Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 06:30

 

Département :  38 - ISERE

 

Le bourgEst ce la chapelle de la maison de retraite ?

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

        La commune de Saint Martin d'Hères se situe à  90km au Sud-Est de Lyon, à 60km au Sud-Sud-Ouest de Chambéry et à 3km au Sud-Est de Grenoble.

     Coordonnée du château :

45° 10′ 44 N 5° 45′ 14″ E
 45.179026  5.754128

 

Le château :  

     Préambule :

Les Journées du Patrimoine

     Tous les ans, j'attends avec impatience les journées du Patrimoine (2ème week-end de septembre) pour visiter des sites habituellement non ouverts au public. C'est ainsi que qu'en 2012, j'ai décidé de voir la maison de retraite médicalisée "du Bon Pasteur". 

 

Je vous sens surpris !

     "Mais il est devenu fou ce Chevalier Dauphinois" murmurent mes visiteuses et visiteurs "Pense-t-il déjà prendre sa retraite alors qu'il n'a que 800 ans ?  C'est très jeune pour un médiéviste, même amateur".

   Ne vous alarmez pas, je ne vais point en maison de retraite et n'ai point changé le thème de mon blog. Bien que ce bâtiment semble moderne, je vais vous montrer un site fortifié incroyable qui a été la résidence d'été des évêques de Grenoble.

 

Petite précision

   Durant plusieurs années, je vous ai montré beaucoup de ruines, parfois des sites "virtuels" tant les pierres manquaient et quelques fois, des châteaux entiers. Par cet exemple, je souhaite attirer votre attention sur une autre forme de sauvegarde du patrimoine. Elle consiste en l'intégration de pans de mur de 8 siècles dans une construction moderne.

Entrez avec moi  par cette porte du temps !

 

     L'extérieur :Que de changement entre ses 800 ans de reconstruction

Le plan

   Avant de vous montrer cette curieuse beauté médiévale, il est important de prendre un peu de temps pour assimiler le plan.

   La partie construite au Moyen Âge (encore existante) est représentée à gauche. Elle est aujourd'hui intégrée dans les maçonneries modernes du bâtiment en forme de U (inversé) situé à droite.

 

La découverte

     En regardant la face coté Sud (en bas sur le plan), j'ai beaucoup de difficultés à appréhender un château fort.

  Je me déplace vers la tour Sud-Est (en bas à droite) pour regarder ce qui fut le donjon d'angle.

 

Le donjon et une surprise

  Le crépi et les larges fenêtres ne facilitent pas la compréhension de cette tour maîtresse et pourraient même me faire douter de son origine médiévale. Mais si comme moi vous aviez vu l'épaisseur des murs (plus d'un mètre), vous n'auriez aucun doute.

   En avant du mur, je vois un trou entouré d'une protection. Cela n'est pas la conséquence de travaux d'entretien mais une surprise spécialement réalisée pour les Journées du Patrimoines. La plaque a été enlevée et une lampe a été indroduite pour montrer l'emplacement du puits médiéval dont la profondeur est surprenante.

 

Une autre tour

    A l'angle Sud-Ouest, je vois une rouge construction accolée à un mur crépi. Mon oeil d'aigle remarque de suite 2 détails :

1 - Sur la hauteur, les classiques mais nécessaires trous de boulin (voir vocabulaire).

2 - Proche du toit, une fente verticale que j'assimilerai à une archère primitive.

    Sur une autre façade, 3 détails apparaissent :

1 - A mi-hauteur sur la gauche, une archère droite.

2 - Sous le toit au centre, une autre archère droite (elle semble plus petite car la tour a été arasée).

3 - Sous l'archère centrale une ancienne ouverture de guet (Je vous la montrerai de l'intérieur).

 

Question que je pressens

"Explique nous Chevalier Dauphinois, pourquoi dans ta région de montagne il y a un château fort en brique ?"

  Schématiquement, il existe 3 matériaux pour construire un château fort au Moyen Âge :

1 - La pierre : Mais les carrières sont loin et l'évêque voulait rapidement sa résidence d'été. De plus, dans une terre marécageuse ou une construction protégée par des douves, la pierre nécessite un entretien constant (voir exemple) donc,cette solution n'a pas été retenue.

