Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 06:30

 

Département  40 - LANDES

Le bourg :

Sont ce vraiment des pierres d'un rempart ?   Situation :   (--> le voir sur une carte)

      Le bourg de Montaut est situé à 20km au Sud-Ouest de Mont de Marsan et à 5km à l'Est de Mugron.

    Coordonnées du bourg :

43° 44′ 30″ N 0° 39′ 18″ W
 43.741667°   -0.655°

 

Le site fortifié :

    L'extérieur :

La découverte

    En arrivant dans un bourg fortifié, je sais que 1000 ans d'histoire guerrière et un 19ème destructeur de vestiges pour faire "moderne" ne laissent que rarement des constructions intéressantes.

    Montaut n'étant pas connu pour concurrencer Carcassonne , je pressens qu'il me faudra un peu d'imagination et une grosse loupe pour trouver des preuves. C'est pour cela que je m'extasie devant ces pierres fleuries.

Pensez vous que ce soit des traces médiévales ?

 

L'enquête commence

    En levant les yeux, je découvre un mur fait de pierres pauvrement taillés. La datation m'est impossible et je dois encore chercher d'autres indices.

      Quelques dizaines de mètres plus loin, le mur comportent des trous de boulins. Même s'il est vrai que cette curiosité architecturale n'est pas une preuve que ce mur est médiéval, cela signifie au moins qu'il n'est pas récent. Je reprends espoir.

    Et c'est à quelques minutes de marche que mes yeux clignotent de joie.

Voyez vous cette merveille ?

    Certains esprits chagrins vont rétorquer : "Chevalier, des soutènements pour des murs qui s'effondrent sont classiques dans nos campagnes". Je leur donne raison, mais trop d'indices ne peuvent pas être en ma défaveur tout le temps.

 

La truffe au sol

    Tel un chien de chasse, je renifle chaque pierre pour trouver LA preuve que ce bourg a été fortifié au Moyen Âge. Épuisé de regarder le sol sous le chaud soleil Landais, je me mets à l'ombre en levant les yeux et là.... je suis en transe.

Devant moi, droite, fière, immense, imposante, une tour me regarde !

 

La tour de défense

    Cette tour parallélépipédique (hélas avec un crépi récent) comporte un crénelage paraissant "trop moderne".  Sur la droite en encorbellement, une tour escalier comporte des ouvertures de lumière pouvant servir d'archère. L'ouverture basse était certainement la porte fortifiée du bourg.

    Et là j'entends encore certains esprits chagrins me souffler dans l'oreille :

" Chevalier, à droite de la tour nous voyons une église,

possédant une porte formée de 3 arcatures ogivales

retombant sur des chapiteaux à décors végétaux avec

deux magnifiques angelots sur le tympan

portant les clefs pontificales et la tiare de Saint Pierre.

Es tu certain que cela ne soit point simplement le clocher de l'église ? "

 

Admiratif de vous je suis

Wahouu !!!

J'ai vraiment des lectrices et lecteurs aux yeux d'aigle

et à la connaissance architecturale très développée.

    Au Moyen âge, il était habituel de "poser" l'église contre le rempart. La transformation de cette tour-porte du bourg fortifié en clocher d'église s'est certainement faite au 16 ou 17ème siècle.

      L'autre face de la tour ne me donne pas plus d'indice mais montre une église dont les fenêtres à remplage et colonne centrale traduisent une construction Gothique.

 

    L'intérieur :

          Il n'est pas possible de visiter la tour. Je me console en regardant l'immensité des plaines Landaises.

 


Histoire :

* Au 13ème siècle (?), construction d'une église d'architecture Romane.
* Au 15ème siècle, construction d'un collatéral coté Nord de l'église.
* Au 16ème siècle, construction de la nouvelle église sur l'emplacement de la première.
* Au 17ème siècle, un portail en chêne massif est posé.
* Au début du 20ème siècle, une tornade emporte le toit pointu de la tour-clocher. Ce toit est remplacé par un crénelage en béton.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur des remparts et de la tour est libre et gratuite. La visite du clocher-tour est interdite.

 

Quelle étendue de plaines

 



  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 40 Vers Menu châteaux des Landes

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Guyenne : 33 40
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 16/12/2014 18:45

M élange d'article sur bourg fortifié et moutier...
O ù ne serai-je mie admirée du Chevalier,
N 'ayant su distinguer église !... Bannie je suis ?
T ant moins ai-je vu angelots et tutti quanti !
A tmosphère très païenne m'a envahie, pour sûr.
U ne tour-porte comme je les aime et restes de murs -
T émoins incertains du Moyen-âge, il est vrai -

L 'heur ont eu de me faire rêver, tant je songeais
A ces villages du Sud-Ouest que j'apprécie.
N e veux-je point dire que ne fut d'intérêt écrit
D e votre part ! Est-ce image de l'intégration
E t, doit-on ajouter, la récupération,
S ubtile, au fil du temps, d'éléments défensifs,

G uerriers, et jamais devenus inoffensifs (?).
U ne tour-porte d'un côté; la jouxtant un moutier...
Y manquait une liaison : la tour-escalier ?
E mane, quoi qu'il en soit, de ce bâti puissance.
N ul doute qu'aurait eu, sans crépi, belle prestance !
N e sais-je si crénelage et les mâchicoulis,
E n l'état, gâchent vision de l'ensemble... ne pense mie.

N aguère auraient très bien pu être imaginés.
O ui, sont-ils un tant trop "proprets", bien façonnés.
T outefois, valent-ils mieux que finition banale.
A i-je sentiment qu'avant n'était icelle "normale";

B ien persuadée qu'en-dessous chemin de guet
E ntourait le sommet, et donc, couvert était.
N 'ai-je point peur d'habiller à mon envie, manière,
E difices ! Ce n'est pas, j'avoue, pour me déplaire :

P récieux instants où mon esprit vogue hors du temps...
S urent vos images m'y conduire infailliblement.

et

P oser l'église contre le rempart est bonne idée :
S ystème économique ! Ancêtres étaient rusés !

Le Chevalier Dauphinois 17/12/2014 18:20



* Après avoir classé mes images pour ce bourg, je me suis demandé :


   1 - "Comment montrer une église fortifiée qui ne l'était point ?"


   2 - "Comment rendre intéressant un bourg si peu fortifié ?"


* Ne pas faire l'article fut une décision possible.


* Sinon... faire l'article (comme un bonimenteur).


* Puis j'eus l'idée de transformer ma constatation d'une tour (ce que j'ai en réalité vue en premier puisque notée ainsi dans mon dictionnaire) par une recherche avec surprise.


* Jouer avec les lecteurs m'amusent.... J'espère qu'ils ont aussi ce plaisir.