Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 06:00

 

La découverte de l'extérieur de l'église est ici.

 

La description du magnifique portail est ici.

 

 

Département 24 - DORDOGNE  

 

L'église (suite) :

Un plan traditionnel couvrant 5 siècles    Le plan de l'église :

      L'église est de plan cruciforme (la classique croix latine). Avant de découvrir ses beautés intérieures, il est important d'en comprendre la décomposition.

* Une abside et un transept du 15ème siècle.

* Une nef du 12ème siècle

 

    L'intérieur :

J'entre

* Lentement, je franchi la porte qui ne semble pas fortifiée (mais 9 siècles de réhabilitation ont certainement détruit la réalisation initiale).

* Dans l'angle, je vois la poutre servant à bloquer le double vantail.

 

Un contraste !

* Après un extérieur très défensif puis un portail très biblique, le choeur est chaleureux et reposant.

* Même si une statue de Jeanne d'Arc trône sur la droite, l'atmosphère est à la beauté simple et au calme intérieur (diantre, voila un vocabulaire qui n'est point celui d'un Chevalier-castellologue).

* L'abside est éclairée par 5 fenêtres à vitraux (que je vous ai montrées à l'extérieur).

* Elle est voûtée d'ogives avec une couleur bleue rappelant le ciel.

 

Encore un petit chef d'oeuvre !

* Je me dirige dans une branche du transept pour embrasser du regard l'atmosphère chaude de l'église quand une beauté s'offre à moi.

* Une magnifique peinture me rappelle qu'au Moyen Âge (puis à la renaissance), les intérieurs étaient colorés et non "monotone" comme au 21ème siècle.

* Je m'apprête à sortir par l'une des porte du transept quand....

 

Tout est magnifique dans cette église !

.... Une merveille se laisse découvrir dans la pénombre.

* Les deux pans de murs montrent des moments de la vie du Christ.

* Ne voulant pas déflorer le sujet et laisser votre imaginaire travailler, je vous livre les images sans les commenter.

Pouvez me décrire les passages de la bible qu'elles représentent ?

A B C
Est ce Marie à coté du Christ ? Que voyez vous dans cette image ? Est ce la résurrection ou le baiser de Juda ?

 

Quelle surprise

* Après avoir passé de longs moments à admirer les peintures, lentement je traverse l'église en direction du portail et de la sortie quand soudain, je suis interloqué.

Voyez vous cette curiosité ?

* Évidemment, il y a ce fascinant dallage avec, par endroit, une pierre tombale.

* Mais mon regard est surtout attiré par la "mezzanine".

* Sur la droite, une échelle est appuyée en direction d'une trappe.

* C'est par cet étroit passage que les habitants se réfugiaient dans les salles de replis.

* Heureux je suis, car j'ai découvert tous les secrets "militaires" de la magnifique église de Besse en Périgord.

 

 

Histoire de l'église

* Au 11ème siècle, construction d'une église appartenant à un prieuré bénédictin.
* Au milieu du 12ème siècle, construction de 2 travées.
* Au 13ème siècle, le clocher est fortifié par le seigneur de Besse.
* Au 14ème siècle, l'édifice religieux devient l'église paroissiale.
* Au 15ème siècle, construction du transept et du chœur.
* Au 16ème siècle, des peintures sont réalisées dans la nef. L'église dépend du chapitre canonial de Biron.
* En 1648, avec les matériaux du vieux château proche, l'église est restaurée.
* En 1811, la municipalité envisage la destruction de l'église.
* Au 19ème siècle, construction d'une sacristie.
* En 1912, l'église est classée aux Monuments Historiques.
* En 1960, des peintures sont découvertes dans le bras Sud du transept.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Martin) est libre et gratuite. La visite du clocher fortifié est interdite.

 

Un diamant dans un écrin de verdure

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Vers Menu châteaux de Dordogne

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Périgord : 24
commenter cet article

commentaires

Pierrote 14/05/2016 09:16

J’ai toujours dégusté avec passion ces litres seigneuriales que j’ai découvertes grâce à vous.
… J’aime ces peintures laïques dans un monde religieux.
… Et puis, pour moi, c’est un lien historique en image apprécié, qui me permet, parfois, de savoir qui a financé les travaux de fortification :
… Ici, le seigneur de Besse. Il devait être bien riche pour pouvoir faire surélever ainsi ce moutier !
… Peut-être y a t-il encore des vestiges de son castel, que vous avez immortalisés…?... Car, s’il put ainsi faire fortifier le moutier de son bourg, j’imagine que son castel dut être imposant !… Et cela me permettrait d’attendre les 2 autres moutiers dans lesquels, si je vous ai bien compris, vous avec pu accéder aux replis !…

Le Chevalier Dauphinois 14/05/2016 09:56

* Comme vous l'avez deviné, Besse possède un château. C'est une propriété privée non visitable.
* Les multiples propriétaires l'ont modifié, modernisé et transformé.
* Les traces médiévales existent encore, mais c'est un château très assagi qui s'offre derrière les murs et les grilles.
* Je ne vais pas le montrer car j'ai peu d'images et surtout, il va (peut être) provoquer votre courroux par sa modernité...hihihihi.
* J'ai encore 2 300 sites à décrire dont intérêt médiéval est plus intense.
* Mais au prochain siècle, il est possible que je le montre.

Pierrote 13/05/2016 20:12

B on… Me voilà rendue directement
E n paragraphe ultime... Les précédents
S ont peut-être hauts en couleurs mais n’ont mie
S écurités « en mire » : je les renie !
E videmment, sont œuvres d’art peintures.

D irai-je que j’aurais aimé voir ces murs
O rnés de litres seigneuriales. Alors
R avie j’aurais été, comme au dehors…
D ame ! Est sûr qu’imaginaire travailler
O ncques ne saura sur « tableaux de piété » !
G uère plus ne le saurait sur historique*
N ’étant une ligne ici : tant magnifique
E st geste du sire de Besse**, un brin magique :

P arce que, grâce à lui, un castel a fait -
E n place de moutier - apparaître ! C’est
R appeler que sans ce riche personnage
I mpossible aurait été voir images***
G ardant « secrets » des fortifications.
O ui, pour elles ai-je eu de l’admiration :
R êver, avec une simple échelle, j’ai pu !
D es instants du passé sont revenus…

N e vais-je conter ces bouts de temps de paix,
O u plus de guerre, avec maudits Anglais.
T rès bien sont, à mes yeux, symbolisés
A l’intérieur par ce vestige resté.

* historique des églises, en général.
** au XIIIe siècle, dans votre historique.
*** les 2 montrant l’échelle et la trappe menant aux replis.

Le Chevalier Dauphinois 13/05/2016 20:25

* Des litres funéraires, vous en verrez prochainement (en 2017) dans 2 autres sites. Mais il est vrai que peu d'églises fortifiées que je visite en possèdent.
* Les litres sont plus souvent représentées dans des églises non fortifiées. Mais comme ce n'est point le thème de mon blog, les rares que je montrerai sont à déguster avec passion.
* Cette église étant décorée, je me devais de montrer quelques peintures (certes religieuses).
* Ce type de représentation, je n'en abuse pas vraiment dans mes articles. Mais cette église est si originale et si unique à extérieur qu'il me fallait bien la montrer sous "tous" ses angles.
* Pour ce qui est des entrailles que je n'ai pas pu visiter à Besse, je vous réserve 2 surprises. Mais il vous faudra attendre pour admirer ces lieux de vie et de survie.