Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 06:30

 

Département :   40 - LANDES

Le bourg :Est ce une tour de garde à gauche du clocher ?

  Situation :   (--> le voir sur une carte 

     Le bourg de Bascons est situé à 7km au Sud-Est de Mont de Marsan (voir ses remparts) et à 25km au Nord-Ouest de Aires sur Adour.

     Coordonnées du bourg :

43° 49′ 21″ N 0° 25′ 03″ O
 0° 25′ 3″ W  -0.4175°

 

L'église :

    L'extérieur  :

La découverte

   Ma première surprise est la hauteur de l'édifice avec son clocher-mur à 5 ouvertures pour loger les "airains". Mais mon oeil de castellologue est surtout attiré par la tourelle ronde.

Est ce une tour de défense ?

 

L'enquête commence

    Sa dimension est trop petite pour loger des soldats, et l'absence d'ouverture de tir ne la consacre pas à un système de défense mais à une tour-escalier desservant le clocher.

 

Quelle puissance

Si la présence de défense n'est pas au "sommet", peut être est elle à la base ?

   J'inspecte donc l'un des cotés et je vois de nombreux et puissants contreforts à larmier. Une puissante force émane de cette église. Entre chaque renfort, des corbeaux apparaissent parfois, mais leur fonction m'échappe. Bien qu'impressionnante, cette caractéristique ne prouve pas que cette église ait été fortifiée.

 

Belle façade avec bretècheDes bretèches 

    En observant la façade d'entrée, je vois encore des contreforts mais surtout une bretèche défendant la porte. Avec la construction du auvent, sa fonction est devenue inutile. Quelques mètres à gauche, une autre bretèche qui devait protéger une ancienne porte (disparue au 21ème siècle).

   Mais j'ai un doute : Cette construction en encorbellement ne serait elle pas des latrines ?

 

De multiples défenses

   Pour mieux comprendre cette église, je prends un peu de recul et... claque de vérité je reçois !

   Au dessus de la nef, une salle de repli et/ou un chemin de ronde sont visibles. Des ouvertures ressemblant à des créneaux ont peut être été obstruées par des mantelets (voir vocabulaire) et surtout, il y a de nombreuses fentes de tir de formes et dimensions différentes.

   Je doute qu'elles ait été construites à l'époque médiévale.

 

    L'intérieur  :

       Souvent durant notre siècle, les églises sont fermées en dehors des offices. Celle-ci ne déroge pas à la règle. Qu'importe, l'extérieur est magnifique (pour un Chevalier chercheur de fortifications bien sur).


Histoire de l'église :

* Au 13ème siècle , construction d'un bâtiment rectangulaire.
* Au 14ème siècle, dans la construction existante, aménagement d'une église.
* Au 15ème siècle, modification de l'architecture de l'église.
* Au 16ème siècle, aménagement du tympan et de l'architecture interne de l'église.
* Vers 1676, pose des 2 vantaux sculptés : Saint Amand et la vierge à l'enfant.
* En 1776, construction de la sacristie.
* Vers 1792, il semble que les révolutionnaires utilisent l'église comme "stockage" (à vérifier).
* En 1970, l'église Saint Amand est inscrite aux Monuments Historiques.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Amand) est libre et gratuite depuis la place du village. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

Quelle magnifique église fortifiée à Bascons !

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Vers Menu châteaux des Landes

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Guyenne : 33 40
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 21/02/2011 20:18


La première fois que j'avais vu ces clochers-murs c'était dans l'Aveyron, puis dans le Périgord. Cela m'avait surprise. Une "spécialité" du Sud-Ouest ?
Curieux qu'un bâtiment laïc (qu'était-il avant: un grenier ?) ait été transformé en édifice religieux. Je ne savais pas que cela s'était fait. Je sais que cette contrée était très pauvre au
Moyen-Âge, mais au point que le clergé n'ait pas eu les moyens de construire une église ?


Le Chevalier Dauphinois 22/02/2011 18:52



Le Christianisme ne s'est pas implanté rapidement dans toute la France. Et dans les régions "pauvres", les lieu de culte étaient rare. De plus dans certaines "religion " (comme le
catharisme) point de lieu il y avait  pour les Bon-Hommes.



Tata Tounette62 20/02/2011 18:57


Bonsoir Chevalier,
merci pour la découverte. J'aime bien le clocher-mur !


Le Chevalier Dauphinois 22/02/2011 18:49



Ces murs clocher sont bien différent des clochers des églises de ta région il me semble.



Jacqueline 20/02/2011 17:53


Quelle victoire Chevalier!!! votre sixième sens ne vous a pas trompé!! Et quelle puissance dans cet edifice de DIeu qui en fait est un édifice des hommes....qui se défendent!!
Les fortifications à larmier m'ont beaucoup impressionnée!!!


Le Chevalier Dauphinois 22/02/2011 18:48



Durant des années j'ai négligé les églises fortifiées. Quelle terrible erreur de ma part. Je tente de rattraper mon retard en montrant au moins 1 à 2 fois par mois ces merveilles peu connues.



eric 18/02/2011 19:57


tristesse! trop de lieux sont interdits a la visite
je comprends pourquoi parfois en voyant les degradations
faites dans ces lieux sacres
mais souvent je jalouse les proprietaires
ah mon dieu juste une nuit !sans rien toucher ,juste regarder ,decouvrir ,sentir, etre la :tout simplement


Le Chevalier Dauphinois 19/02/2011 15:13



Dans les villages, il y a parfois une habitante ayant les clés. Elle m'autorise souvent à visiter l'église, et j'ai même quelques commentaires.


Mais là, j'avoue ne pas avoir cherché car l'extérieur satisfaisait à ma gloutonnerie de castellologue.



catcent 18/02/2011 15:00


Elle est magnifique, avec ce nombre de cloches elle devait être très importante pour la population.
Bye Chevalier D. bon WE


Le Chevalier Dauphinois 19/02/2011 15:14



Dans les villages sans château protecteur, l'église était LE symbole et LA construction adorée des habitants.