Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

10 septembre 2016 6 10 /09 /septembre /2016 06:30

 

Département  40 - LANDES


Au dessus des remparts, une beauté m'attend

Le bourg :

   Situation :     (--> le voir sur une carte)

      La commune de Roquefort des Landes est située à 16km au Nord de Villeneuve de Marsan et à 22km au Nord-Est de Mont de Marsan.

 

   Coordonnées du bourg :

44° 2′ 3″ N 0° 19′ 17″ W
 44.034167°  -0.321389°

 

 

L'église :

    L'extérieur :

La découverte

    Après avoir visité les remparts de Roquefort, je retourne tranquillement vers mon destrier au bord de la rivière Estampon quand soudain, une merveille vole au dessus des murs fortifiés.

  Rapidement, je monte quatre à quatre les marches pour constater qu'un rempart avec archères droites à faible ébrasement protégeait l'église.

Le bâtiment religieux est-il aussi fortifié ?

 

L'enquête commence

    L'église semble massive avec une architecture couvrant plusieurs époques, mais je ne distingue aucun système défensif. Je m'approche lentement en la contournant et là, malgré les travaux de rénovation, je distingue un détail faisant vibrer mon âme de castellologue-amateur.

Le voyez vous ?

    C'est une fente de tir au dessus chaque fenêtre. Il y avait donc un chemin de ronde au dessus de la nef.

Comme je serais heureux de monter dans ce chemin de ronde

 

Chemin de ronde

* Je suis tellement heureux de cette découverte que je passe sans observer une fenêtre bouchée sous un arc boutant.

* Mais l'épaisseur incroyable des contreforts à redents et larmiers me fait lever la tête.

Je suis en transe !

* Au dessus du chevet semi-circulaire, un important crénelage facilitait la défense de l'église sur plus de 180°. 

* En observant la construction, il est possible de voir des tailles et poses de pierres différentes prouvant une construction et un aménagement sur plusieurs siècles.

* Conséquence, le chevet comporte 2 étages de défense.

Incroyable !

 

La tour

    Tout en admirant ce crénelage, je contourne lentement le chevet quand je suis en extase devant l'opposition des formes entre rondeur et parallélépipède.

    Une tour, pouvant faire pâlir de jalousie nombre de donjons de châteaux forts, comporte des créneaux borgnes et une ravissante fenêtre Romane.

Que de variantes de forme et de détails !

 

D'autres systèmes défensifs ?

   Crénelage, chemin de ronde, archères : Voila une église bien défendue. Mais dans la panoplie des systèmes défensifs du moyen âge, il manque des constructions en encorbellement.

En voyez vous ?

   Je continue l'analyse de la nef et surtout de la tour car je crois voir une ombre.

Est ce bien ce que je pense ?

 

Je suis au Paradis des castellologues !

   Je m'installe au pied de la haute tour pour admirer une petite construction en encorbellement. Curieusement, je ne vois en dessous aucune porte à protéger. Normalement une bretèche est un système défensif au dessus d'une entrée.

A quoi servait cet encorbellement ?

  Qu'elle est donc cette surprise ?

L'encorbellement servait à....... 

    Pour défendre ce coté, j'imaginais des archères nombreuses et des mâchicoulis. Mais il n'y a qu'une petite construction qui ressemble à (et qui est en réalité) des latrines.

    Évidemment, un guetteur est un homme comme vous (et surtout moi), des besoins il a parfois. Descendre les nombreuses marches ne semble pas être la solution.

 

Que de défenses !

* Pour mieux observer ces latrines, je prend un peu de recul et un oeil d'aigle.

* Posées sur 2  consoles, elles s'intègrent parfaitement à l'architecture de la tour.

* Je pensais avoir terminé l'observation de cette église fortifiée quand, entre 2 toits de maisons, apparaît une surélévation de la nef.

* Même si les consolidations récentes ne permettent pas de définir le nombre de créneaux à l'origine, il est certain qu'une salle de repli existait pouvant contenir un important nombre de soldats et paysans.

 

    L'intérieur :

* En entrant dans l'église, le manque de lumière ne me surprend pas.

* De grandes baies ouvertes sont incompatible avec une bonne défense.

* Mais le peu de lumière oblige à mieux observer.

* Bien que tous les décors et peintures ne soient pas d'origine médiévales, il y a une odeur de siècles passés.

