Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

27 mai 2015 3 27 /05 /mai /2015 06:10

 

Département 33 - GIRONDE

  Quelle magnifique ruine !

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La commune de Budos à 40km Ouest-Nord-Ouest de Marmande, à 35km au Sud-Est de Bordeaux et à 10km à l'Ouest de Langon.

 

   Coordonnées du château :

44° 32' 17.664" N 0° 22' 53.926" W
 44.53824°  -0.381646°

 

 

Le château :

     L'extérieur :

La découverte

      A une portée de flèche au Sud-Ouest de Budos, au milieu des vignes, une magnifique ruine somnole au soleil.

Symbole du château fort : Un quadilatère avec 4 tours d'angle    Avec ses 4 tours aux angles et ses longues courtines droites, elle est le symbole parfait du château fort de mon imaginaire.

 

Précision du Chevalier

    Ce n'est pas parce qu'un château est en ruine et semble abandonné qu'il n'appartient pas à une famille.

  Il est important de respecter la propriété privée et les vieilles pierres. Lorsque cela est possible, il est souhaitable de demander l'autorisation pour pénétrer dans un site.

  

Le plan

    Le château fort de Budos ressemblerait au château Pontifical de Villandraut (je vous le montrerai prochainement). Ce type d'architecture n'est pas unique ni rare, de nombreux châteaux ont cette forme :

- En Aveyron, Le Bousquet,

- En Lozère, La Garde,

- En Aude, Arques,

- Dans les Pyrénées Orientales, Salses.

 

L'enquête commence

* Il a la forme d'un quadrilatère de 46m sur 56m. Le plan réalisé par Léo Drouyn au milieu de 19ème siècle le prouve.

* 3 angles comportent une tour circulaire.

* Le 4ème angle possède une tour octogonale.

* Certaines courtines possèdent des constructions en encorbellement. Evidemment, vous avez reconnu les latrines.

* Les tours de défense comportent aussi des latrines pour le confort des soldats durant  leur garde.

  Entre 2 flèches, le défenseur peut aller faire ses besoins rapidement

Les systèmes défensifs

   Même si le temps et les hommes ont fortement abîmé le château fort, il est encore possible de voir de nombreux systèmes de défense :

1 - Le classique fossé entourant le site (même si je ne distingue que son fantôme).

2 - Des archères cruciformes à croix pattée.

3 - Au sommet de certaines tours, un crénelage (voir vocabulaire) est visible.

4 - Les courtines possèdent les consoles des mâchicoulis.

5 - Les archères sur plusieurs niveaux défendent sur 270°.

Est ce mon imagination fertile qui me fait voir une arquebusière dans l'archère supérieure ?

Les systèmes défensifs ont ils évolué avec l'arrivée des armes à feu ?

Voici la réponse....

6 - La tour octogonale à l'Ouest possède de nombreuses bouches à feu et canonnières. Il est amusant de constater que les archères côtoient les armes à feu.

 

Entre 2 flèches, le défenseur peut aller faire ses besoins rapidement

La porte fortifiée

     Située coté Sud-Est, l'entrée du château fort est fortement gardée. Même si les 2 tours d'angle contribuent à sa protection, même si les courtines possèdent des archères, l'entrée a ses propres systèmes de défense :

* Comme il se doit, elle est précédée par un pont enjambant le fossé.

* Le pont est fixe en notre siècle mais je pressens qu'il fut "levis" il y a 6 siècles. D'ailleurs, les empreintes des flèches du système de levage sont visibles.

* Evidemment, des archères sur les cotés.

* Au somment de l'imposante tour, un vestige de mâchicoulis.

* Le plus surprenant est évidemment la "fine" tour carrée (avec archères et crénelage) posée sur la massive tour-porte. Je ne me souviens pas avoir vu une telle curiosité architecturale.

Avez vous remarqué l'ouverture latérale ?

* Cela ressemble à une poterne. Mais il est curieux qu'elle soit coté entrée principale.

 

 

    L'intérieur :

Pour découvrir les entrailles de ce magnifique château fort,

vous devez  cliquer ici.

 

 

 

 

Les oiseaux ont remplacé les gardes armés

 

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 33 Vers Menu châteaux de la Gironde

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Guyenne : 33 40
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 08/08/2015 21:07

Oubli :
Si l’on essaie d’aller à cette page (Budos) par la liste alphabétique et que l’on clique sur « Budos », à la lettre « B » donc, à chaque fois on se retrouve sur la page du castel de Bully ! (j’ai contourné le problème en cherchant 1 castel de Gironde, et en cliquant sur le menu « châteaux de Gironde » et là, on tombe bien sur celui de Budos en cliquant sur son nom… les méandres de l’informatique seront toujours un mystère pour moi … que je ne tente même pas d’éclaircir !)

Le Chevalier Dauphinois 08/08/2015 22:12

* Raison vous avez, erreur il y a. Je vous remercie de me l'avoir montrée.
* Ce doit être une erreur de copier/coller de ma part (pourtant, il me semble que je teste toujours avant de publier).
* Je corrige de suite.

