Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 06:30


Département :   40 - LANDES

Le bourg :

Mince et haute semble être cette église   Situation :   (--> le voir sur une carte)

      Le bourg de Beylongue est situé à 28km à l'Ouest-Nord-Ouest de Mont de Marsan et à 10km au Sud-Est de Morcenx.

   Coordonnées du bourg :

43° 55′ 23.46″ N 0° 49′ 46.22″ W
 43.923183° -0.829505°

 

L'église :

    L'extérieur  :

La découverte

     En arrivant dans le village, je suis frappé par la faible largeur de l'église en comparaison à sa longueur. L'absence de transept augmente cette sensation.

   Le choeur d'architecture Romane est  semi-circulaire. Il possède 4 fins contreforts. La corniche comporte de jolis modillons sculptés. Mais je ne distingue aucune trace de fortification ni de défense.

Faut il que je sorte ma loupe de Sherlock Holmes ?

 

   L'enquête commenceUn donjon-clocher coincé entre 2 bâtiments. Curieux n'est ce pas !   

 En me décalant, je reçois un choc !

1 - L'église comporte trois bâtiments d'architecture et d'époque différents.

2 - Une puissante tour carrée est accolée à l'élégant bâtiment semi-circulaire.

3 - La porte de l'église est curieusement implantée dans ce que je pensais être le choeur.

4 - La construction au fond à gauche (certainement la nef) est de facture plus récente et d'architecture sobre.

 

Je me lance dans une théorie  :

A - L'église originale (à droite) devait être petite.

B - La tour devait être la nef originale, certainement remaniée quelques dizaines d'années plus tard.

C - La porte devrait être au bout de cette tour.

D - Avec l'augmentation des fidèles, l'église est agrandie laissant un clocher-donjon au centre.

E -Le bâtiment ajouté étant devenu le choeur de cette nouvelle église, la porte actuelle a été ouverte dans l'ancien bâtiment Roman.

Ces élucubrations (extraordinaires et sans faille  ) ne me font pas avancer dans la recherche des systèmes défensifs. 

 

  Voilà enfin les défensesSimple et élégante est cette église

     Comme moi, vous avez vu la puissance du clocher-donjon avec ses ouvertures en haut (chemin de ronde). Mais les plus importantes découvertes sont sur le long bâtiment..

* D'abord il y a les ouvertures classiques du chemin de ronde, avec certainement une grande salle de repli.

* Puis une fente verticale et surtout un vestige de bretèche (voir vocabulaire). Récemment, elle servait à abriter une cloche dont le mécanisme était utilisé depuis la sacristie. Cette "verrue" est moderne et ne faisait pas partie de la construction défensive. Évidemment, vous avez compris que la porte d'entrée de l'église était sous la bretèche (il y a plusieurs siècles).

* Enfin, au bout de l'église, le mur arrondi possède des fentes de tir non alignées. Cette curiosité se reproduit symétriquement sur l'autre face.

Y avait il 2 niveaux de tir sur le chemin de ronde ?

     Vous imaginez bien que l'autre coté de ce bâtiment comporte des fentes de tir et des ouvertures de type crénelage.

Quel régal !

  Je suis si fasciné que je tourne 4 fois autour de cette église fortifiée.

 

    L'intérieur  :

       Souvent au 21ème siècle, les églises ne sont pas ouvertes. Celle-ci ne déroge pas à la règle, la visite des entrailles est impossible.

  (En réalité, j'ai visité l'intérieur, grâce au concours fortuit d'un abbé. Il était si passionné et passionnant sur les murs de son église que j'en ai oublié de photographier l'intérieur...pffff).

 


Histoire de l'église :

* En 1075, début de construction d'une église.
* En 1125, fin de la construction de l'église.
* Au 14ème siècle, fortification de l'église.
* Au 18ème siècle, nouvel aménagement de l'église.
* En 1996, l'église Saint Pierre est inscrite aux Monuments Historiques.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église est libre et gratuite depuis la place du village. La visite des fortifications est interdite.

