Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 07:30

 

Département 24 - DORDOGNE

 

Le bourg :

L'église survole les maisons    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La petite commune de Chantérac est située à 90km au Nord-Est de Bordeaux, à 55km au Sud-Est d'Angoulème et à 25km à l'Ouest de Périgueux.

   Coordonnées du bourg :

45° 10′ 25″ N 0° 26′ 50″ E
 45.173611°  0.447222°

 

L'église :

     L'extérieur :

La découverte

     En arrivant par le Sud du bourg, ce n'est pas une flèche s'élançant vers le ciel que je vois mais la masse grise de l'église survolant les habitations. De loin, je peux imaginer une construction sans transept.

   En arrivant devant le haut chevet plat, je cherche les traces d'un système défensif. Mais je n'en distingue aucune :

* Pas de contrefort,

* Pas de fente de tir,

* Pas de bretèche (voir vocabulaire ),

* Et des fenêtres trop vulnérables.

Suis je vraiment devant une église fortifiée ?

 

L'enquête commence

    Je contourne lentement la puissante église et un détail me donne le sourire et l'espoir : Une fente sous le toit. Cette église possède certainement une salle de sauvegarde. Ma joie est de courte durée, sur la longueur du bâtiment (30 m), à par les contreforts, je ne vois pas d'autres fentes en partie supérieure.

Une façade fortifiée. Que c'est beau !   Pourtant au fond, coté clocher, un bâtiment flanque est signe de fortification. Cette construction polygonale est certainement une tour escalier permettant l'accès à la salle de repli.

 

Une façade fortifiée

    Bien que dans l'ombre, la façade de 18m de large rayonne de mille feux. Je ne m'intéresse pas à la porte de gauche avec sa fenêtre Gothique, mais à celle de droite.

Avez vous cette merveille ?

 

Le clocher fortifié

   Par sa forme presque carrée, le clocher peut rivaliser avec de nombreuses tours de château fort. de plus, sa porte basse est bien protégée.

Je vous sens dubitatifs.

Regardez avec attention cette vue.

  S'il y avait eu un défenseur, j'aurais reçu sur mon heaume pierres et liquide brouillant provenant d'une bretèche.  

  Je suis si heureux d'avoir vu quelques systèmes défensifs que j'en oubliais presque de regarder le coté ensoleillé.

Incroyable !

 

Il y en a partout !

  Cette face montre plusieurs éléments :

1 - De grandes pierres de taille pour le clocher et des petites pour la nef (construction ultérieure ?)

2 - Des archères droites sur 2 niveaux.

3 - Celles du haut correspondent à la salle de repli.

4 - Ces archères semblent avoir un ébrasement important (voir vocabulaire ).

 

Un curieux retrait

Avez vous remarqué une curiosité architecturale ?

  Le clocher-tour masque partiellement une fenêtre de la nef. Ma théorie (au point 1) d'une construction ultérieure du clocher par rapport à la nef me semble vérifiée.

Êtes vous d'accord ?

 

    L'intérieur :

  Comme souvent durant notre siècle, les portes des églises sont closes. Celle de Chantézac ne fait pas exception.

 

 

Histoire de l'église :

* Au 9ème siècle, un monastère fortifiée protège les habitants des invasions Barbares.
* A la fin du 11ème siècle, il semble que le monastère soit détruit (à vérifier).
* Au 12ème siècle, construction de l'église fortifiée.
* En 1337, début de la guerre de Cent Ans.
* Au 15ème siècle, il semble que l'église soit attaquée.
* Au 16ème siècle, agrandissement de l'église.
* En 1562, début des Guerres de Religions.
* Au 16ème siècle, l'église est l'enjeu de quelques combats entre Catholiques et Protestants.
* En 1914, l'église est classée aux Monuments Historiques.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église dédiée à Saint Pierre ès Liens est libre et gratuite . La visite du clocher et des fortifications est interdite.

 

Un chevet plat est souvent signe d'église fortifiée

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Vers Menu châteaux de Dordogne

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Périgord : 24
commenter cet article

commentaires

vikki 22/01/2013 08:40

je suis toujours épatée par les histoires
de ces églises de France .
elles ont toutes un sacré passé assez mouvementé .
heureusement , nos anciens ont tout fait pour les
sauvegarder , bien souvent au dépend de leur vie ...

Le Chevalier Dauphinois 05/02/2013 21:04



  Les églises fortifiées ont certainement beaucoup vécu de belles et de tristes histoires. Ses angles droits, ses formes multiples, cette couleurs grises m'ont laissé un souvenir que je
n'oublierai jamais.



Esclarmonde 19/01/2013 16:59

La Dordogne fourmille de beautés, en voici une... et sous le soleil ce qui ne gâte rien en ce week-end pluvieux et neigeux. A bientôt

Le Chevalier Dauphinois 05/02/2013 21:07



La Dordogne est l'un des "pays" des châteaux forts. Pour le moment, j'en ai peu montrés. Je pressens que 2014 sera LA grande année de ce département dans mon blog.



Anne la Dauphinoise 18/01/2013 22:27

C omme savez nous faire églises apprécier...
H ormis abbayes cisterciennes je les
A bhorrais bien plus que ne les aimais...
N ul doute, ce sentiment en moi était
T rès ancré, du fait que la religion
E voquait emprise, et domination
R éelle des hommes de ce temps, et ainsi
A ccentuait son pouvoir... son profit;
C harité chrétienne ne se voyant mie...

D ois-je avouer que d'avis j'ai changé...
O n ne peut dire profondément, mais les
R efuges crées dans certains bâtiments
D énotent que d'aucuns religieux antan
O uvrirent leurs églises, prenant soin des leurs..
G uerre de Trois Cents Ans (oui) en Périgord
N 'épargna personne, et cette contrée
E n subit de plein fouet atrocités...

P laisir j'ai donc avec vous découvrir
E fficaces défenses pour parer au pire :
R epli sous le toit, visible par archères
I mplantées sur les deux côtés naguère ?
G uidée je suis en cela car est dit :
O uvrage que nous voyons fut agrandi...
R ecevant aussi clocher-tour nouveau
D onnant ombre et cachant certains vitraux...

G arantir porte par bretèche a été
U ltime recours pour empêcher d'entrer...
Y vois-je, sur cette porte, traces de défenses :
E ut-elle, à mon avis, clous où l'on pense
N e voir que trous... même si de ce temps-là
N 'est-elle point... Je pense que celle que voilà
E st belle réplique de celle qui exista.

Le Chevalier Dauphinois 05/02/2013 21:10



  Heureux je suis que lentement, grâce à mes articles, vous appréciez les églises (évidemment fortifiées). J'avoue que durant des années, je ne les cochais pas sur ma carte et donc
je ne les visitais pas. Mais un jour, j'ai ressenti leur beauté et j'ai souhaité toutes les voir pour les montrer.


  Elles possèdent souvent une architecture unique qui apporte toujours la joie de la surprise.



loly 18/01/2013 08:06

un bel ouvrage en tous les cas .... merci pour la visite!

Le Chevalier Dauphinois 05/02/2013 21:12



Chantérac est une masse qui impressionne et même qui écrase le visiteur-découvreur. L'approcher c'est un peu vivre la vie d'un paysan au moyen âge !