Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 06:30

 

Département :  38 - ISERE

 Ne pouvant pas monter avec mon destrier, l'aventure pédestre commence ici

Le bourg

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

        La commune de Crolles se situe à 90km au Sud-Est de Lyon, à 35km au Sud de Chambéry et à 20km au Nord-Est de Grenoble.

 

   Coordonnée du château :

45° 17' 59.305" N 5° 53' 40.25" E
 45.299807°  5.894514°

 

 

Le château :  

     L'extérieur :

Préambule

   C'est avec un immense plaisr que je me suis rendu en ce lieu  :

1 -D'abord, parce que ce château fort est peu connu du web et de la littérature. C'est l'une des missions pour ce blog de montrer des constructions médiévales fortifiées oubliées.

2 - Ensuite, parce que c'est un château fort dans "mon Dauphiné".

3 - Et enfin, parce que cette construction pose de nombreuses questions. Les énigmes sont amusantes, surtout si les supputations sont plus importantes que la vérité. 

 Je vous invite dans une ruine de questionnements. 

 

Toponymie (--> voir initiation)

    Il n'est point nécessaire d'être très instruit en toponymie pour comprendre que l'origine de ce lieu vient de Mont Fortis. Un point élevé proche d'une vallée est sujet à l'installation d'un bâtiment fortifié.

    Mais j'ai déjà une énigme à vous montrer :

Pourquoi sur le plan de Google, le site porte le nom : Château Robert ?

    Il semblerait que la dernière famille ayant vécu en ce lieu au début du 20ème siècle se nommait : Robert.

Ce n'était point les propriétaires mais des fermiers louant châteaux et terres. Curieusement, les cartographes ont gardé ce nom qui n'est point usité par les Crollois et les habitants du Grésivaudan (vallée entre Grenoble et la Savoie).

 

Où est le château ?

    Le petit hameau de Montfort est situé à moins de 2km au Nord-Est de Crolles. Durant la période hivernale, la blanche forme du château médiéval se détache de la falaise. Mais en cette fin d'été, il faut une carte précise et de bons yeux pour voir à travers les hauts feuillus.

 Mais où est le château fort ?

La marche d'approche

    C'est par un agréable sentier, évidemment en pente (mais pourquoi ma passion m'oblige-t-elle à monter tout le temps ?), que la découverte commence. En cette fin dété, l'alternance d'ombre et de lumière, de champs et de sous bois, titillent tous mes sens.

    Après avoir pris une bouffée d'air frais parfumé et si pur de mon Dauphiné (Qu'ai je ouïe ?.. Chauvin je serai ?), je tente de voir le château de Montfort.

Mais où est il ?

   Les pierres Dauphinoises sont très joueuses et adorent se cacher. Mais les connaissant, je sais où regarder.

Nota :

   Si dans mon Dauphiné, durant une randonnée vous pensez être perdus, il y aura toujours un panneau pour vous indiquer la direction. Le Dauphinois est farceur mais sait accueillir.

 

L'arrivée

     Mes efforts de marcheur sont récompensés, entre les arbres de l'actuel petit bois, le château de Montfort apparaît enfin.

   Les étonnements, curiosités et énigmes commencent :

1 - Je suis étonné par l'imposante surface non fortifiée en amont du château. Il aurait été logique de construire un rempart pour créer une basse cour.

Sont ce les siècles qui ont fait disparaître le 1er rempart ?

La résolution d'énigmes commence ici 

Les énigmes commencent

    La grande bâtisse (qui est nommée : salle des gardes) me pose quelques problèmes de logique défensive :

2 - Elle est précédée par une ronde construction. Il serait aisé d'imaginer que ce soit les restes d'une tour de défense. Mais l'angle du bâtiment ainsi que la courtine n'en possèdent pas les traces de fondation. De plus, la "tour" n'accroche pas les 2 cotés des courtines, ce qui est un non-sens pour une "tour" d'angle.

3 - Le 1er bâtiment de ce château ne comporte pas de porte d'entrée. Vous allez rétorquer qu'elle se situe certainement sur une autre face (coté droit ?), mais ce schéma est rare, surtout sans "goulot" d'étranglement (sas), ni châtelet.

   De plus, quémander à un assaillant de tourner à droite signifie qu'il est protégé par son bouclier porté avec son bras gauche. Par habitude, le circuit d'entrée est à gauche permettant aux défenseurs de tirer sur l'assaillant droitier.

