Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 06:30
 
 
   
Il m'arrive parfois d'être sans voix devant une ruine ou plutôt sans mot. Elle est belle, elle est extraordinaire, elle est unique mais parfois, elle est si originale que je ne sais que penser ou décrire.
  L'église fortifiée de Woël en Lorraine est dans ce cas. Je vais donc laisser les images vous envoûter et mes mots vous... heu... "coquiner".
 

 

 

 
Département :    55 - MEUSE
 


   

Le bourg :

      Situation :   (la voir sur une carte)

   La commune de Woël est située à 30km au Sud-Est de Verdun et à 45km au Nord de Commercy, et à 40km à l'Ouest de Metz.

 

    Coordonnées du bourg :

49° 02′ 24″ N05° 43′ 49″ E
 49.04° 5.730278°

 

 


L'église :

    L'extérieur :

Devant la belle

* Elle est là devant moi, cette église qui figure sur de nombreuses notices vantant la beauté de cette région.

* L'église fortifiée de Woël est l'un des 3 sites que je voulais découvrir durant ma croisade Meusienne (ou Meusoise ? ).

* Curieusement, je suis sans acte de folie .

* Pourtant grâce à cet article, vous savez comment j'ai l'habitude de découvrir une fortification médiévale..... et de faire des folies.

 

 

Proche d'elle

Suis je impressionné ou ai je peur d'être déçu ? 

  Je ne sais, alors je marche lentement dans l'herbe pour mieux ressentir les pierres.
 

 


Je suis à ses pieds

* Comme devant une belle que l'on veut séduire , je suis à ses pieds pour mieux la contempler et lui montrer que je ne veux faire qu'un.

* Mais elle se refuse toujours .

* Alors, coquin je deviens et je regarde sous sa jupe  (qui est en réalité un hourdage - voir vocabulaire).

 


Elle résiste

* Elle m'a vu trop empressé, alors, je recule un peu pour lui montrer mon respect.... (Ce n'est pas facile de séduire une beauté ).

* Je la contourne pour trouver une faille dans ses doutes (Les hommes sont ainsi, séducteurs point romantiques ).

* Il y a bien ce sourire (ouverture avec meneau), mais les trous de boulin en dessous (vestige d'une passerelle ?) ne sont pas suffisants pour accrocher mon échelle de corde comme Roméo sous le balcon .

 

 
Vais je la pénétrer ?

* Alors, tel un goujat , je cherche à la prendre de force en pénétrant par cette entrée.

* Mais close elle est.

* Alors épuisé, je me laisse attendrir par son diadème (un linteau sculpté) puis ses dentelles (autre sculpture sur le piédroit).

 

 

J'ai presque réussi

* Profitant de sa faiblesse passagère, je cours voir son choeur (sans le h, c'est 'amour ).

* La fenêtre de son coeur choeur est partiellement ouverte, je vole pour un moment son antre.

Votre chevalier Dauphinois ne serait dont pas un Saint ? 

 

 

Message personnel

   Si un jour vous découvrez cette emblématique église fortifiée avec son clocher à hourd, dites moi si elle n'a pas été traumatisée par notre rencontre , puis contez moi vos réactions. 

 

 

 
Histoire de l'église :  

* Au 12ème siècle (?), construction d'une église.

* Au 13ème siècle (?), construction d'un portail "occidental" et aménagement de la nef.

* Au 16ème siècle, création des bas-cotés,  du portail latéral Sud et du choeur.

* En 1714, restauration du choeur.

* Au 18ème siècle, construction (ou aménagement ?) des voûtes du rez de chaussée.

* En 1914, l'église paroissiale Saint Gorgon est classée aux Monuments Historiques.

* Durant la 1ère guerre mondiale, le bourg et l'église subissent quelques dommages.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église Saint Gorgon est libre à l'extérieur. La visite des fortifications intérieures est impossible.

 

 

 

 

zzzVers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 55Vers Menu châteaux de la Meuse

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Lorraine : 54 55 57 88
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 15/07/2013 20:59

Je languis cependant de voir des églises fortifiées... de notre contrée (et alentours) Y en aura t-il un jour ? Je pense qu'elles sont encore plus que moins médiatisées que nombre d'autres... et
seraient dans l'optique de votre blog: montrer des lieux peu connus ou même inconnus...

Je viens de lire un livre sur le Quercy, et il était question d'abbayes très peu connues apparemment : notamment celles de Marcilhac-sur-Célé, de Souliac-sur-Célé (point n'ai-je trouvé une seule
autre info sur cette dernière : existe t-elle encore ? a t-elle seulement existé ?...) Ont-elles eu l'heur de votre visite ?
... Vous m'aviez dit que vous mettriez des églises du Lot (ou alentours), pas Rudelle, mais d'autres : est-ce pour bientôt ? (je le sais : je n'ai qu'à attendre et voir... mais... non ! je ne peux
pas ! peut-être une envie de voyager là où j'aimerais aller en vacances... que j'ai tant peu, et qui ne me permettent pas de visiter grand chose...?)