2 - Le galet roulé : Même si la rivière Isère n'est pas très loin, ce matériaux ne crée pas des murs très solides car le galet doit être assimilé avec du mortier.

3 - La brique : Elle est présente dans la plaine Grenobloise et surtout, elle résiste bien à l'eau, sans entretien important.

 

     L'intérieur :

         Pour découvrir les entrailles de cette curieuse construction, veuillez cliquer sur ce lien.

 

Deux archères sur une même façade

 

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 11 Vers Menu châteaux de l'Isère

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Dauphiné : 05 26 38
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 02/10/2012 21:49

C omme est bien utile votre oeil avisé,
H anté par les vestiges du temps passé :
A insi voilà un moderne bâtiment
T ôt devenu ruine de huit cents ans...
E ntrouvrir pour nous la porte du temps
A vez-vous écrit : pour sûr vous allez
U ne fois encore bientôt nous faire rêver...

D ame ! l'extérieur est déjà surprenant,
E t les défenses visibles montrent qu'antan

L es évêques de ce coin de Dauphiné
A vaient ennemis, pour tant se garder

P ar murs de briques, épais et résistants
L ogeant archères sur niveaux différents;
A illeurs, ouvertures de guet permettant
I nstantanément l'alerte donner...
N antis d'un puits, étaient fort bien parés,
E n cas de siège, les gens de l'évêché.

Le Chevalier Dauphinois 03/10/2012 14:40



   Durant la période médiévale, seigneurs et évêques vivaient ensemble mais se faisaient la "guerre" pour percevoir les impôts du peuple. C'est encore une histoire de taxe, de moulin,
de four et de terres cultivables qui a engendré la construction d'un château en face du territoire du seigneur de Gières.


  Classique rivalité de pouvoir dans cette période trouble.



Papy Martial 02/10/2012 17:38

Bonjour. Voici un chateau qui a su s'adapter au temps. Y a t-il des fantomes qui viennent hanté les nuits des résidents ?

Le Chevalier Dauphinois 03/10/2012 14:36



  Les quelques personnes très âgées que j'ai rencontrées dans les couloirs ne m'avaient pas l'air terrifiées.... Mais qui me dit que ce n'était point les fantômes que j'ai vus.



Cricri 02/10/2012 10:52

Je ne suis pas certaine d'apprécier cette façon de sauvegarder le patrimoine, mais la suite peut-être me fera changer d'avis....

Le Chevalier Dauphinois 03/10/2012 14:34



   La brique est un matériau moins impressionnant que la pierre, ainsi la sauvegarde des pans de mur parait moins passionnante. Pourtant, ces murs consolidés et mis en valeur sont
vraiment un héritage de l'histoire Dauphinoise. Ces briques ont 700 ans.  Incroyable n'est il pas !



Esclarmonde 02/10/2012 09:11

J'avoue cher Chevalier que vous avez l'oeil bien exercé... Je n'aurais rien vu de médiéval dans ce bâtiment :) Je suis passée pas loin du tout il y a 18 mois (à Meylan et au Sappey...) restauration
qui semble pas mal faite du tout. Belle journée
Esclarmonde

Le Chevalier Dauphinois 03/10/2012 14:32



  J'avoue que c'est grâce à un guide passionné d'histoire que j'ai compris ce site. Car en passant devant, je ne l'aurais certainement pas remarqué.



vikki 02/10/2012 08:46

bonjour cher chevalier
mais bien sur que oui , 800 ans , c'est trés jeune
pour un chevalier ....
il y a un mois , je n'étais qu'a 60 km de ce château .
perso , je trouve que c'est très bien cette mise en place de la sauvegarde du patrimoine Français . nous avons la chance d'habiter un pays qui regorge de magnifiques monuments et aussi d'églises ,
très anciens , qui , hélas tombent en ruine petit a petit , et c'est du gâchis de ne pas les entretenir . bonne journée cher Chevalier !

Le Chevalier Dauphinois 03/10/2012 14:30



   En réalité, c'est durant les travaux d'agrandissement et de modernisation de la maison de retraite que les murs en briques ont été redécouverts. Ce sont des fantôme de l'histoire
sortis de leur enfermement qui nous apparaissent aujourd'hui.