Le mur coté Nord de la salle des gardes

 

Le mur Nord

   En contournant la salle des gardes par la gauche, je découvre un mur surprenant. La tour que je pensais n'être qu'un ajout récent, aurait peut être pu servir au système défensif (Mais ceci n'est que supposition par sa position et non par les traces de construction).

    Cette façade est vraiment surprenante :

* Des fenêtres existent en partie basse. Ceci est illogique pour défendre un château.

* Leur position très près du sol m'informe que le niveau est monté avec les éboulements des étages.

* A l'étage, je compte au moins 2 archères droites "primitives".

* J'ai hâte de voir leur ébrasement (voir vocabulaire) pour confirmer ma supposition.

* Une fenêtre Romane fièrement se montre.

 

Un double rempart

Je tente de trouver l'entrée actuelle

    Ne pouvant passer à gauche (barrière puis épineux infranchissable et surtout un à-pic coté Chartreuse... Ceci confirme que le château était posé sur une motte), je contourne par la droite cette beauté Dauphinoise (Vous l'avais je déjà expliqué que cet incroyable château fort fut construit par les formidables Dauphinois ?  ).

   Un curieux spectacle s'offre à moi. J'ai l'impression de voir un double rempart, plus précisément 2 niveaux de remparts.

Diantre... Quelle curiosité !

 

Le secret du double rempart

  Point de mystère architectural il y a. Je vous rappelle que nous découvrons une ruine, de nombreuses pierres manquent. L'imaginaire est le seul moyen pour comprendre. Il semble "évidement" que :

* Le rempart supérieur est le mur d'un bâtiment du château.

* Le rempart inférieur est le mur entourant l'ensemble du site. D'ailleurs, sur la droite, il y a une pente abrupte.

   Mais en écrivant "évidement", je vous mens un peu ou plutôt je suis dans le mode : "Raccourci intellectuel". En réalité ces remparts me posent beaucoup de questions :

4 - Si le mur inférieur est le rempart du château, pourquoi n'enserre-t-il pas la salle de garde ?

5 - Pourquoi ce rempart ne comporte-t-il pas d'archère (voir vocabulaire) ?

 

Je vais tenter de trouver les réponses

   Lentement j'avance vers la salle des gardes pour tenter de répondre aux 5 énigmes.

Nota :

Il est possible que sur certaines photos vous voyiez des tâches dans le ciel. Ce ne sont point des poussières causées par mon magnifique appareil photo. Ce sont des parapentes et des deltaplanes. Au dessus du château fort il y a la falaise du départ pour ces Icares modernes (voir flèche jaune).

 

 

La suite de la visite  est ici - clic.

 

 

La réponse est derrière ce mur !

 

 

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 38 Vers Menu châteaux de l'Isère

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Dauphiné : 05 26 38
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 24/11/2013 23:28

Pour la tour, j'avais peut-être une moitié de réponse bonne, alors ? Point puits cela est, mais du castel partie faisait... peut-être donc. Lorsque vous en apprendrez plus, vous nous le
communiquerez je l'espère.
De plus, dans votre diaporama on voit bien la porte qui mène à cette tour (et d'après le plan) avec soit un arc de décharge au-dessus, soit le haut ancien de cette porte, non ? Je l'avais remarqué
la première fois que j'ai vu le diaporama, mais n'avais point osé le dire, vu que cette tour était sensée ne point être ancienne.
Par contre, je n'arrive pas à savoir comment vous pouvez penser que l'entrée a pu être sur la face nord ? Quels "signes" vous amènent à cette conclusion ? Pour moi, il n'y en a point de visibles...
La face me parait bien "lisse"...?

Le Chevalier Dauphinois 25/11/2013 09:58



Pourquoi suis je certain ?


1 - L'actuel sentier coté Ouest arrivant par de multiples méandres permettant aux voitures autoisées a une pente douce. Ce sentier est récent. Le sentier original passant par le bourg de Montfort
se situe coté Est du château.


2 - Ainsi arrivée, le visiteur se retrouve sous le feu des archères.


3 - Le donjon au dessus assure donc la protection du chemin d'arrivée.


4 - La salle des gardes devient donc un sas d'entrée.



surret 21/10/2013 22:42

J'aime bien suivre notre chevalier dauphinois dans ses découvertes, mais je refuse de me voir imposer la vue de femmes très peu, voir pas vêtues du tout à chaque fois que je clique sur une
photo.
C'est regrettable, mais si cela perdure je vais devoir dresser un rempart contre cette intrusion sur l'écran de mon ordinateur en me désabonnant de cette lettre.

