Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

14 juillet 2015 2 14 /07 /juillet /2015 06:30

 

Département :  40 - LANDES
 

Le bourg :

L'ombre du château plane en ce lieu   Situation :   (--> le voir sur une carte)

      Le petit bourg de Carcares-Sainte Croix est situé à 22km à l'Ouest de Mont de Marsan et à 2km à l'Est de Tartas.

  Ce nom un peu "complexe" est dû au regroupement (paroisses du Vicomté de Tartas) des 2 communes en 1821.

     Coordonnées du château :

43° 50' 50" 0° 46' 42"
 43.847346  -0.778341

 

Le château :

     L'extérieur  :

La découverte

     Sur la petite route qui me mène de Sainte Croix à Carcarès, à 1km  avant mon terminus, une ronde construction se cache à l'ombre des grands arbres.

  Je pressens que je suis en face de l'ancien château fort de Malet.

  Et j'entends certains visiteuses et visiteurs me souffler :

"Mais comment en es tu si certain Chevalier ?"

  C'est élémentaire mon cher Watson, il suffit de se retourner pour lire en bordure du chemin une inscription sur un appareil de la fée électricité.

 

J'ai des doutes

Même si cette construction est bien le château fort de Malet, reste t il des preuves de ses défenses ?

Cette tour carrée est elle médiévale ?    A travers les feuilles, je tente de voir la plus haute tour. Sa forme carrée et ses petites dimensions ne la rendant pas habitable me fait penser à un donjon du 12ème siècle. Mais l'absence d'archère, de crénelage, de mâchicoulis (voir vocabulaire) ainsi que la présence d'une trop grande ouverture au sommet me font douter de sa "médiévalité" (Quand il doute le chevalier, il invente des mots doute-teux  ).

 

La recherche continue

    Ne trouvant pas de preuve de défense sur la tour carrée, je prends un peu de recul et une tour ronde apparaît.

   Évidemment, ce n'est pas une fortification imprenable comme notre scolarité nous les a montrées, mais cette tour comporte plusieurs indices sachant faire rêver un Chevalier Dauphinois.

   Je vous vois faire la mou. Regardez bien cette beauté.

 

Description de la ronde tour

1 -La base (qui me semble avoir une légère inclinaison - "fruit") montre des pierres pauvrement taillées (moellons dégrossis de grès coquillé).

2 -La partie supérieure a été "cimentée" mais possède quelques traces de fentes verticales. Leur petite dimension me fait penser à des archères primitives.

3 -Mais en observant certaines, il me semble que trop petites elles sont. Ne serait ce point des fentes de tir pour fusil ?

Cette tour (et même ce petit château) aurait il évolué avec l'amélioration des armes à feu ?

  Certainement, et même révolutionnaire il est car il y a une fente de tir unique en France.  Hihihi, moqueur je suis, ceci est évidemment un détérioration du temps.

 

    L'intérieur :

       Hélas pour moi, la visite est impossible. Je me console en jettant un dernier regard sur cette beauté ronde (oui, je les aime très rondes).

 

 

Histoire du château de Malet :

* Au 13ème siècle (1292 ?), construction d'un château fort par des seigneurs "aimant" guerroyer.
* Au 16ème siècle (?), le château se transforme en paisible manoir confortable.
* Au début du 17ème siècle, le roi de France Henri IV (voir liste) séjourne parfois en ce château.
* En 1782, la famille Chapon devient propriétaire du château.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du château est possible depuis la petite route. La propriété étant privée et habitée, elle n'est pas visitable.

Une haie d'honneur pour un château bien paisible

 

      Vers Menu châteaux des Landes

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Guyenne : 33 40
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 15/07/2015 13:33

M irable en tous points n’est ce castel-ci
A ux vestiges « toilettés » et qui n’ont mie
L a chaleur des ruines restées « dans leur jus »…
E t pourtant, ne puis-je dire que m’a déplu
T out à fait ce site, même s’il a perdu

C ruellement son authenticité…
A t-il, du moins, su un tant résister.
R acines de sa - peut-être - ancienne gloire,
C ertes bien ténues, nous sont données à voir
A vec ces deux tours dont l’appareillage
R arement aperçu - c’est grand dommage -
E voque bâti de seigneurs peu connus (
S inon, long historique aurions-nous lu…).

S ûr que tour carrée pose quelques problèmes :
A t-elle, si menue, pu être l’emblème
I llustre des châteaux forts de notre enfance ?
N e lui manque t-il point certaine puissance ?
T rès difficile est-il d’imaginer
E n cette construction donjon du passé… «

C onciliante » serait plus tour aux rondeurs
R endant notre Chevalier plein de bonheur ( ! ) ;
O ù nous sont dévoilées, du bas en haut,
I ndications montrant que place fut au
X IIIe siècle érigée : sont vrais joyaux

L es archères droites, celles dites primitives.
A lors que leurs consoeurs bien plus tardives
N ous enseignent que jadis surent s’adapter -
D urant Religieuses Guerres, à n’en douter -
E nsuite hôtes des lieux… Et c’est bien tout..
S aurai-je taire « petit aparté de fou »

G ratifiant ce castel d’une fente de tir
U nique et révolutionnaire !… d’en rire
Y fut ma réplique !… N’est-ce point toutefois
E vidente frustration, bien je le crois,*
N ‘avoir pu découvrir atours guerriers
N ombreux assez qui vous auraient porté
E n paradis ? celui des Chevaliers

N ourris de forteresses gigantissimes «
O bservables » même avec détails minimes ?…
T el fut mon cas, en fait : trop peu d’indices
A l’heure actuelle sont ici délices.