 

L'église trône fièrement au centre du village

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Vers Menu châteaux des Landes

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Guyenne : 33 40
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 11/10/2011 21:28


En avez-vous encore beaucoup dans votre besace, Chevalier, de telles églises aussi surprenantes ? le clocher entre le choeur et la nef, et l'entrée donnant dans le choeur !
Même si tout n'est pas de la même époque, le résultat est pour le moins étonnant.
Une réflexion: je m'attendais, dans une région où les châteaux ne semblent pas tant nombreux, à découvrir plutôt des églises-forteresses, pour compenser le manque de protection.
Or, jusqu'à maintenant, vous nous avez montré de ce Pays des églises fortifiées, certes, mais pas aussi imposantes que celles que l'on peut rencontrer en Périgord, par exemple, où les châteaux ne
manquent point, pourtant.
... Région plus tranquille ? plus inhabitable et moins peuplée que d'autres,certainement, mais qui connut la guerre sporadique pendant 300 ans, elle aussi... Votre avis de connaisseur ?


Le Chevalier Dauphinois 12/10/2011 23:38



  J'ai en stock des églises plus massives, plus belles en architecture Gothique, plus fortifiées. Mais une construction religieuse aussi simple et pourtant aussi modifiée (tout en étant
fortifiée) je pense qu'il ne m'en reste qu'une à montrer.


  Les Landes appartenaient aux Anglais, mais avaient "la chance" de ne pas avoir d'ennemi Français très proche.


  Durant leur présence, les Anglais ont peu construit dans cette région, donc les châteaux sont raree, excepté dans le Périgord.



Jacqueline 11/10/2011 18:59


AU premier abord nous aurions pu penser que l'architecte eut de drôles d'idées...mais vous veillez à nous apprendre les secrets de ce bâtiment de l'âme qui fut conçu pour défendre les pauvres
ouailles...votre paradis est assuré Chevalier!


Le Chevalier Dauphinois 12/10/2011 23:32



  Un peu grâce à mes livres, un peu grâce à l'Abbé, j'ai pu reconstituer l'histoire architecturale de cette église... Seul je n'y serais pas arrivé. ;)



Marquis 11/10/2011 11:25


Coucou, oui trés belle surtout qu'elle est de l'époque romane, j'en ai visité beaucoup en Lorraine dans ma région elles possèdent toutes une atmosphère particulière que cela soit de style roman les
2 réunis ou Gothique, elles servaient souvent de tribunaux ou encore comme à Paris il y aviat une tradition où les animaux étaient bénis dedans mais là je ne suis pas sûre. merci encore S.Holmes


Le Chevalier Dauphinois 12/10/2011 23:30



J'ai fait une belle incursion en Lorraine. Mais j'ai peu visité d'église fortifiée. Je vais reprendre mon dictionnaire pour tenter de cocher ces beautés non vues.



Marc 11/10/2011 09:16


Très belle église... Il y en a aussi des remarquables dans ma région (Anjou). Dommage que celle-ci se retrouve désormais au milieu d'un parking... J'en connais de très belles auxquelles sont accolé
un petit cimetière de campagne...


Le Chevalier Dauphinois 12/10/2011 23:26



J'ai peu visité l'Anjou, il va falloir que je prépare une expédition prochainement.



Esclarmonde 11/10/2011 08:42


Sans être calée en architecture, j'ai déjà visité des églises construites par petits bouts sur plusieurs siècles mais celle-là en effet, est vraiment étonnante surtout la porte sur le côté !
Peut-être que, construite en période de paix, on a du la fortifier à une époque plus belliqueuse, guerre de Cent Ans peut-être... Bonne journée chevalier
Esclarmonde


Le Chevalier Dauphinois 12/10/2011 23:25



   Églises et châteaux forts ont cette particularité d'avoir leur architecture qui a évolué avec les siècles. Les spécialistes se régalent à identifier chaque période.


  Mais pour les profanes comme nous, ressentir la construction est aussi agréable.