Le Chevalier Dauphinois 21/10/2013 22:55



  Je comprends votre réprobation. Ces pages de damoiselles que vous voyez ne sont pas affichées par moi (car je ne maîtrise pas les publicités sur Overblog). Plusieurs personnes sur
le forum de Overblog ont signalé ce fait. La réponse du staff a été : "Ce sont les cookies sur votre ordinateur qui attirent ces annonceurs".


* Par exemple, si vous cherchez un boitier photo nu (donc sans objectif), l'annonceur verra "photo+nu", alors que votre recherche passée n'était pas érotique.


* Nous avions signalé ce problème. Je pensais qu'il était résolu par OB.


    Je vous propose de vider les cookies de votre PC --> clic



Anne la Dauphinoise 21/10/2013 19:53

M ûe par sentiments suggérés
O uvré-je grands mes yeux pour trouver -
N on pas réponses : les vôtres j'attends ! -
T out simplement bonheur devant
F antastique ruine énigmatique,
O utreplus sûrement magnifique !
R avie je suis qu'ayez passé
T emps pour une belle du Dauphiné.

C ertes, agréable fut sente gravir,
R avivés vos sens du plaisir
O lfactif, visuel des lieux.
L a joie dut se lire dans vos yeux
L orsqu'après l'avoir entrevue -
E st vrai de loin (ne l'avais-je vue !)-
S urgit droit devant votre beauté.

I l importe mie comme fut nommée :
S on aura ne vient point du nom...
E nigmes, nous avez dit, seront
R aisons pour nos rêves attiser
E t faire grand retour dans passé...

D 'entrée, pour sûr, je suis perdue !
A i-je seulement pensé et cru
U n puits voir en la petite tour :
P lein d'exemples sont chez moi entour,
H auts pareil, et ronds, et "coiffés" :
I mage retenue du passé ?...
N e sais-je que penser du rempart...
E nvie ai-je de vite tout savoir !

P ourquoi n'y voit-on nulle archère ?
S alle de garde est aussi mystère...

Le Chevalier Dauphinois 21/10/2013 20:21



* Le mystère de la salle des gardes sera partiellement révélé dans le prochain article.


* Pour ce qui est de la tour ronde, point puits cela est. Aujourd'hui elle sert de remise pour le matériel de l'association de sauvegarde. Mais je pressens qu'elle n'est point médiévale... A
moins que plus haute elle fut et tour défensive elle faillit être.... Hélas trop d'indices m'invitent à penser le contraire.


* Pour mieux comprendre cette ruine, 2 vues "aériennes" seront expliquées dans les 2 prochains articles. Dans quelques jours, tout sera limpide.


.... Par cette approche (en 4 articles), j'ai souhaité vous montrer comment je découvre une ruine. Bien qu'ayant passé 4 heures à l'admirer, il m'arrive parfois de ne pas la comprendre.
Ce n'est qu'en revenant chez moi, grâce à Google Map et à Géoportail (et quelques livres il est vrai) que la lumière jaillit.



Anne la Dauphinoise 21/10/2013 13:19

Alors, c'est ce castel qui va nous être montré en 4... ou 5 "épisodes" ?... (énigmes, suite dans 2 jours...)
Son nom ne m'est pas inconnu (s'il s'agit bien de celui-ci, "Montfort" était courant un peu partout) mais bien sûr point ne le connaissais. Vais-je devoir retrouver ce que je peux avoir sur lui. En
attendant je vais "déguster" ce 1er aperçu.

Le Chevalier Dauphinois 21/10/2013 18:43



  Cette magnifique ruine de mon Sud Isère (que je vais montrer en 4 épisodes) est bien celle que j'avais prévue à la fin de ce mois. Mais avec l'arrivée d'halloween (et une
décoration adaptée pour mon blog), j'avais quelques craintes sur l'avis sérieux de mes proses.


   Bien que ce site ne fut point une "petite maison forte" mais bien un vrai château Delphinal, son histoire est assez pauvre car il n'eut jamais à combattre. Mais peut être que ses
seigneurs ont été compagnons de nos Dauphins.... Cela je ne le sais point.



jacqueline 21/10/2013 09:20

la ronde construction n'était-elle point fruit d'une oeuvre de manants sans respect???
j'attends.....la solution!

Le Chevalier Dauphinois 21/10/2013 12:53



Peut être n'aurais je point les réponses à toutes les questions ?..... Le mystère restera donc entier.  .... peut être