Anne la Dauphinoise 07/08/2015 21:41

Mais si je mets un chevalier en face de vous !
Notre Roi et Dauphin Louis fut bien chevalier lui aussi ! armé par le duc de Bourgogne, avant son sacre (je viens de le lire : il consentit à ce que ce soit le duc de Bourgogne qui l’arme chevalier en contrepartie de l’hommage-lige que le duc ne devait point au roi jusqu’à sa mort, et que Philippe le Bon fit donc de nouveau !)
… Mais on va dire que ça ne compte pas, puisqu’il ne fut pas que chevalier... (vous vous en tirez bien !)

Le Chevalier Dauphinois 08/08/2015 09:58

* Je ne serais donc point le Seul, l'Unique !...
* Peut être.....
* Mais le plus extraordinaire Chevalier Castellologue Dauphinois... je suis (nananère, je passe devant le Dauphin... qui est donc 2ème, puisque c'est un Dauphin).
http://www.directmatin.fr/racines/2015-05-20/pourquoi-le-deuxieme-est-il-parfois-appele-le-dauphin-704540

Anne la Dauphinoise 26/05/2015 21:17

« LE seul, l’UNIQUE Dauphinois Chevalier » … en êtes-vous certain ?
… Lancelot, d’accord, vous pouvez le vaincre, déjà parce qu’il ne sait même point où se situe le Dauphiné ! (mais encore vous faudrait-il être assidu à l’école… pour apprendre sa langue).
MAIS… il est un autre Chevalier, Dauphinois (si, si, on peut le dire ! je le dis, et point n’allez contrarier une gente dame Dauphinoise, quand même !) contre lequel il vous faudra déployer moult et moult de talent pour le surpasser à mes yeux !
… Je veux parler bien sûr de « MON » Louis, le onzième du nom… (si ça, ça ne vous met pas en rogne… je ne sais plus quoi faire pour exciter votre jalousie !… à moi de « prendre du bon temps » à vos dépens !)
… Se battre contre une chimère (Lancelot) : c’est aisé !
… Mais se battre contre « mon idole » faite de chair, d’os, et surtout de neurones bien aiguisés… que dites-vous de cela ?
… En tout cas, merci pour ce petit intermède !

Le Chevalier Dauphinois 27/05/2015 14:33

* Evidemment, je ne puis rivaliser avec un Roi et encore moins me frotter à "MON" dauphin.
* Mais je note que point de Chevalier vous me mettez en face.
* Je suis donc : UNIQUE !..... hihihihi

Anne la Dauphinoise 25/05/2015 21:44

Mais, pour Lancelot, il me semble que je ne pouvais pas remonter plus loin et plus « juste » (?) :
La 1ère mention connue de ce chevalier est faite par Chrétien de Troyes…
Je suis donc allée « à la source »… et c’est pourquoi j’ai tant de mal : allez-y lire Chrétien de Troyes « dans le texte » ! ... et notamment son Lancelot … on y sue toutes les gouttes de ses médiévaux neurones !
NB : Ce n’est point pour autant que je vous délaisse… il me semble ! (et puis… un tant plus accessible que Lancelot vous êtes ! ... et point n’ai le même problème que vous avec la Jeanne, vu que mon Lancelot est un être imaginaire, lui !)

Le Chevalier Dauphinois 26/05/2015 19:00

* S'il faut combattre ce Lancelot pour avoir votre attention.... Je le ferai.
* Ce n'est point un Chevalier non Dauphinois qui va me faire perdre votre attention !
* Je suis LE seul, l'UNIQUE !
**** hihihi, j'adore faire le jaloux, hihihi ****

Anne la Dauphinoise 23/05/2015 19:57

… Et pourtant, vous n’êtes pas tombé loin : 2016 au lieu de 2015… vous êtes quasi devin !
Car, pour la petite histoire, je viens de renouer avec Lancelot … En froid pendant bien 1 an… incompréhension entre nous…
Son ami Chrétien (vous savez, celui qui habite Troyes) y est pour beaucoup : il n’a pas facilité les choses entre nous !
Mais depuis quelques temps quelque chose s’est « décoincé », alors, nous voilà de nouveau ensemble, et j’avoue que je passe de bons moments en sa compagnie, même si tout n’est pas toujours rose. Il vient de si loin aussi… « la barrière de la langue » : un obstacle pas facilement surmontable…
Point n’avez ce problème avec vos belles… de pierre ! (avec les autres, tout comme vous, point ne permettrai de faire de prédictions !)

Le Chevalier Dauphinois 25/05/2015 15:27

* Devin !..... Voila un nouveau diminutif pour LCD.
* Lancelot : Voila un personnage que je ne connais que peu.
* Entre les récits faux des chevaliers de la table ronde, les mythes, les films, les BD, les historiens cherchant l'argent facile.... J'avoue avoir toujours évité les personnages de "légende".
* J'ai déjà beaucoup de problème à me faire une idée vraie sur Jeanne la Pucelle (tant il y a de faux historiens) que je ne souhaite plus me perdre en recherche de vérité pour les autres "légendes".
* Mais point je suis jaloux que vous vous intéressiez à un autre Chevalier.... hihihi