B ien du mal ont eu à me parvenir
E ffluves du temps passé pour reproduire
N on point immense castel mais site austère
E t de guerre… Entrailles auront, je l’espère

P u conserver ces « qualités », pour moi
S ynonymes de vrai médiéval émoi.

* je plaisante, bien entendu !… (et je parle de votre aparté de fou, non point de mon rire, bien entendu aussi !)

Le Chevalier Dauphinois 18/07/2015 19:23

* J'adore votre prose qui montre votre intérêt et vos questionnements.
* Dans le département des Landes, les châteaux sont rares.
* Cette construction fut un vrai plaisir après presque 2 semaines où les églises fortifiées furent mon quotidien.
* Étant toujours habitée, il est fort logique que cette construction ait été "modernisée" et consolidée.
* Mais avec ses nombreux détails médiévaux, le plaisir fut entier pour moi.
* Il est vrai que face aux puissantes ruines que je montre parfois où aux véritables châteaux forts, cette petite construction semble minimale.
* Mais en la découvrant il y a quelques années, elle fut LE soleil de mes vacances Landaises....
... Et un peu le votre il me semble.

Didier 20/05/2013 18:58

http://www.tourisme-landes.com/Carcares%20Sainte-Croix.html
Bonjour Chevalier, visiblement atteint par la même maladie que vous (La maladie du Château...) et muté dans les Landes, c'est naturellement que je suis tombé de nouveau sur votre site! Explorant
votre propre royaume, j'ai découvert ce sympathique château et trouvé quelques infos sur lui. Je note cette légende de fantôme ! Dans l'attente de trouver plus de renseignement le concernant, sur
place , je vous souhaites bonne continuation !

Le Chevalier Dauphinois 21/05/2013 12:52



  Cette maladie n'a hélas aucun remède. Lorsqu'on l'attrape, c'est jusqu'au bout qu'il faut assumer cette dévorante passion. Errer dans chaque département, acheter livres et revus, noter
pour ne point oublier, marcher et escalader pour dévorer les ruines... C'est ce qui attend chaque "malheureux" castellologue-amateur avec ce virus.


  Mais ...que de plaisirs !



perez 11/12/2011 20:10

Si de noblesse française ils ne sont issus,ils possèdent sans nul doute celle du coeur et ouvrent volontiers leur porte chatelaine à qui sait la pousser. L'accueil y est chaleureux et sans détours.
C'est une grande famille au sens noble du terme!

Le Chevalier Dauphinois 11/12/2011 21:04



Je ne doute point de votre noblesse d'âme messire. Hélas, le jour de ma venue devant ce magnifique château Landais, j'eus plusieurs "contraintes".


1 - Il me fallait être à un rendez vous à quelques kilomètres plus loin et je ne pouvais pas prendre du temps pour vous connaître.


2 - Le lendemain, 2 crevaisons dans la même journée sur ma vieille voiture m'ont obligé à chercher un dépanneur. Cela m'a contraint à changer mon planning de visite.


   Bien que mon Dauphiné soit bien loin de votre belle région, une croisade proche est prévue dans quelques années. Je ne manquerai pas de toquer à la porte pour me signaler.


Merci pour votre visite et pour votre commentaire encourageant.



lacrouts 05/05/2011 20:34


Bienvenue à Malet

Messire,

Si le coeur et la curiosité vous amènent à revenir dans la région, sachez que nous vous accueillerons avec plaisir. Nous pourrons vous guider dans la visite, vous pourrez éclairer nos
interrogations et nous vous livrerons les secrets de cette tour si mystérieuse...

Au plaisir,


Le Chevalier Dauphinois 07/05/2011 13:22



  Je vous remercie pour votre invitation et je la note dans mon parchemin. Il est prévu, sans date fixée ce jour, que je repasse proche de votre département, pour visiter quelques beautés
Pyrénéennes Françaises puis Espagnoles autour de Hendaye.


   Je profiterai de cette croisade pour venir 1 nuit dans les accueillants hôtels et restaurants Landais et je serai heureux de vous rencontrer avec peut être d'autres information sur
votre château... Car tous les mois, j'achète des livres et des revus qui augmentent ma connaissance de nos belles provinces.


  A bientôt messire



Lacrouts 07/03/2011 21:24


Monsieur le Chevalier Dauphinois,
Depuis 40 ans nous recherchons des indices pour savoir comment était notre demeure autrefois, mais que nenni ...rien !
Merci pour vos commentaires, mais si vous vous étiez fait connaître, vous auriez pu visiter nos ruines et peut-être nous instruire.
Merci quand même


Le Chevalier Dauphinois 07/03/2011 22:31



Messire, je comprends "partiellement" votre "irritation", mais je vais vous conter un morceau de ma vie de castellologue-amateur


   Depuis de très nombreuses années je cherche à voir des sites fortifiés d'origine médiévale. J'ai tenté de très nombreuses fois de discuter avec les propriétaires. Et..... les refus
furent très importants.


  Il m'est arrivé plus d'une fois de me faire réprimander car je dérangeais, de recevoir quelques critiques et même de me faire insulter.


   Vous comprendrez que depuis plusieurs années, je ne dérange plus les propriétaires.


  Juste avant de découvrir votre belle construction, j'étais à l'église de  Sainte croix où deux dames (dans le cimetière) m'ont dit de ne pas entrer dans la propriété du
château.


 Si au cours de mes lectures j'apprends quelques information sur votre château, je ne manquerai pas de vous les faire parvenir.