* Les formes géométriques côtoient des décors végétaux.

* Comme souvent, ce sont les multiples voûtes qui comportent les plus belles décorations.

  


Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle, construction d'une église de style Roman.

* Au 13ème siècle, avec l'augmentation démographique de la ville, l'église est modifiée et agrandie.

* Au 14ème siècle, l'église est fortifiée.

* Au 15ème siècle, un portail est construit en style Gothique Flamboyant.

* En 1569, à cause des "guerres de religion" l'église subit de nombreux "outrages".

* A la fin des guerres de religion, l'église est réparée et remaniée. Les fortification sont améliorées (haute tour).

* Au milieu du 17ème siècle (durant la Fronde), le colonel Balthazar  occupent l'église fortifiée.

* Vers 1655, le roi Louis XIV (voir liste) en représailles fait démolir les remparts de Roquefort mais laisse le lieu de culte presque intact.

* Au 18ème siècle, l'absidiole coté Sud est devenue instable. Les fenêtres sont bouchées et un puissant arc boutant s'appuie sur la hauteur. Pour amener un peu de lumière, une rose est ouverte.

* En 1996, l'église est classée aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Notre Dame de l'Assomption) est libre et gratuite depuis la place du village. La visite du clocher et des fortifications est interdite.

 

Quelle puissance... digne d'un château fort

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Vers Menu châteaux des Landes

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Guyenne : 33 40
commenter cet article

commentaires

Pierrote 22/09/2016 20:31

Alors grand merci, Chevalier.
M’en vais retourner voir la plupart de vos églises du top-5-9, car je ne me souviens mie d’elles vraiment, sauf par les proses que j’avais composées, mais les images manquent !
… Quant au top-5 des castels : comme l’on dit : vous en avez trop dit… exprès bien entendu !
Surtout que je n’y pensais mie vraiment, trop absorbée pour « tâcher moyen » (ça, c’est du pur parler dauphinois ou je ne m’y connais plus !) de trouver votre véritable top-5 des moutiers !

PS : où peut-on retrouver vos « articles » sur les notations des castels ou moutiers , d’ailleurs ?
Il me semble qu’une fois, pour retrouver un article j’étais allée tout en bas de la page sur ce qui s’appelle maintenant « top articles », mais ensuite ? tout semble avoir changé… Si vous pouvez me guider, si c’est encore possible… merci d’avance, Chevalier !

Le Chevalier Dauphinois 22/09/2016 20:46

* Les notes sont dans chaque liste par département. Les départements sont accessibles depuis la carte (menu en haut) ou en bas à droite de chaque article descriptif.
* Pour les églises, j'ai fait une liste spécifique (et complémentaire) qui se situe aussi dans le menu en haut : Églises fortifiées France.
** J'explique ma méthode de notation dans le lien sur le mot "Note" en haut à droite de chaque liste.
*** Particularité : Je ne note pas de la même façon les églises et les châteaux. Donc il y a 2 articles d'explication de "notation".
**** Par contre, il m'arrive plusieurs fois par an de revoir la note de quelques châteaux ou églises... Soit parce que j'ai lu un texte fascinant me faisant compléter l'article et me faisant modifier mon impression sur le bâtiment fortifié, soit j'avais été trop sévère ou trop gentil le jour de la rédaction de l'article.

Pierrote 21/09/2016 23:18

Bien mal vous vous dépatouillez, Chevalier ! (le verbe « dépatouiller » fait plus Dauphinois !).
Pour moi, un top-5 est un top –5, pas un top-9 !… et surtout : pas dans désordre ! Sinon, où est le « top » dans tout ça ???
… Votre muse vous a pourtant fait comprendre qu’on assume, quand on a parlé ! (ou écrit), sans vous préciser, c’est vrai, que les excuse-bidons ne passeraient mie !
… Tant pis pour moi, moult déçue je suis, en fait. (est-ce que je vais vous émouvoir ? un tout petit tant au moins ?…).

Le Chevalier Dauphinois 22/09/2016 18:38

* En réalité il y a 3 autres églises qui sont dans le top du top.
* Mais l'une est en diapositives, donc n'apparaîtra pas avant.... 1 siècle à moins que j'y retourne.
* Une autre n'a pas encore été visitée par le Merveilleux et Magnifique Chevalier.
* Pour la dernière, l'article n'a pas encore été fait, donc je ne peux point la nommer.
** Actuellement mon Top-5/9 est celui-ci.... mais il est "mouvant"... Donc dans un an il sera peut être différent.
** Evidemment il y aurait le top 5 des châteaux..... mais là, je ne dirais rien... mais rien... Ma muse me l'interdit !

