Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 07:30

 

Département :  27 - EURE

  La route est longue vers mon Graal

Le bourg

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

     Le petit bourg de Montfort sur Risle est situé à 36km à l'Ouest-Sud-Ouest de Rouen, à 34km à l'est de Pont l'Evêque et à 11km au Nord de Brionne.

   Coordonnées du bourg :

49° 17′ 46″ N 0° 39′ 56″ E
 49.296111°  0.665556°

 

Description du château 

     L'extérieur :

La découverte

    Pour trouver la ruine de l'ancien château fort, il suffit de demander le chemin à un des habitants ou simplement suivre les panneaux. Celui de Montfort sur Risle est impressionnant.

  Je ne sais pas si elles ont fait sursauter quelques assaillants au Moyen Âge, mais j'avoue que les 220 marches m'impressionnent.

  Rectificatif : L'entrée médiévale ne se faisait pas par ce passage abrupt.

 

Le fossé

    Après une longue marche montante sur un sentier ombragé, je me retrouve en contrebas du site fortifié. Imaginez vous il y a 800 ans, coincé dans le profond fossé sous le tir des archers. Ces adroits lanceurs de flèches bien  protégés par les remparts, cherchent à transpercer votre faible cuirasse.

Un bijou dans un écrin de verdure fleuri

 

Les tours

  Évidemment, vous tentez de prendre du recul espérant que la distance atténuera leur efficacité. Mais c'est sans compter sur les larges tours carrées au parement si curieux comptant de nombreux archers sur plusieurs niveaux.

   Vous essayez de vous décaler pour être dans l'angle mort de la tour carrée, mais une autre tour flanque ronde s'intercale.

 Vous êtes morts ! 

 

Rempart et porte

   Suivre le rempart depuis le fossé apporte un plaisir incroyable. Certes, certains murs très ruinés ou moins que minimal demandent plus d'imaginations que de constatations, mais ce site de 800 ans est magnifique par sa diversité. Il est possible de voir et d'imaginer les tours d'angle parallélépipédiques ainsi que de les demi tours rondes au centre de chaque courtine.

Regardez la porte comme elle est fortifiée

   Je vous avais prévenu, il faut de l'imagination. En fermant les yeux, je la vois, presque imprenable, puissante, haute. Il est vrai qu'en ouvrant les yeux, c'est ce spectacle qui apparaît

Vide et pourtant plein de détails

 

     L'intérieur :

Un monde désert

      Après avoir visité des milliers de ruines, mon instinct affirme que c'est un tapis de verdure qui va m'accueillir. Pourtant, devant ce spectacle presque nu, je suis en admiration devant la surface de ce château.

  Certes, les bâtiments des communs ont disparu, certes, il parait impossible de définir l'aménagement interne. Pourtant, je l'imagine il y a 800 ans grouillant de vie et d'activités.

 

Le donjon

   Il ne reste de ce donjon que la base et une petite élévation, mais la puissance se ressent. Des immenses murs avec un parement de pierres taillées, il ne reste que le fantôme de sa grandeur.

   Avec une base de 16 mètres par 18 mètres, les castellologues pensent que la tour maîtresse mesurait au moins 20 mètres de hauteur. Il a été construit sur le modèle des donjons Normands du 12ème siècle.

  Avec un peu d'attention (et beaucoup d'imaginations) il est possible de voir les contreforts plats caractéristiques des donjons de cette époque.Pour comprendre l'architecture de ce donjon enchemisé, voici une reconstitution réalisée par l'association de sauvegarde.

 

Qu'y a t il dans une tour défensive ?

    Avant de quitter le château fort, je vais me faire un dernier plaisir en découvrant l'intérieur d'une tour d'angle. Même très délabrée, elle livre quelques uns de ses secrets à celui qui saura la regarder avec des yeux d'amant amoureux   :

* Son parement presque parfait avec des joints très fins et des pierres magnifiquement taillées.

* Des pierres décalées supportant un plancher.

* Et aux étages, des trous recevant des poutres.

  Ses autres secrets, je les garde. Si vous visitez ce site un jour, je vous invite à les partager autour d'une bouteille de cidre.

 

 

Histoire du château :

* Au 10ème siècle, le Vicomte (voir titre de noblesse) Torsten de Bassebourg, fils supposé de d'Anslech de Bricquebec, possède les terres de Montfort.
* Au 11ème siècle (1035 ?), Hugues Ier fait construire une fortification en pierres sur la colline pour surveiller la route entre Pont Audemer à Brionne.
* En 1066, Hugues II de Montfort participe à la bataille d'Hasting sous les ordres de Guillaume le Conquérant.
* Au début du 12ème siècle, le puissant donjon carré est construit.
* En 1124, les troupes du Duc de Normandie (voir liste) Henri 1er assiège le château de Montfort durant 1 mois.
* En 1204, avant de céder la Normandie au Roi de France Philippe Auguste (voir liste), le Roi d’Angleterre Jean sans terre fait démanteler le château.
* Au 13ème siècle, la famille de Montfort part en terres Anglaises. Le château est abandonné.
* En 1937, le site est inscrit aux Monuments Historiques.
* En 1978, des fouilles archéologiques sont organisées.
* En 2003, le site appartient à la commune. Une association de sauvegarde est créée. Avec son dynamisme l'association fait revivre l'histoire de Montfort.
* Au début du 21ème siècle, la découverte du site est libre et gratuite. N'oubliez pas que cette ruine est fragile, le risque de recevoir une pierre existe.
 En réservant auprès de l'association de sauvegarde, il est possible d'avoir une visite commentée. Renseignez vous ici ou sur le site de l'association.