Le Chevalier Dauphinois 16/07/2013 10:21



  Bien que je ne sois pas un spécialiste incontesté de toutes les ruines fortifiées de France, je n'ai trouvé dans mes livres que 5 églises fortifiées en Isère et pas beaucoup plus en
Savoie, Drôme et Ain.


  Pour le Quercy, que l'on peut assimilé au département du Lot, j'ai vu de nombreux sites fortifiés magnifiques et.... j'ai photographié le site de Marcilhac sur Célé.


Il faudra que je décrive cette région prochainement.... Peut être en fin 2014 ?



Anne la Dauphinoise 10/07/2013 21:32

C'est ce que j'avais remarqué, pour les églises fortifiées : leur jour est le mardi depuis quelques temps, et 50% église-50% château sur 1 semaine... Honnêtement, je craignais de m'en lasser
(enfin, le terme est un peu fort), et je m'aperçois que non ! toutes sont tellement différentes et si inattendues pour certaines.
Et puis, c'était un domaine complètement inconnu pour moi, alors je suis heureuse de les voir toutes, pour apprendre, même si je râle un peu parfois... (car même à mon âge avancé de 600 ans, j'aime
apprendre, encore et toujours... et râler de même !!!)

Le Chevalier Dauphinois 13/07/2013 19:42



  Ma passion pour les églises fortifiées est très récentes. J'ai eu un premier déclencheur en Suisse, puis un deuxime en Espagne avec les monastrès fortifiées. Ma décisions de montrer régulièrement ces bâtiments religieux avec salles de replis s'est faites
dans le Thiérache.


    Depuis, j'alterne entre ruines de châteaux forts et églises fortifiées. Parfois, un pont, une citée, un moulin casse volontairement "ma routine".



Anne la Dauphinoise 10/07/2013 14:25

Beau programme en perspective !
Il me tardait, je dois l'avouer, de changer de contrée... les Charentes et alentours n'ont pas trop eu l'heur de me plaire (vous n'y êtes pour rien !) comme région déjà : un peu trop plat, le
paysage; et les constructions, bien que de pierre (et non en brique, pourtant) sont trop bien appareillées pour beaucoup, et à mon goût...
Mais j'en ai apprécié beaucoup, en faisant abstraction de ce qui me déplaisait et en ne regardant que le "côté pratique", leur utilité première (sécurité).
Parcourir vos articles m'a vraiment fait me rendre compte de ce que j'aime ou non.
Et puis, revenir un peu dans notre proche contrée, avec la Savoie, est attendu depuis longtemps !

Le Chevalier Dauphinois 10/07/2013 20:21



   Ayant écrit puis programmé des articles pour les 3 mois à venir, les forteresses de nos montagnes n'apparaitront pas de suite. Mais il y a quelques surprises Pyrénéennes presque
énigmatiques ou plutôt posant des questions dont je n'ai point les réponses. Puis, quelques ruines d'Alsace et d'Aude qui feront patienter "Ma" princesse Anne.


  Le thème des églises fortifiées est peu abordé sur le web par les multiples sites sur les châteaux forts. Poue me démarquer un peu et pour les faire connaître, j'ai décidé d'en présenter
une chaque mardi durant plusieurs trimestres.



Anne la Dauphinoise 09/07/2013 23:34

W oël... où par liens, revenir m'avez-vous fait...
O ù pénitence vous incombait pour vos "méfaits" (!)
E tait-elle méritée (!) et vous l'accomplissiez
L ors sans relâche et tant bien, l'ai-je constaté...

M ais ces derniers temps - j'ai l'oeil - semblerait-il fort,
E n réalité, que faux-pas fassiez, sans peur !
U n besoin viscéral vouloir récidiver ?
S i oui, serai-je votre "démon-gardien" attitré;
E t, le savez, ai-je déjà un peu commencé !...
...

N on pas qu'aimerais Chevalier désarmurer...
B ien avancée serais-je, le voir tout dénudé !
...

P ar ce moyen, c'est vrai, son coeur pourrais-je toucher :
S ans le briser, raison saurais-je lui insuffler...?

Le Chevalier Dauphinois 10/07/2013 13:39



  Eglises de ce type j'ai encore à montrer, et je subodore que coquinerie je vais narrer pour l'une d'elle tant elle est "ouverte" pour moi. mais il faut d'abord que je m'attèle à d'autres
ruines castrales de l'Ouest de la France et de la Savoie médiévale.



Tata Tounette62 18/10/2010 18:03


Belle approche de cette demoiselle ! :-) qui pourtant à résister à vos assauts ! lol
Une description très plaisante à lire, merci Chevalier.


Le Chevalier Dauphinois 18/10/2010 20:39



   Mes assauts.. Diantre..... Ils furent bien modestes face à mes ancêtres des croisades. Je n'ai pas réussi à venir à bout d'une frêle damoiselle construite.


   Mais je l'aurai un jour... oui, je l'aurai.