construction

en laissant si bas les contreforts ?

2 - Les contreforts aux angles confirment ma supposition première. Les bâtiments accolés sont postérieurs à la tour.

Un chevet purement Roman

 

 

Collatéral et chevet

* Alors que je croyais l'église en pur Roman, je découvre une fenêtre à remplage de style gothique. Mais en examinant mieux, cette ouverture appartient au collatéral droit construit après l'église originale.

(ouf, je pensais ne plus rien connaître en architecture).

 * Le chevet semi-circulaire est réalisé avec des pierres de moyennes dimensions et jointives. Sous le toit, une jolie corniche à billette est soutenue par des modillons sculptés que le temps n'a pas épargnés.

* De nombreuses fenêtres ont disparu mais leur mémoire perdure grâce aux rinceaux.

* Sur la gauche du contrefort, la baie plein cintre (aujourd'hui obstruée) comporte encore de jolies colonnettes avec chapiteaux historisés.

Oups... Il faut que je me ressaisisse, point touriste je dois être !

Le Chevalier-Castellologue est de retour !

 

 

Le clocher-tour

    En prenant un peu de recul, je comprends que la défense de cette église était assurée par une puissante et haute tour.

Avez vous remarqué une curiosité à l'arrière ?

    Coté nef, la tour possède une ouverture pour une porte d'accès à.... Ce ne peut pas être le toit pour changer les tuiles. J'opte pour un chemin de ronde.

    Il y aurait eu un étage au dessus de la nef avec certainement crénelage et salle de repli.

 

Crénelage et archère cruciforme  

Le système défensif

* Dans cette région de plaines, la tour permet de voir très loin.

* Pour voir, il faut des ouvertures matérialisées ici par des créneaux.

* Et pour se défendre, il faut des fentes.

* Cette tour possède une archères cruciforme à croix pattée au Nord, et une autre au Sud.

 Question :

Si la face Est comporte un système défensif, le chemin de ronde au dessus de la nef....

... Pourquoi n'y a-t-il aucun système défensif à l'Ouest ?

 

 

 

 

    L'intérieur :

       Pour entrer dans l'église il faut passer par ce porche. L'escalier montant dans la tour est hélas fermé par une porte avec une serrure dont point la clé j'ai.

 Mais, dans ma tristesse, j'ai la chance de découvrir 3 détails :

1 - Une marque (de tâcheron ?) qui fascinerait certainement le Chercheur d'Empreintes.

2 - Une pierre tombale de Raymond de Caupenne, mousquetaire du Roi, Chevalier de Saint Louis.

3 - Une pierre tombale de Jeanne de Trubesse, Baronne de Caupenne.

 

 

 
 Histoire de l'église et du bourg :

* Au 10ème siècle, une famille Caupenne est citée dans un texte.

* Au 11ème siècle (?), un château fort est construit au lieu-dit actuel : Castet Bielle.

* Au 12ème siècle, construction d'une église.

* Au 13ème siècle, la seigneurie est érigée en Baronnie (voir titre de noblesse).

* Au 14ème siècle, l'église est fortifiée (grande tour carrée servant aujourd'hui de clocher).

* Au 15ème siècle, l'église reçoit 2 collatéraux.

* A partir de 1540, les guerres de religion font rage. C'est durant ce siècle que le château fort de Caupenne est détruit.

* Au 17ème siècle, construction d'un porche pour l'église et édification d'un château de plaisance en face appartenant à la famille Cès-Caupenne.

* Au 18ème siècle, l'église reçoit un mobilier ainsi qu'un maître-autel en marbre sculpté par Mazzetti.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Martin) est libre et gratuite depuis la place du village. La visite du clocher et des fortifications est interdite.

 

Le dimanche, l'église regarde les vachettes dans l'arène

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées Vers Menu châteaux des Landes

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Guyenne : 33 40
commenter cet article

commentaires

Pierrote 07/03/2017 20:22

C ertes, n’est mie citadelle ce moutier
A vec un seul élément fortifié.
U ne petite tendresse ai-je pour lui, pourtant,
P ar la simplicité s’en dégageant.
E st-ce dû, m’est avis, à manque de richesse :
N e pouvaient bâtisseurs faire de prouesses
N ‘ayant que peu de moyens. Dans la hâte
E taient aussi souvent ; et délicate

L iaison était avec le bâti
A ntérieur, je pense… Comme l’avez écrit,
N e sont peut-être visibles toutes les défenses
D e cette église. Eut-elle, sans doute, la chance
E tre couronnée d’un chemin de guet
S ur sa nef. Et si repli fut jamais,

A lors, eut de grandioses sécurités,
Q uand on sait sa surface dans le passé…
U n beau petit porche est maintenant vu.
I naccessible, le paradis vous fut,
T rouvant porte close au clocher menant.
A jolivés sont nos rêves découvrant
I nterdits lieux : imaginaire ne peut,
N enni, être contrarié… Ce que l’on veut
E st alors possible. N’est-ce mie merveilleux ?

Le Chevalier Dauphinois 08/03/2017 19:00

* J'ai pressenti, et vous aussi, que la nef a été arasée (mais quand ?), car la "porte" à l'arrière du clocher-tour devait mener à une salle de repli....
...... à moins que ce soit une plateforme crénelée comme à l'église de Les Pujols en Ariège : http://idata.over-blog.com/0/23/09/69/chateau/09-12-31-32-46-65-81-82/09-ariege/les_pujols/les-pujols-eglise-croquis-1.jpg

Pierrote 07/03/2017 13:33

Il faut vous ressaisir, je pense, Chevalier, ou ne plus faire le touriste !…(cf. vos propres mots dans le § « collatéral et chevet »)
A moins que ce soit moi qui me fourvoie - si c’est le cas, vous m’excuserez, je l’espère - il y a des choses qui me « chagrinent » dans cet article.
Je me doute bien que ce doit être à cause de la « précipitation » :
… Vous situez Caupenne près d’Haguenau au lieu d’Hagetmau ! (dans le § « situation »).
… Le lien « Vicq d’Auribat » nous mène… à Caupenne toujours !
… Et le lien « baie plein cintre » nous montre un beau petit contrefort ! (mais il est vrai que la baie bouchée avec colonnettes se voit, mais pas assez, pour mirer - éventuellement - ses colonnettes ! … Vous n’avez peut-être pas pu la photographier mieux).
… Ce que l’amour de vos ruines vous fait faire !…
… Si je vous importune avec mes remarques (qui sont des plus gentilles, mais je ne peux m’en empêcher… voulant toujours lire des articles « parfaits » de votre part !), vous n’en tenez pas compte ou vous me le dites carrément et je n’en ferai plus. Je sais que je dois paraître très… enquiquinante, disons, quand je vous « reprends ».

Le Chevalier Dauphinois 07/03/2017 19:16

* Votre magnifique œil d'aigle et votre recherche permanente de détail dans mes articles vous ont fait découvrir les problèmes (volontaires) de mon jeu des 7 erreurs.... hihihi.... menteur je suis.
* Je n'ai aucune explication pour ces multiples erreurs et je vous remercie de me les signaler.
* Comme vous l'avez écrit, peut être que je ne devrais plus avoir un œil de touriste... cela nuit à la qualité... peut être.