Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

13 novembre 2014 4 13 /11 /novembre /2014 07:30

 

Département 02 - AISNE (Thiérache)

 

Le bourg :

Point de défense visible pour cette église !    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La petite commune de Macquigny est située à 40km au Sud-Est de Cambrai, à 38km au Nord-Ouest de Laon, à 18km au Nord-Ouest de Saint Quentin et à 5km au Sud-Ouest de Guise.

   Coordonnées du bourg :

49° 53′ 9″ N 3° 33′ 9″ E
 49.885833°  3.5525°

 

L'église :

     L'extérieur :

La découverte

    Un petit fascicule sur les églises fortifiées de la Thiérache affirme que le village de Macquigny en possède une. Vous comprenez ma surprise en découvrant ce chevet très classique.

   Les contreforts ne constituent pas une arme défensive.

Ce bâtiment a-t-il été fortifié ?

 

L'enquête commence

   Dans cette région où la brique est reine, voir une église en pierres est déjà une surprise. Je m'avance donc lentement le long de la nef cherchant quelques indices. Les fenêtres sont trop grandes et trop basses pour un bâtiment religieux qui se devait être fortifié.

En ce jour ensoleillé, vais je revenir bredouille de ma recherche d'église fortifiée ?

   A l'extrémité de l'église, ce qui semble être un clocher me redonne le sourire. Ma dégustation va commencer.

Petite mais efficace est cette échauguette 

L'échauguette

     Suspendue dans le ciel, une échauguette me quémande d'aller la découvrir. Sur cette église en pierres grises, sa couleur rouge brique est étonnante.

Est ce un ajout postérieur à la construction du clocher ?

  Les culots sont posés sur des contreforts plats en pierres, l'architecture de cette échauguette (voir vocabulaire) est peu classique. Elle comporte 2 niveaux de fentes de tir pour arme à feu

   Entre ces 2 niveaux, des petits mâchicoulis permettent une défense rapprochée.

La complémentarité des défenses est elle "parfaite" ?

  Pour le savoir, je prends un peu de distance.

 

Le clocher-donjon

   La puissance de ce clocher est impressionnante. La pierre solide, les contreforts, l'épaisseur des murs, les dimensions du "Donjon" confortés par les échauguettes donnent une impression d'invulnérabilité.

    Pourtant un détail me surprend : Il n'y a pas de fente de tir sur les courtines. Cette construction ressemble un donjon du 12ème siècle.

Pourquoi n'a-t-il pas évolué ?

  J'aurai peut être la réponse en entrant dans l'église.

 

    L'intérieur :

  Comme souvent durant notre siècle, les églises sont fermées. Celle-ci ne déroge pas à la règle. Je m'éloigne en admirant une dernière fois cette curieuse église fortifiée.

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle (?), construction de l'église (nef).
* Au 16ème siècle, modification et construction du clocher-donjon et du portail.
* Au 18ème siècle, aménagement du choeur.
* Au 19ème siècle, l'église subit quelques ravalements et consolidations.
* En 1987, certaines parties de l'église sont inscrites aux Monuments Historiques.
* En 1994, certaines parties de l'église sont classées aux Monuments Historiques.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église est libre et gratuite. La visite des fortifications est interdite.

 

Un clocher fortifié est le secret de cette église

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées  

Vers Menu châteaux et églises de l'Aisne

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Picardie : 02 60 80
commenter cet article

commentaires

Véroo 19/11/2014 21:50

C'est sympa et original, ce mélange de pierres et de briques, ça valait le détour !

Le Chevalier Dauphinois 20/11/2014 18:32



* Les églises fortifiées de la Thiérache sont en générale en brique (comme les maisons) et construite au 16ème siècle.


* Quelques unes ont une base d'art Roman et sont en pierre.


* Evidemment, l'évolution s'est fait en brique aux siècles suivants.


* J'ai apprécié aussi cette construction avec ses échauguettes si otiginales.



Anne la Dauphinoise 19/11/2014 20:16

Curiosités "amusantes"... mais curiosités concernant les défenses, j'espère... ça m'angoisse un tant, déjà !
Par contre, le festival que vous annoncez me tente bien ! Je m'y suis faite, à vos moutiers...