Pierrote 21/09/2016 19:56

Et, chevaleureux comme vous l’êtes, vous allez bien me dévoiler ce top-5, si je vous en prie ? (je le sais : vous allez me dire qu’il peut évoluer dans le temps, mais j’aimerais juste connaître votre top-5 à l’heure d’aujourd’hui… je vous prie !).

Le Chevalier Dauphinois 21/09/2016 20:31

-- "Mais pourquoi as tu écrit cela" me souffle ma muse dans l'oreille.
-- "Tu te doutais bien qu'en prononçant l'expression Top-5, tu allais titiller la damoiselle" grogne mon inspiratrice
-- "Maintenant tu te débrouilles seul, je ne t'aide pas face à ce casse-tête" fit elle en partant loin avec ses ailes.
* Heu..... Top.... heu.... 5..... heu.
* Je me lance, mais il est tard, je suis fatigué, j'ai mal à l'orteil, j'ai faim... (sont ce de bonnes excuses ?).
---> Liste dans le désordre :
---> Inière, Beaurain, Roquefort, Chanier, Ecoyeux, Le Plan, Tayac, Lesgor, Montcornet
---> Ce qui fait 5 (environ)

Pierrote 17/09/2016 10:47

R avie qu’ayez sellé votre destrier !*
O r, pensais-je que sur vous pouvais-je compter
Q uant à parfait article nous offrir.
U n de ceux qu’il me siet fort découvrir…
E videmment le site s’y prête bien,
F ourmillant de détails que savez bien
O cculter tout d’abord pour que nos yeux
R emplis soient ensuite de merveilleux !
T ant de fortifications dévoilées

D ignes d’un castel fort m’ont là subjuguée !
E n font partie multiples salles de repli
S ur nef et chevet, étagées aussi :

L e summum ! Deux fois plus de place avoir,
A ttestant qu’en ces lieux était vouloir
N e mie abandonner âmes à leur sort.
D ame ! Ce dut être moult grand réconfort
E tre accueilli dans ces pièces où soldats
S avaient viser sur ennemis en bas…

G ardienne de l’ensemble paraît tour carrée.
U n bâti plus « neuf » mais bien fortifié.
Y sont créneaux pour être défendu,
E t… latrines qui au Chevalier ont plu !…
N ’oublierai-je beau rempart, lequel antan
N eutralisa, pour sûr, les assaillants.
E motion ai-je toujours archères mirant…***

P alpable est force où que regard se pose.
S ut avoir édifice stature grandiose,

N oblesse aussi,** car fortifications
B ienveillantes furent pour les populations.

* cf. article sur le bourg fortifié de Roquefort-des-Landes.
** à mes yeux.
*** surtout de l’intérieur.

Le Chevalier Dauphinois 17/09/2016 20:37

* J'ai réalisé cet article il y a longtemps. Mais comme je saupoudre les provinces, régions, département et type d'architecture, je n'avais point trouvé une place logique avant 2016.
* J'avoue être fier de cet article et de mes images volontairement foncées.
* Cette église est certainement l'une des plus complexes tout en étant fortifiée.
* Elle allie force et douceur, rondeur et angle droit, religiosité et fortification, blancheur externe et couleur interne.
* Elle fait partie de mon "top 5" des églises fortifiées en nostre Royaume.

Malikolo 28/04/2012 12:08

Bonjour,
Merci pour votre humour en ce qui concerne la description de cette très belle et intéressante église. Vous nous avez donné envie de nous y arrêter (si elle est ouverte en permanence à la visite)
lors de notre passage le 11 mai. Amicalement.

Le Chevalier Dauphinois 28/04/2012 13:38



   Il est vrai que de nos jours, beaucoup d'églises sont fermées. Je ne pense pas que celle de Roquefort le soit en journée. Dans ce bourg, il y a aussi un rempart et un petit château
que j'ai aussi
décrits.


  De plus, les Landes possèdent d'autres églises fortifiées moins massives certes. Voir ici : http://chateau.over-blog.net/article-3619305.html