Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 06:30

 

Département :   40 - LANDES

Le bourg :

Cette église comporte t elle des défenses imprenable ?  Situation :   (--> le voir sur une carte)

    Le bourg d'Arjuzanx est situé à 28km au Nord-Ouest de Mont de Marsan.

   Coordonnées du bourg :

44° 0′ 47.88″ N 0° 51′ 16″ W
 44.0133°  -0.854444°

 

Le fantôme du château :

   Au 13ème siècle, une tour fortifiée a été construite, mais elle a été détruite à la fin du 20ème siècle.il ne reste que son souvenir.

 

L'église :

    L'extérieur  :

La découverte

       Posée sur une petite butte, entre la route principale et le chemin de fer, l'église du bourg semble paisible et ne parait pas être fortifiée.

 

L'enquête commence

    Depuis l'arrière de l'église, je ne distingue aucun système défensif ni de salle de repli en haut de la nef.  Les contreforts sont certes puissants et nombreux mais cela ne transforme pas l'église en un bâtiment fortifié.

  L'architecture de l'église est "linéaire", sans transept ni abside. Cette forme très médiévale  (12ème) devrait comporter un système défensif classique.

Mais où est il ?

 

Voilà enfin les défenses

   Tel un donjon, le clocher porche est la solution intelligente pour se défendre des petites bandes armées sévissant à partir du 15ème siècle. Cette construction, indépendante de l'église a dû être construite quelques temps après puisqu'elle est en ajout devant le clocher-mur.

   Cette masse comporte des archères (voir vocabulaire) sur les 2 faces latérales ainsi que la façade centrale.

Les fentes du bas sont droites avec un faible embrasement, celles du haut sont prévues pour de petites arquebuses. 

 

    L'intérieur  :

  Comme souvent durant notre siècle, les églises sont fermées en dehors des offices. Celle-ci ne déroge pas à la règle.

 


Histoire de l'église et de l'ancien château :

* Au 12ème siècl e, construction d'une église dépendant du diocèse de Dax.
*  Au 13ème siècle (1241 ?), construction d'une tour fortifiée. Elle faisait partie des nombreuses tours de Bayle (Provenant du mot : Bailli - La tour abritait le représentant de l'autorité du roi).
* Au 15ème siècl e, ajout d'un clocher fortifié.
* Au 16ème siècle, amélioration des fortifications.
* Au 19ème siècle, modification d'architecture de l'église.
* En 1960, la tour est détruite permettant l'exploitation d'un gisement de lignite.
* En 2002, l'église est inscrite aux Monuments Historiques.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint-Jean-Baptiste) est libre et gratuite depuis la place du village. La visite du clocher est interdite.

 

2 archères avec orifice pour arquebuses

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 40 Vers Menu châteaux des Landes

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Guyenne : 33 40
commenter cet article

commentaires

Onvqf 25/03/2016 11:42

Bonjour Chavalier Dauphinois,
Je ne connaissais pas cette belle église, J'ai pourtant été à plusieurs reprises aux niveaux des lacs, mais j'ai loupé ce très bel édifice.
Merci pour ce partage,
Une excellente journée à vous,
A bientôt,
David,

Le Chevalier Dauphinois 25/03/2016 18:49

* J'essaie d'être Le Chevalier des sites peu connus, peu médiatiques.
* Alors je fouille, je recherche et je trouve assez souvent des constructions peu montrées sur le web.
* Ainsi, je surprends et je sollicite le lecteur à voir des bâtiments différents.
* Heureux je suis que cette église ait été une surprise pour vous.

Anne la Dauphinoise 07/08/2013 23:05

Et raison vous aviez de me faire remarquer que les églises du Sud/Sud-Ouest étaient plutôt romanes avec en général une salle de repli pour toute défense.
J'y ai pensé de suite, cette fois, en voyant cet article (et j'ai pensé la chose inverse - gothique, avec tours et tourelles - en parcourant sur Pinterest l'article de l'église de Prez, dans le
Nord/Nord-Est) "le métier rentre" !

Le Chevalier Dauphinois 08/08/2013 10:55



   Cette conclusion est une constatation suite à la rédaction de mes articles et surtout à la base d'images d'églises fortifiées sur Pinterest. Il est vrai
que les provinces de notre Royaume n'ont pas eu au même moment la même histoire et les mêmes guerres. Cela se ressent dans l'architecture des châteaux (la renaissance la vallée de la Loire,
les forts Vauban aux frontières etc...).


   Nos églises ont été marquées par l'histoire des guerres et des pillages.


--> Mais, comme toutes règles, elles ne sont pas vraies à 100%. Certaines églises de l'Est sont Romanes (à Pareid par exemple), 



Anne la Dauphinoise 06/08/2013 20:23

A insi ne voit-on là aucunement
R ondeurs, c'est le moins qu'on puisse dire, vraiment...
J e n'apprécie point trop ce moutier-là :
U n bloc massif, trop "rigide" et trop droit.
Z èle ne fut point mis dans cette construction :
A cette contrée, pour l'édification,
N otablement manqué de moyens au
X IIe siècle ? je le pense, n'était point "haut

L ieu" cette Guyenne, plutôt faite de marais;
A ussi déserte, mais qui pourtant voyait
N aguère passer moult de pèlerins
D ont Compostelle était le but certain...
E t brigands ou routiers avaient là vu
S ource de gains, si n'étaient défendus

A lors ces gens, et habitants idem.
Q uérir aide de castels ? n'était-ce la peine :
U n très petit nombre étaient érigés.
I l fallut donc "se rabattre" sur moutiers...
T ant peu qu'il soit remanié, celui-ci
A tout de même intégré un repli.
I l fut besoin pour cela ajouter
N on point étage sur nef, mais autre clocher
E n forme de donjon, précédant l'ancien.

G uère de doute qu'ainsi accolé eut bien
U tilité grâce à toutes ses archères :
Y sont-elles droites en bas, arquebusières
E n haut, montrant l'évolution du site.
N 'ai-je qu'une question; à la poser j'hésite :
N e se pourrait-il pas que le crépi
E mpêche de voir sur nef salle de repli ?
...

P uisqu'aussi haute est-elle que le clocher...
S erait plus bel, à mes yeux, ce moutier...

Le Chevalier Dauphinois 07/08/2013 12:45



  Raison vous avez d'écrire que sur la route de Compostelle, quelques brigandages avaient cours. Et puis, Routiers et autres petites troupes sévissaient pour piller. La protection dans une
église Romane solide fut donc la solution.


  Les sculptures Gothiques ne sont arrivées en ce lieu, la rudesse Romane n'a point été modifiée.