Plus sérieusement : vous me dites que vous pensez que cette église fut autrement fortifiée, il y a 4 siècles : de quelle manière, d'après vous ? toujours sur le clocher-donjon ?
Et, comme je l'imaginais dans ma prose, pensez-vous que l'avancée ait été construite plus tard ? (ou en même temps que les échauguettes, mais ça me semble incompatible avec celles-ci, non ? ou
alors, il y eut quelque chose d'autre pour défendre cette entrée ?)

Le Chevalier Dauphinois 20/11/2014 18:41



*** Pourquoi j'imagique qu'elle fut plus fortifiée ? ***
* J'ai visité beaucoup d'églises fortifiées (plus de 500).


* Certains sont de véritable "château" tant les défenses sont multiples.


* Mais d'autres sont minimales (et même moins ).


* En général, la porte étant la plus accessible en cas d'attaque, elle est très souvent protégée (mâchicoulis, bretèche, assomoir dans nartex....).


* L'architecture de l'entrée  est favorable à ces "protections de hauteur".


* La partie brique au dessus des pierres a été un aménagement "moins médiéval".


* Il me semblait avoir ressenti des consolidations en brique, détruisant les aménagements défensifs en pierre.


 



Anne la Dauphinoise 18/11/2014 21:43

M iracle, je dirais presque, de pouvoir contempler
A ppareillage de pierre ! - car dans cette contrée
C hoix fut plutôt la brique - Est-ce un "bon point", pour moi !
Q uelques unes, cependant, ici et là se voient.
U n "mariage" qui, pour sûr, ne me plait pas vraiment.
I ndique t-il, à voir échauguettes, que tourment
G rand a dû être à cause des religieuses guerres.
N e montrerai-je donc aujourd'hui certaine colère :
Y vois-je efforts des gens d'Eglise pour assurer

A ux hommes sécurité grâce à puissant clocher.
I l se peut que pécune manqua, ou ne voulurent
S 'impliquer trop religieux, laissant autres murs
N us de défenses ? Quoi qu'il en soit, les échauguettes (
E t clocher-donjon qui les porte) sont "la vedette",

T ant spéciales : à deux étages déjà, puis étant
H érissées de mâchicoulis : est-ce courant ?
I nsolites je les ai trouvées, mais protection
E fficace surent donner à cette construction.
R este que l'entrée ne me paraît point inviolable...
A condition de s'en être approché !... Mirables
C ontreforts aperçus ont dû gêner le tir,
H élas, des échauguettes, et priver lors occire
E nnemis parvenus à la porte : s'introduire

N e dut point être très difficile pour les intrus...
O u bien, l'avancée que nous voyons a t-elle pu
T ardivement être bâtie, laissant ainsi
A ntan bon angle de tir, ce qui aurait permis

B ien défendre le portail ?... Toujours est-il que j'ai
E u l'impression d'être quasi face à châtelet !
N on-sens est-ce sûrement, mais j'ai imaginé
E ffrayant assommoir au-dessus de l'entrée !

P our sûr, je rêve trop... ne pouvez m'en vouloir :
S ut, du moins par ces détails, ce moutier me seoir.

Le Chevalier Dauphinois 19/11/2014 19:06



* Il y a quelques temps, je vous avais promis une église en pierre dans la région des briques.


* Et je vous avais affirmé qu'elle serait différente.


* Echauguette avec mâchicoulis de plus posée sur contrefort.... Voila une curiosité assez rare.


* Certes, il existe quelques (rares) vrais châteaux forts ayant mâchicoulis sur des "échauguettes", mais elles peuvent contenir plusieurs hommes, ce qui n'est point le cas ici.


* Je pense que cette église fut autrement fortifiée il y a 4 siècles, mais qu'elle fut certainement "désarmée".


* Prochainement (mi 2015), je vais aborder des églises Romanes en pierre avec des curiosités "amusantes".


* Vous allez avoir plus de 30 églises par an sur au moins 10 ans.... Le festival ne fait que commencer !!!!!