Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

2 janvier 2015 5 02 /01 /janvier /2015 07:30

 

Pays :

 ESPAGNE

Région :

  ANDALOUSIE

 

Le bourg : 

Une colline a surgi portant un château fort !    Situation (--> le voir sur une carte)

      La commune d'Ardales est située à 100km au Sud-Est de Séville, à 35km au Nord-Ouest de Malaga et à 28km au Sud-Ouest d'Antequera (voir son château).

  Coordonnées du château :

36° 52' 34.831" N 4° 50' 40.657" W
 36.876342°  -4.844627°

 

Le château : 

    L'extérieur :

L'arrivée

   Après avoir chevauché durant de longues heures sur une route désertique sous un soleil de plomb, mes yeux sont surpris de voir un bourg aux blanches maisons. Ardales a une physionomie typiquement Andalouse. C'est un petit bourg aux rues étroites et maisons blanches.

  Soudain, mon regard est attiré par une colline foncée portant une construction millénaire.

Est ce un mirage ?

 

  Rêve ou réalité ?

    En me pinçant, je sais que je ne rêve point (heu... personne n'a réagi lorsque j'ose affirmer que je me pince .. Ceci n'est point possible dans une armure... Pfff  point attentifs vous êtes !).

 

-chevalier-00.gif

-chevalier-marche01.gif  

   En m'essuyant les yeux puis en me déplaçant, j'ai la confirmation que ce n'est point un mirage. Je vais découvrir une ruine sur un rocher posé par hasard il y a plusieurs millions d'années.

  Ma documentation affirme  que cette ruine se nomme : Château Rocher.

Un rocher lisse et inaccessible

 

Je le découvre lentement

    En arrivant au pieds du rocher, je constate qu'il semble imprenable. Construire une fortification au sommet  (500m d'altitude) fut une merveilleuse idée pour un château de surveillance et de contrôle des vallées.

 

Je contourne le rocher

    Pour trouver le moyen de monter vers la ruine, je longe la paroi. Au détour d'une ronde surface, je vois à mi-hauteur des trous ayant du porter des poutres.

Y avait-il une construction en encorbellement ?

   Je continue mon périple quand soudain, ma vue se brouille, j'en vois de toutes les couleurs.

Quelle est donc cette magie ?

 

Le secret de mon délire visuel

  Point d'ensorcellement j'ai reçu, l'Andalousie regorge de plantes plus ou moins piquantes (et hallucinogène ?) qui, hélas pour moi, servent de défense au 21ème siècle. Je ne peux pas m'approcher ni monter la raide paroi.

  Rocher imprenable

Je contourne le site castral

    Comme souvent, lorsque j'ai un problème, je prends un peu de recul. Je comprends rapidement que ce château ne sera pas visitable car il se situe sur une propriété privé.

  Alors, tel un chasseur (ou un Arsène Lupin), je cherche la faille pour voler ses secrets.

 

Contreforts !

   Les murs épousant les limites du rocher ont été consolidés par de puissants contreforts. La taille des pierres ainsi que la couleur me font supposer que les contreforts datent de la même époque que la courtine.

  Ce style (même épaisseur et forme carrée identique) se remarque sur plusieurs murs. Je suis surpris de ne voir aucun système défensif (archère, bretèche, mâchicoulis etc... voir vocabulaire).

 

C'est la fin

   Comprenant que cette ruine ne me révèlera aucun autre secret, je me retourne pour admirer l'une des richesse d'un château fort : Le panorama.

 

 

  Histoire du château :

* Au 9ème siècle, les Maures construisent un château pour surveiller les vallées.

* Au 13ème siècle, il semble que le château soit reconstruit. Est ce celui de ma gravure ?
* Au 21ème siècle, la découverte extérieure de la ruine est libre et gratuite. La visite de l'intérieur semble impossible. 

 

Je vois presque l'Amérique !

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Espagne médiévale
commenter cet article

commentaires

Véroo 06/01/2015 07:41

Il ne reste plus grand chose en effet, mais l'ambiance de l'endroit reste très mystérieuse, la ballade devait être épicée !

Le Chevalier Dauphinois 06/01/2015 17:45



* Cela fait partie des ruines minimales que j'adore.


* Il est vrai que je ne suis point objectif, car ce lieu avait des odeurs de soleils, d'épices, de terres inoubliables.



Anne la Dauphinoise 02/01/2015 19:22

A insi, un château en Espagne vous nous offrez !
R ien d'étonnant à ce que jamais vous n'ayez
D écouvert le sentier réel qui aurait dû
A votre Graal mener !... était-ce peine perdue...
L imite entre rêve et réalité, pourtant
E st bien ténue, parfois... Et, cela le sachant,
S ûtes-vous faire apparaître un castel magnifique

E merveillant nos yeux ! Spectacle vraiment magique
S urnaturel presque, et musical aussi
P ar symbiose de la pierre, de la roche : symphonie
A dmirable de la nature, de la main de l'homme
G énérant harmonieux sons virtuels... en somme...! (?)
N e suis-je point devenue aliénée ! suivi j'ai
E n tout votre démarche, sauf que, bien sûr, je n'ai

A rmure prévenant de "monter au septième ciel" ! -
N 'est-ce tant aisé, le reconnais-je, avec icelle
D 'atteindre son but ! - mais, portant habits féminins,
A i-je pu, de ce fait, emprunter petit chemin
L ivrant accès à la puissante citadelle.
O utreplus, nulle substance, même hallucinogène,
U tile ne fut : ai-je seulement regard porté
S ur image tant belle du castel entier montré.
I ncroyable ! n'est-il point vrai ?... la "transmutation"
E n pierre du papier !... (plus brin d'imagination...)

N ous est dévoilé, lors, bâti d'un autre temps
O ccupant rocher, immensité dominant,
T ant et si bien, que l'Amérique notre Chevalier
A cru apercevoir de sa hauteur... Sachez,

B raves gens, que mirage n'était-ce : pouvaient deux yeux,
E n cet endroit, sur océan et mer - les deux -
N ourrir espoir de distinguer côtes lointaines...
E ncommencement d'un voyage dans le domaine

P our sûr, des songes... Mais n'est-ce point grâce à eux qu'ici
S ut château en Espagne nous être révélé ?... si !

Le Chevalier Dauphinois 05/01/2015 18:28



* Quelle belle prose pour une ruine qui est minimale et surtout inaccessible.


* Je constate que vous avez été touchée par l'ambiance curieuse du lieu (maisons blanches et végétation peu classique pour des Dauphinois).


* Il manque au web les odeurs et la chaleur pour retracer pleinement mon ressenti du jour.