 

Une vue vers l'infini

 

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 27 Vers Menu châteaux de l'Eure

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Normandie : 14 27 50 61 76
commenter cet article

commentaires

Ludovic Laignel 14/12/2014 23:13

Bonsoir,
L'actualité de l'association et du chateau sont disponibles sur notre facebook https://www.facebook.com/amcp27

Un reportage sur Montfort sur Risle et le chateau sont en ligne sur ce lien :
http://www.amcp27.fr/post/2014/11/Montfort-sur-Risle-dans-l-%C3%A9mission-%22Vu-d-ici%22-sur-France-3

Puis je faire un lien de votre article sur notre page facebook ?

Cordialement
Ludovic Laignel
Bénévole Montfort Culture et Patrimoine

Le Chevalier Dauphinois 15/12/2014 18:37



Bien le bonjour


* Je connais un peu les sites de votre association que j'ai d'ailleurs cité dans mon blog (dans historique) .


* Ce château étant le votre, vous pouvez évidemment utiliser mon modeste blog pour illustrer votre page FB.



Anne la Dauphinoise 21/02/2013 21:59

C e midi, spectacle magnifique j'ai vu
I nsolite, incroyable... il m'a émue.
G roupées dans un champ près de ma chaumière
O nt-elles - c'était si extraordinaire ! -
G rand'joie donnée, juste à les observer.
N ec plus ultra : en ai-je vues s'envoler :
E taient-elles gracieuses !... mais sont reparties
S ouvenir déjà... il n'est plus midi ...

Une cinquantaine étaient-elles, j'ai été gâtée !

Le Chevalier Dauphinois 26/02/2013 13:15



Cette ruine est incroyable pour un Chevalier-Castellologue- Amateur. Elle n'offre que des détails mais chacun d'eux est un morceau de vie architecturale.



Esclarmonde 21/02/2013 16:00

Vu de mon ordi, on croirait juste un simple champ de ruines mais je sais que sur place, les ruines de ces châteaux restituent à nos esprits leurs défunte grandeur... merci encore pour la promenade

Le Chevalier Dauphinois 26/02/2013 13:16



  La ruine est si étendue qu'il n'est point aisé de bien la montrer. Et j'avoue que mes images ne reflètent pas réalité du site. Ce site fait partie des ruine à visiter pour mieux la
ressentie et se laisser emporter.



Anne la Dauphinoise 20/02/2013 00:33

M agnifique lieu nous faites découvrir
O ù puissance et beauté doivent se sentir
N ourri l'esprit de rêve et de passion...
T elle est, là, réussie votre "mission".
F ort de vos sentiments, écrits, images,
O n repart sans peine dans le Moyen-Âge.
R etour aidé par liens qu'avez bien su
T rouver pour nous... m'y suis-je de suite rendue.

S urprise je fus : outre l'histoire du castel,
U ne légende merveilleuse - écrite si belle -
R ecèle ce site, nous entraînant ailleurs,

R avis, dans un univers enchanteur...
I l faut savoir, pourtant, sur terre rester.
S ommes-nous d'emblée à la réalité
L ivrés, dès l'approche des ruines du château :
E tait le fossé profond, un tombeau..

E chapper aux flèches ? n'y falloit songer !
U n tir du rempart ou des tours carrées
R endait vie impossible à l'ennemi !
E rigées dans courtines, savaient aussi

N uire rondes tours; et la porte fortifiée
O ffrait sécurité aux assiégés :
R éelle beauté je l'imagine, puissante,
M ajestueuse, avec tour imposante,
A ttestée cette dernière dans les écrits...
N aguère, également nous avez dit,
D onjon enchemisé était dressé.
I nconsciemment, alors, l'ai-je édifié
E mpreint de force, invincible et altier.

A terre, fut-il mis, comme tous les communs;
D émantelés tous... n'en reste pas un...
D 'une surface immense, jadis la cour dut
E tre emplie de vie, d'allées-et-venues,
N on pas toujours pour le plaisir des gens :
D ans cette contrée, alarme sonna souvent...
U n château fort n'est jamais "accueillant",
M ais en temps de paix il peut être "charmant"...

P our sûr, je suis ici encore comblée...
S uis-je par ces castels normands fascinée...

Le Chevalier Dauphinois 26/02/2013 13:22



 J'ai passé presque 4 heures à me promener dans ce site herbeux. 240 minutes de plaisir et de recherche d'indice. 14 400 secondes de délectation.


  Ce fut après avoir été assouvi que j'ai quitté cette ruine en sachant que j'ai vécu un des grands moments de ma passion.



vikki 19/02/2013 08:22

bien le bonjour cher chevalier
ah ah ! voila une nouvelle découverte bien agréable .
moi je suis toujours très intéressée par tout ce qu'on
traversé ces châteaux comme les églises d'ailleurs .
et si les murs pouvaient parler , on resterait couac ...
bonne journée cher Chevalier . a bientôt !

Le Chevalier Dauphinois 26/02/2013 13:24



  Mais.. les vieux murs des châteaux parlent.... Apprendre à les écouter est un savoir qui se transmet au cours des siècles.... Il m'a fallu 800 ans pour enfin les comprendre.